Maladie de Parkinson : que penser de l’implantation de cellules souches iPS dans le cerveau ?

MMaladie de Parkinson : que penser de l’implantation de cellules souches iPS dans le cerveau ?

Pierre Savatier, spécialiste des cellules souches au Stem cell and Brain Research Institute, commente l’essai clinique lancé par une équipe japonaise qui a implanté des cellules souches pluripotentes induites, dites iPS, dans le cerveau d’un patient atteint de la maladie de Parkinson. Une première mondiale!

C’est une première dans le traitement de la maladie de Parkinson. Des chercheurs de l’université de Kyoto ont implanté des cellules souches pluripotentes induites, dites iPS, dans le cerveau d’un patient atteint de cette pathologie dégénérative. L’objectif recherché est que ces cellules iPS se développent en neurones producteurs de dopamine, un neurotransmetteur qui intervient dans le contrôle de la motricité. Rappelons que la maladie de Parkinson entraîne la dégénérescence de ces neurones et se traduit par des symptômes qui s’aggravent progressivement : tremblements, rigidité des membres et diminution des mouvements du corps.

A lire en entier sur CORTEX Mag

Maladie d’Alzheimer : les émotions ont-elles encore un effet sur la mémoire ?

MMaladie d’Alzheimer : les émotions ont-elles encore un effet sur la mémoire ?

Nous le savons tous : les événements de notre vie associés à des émotions fortes, qu’elles soient positives ou négatives, sont solidement ancrés dans notre mémoire. De nombreux chercheurs se sont intéressés à l’effet des émotions sur la mémoire (EEM), et notamment à son évolution au cours du vieillissement. Hanna Chaina (EMC) s’est penchée sur l’EEM des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Si elle constate chez elles une altération de cet effet dans la majorité des cas, elle note qu’il persiste dans certains cas. Un résultat qui ouvre des pistes thérapeutiques intéressantes pour conserver un lien avec ces patients.

A lire dans son intégralité sur CORTEX Mag