VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE ! QUESTIONNAIRE EN LIGNE SUR POP'SCIENCES

Suivre la voix de l’implicite | Visages de la Science

SSuivre la voix de l’implicite | Visages de la Science

[…]  … la mémoire implicite. Ce domaine tente d’expliquer des apprentissages difficiles à cerner bien qu’expérimentés par tout le monde. « Il peut s’agir de sport, comme le vélo, de la langue maternelle… Ce champ recouvre tous les apprentissages qui ne s’appuient pas sur des règles explicites », précise Dezso Nemeth, chercheur et professeur de psychologie au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon – CRNL.

Pour l’explorer, il combine des méthodes comportementales de la psychologie expérimentale (comme le suivi du regard) et des mesures de l’activité du cerveau (EEG ou IRM).

[…] « Il n’y a pas une mémoire, mais un ensemble de systèmes de mémoire dans le cerveau. Chacun est lié à un type de tâche ou de situation », explique Dezso Nemeth. « Au cours des 20 dernières années, on a découvert que ces différentes structures de la mémoire fonctionnent à travers des processus à la fois coopératifs et compétitifs ». Ainsi, pour assurer l’exécution d’une tâche ou d’un apprentissage, certaines régions du cerveau vont collaborer tandis que d’autres seront mises en sourdine. […]

Extraits de l’article réalisé par Agnès Vernet, pour l’Université de Lyon | Mai 2020

Lire l’article complet sur :

IDEXLYON – Université de Lyon

De la thermodynamique et du chic | Visages de la science

DDe la thermodynamique et du chic | Visages de la science

[…] Au croisement de la modélisation, des sciences expérimentales et de la chimie théorique, les travaux de Margarida Costa Gomes, Directrice de Recherche CNRS, Laboratoire de chimie de l’ENS de Lyon, façonnent les procédés industriels de demain et répondent avec élégance aux besoins de développement durable.

On peut s’engager dans les sciences par goût de l’esthétisme. Le parcours de Margarida Costa Gomes le prouve.

[…]
« La théorie physique de la thermodynamique remonte au 19e siècle. Albert Einstein la qualifiait de théorie physique dont les concepts de base ne seraient jamais mis en cause », s’amuse à raconter la chimiste pour introduire sa discipline. En effet, la thermodynamique conserve des enjeux très modernes. Indispensable aux industriels pour optimiser leurs procédés, elle participe, à l’aube du 21e siècle, à un virage décisif : le développement de la chimie verte qui promet maîtriser la consommation d’énergie et la pollution engendrées par la chimie.

[…]

Extraits de l’article réalisé par Agnès Vernet, pour l’Université de Lyon | Mai 2020

Lire l’article complet sur :

IDEXLYON – Université de Lyon

 

Valérie Castellani, chercheuse en biologie – Médaillée du CNRS | Visages de la science

VValérie Castellani, chercheuse en biologie – Médaillée du CNRS | Visages de la science

Valérie Castellani est spécialiste en biologie du développement à l’Institut Neuromyogène, et fondatrice de la start-up Oncofactory. Son parcours témoigne de l’importance de la recherche fondamentale pour le développement de véritables innovations de rupture. En 2018, elle a reçu la prestigieuse Médaille de l’Innovation du CNRS.

À l’occasion de cette distinction, elle revient sur son parcours et ses travaux…

 » En laboratoire, je m’intéresse aux voyages qu’accomplissent les projections nerveuses dans l’embryon pour parvenir jusqu’à leur cible. Ces projections explorent leur environnement à la recherche de signaux qui leur confèrent des trajectoires uniques. À leur image, j’ai exploré plusieurs voies et trouvé mon chemin vers la recherche. Rien ne permettait de prédire que je deviendrais un jour scientifique. Pour autant, la curiosité et le goût de l’exploration m’animent depuis toujours.  »

 

L’intégralité du portrait :

Talents CNRS

Guillaume Suan, enseignant-chercheur en géologie – Médaillé du CNRS | Visages de la science

GGuillaume Suan, enseignant-chercheur en géologie – Médaillé du CNRS | Visages de la science

Enseignant-chercheur en géologie au Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes et environnement, Guillaume Suan est spécialisé dans les liens entre changements environnementaux et perturbations géochimiques globales dans les temps anciens. Il a reçu en 2018 la Médaille de Bronze du CNRS.

À l’occasion de cette distinction, Guillaume Suan retrace son parcours…

 » Les chasses aux fossiles dans les terrains jurassiques de mes Ardennes natales m’ont initié dès l’enfance aux mystères du temps profond. Ce penchant pour les vieux cailloux m’a amené, plus récemment, à longer les falaises rocheuses de l’Éocène des îles de Nouvelle-Sibérie (Russie), au cœur de l’Océan Arctique.

Avec mes collègues européens et russes, nous avons démontré qu’il y a de cela 55 millions d’années, de la mangrove et des palmiers poussaient près du pôle Nord, sous un climat exceptionnellement chaud. L’arrivée d’un ours polaire nous a contraints à n’étudier qu’une petite partie de la série exposée. Lui comme nous sommes restés sur notre faim, mais une seconde expédition sera nécessaire pour mieux tracer l’histoire de ces paysages polaires extraordinaires !  »

 

Découvrir tous les portraits des médaillés :

Talents CNRS

Médailles CNRS 2018 : lauréates et lauréats | Visages de la science

MMédailles CNRS 2018 : lauréates et lauréats | Visages de la science

La Délégation Rhône Auvergne présente toutes ses félicitations aux médaillées et médaillés de la circonscription. Ils/Elles recevront leur récompense au cours d’une cérémonie officielle au second semestre 2018.

Découvrir les portraits des médaillés

Médaille d’argent

- Grégory Miermont, professeur à l’ENS de Lyon et membre de l’UMPA

Médaille de bronze

- Raphaële Andrault, chargée de recherche CNRS à l’IHRIM
- Rémi Mounier, chargé de recherche CNRS à l’INMG
- Guillaume Suan, maître de conférences à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et membre du LGL-TPE

Médaille de Cristal

- Betty Bigaï, ingénieure d’études CNRS au LEM
- Rodica Chiriac, ingénieure d’études CNRS au LMI
- Laurent Pinard, ingénieur de recherche CNRS et directeur du LMA

Médailles du CNRS 2017 : palmarès en Rhône Auvergne | Visages de la science

MMédailles du CNRS 2017 : palmarès en Rhône Auvergne | Visages de la science

Chaque année le CNRS récompensent des chercheurs, ingénieurs, techniciens et personnels administratifs du CNRS pour l’excellence de leurs travaux en leur remettant des distinctions…

  • La médaille d’or distingue, depuis sa création en 1954, l’ensemble des travaux d’une personnalité scientifique qui a contribué de manière exceptionnelle au dynamisme et au rayonnement de la recherche française. Toutes les médailles d’or.
  • La médaille d’argent  distingue des chercheurs, au début de leur ascension, mais déjà reconnus sur le plan national et international pour l’originalité, la qualité et l’importance de leurs travaux. Toutes les médailles d’argent.
  • La médaille de bronze récompense le premier travail d’un chercheur, qui fait de lui un spécialiste prometteur dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes. Toutes les médailles de bronze.
  • Enfin, le cristal du CNRS, créé en 1992, distingue chaque année des ingénieurs, techniciens et personnels administratifs du CNRS. Il récompense celles et ceux qui, par leur créativité, leur maîtrise technique et leur esprit innovant contribuent aux cotés des chercheurs à l’avancée des savoirs et des découvertes scientifiques. Tous les cristal.

La Délégation Rhône Auvergne présente toutes ses félicitations aux lauréat.e.s de la circonscription.


Découvrir les portraits des Médaillés.

Médailles CNRS 2016 en Rhône Auvergne : huit profils d’exception récompensés | Visages de la science

MMédailles CNRS 2016 en Rhône Auvergne : huit profils d’exception récompensés | Visages de la science

Le CNRS remet chaque année des distinctions nationales à des chercheurs-euses, ingénieurs-es et techniciens-es de la recherche pour l’excellence de leurs travaux. Ces distinctions ont été remises aux lauréats-es lyonnais-es et clermontois lors d’une cérémonie le lundi 15 novembre 2016 à Lyon-Villeurbanne.
Huit membres de laboratoires lyonnais et clermontois de la délégation Rhône Auvergne du CNRS ont vu la qualité de leurs travaux récompensée par les Médailles de cristal, de bronze et d’argent du CNRS pour ce palmarès 2016.
Pour découvrir les profils de ces huit profils d’exception, rendez-vous sur :
site de la Délégation.