Juillet 1969- Juillet 2019 : l'Homme marchait sur la Lune il y 50 ans !

Pop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

PPop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

Pop’Sciences Mag propose des contenus originaux et vulgarisés sur ce que la recherche scientifique peut apporter comme clés de compréhension à des enjeux de société prégnants. En variant les formats (vidéos, textes et photos) et les dimensions (enquêtes, interviews, actus, reportages, …), ce Mag satisfait de nombreux niveaux de lecture et d’engagement avec les savoirs scientifiques. Il adopte un ton non-technique, mais « sérieusement vulgarisé », où la signature esthétique est fondamentale pour parvenir à faire plonger le lecteur aux cœur de la recherche scientifique.

Pop’Sciences Mag #4

Le meilleur est-il à venir ?

C’était mieux avant ! Le refrain du mythe de l’Âge d’or revient régulièrement lorsque, face aux grands défis sociétaux du présent, nous en revenons au passé et réglons nos comptes sur son dos.

Les échos d’un certain déclinisme ambiant retentissent alors : avant nous étions une Nation puissante ! Lorsqu’il s’agissait de poser un pied sur la Lune, avant on y arrivait ! Avant nous n’étions pas perdus dans des univers numérisés ! Révélée en juillet 2016, une étude de la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques précise que 46 % des français  interrogés considèrent leur situation globalement moins bonne que celle de leurs parents. Cette vision d’une société en déclin économique et culturel se cristallise dans certains discours politiques ou médiatiques.

C’est avec verve et générosité que le philosophe des sciences, Michel Serres, s’est plongé dans la problématique du C’était mieux avant ! Dans son ouvrage  éponyme, il tord le cou aux relents passéistes des « grands papas ronchons (qui) créent une atmosphère de mélancolie sur les temps d’aujourd’hui. » Ça tombe bien, avant, Michel Serres y était ! Du haut de ses 87 ans, il rappelle qu’au début du XXe siècle « les pauvres mouraient sans soin, qu’avant sans contrainte, les usines répandaient leurs déchets dans l’atmosphère ou la mer » et que l’hygiène était déplorable. Qu’avant signifie aussi tuberculose, famines… Hiroshima.

Pop’Sciences Mag se prête au jeu de savoir comment les sciences appréhendent le monde qui vient.

Pour ce nouveau numéro, Pop’Sciences ne donne ni dans la mélancolie, ni dans l’euphorie insouciante du progrès scientifique absolu. Nous proposons un regard sur les avancées techniques, socio-économiques et sanitaires qui forgent le monde contemporain et préparent celui qui vient. Nous donnons à voir comment nos chercheurs contribuent à produire de nouvelles connaissances pour répondre aux défis climatiques ou encore démographiques du XXIe siècle. Ces enjeux qui nous imposent de repenser nos modes de production, de consommation et d’innovation.

Au plus près de la recherche scientifique, vous évaluerez l’intérêt et la portée des progrès en médecine d’augmentation. Vous analyserez également les courants sociologiques et économiques qui repensent la place du travail dans nos vies futures. Notre rédaction s’est aussi intéressée aux chercheurs qui tentent de définir un modèle agricole durable, répondant au défi de devoir nourrir 10 milliards de bouches d’ici 2100. Vous identifierez les conséquences à venir du changement climatique en cours, et enfin vous vous interrogerez : a-t-on raison de vouloir aller sur Mars ?

Ce magazine vous invite à prendre position ! Était-ce mieux vraiment avant, ou le meilleur est-il à venir ?

Commencer la lecture

 

Intelligence artificielle : ce sera pire demain ?

IIntelligence artificielle : ce sera pire demain ?

Ce ciné-débat vise à se poser des questions auxquelles nos sociétés n’ont pas apporté de réponses claires. Demain les machines seront-elles cognitivement plus forte que nous ? L’intelligence artificielle fera-t-elle baisser le temps de travail ? Les GAFAM finiront-elles par dominer le monde en se servant des données personnelles qu’on leur donne ?

L’intelligence artificielle est entendue de nombreuses acceptions. Toutes démontrent que nous avons aujourd’hui créé des algorithmes capables de digérer une immense quantité de données, (des lettres, des mots, des dessins, des concepts, des raisonnements… etc) et de prendre des décisions en fonction de celles-ci. L’objectif de ce débat est de définir et de donner du sens à l’IA. Car l’intelligence artificielle s’est améliorée et complexifiée au point d’être aujourd’hui en mesure de générer du langage et dialoguer avec nous, de prédire voire anticiper des phénomènes naturel, mais aussi des infractions. Elle est également capable de reconnaitre des formes très complexes, que nous ne voyons pas à l’œil nu. Comme par exemple quand une IA réussi mieux que les meilleurs médecins du domaine à reconnaitre et diagnostiquer une forme de cancer de la peau à partir d’une seule image.

Invités :

  • Amélie Cordier. Directrice de recherche pour la société Hoomano
  • Mathieu Guillermin. Maitre de conférence en philosophie à l’institut catholique de Lyon spécialiste de l’éthique des sciences et de la technologie
  • Modération : Samuel Belaud (Université de Lyon)

3 extraits :

  • Film : Her (Spike Jonze – 2014)
  • Série : Real Humans (saison 1, épisode 1 – ARTE – 2012)
  • Documentaire : Nothing to hide (Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic – 2017)

 

Pop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

PPop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

C’était mieux avant ! Le refrain du mythe de l’Âge d’or revient régulièrement lorsque, face aux grands défis sociétaux du présent, nous en revenons au passé et réglons nos comptes sur son dos.


Les échos d’un certain déclinisme ambiant retentissent alors : avant nous étions une Nation puissante ! Lorsqu’il s’agissait de poser un pied sur la Lune, avant on y arrivait ! Avant nous n’étions pas perdus dans des univers numérisés ! Révélée en juillet 2016, une étude de la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques précise que 46 % des français  interrogés considèrent leur situation globalement moins bonne que celle de leurs parents. Cette vision d’une société en déclin économique et culturel se cristallise dans certains discours politiques ou médiatiques.

C’est avec verve et générosité que le philosophe des sciences, Michel Serres, s’est plongé dans la problématique du C’était mieux avant ! Dans son ouvrage  éponyme, il tord le cou aux relents passéistes des « grands papas ronchons (qui) créent une atmosphère de mélancolie sur les temps d’aujourd’hui. » Ça tombe bien, avant, Michel Serres y était ! Du haut de ses 87 ans, il rappelle qu’au début du XXe siècle « les pauvres mouraient sans soin, qu’avant sans contrainte, les usines répandaient leurs déchets dans l’atmosphère ou la mer » et que l’hygiène était déplorable. Qu’avant signifie aussi tuberculose, famines… Hiroshima.

Pop’Sciences Mag se prête au jeu de savoir comment les sciences appréhendent le monde qui vient.

Pour ce nouveau numéro, Pop’Sciences ne donne ni dans la mélancolie, ni dans l’euphorie insouciante du progrès scientifique absolu. Nous proposons un regard sur les avancées techniques, socio-économiques et sanitaires qui forgent le monde contemporain et préparent celui qui vient. Nous donnons à voir comment nos chercheurs contribuent à produire de nouvelles connaissances pour répondre aux défis climatiques ou encore démographiques du XXIe siècle. Ces enjeux qui nous imposent de repenser nos modes de production, de consommation et d’innovation.

Au plus près de la recherche scientifique, vous évaluerez l’intérêt et la portée des progrès en médecine d’augmentation. Vous analyserez également les courants sociologiques et économiques qui repensent la place du travail dans nos vies futures. Notre rédaction s’est aussi intéressée aux chercheurs qui tentent de définir un modèle agricole durable, répondant au défi de devoir nourrir 10 milliards de bouches d’ici 2100. Vous identifierez les conséquences à venir du changement climatique en cours, et enfin vous vous interrogerez : a-t-on raison de vouloir aller sur Mars ?

Ce magazine vous invite à prendre position ! Était-ce mieux vraiment avant, ou le meilleur est-il à venir ?

Commencer la lecture

 

[Pop’Sciences Forum] L’avenir de la nuit en ville

[[Pop’Sciences Forum] L’avenir de la nuit en ville

La nuit n’est pas un désert. Les frontières temporelles du rythme de nos vies s’effacent entre le jour et la nuit ; le bruit et le silence; le travail et le repos ; la civilité et la transgression…

New-York n’est certainement plus la seule ville qui ne dort jamais. D’un côté l’économie mondialisée s’empare de chacune des 24h de nos horloges comme autant d’opportunités de développer un “marché” ; de l’autre nous observons des tensions dans cet espace-temps nocturne, entre ceux qui dorment, ceux qui travaillent, ceux qui s’amusent et ceux qui souffrent. La nuit en ville est un objet de réflexion encore trop peu abordé, que le numérique vient encore davantage complexifier.  Nous proposons de questionner la nuit comme l’un des chantiers d’action et d’innovation pour nos villes de demain ! Quelle place à la lumière sans pour autant tuer la nuit ? La ville peut-elle et doit-elle continuellement rendre service à ses citoyens ? Quels impacts sur notre environnement et notre santé ? Cohabiter la nuit entre fêtards, travailleurs, vagabonds et dormeurs; un nouvel urbanisme nocturne peut-il apaiser les tensions ? …

PROGRAMME

19H00 | Pop’Cast (émission radio participative)

LA PROMESSE DE JOURS SANS NUITS ? La pollution lumineuse en question

Plein feux sur les étoiles avec ce débat mêlant les aspects juridiques, biologiques et techniques de l’éclairage. Quels sont les effets de la lumière sur nos environnements nocturnes, nos comportements et ceux des animaux ? Faut-il instaurer un droit à la nuit ? Réflexions et débats sur la qualité de nuit, la vie nocturne et les nuisances lumineuses.

  • Invités : Thierry Lengagne, chercheur en biologie animale (Université Claude Bernard Lyon 1, Laboratoire d’Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés); Hélène Foglar consultante (Athena-Lum), Jean-Michel Deleuil, géographe et professeur des universités (INSA de Lyon, laboratoire Triangle)
  • Animation : Samuel Belaud (Université de Lyon)

 

20H30 | Pop’Cast (émission radio participative)

PENSER LA NUIT POUR LA SAUVER. Quelle vie nocturne pour nos villes de demain ?

Culture, tourisme, travail, bruit… les dormeurs cohabitent de plus en plus avec la ville en continu. Cette ville qui, la nuit, change de visage. Ses quartiers se détachent les uns des autres et deviennent très imprégnés d’une ambiance nocturne qui leur est propre : le quartier clubbing, le quartier dortoir, le quartier zonard, le quartier en chantier, le quartier “coupe-gorge”, le quartier des restaurants, le quartier du tourisme “by night” … Quels sont les leviers culturels, économiques et sociaux à activer pour contrevenir à ces tensions entre fêtards, touristes, travailleurs, vagabonds et dormeurs ?

  • Invités : Marie Bonte, géographe et ATER (Université Jean Moulin – Lyon, Laboratoire Environnement, Ville, Société); Emanuele Giordano, chercheur en géographie et aménagement associé au laboratoire LATTS et enseignant à l’École d’Urbanisme de Paris.
  • Animation : en cours de confirmation

———-

22H00 | Théâtre

HORIZON(S) – Cie les Non Alignés

Dans le clair-obscur d’une nuit urbaine, sous le scintillement diffus des étoiles et de la voie lactée, nous embarquons tous ensemble à bord d’un vaisseau spatial spécialement conçu pour l’exploration des trous noirs, et nous partons à leur découverte et à la rencontre de leurs mystérieuses singularités.

Horizon(S) est un voyage imaginaire et onirique, rigoureusement bâti sur la physique des trous noirs. Mais il ne s’agit que d’une fiction. La vérité, comme d’habitude, sera bien plus étrange…

  • Conception : Jérôme Cochet et Arthur Fourcade, d’après Trous Noirs et Distorsions du Temps (Kip S. Thorne, 1994)
  • Lumières : Nolwenn Delcamp-Risse
  • Durée : 40 min

———-

En continu | Exposition

CE QUE LES SCIENCES DOIVENT A LA NUIT

À partir d’une sélection de photographies de la nuit sur terre vue depuis l’espace, 3 étudiantes du Master Villes et Environnements Urbains proposent une déambulation à travers les différents champs scientifiques s’intéressant à la nuit. Sociologie, urbanisme, biologie, psychologie, histoire, lettres, sciences politiques … Comment et pourquoi nos chercheurs ont intérêt à se saisir de la nuit comme objet d’étude ? Peut-être afin de mieux la comprendre et de participer à la sauvegarde de cet espace-temps encore “un peu” préservé de la main de l’Homme ?

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

En matinée, le Festival Interférences propose des ateliers d’analyse de l’image. Le premier s’appuie sur deux courts-métrages documentaires qui explorent les possibilités infinies du « geste documentaire ». En brouillant la frontière entre le naturel et l’artificiel, croisant le réel à l’imaginaire, deux jeunes cinéastes convoquent la puissance de l’image et du montage pour nous plonger à l’orée d’un nouveau jour, à l’aube d’un nouveau monde.

LES FILMS :

BODYCAM.
STÉPHANE MYCZKOWSKI
FRANCE | 2017 | 17 MINUTES | VOST
Depuis le début des années 2010, de nombreuses
villes américaines équipent leurs officiers de police
de caméras corporelles, petits appareils
d’enregistrement qui se fixent sur la poitrine. Les
agents portant une caméra ont le devoir de l’allumer
au début de chacune de leurs interventions.
Rêvent-elles de robots
astronautes ?

SARAH DEL PINO
FRANCE | 2017 | 25 MINUTES
Sous l’esthétique d’une science fiction la caméra
abandonne peu à peu le monde des humains pour
pénétrer dans un monde parallèle. Nous découvrons
un microcosme fabriqué par l’Homme et
pourtant déserté par ce dernier.

ACCOMPAGNÉ PAR L’ASSOCIATION
KINOKS, COLLECTIF D’ÉTUDIANTS
EN CINÉMA DE L’UNIVERSITÉ
LUMIÈRE LYON 2

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

Organisé par l’association Scènes Publiques

Le multitasking, ça marche vraiment ?

LLe multitasking, ça marche vraiment ?

Vous savez faire plusieurs choses en même temps, vous ? Vraiment ?

Eh bien désolés mais non ! Votre cerveau en est incapable. C’est même très mauvais pour lui.

Charlie Wilson, chercheur en neurosciences, vous explique pourquoi !

Un rendez-vous libre et gratuit proposé par Sciences pour Tous

 

Dans le cadre des rencontres Expresso organisées par Sciences pour Tous

Face aux IA, faut-il sauver le travail ?

FFace aux IA, faut-il sauver le travail ?

Une révolution technique, sociale et économique est en cours pour les entreprises et les travailleurs, au fur et à mesure des fulgurantes innovations proposées par l’intelligence artificielle.

Chacun d’entre nous pourrait être exposé, à plus ou moins long terme, au remplacement de tout ou partie de ses activités par un algorithme, un robot ou un logiciel. Les études d’impact se multiplient et offrent des scénarios plus ou moins « crépusculaire » pour le travail tel que nous le connaissons aujourd’hui. À quelles mutations des organisations du travail devons-nous nous préparer ? À quel point accepter et avoir confiance dans les décisions prises par un robot ou un algorithme ? L’intelligence artificielle mettra-t-elle fin au salariat ?

Revivez en vidéo cette soirée organisée en collaboration avec le Mouvement UP !

 

00:30 Introduction

06:40 Carte Blanche | Jérôme Chemin | Secrétaire national de la CFDT Cadres – en charge des questions numériques

24:25 Carte Blanche | Chems Idrissi | Avocat conseil – Cabinet Soulier

36:40 Débat :

Sylvaine Laulom | Professeure de droit privé – Directrice de l’Institut d’Études du Travail de Lyon – CERCRID (UMR 5137) – Université Lumière Lyon 2

Cyril Couffe | Docteur en sciences cognitives – Université Lumière Lyon 2. Directeur de la Chaire « Talents de la transformation digitale » – École de Management de Grenoble.

Pascal Corpet | Directeur Technique chez Bayes Impact            

 

 

 

Réussir sa prise de fonction

RRéussir sa prise de fonction

Que faire quand on prend un nouveau poste ? Quelle attitude adopter ? Quels écueils éviter ? En combien de temps peut-on être opérationnel ?

Nous sommes tous un jour ou l’autre confrontés à une situation de changement professionnel, que ce soit dans le cadre d’une évolution prévue ou d’un repositionnement forcé.

L’objet de cette rencontre est de sensibiliser sur les différentes phases d’une prise de fonction pour favoriser une intégration réussie.

La conférence sera suivie d’une séquence de questions / réponses puis d’un cocktail pour échanger.

Intervenant : Arnaud Delphin, coach en évolution professionnelle.
Des DRH et entrepreneurs seront là pour répondre à vos questions.

En savoir plus : site de l’Association des centraliens de Lyon

 

 

Face aux IA, faut-il sauver le travail ?

FFace aux IA, faut-il sauver le travail ?

popsciences forum intelligence artificielle  up conférences travail intelligence artificielle pop sciences

Une révolution technique, sociale et économique est en cours pour les entreprises et les travailleurs, au fur et à mesure des fulgurantes innovations proposées par l’Intelligence Artificielle.

Chacun d’entre nous pourrait être exposé, à plus ou moins long terme, au remplacement de tout ou partie de ses activités par un algorithme, un robot ou un logiciel. Les études d’impact se multiplient et offrent des scénarios plus ou moins « crépusculaire » pour le travail tel que nous le connaissons aujourd’hui.

intelligence artificielle travail salariat droit

En collaboration avec le Mouvement UP, nous proposons un grand débat ouvert pour tenter de comprendre les grands bouleversements juridiques, sociaux et économiques que le développement des Intelligences Artificielles promet pour le travail des générations à venir.

À quelles mutations des organisations du travail devons-nous nous préparer ? À quel point accepter et avoir confiance dans les décisions prises par tel robot ou tel algorithme ? L’intelligence Artificielle mettra-t-elle fin au salariat ? Participera-t-elle au déclin du droit social tel que nous le connaissons ?

Le moment est venu de penser le travail du futur et de proposer les bases d’un nouveau contrat social.

Gratuit et sur inscription

Posez vos questions sur « Travail & I.A » en commentaire de la page Facebook de l’événement ! ❺ d’entre elles seront sélectionnées et posées à nos invités pendant la soirée !


<Invités :

sylvaine laulom pop sciences intelligence artificielleSylvaine Laulom | Professeure de droit privé – Directrice de l’Institut d’Études du Travail de Lyon – CERCRID (UMR 5137) – Université Lumière Lyon 2

 

 

 

emilie ducorps prouvost pop sciences intelligence artificielleÉmilie Ducorps-Prouvost | Avocat au Barreau de Paris, spécialisée en droit du travail – Cabinet Soulier

 

 

 

 

cyril couffe pop sciences intelligence artificielleCyril Couffe | Docteur en sciences cognitives – Université Lumière Lyon 2. Directeur de la Chaire « Talents de la transformation digitale » – École de Management de Grenoble.

 

 

 

pascal corpet pop sciences intelligence artificiellePascal Corpet | Directeur Technique chez Bayes Impact            

 

 

 

 

 

jerome chemin pop sciences intelligence artificielleJérôme Chemin | Secrétaire national de la CFDT Cadres – en charge des questions numériques

 

 

 

Programmation #1