Ressources

Homme - société

Article

Université Claude Bernard Lyon 1

LLa pédagogie Montessori contre les inégalités à l’école ?

Les pédagogies alternatives, Montessori en tête, ont le vent en poupe actuellement, notamment dans les médias. Mais que connaît-on réellement des effets d’une telle pédagogie sur les apprentissages ?

Si un bon nombre des principes au cœur de l’éducation Montessori sont largement soutenus par les sciences cognitives (le libre choix, la coopération et l’apprentissage par l’action), les preuves de son efficacité manquent encore, principalement parce que toutes les études actuelles ont des limites importantes (par exemple l’absence de randomisation des groupes et le milieu socio-économique élevé des enfants étudiés).

Vers une éducation « basée sur les preuves »?

Marie-Line Gardes est maître de conférence à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPE) de l’Université Claude Bernard Lyon 1, membre de l’équipe Cerveau, Comportement et Apprentissage qui va mener une étude inédite sur l’efficacité de la « méthode Montessori »: « L’objectif principal de notre recherche est de savoir si l’utilisation de la pédagogie Montessori en école maternelle peut avoir des effets bénéfiques, à court comme à long terme, par rapport à l’école traditionnelle pour les enfants issus de milieux sociaux défavorisés« , explique la chercheure.

L’intégralité de l’article à retrouver sur Sciences pour tous