Toute l'équipe Pop'Sciences est en pause estivale du 26 juillet au 18 août. Nous vous souhaitons un bel été !

Ressources

Sciences du vivant

Dossier

VetAgro Sup

UUne introduction au bien-être animal

Pourquoi et comment prendre davantage en compte le bien-être des animaux ?

Il est aujourd’hui bien établi que les animaux sont des êtres sensibles. Cela signifie qu’ils sont capables de ressentir des émotions positives et de la souffrance. La société ayant aujourd’hui acté cette sensibilité animale, en découle une attente croissante en matière de bien-être animal. Il apparaît ainsi nécessaire d’améliorer les conditions de vie et d’abattage des animaux d’élevage. Cette amélioration passe par une implication et une mobilisation accrue de tous les acteurs, éleveurs et professionnels en contact quotidien avec les animaux, vétérinaires, services d’inspection de la santé publique vétérinaire, industriels, scientifiques ou encore associations de protection animale. Elle nécessite la production de connaissances scientifiques toujours plus précises et leur diffusion mais aussi l’amélioration du dialogue entre les acteurs ainsi qu’une meilleure formation des professionnels et une meilleure information de la société civile.

UUne attente sociétale forte

Le sujet du bien-être animal est au cœur des attentes citoyennes. C’est une question d’actualité pour les associations de protection animale, les médias, les citoyens, les industriels et le gouvernement.

 

Attentes sociétales

LLe bien-être animal pour l’intérêt commun

Le concept de One Welfare, autrement dit « Un seul bien-être » considère que le bien-être des animaux, le bien-être des personnes et l’environnement sont étroitement liés. Par exemple, l’éleveur qui s’efforce d’assurer le bien-être de ses animaux voit sa qualité de vie ainsi que son confort au travail mécaniquement améliorés, avec une interaction plus aisée avec ses animaux, un coût diminué (moins de dépenses vétérinaires) et une productivité accrue. Cela a également une incidence positive sur l’environnement du fait d’une diminution des intrants et de l’utilisation de médicaments.

one welfare

CComment améliorer le bien-être des animaux d’élevage ?

La prise en compte de la sensibilité des animaux suppose d’accorder une attention particulière à la problématique de leur bien-être. Historiquement, la réflexion autour de la thématique du bien-être animal a été à la croisée de nombreuses influences  philosophiques et morales, scientifiques, technologiques et  économiques, réglementaires et sociétales. Ces multiples approches influent sur les représentations de chacun et conduisent à des définitions parfois différentes du bien-être animal. L’établissement d’une méthode d’évaluation et d’amélioration du bien-être animal objective, pragmatique et basée sur des travaux scientifiques était donc nécessaire.

Le définir 

Pour améliorer le bien-être des animaux il faut d’abord s’accorder sur une définition consensuelle et scientifique.

Le bien-être animal est souvent traduit par le principe fondamental des 5 libertés individuelles. Elles expliquent les conditions que l’on doit offrir à l’animal pour assurer son bien-être (ce que l’on nomme la bientraitance).

Les 5 libertés individuelles d’un animal sont :

1. Ne pas souffrir de la faim ou de la soif

2. Ne pas souffrir d’inconfort

3. Ne pas souffrir de douleur, de blessure ou de maladie

4. Ne pas éprouver de peur et de détresse

5. Pouvoir exprimer les comportements naturels propre à l’espèce

Un animal est dans un état de bien-être si il est dans un état physique et mental positif. Mais cela dépend également de la façon dont il perçoit son environnement, d’où la définition de l’ANSES de 2018 :

Le bien-être d’un animal est l’état mental et physique positif lié à la satisfaction de ses besoins physiologiques et comportementaux, ainsi que de ses attentes.
Cet état varie en fonction de la perception de la situation par l’animal.

L’évaluer 

On utilise des indicateurs scientifiquement validés. Il en existe 2 types :

  • Indicateurs sur l’environnement : ils permettent de s’assurer que l’animal est dans un environnement conforme à ses besoins.
  • Indicateurs sur les animaux : ils sont indispensables pour évaluer la façon dont l’animal perçoit les conditions qui lui sont fournies et donc pour mesurer son bien-être.

indicateurs

Méthode pour améliorer le bien-être 

Pour un usage pratique sur le terrain, les experts ont élaboré de nombreuses grilles d’évaluation adaptées à chaque situation, chaque système d’élevage, race et âge des animaux. L’évaluation est la première étape de la boucle d’amélioration du bien-être animal, démarche concrète pour l’amélioration du bien-être, au bénéfice des animaux d’élevage, mais aussi des éleveurs et de leur environnement.

LLes actions de la Chaire bien-être animal

La Chaire bien-être animale s’inscrit dans cette démarche scientifique d’amélioration du bien-être animal. Elle produit divers contenus destinés à former les différents acteurs de la filière et à informer le grand public : supports de formations en ligne ou présentielles, publications scientifiques, articles de vulgarisation, vidéos, podcasts ou infographies, parmi lesquels :

>> VOIR TOUS LES RDV BIEN-ÊTRE ANIMAL

 

En savoir plus sur le site
de la Chaire bien-être animal

 

 

Illustrations : Macrovector – Freepik.com / Sabine Li – Chaire bien-être animal