Cette semaine, on assiste à une montée en puissance de la considération du non-humain – animaux, végétaux, sols, fleuves – qui s’illustre notamment par un engouement contagieux pour les arbres et les forêts. Focus sur le long entretien avec François Gemenne (Libération) qui balaie les différents domaines que recouvre l’anthropocène.