Juillet 1969- Juillet 2019 : l'Homme marchait sur la Lune il y 50 ans !

Concours Ampère

CConcours Ampère

Participez au concours !

André-Marie Ampère était mathématicien (professeur de mathématique à l’école Polytechnique), chimiste (il a participé à la découverte du chlore et du fluor), philosophe et physicien. Sa théorie de l’électrodynamique a fortement contribué à la naissance de la théorie de l’électromagnétisme de Maxwell.

Les deux associations qui gèrent le musée Ampère, la  SAAMA et la SEE, lancent une commémoration  nommée Ampère2020 qui a pour but de rendre hommage à Ampère pour sa découverte du courant électrique en 1820. Pour cette commémoration  la Maison Ampère un concours destiné aux scolaires de toute origine et tout niveau . Ce concours demande une réalisation dans le cadre d’un travail collectif (établissement, classe, ateliers…) ou individuelle, encadrée par un enseignant.

Réalisez un dessin, une histoire, une vidéo, une petite pièce de théâtre, une affiche, ou bien une expérience qui montre combien Ampère était un grand savant et participez au concours qui commémore le 200e anniversaire de la découverte d’Ampère.
Les meilleurs réalisations seront récompensées !

La production ne portera pas forcément sur l’électricité elle-même, mais peut aussi illustrer l’aspect humain et historique.
Pour les enseignants c’est l’occasion d’organiser un travail d’équipe autour d’un projet original sans a priori pédagogique.
Par exemple, un groupe d’élève réalise une petite scénette autour de la découverte d’Ampère lorsqu’il observe l’expérience d’Oersted en 1820, ou bien des élèves illustrent par un dessin la vie sous l’Empire et montre les difficultés qu’Ampère rencontrait pour ces déplacements, la mise au point de ses découvertes, etc. Toutes les idées seront les bienvenues.

Pour vous aider, de nombreux documents très clairs sur Ampère et les découvertes en électricité sont accessibles aux élèves : cliquez ici.

Maison Ampère

L’effet des émotions sur la mémoire des enfants | Appel à participation

LL’effet des émotions sur la mémoire des enfants | Appel à participation

Mémoire et émotions

Les émotions jouent un rôle majeur dans la création de nos souvenirs. En effet, les évènements de notre vie associés à des émotions, qu’elles soient positives ou négatives, sont plus facilement mémorisés que les évènements ordinaires de notre quotidien.

Si de nombreuses études se sont intéressées à cet effet des émotions sur la mémoire chez les adultes, très peu l’ont étudié chez les enfants. Afin de combler ces lacunes, je réalise en ce moment une étude qui vise à mieux comprendre le fonctionnement cognitif des enfants ainsi que le développement de leur mémoire et de leurs émotions. Pour cela, j’évalue la mémoire des enfants lorsqu’ils sont exposés à des images qui suscitent chez eux des émotions, tout en mesurant l’activité de leur cerveau à l’aide de l’électroencéphalographie (mesure non-invasive et indolore).

Sarah Massol, doctorante en sciences cognitives, et Hanna Chainay, professeure à l’Université Lumière Lyon 2, mènent une étude sur l’effet des émotions sur la mémoire des enfants. Pour cela, elles recherchent des enfants âgés de 8 à 11 ans, droitiers et volontaires.

Les enfants réaliseront des tâches comportementales simples sur ordinateur qui serviront à mesurer leur activité cérébrale grâce à l’électroencéphalographie. Il s’agit d’un procédé non invasif et totalement indolore. La durée de l’étude est d’environ 2h.

Période de réalisation de l’étude : dès à présent jusqu’à fin octobre 2019 (les parents peuvent contacter Sarah Massol durant toute cette période)

Chaque enfant recevra 20 euros pour sa participation à l’enquête.

En savoir plus :

Laboratoire d’études des mécanismes cognitifs

Appel à participation - Effet des émotions sur mémoire des enfants

Journées nationales de l’archéologie 2019

JJournées nationales de l’archéologie 2019

Découvrez le programme que vous proposent les archéologues du Service archéologique de la Ville de Lyon et les autres acteurs de l’archéologie lyonnaise aux musées Gadagne, au Village de l’Archéologie de Lugdunum – Musée & Théâtres romains et sur le site de fouille de la Visitation à l’occasion des Journées nationales de l’archéologie 2019.

PProgramme

Aux musées Gadagne

1 place du Petit Collège, Lyon 5e

Conférence le vendredi 14 juin (18h) : « L’aménagement d’un quartier médiéval en rive gauche de la Saône. Résultats de la fouille du parking St-Antoine » par Emmanuel Bernot, responsable de la fouille (SAVL).

Conférence gratuite sur réservation par courriel uniquement : gadagne.publics@mairie-lyon.fr
(merci d’indiquer vos nom, prénom et n° de téléphone ainsi que le nombre de places souhaitées).
Durée : 1h30.

À Lugdunum – Musée & Théâtres romains

17 rue Cléberg, Lyon 5e

  • Village de l’Archéologie (14, 15 et 16 juin)

En collaboration avec les autres acteurs de l’archéologie lyonnaise.
Découverte de la chaîne opératoire de l’archéologie, de la préparation d’un chantier à la restauration et la valorisation, en passant par l’étude en laboratoire : rencontrez archéologues et spécialistes et initiez-vous à leurs métiers (ateliers, manipulations, jeux…).

Vendredi 14 juin, 9h30h-17h : journée spéciale scolaires (COMPLET)
Samedi 15 et dimanche 16 juin, 10h-18h : tous publics, dès 5 ans

  • Visites guidées du chantier de fouille du parc de la Visitation (15 et 16 juin)

Sur inscription au service réservation du musée : 04 72 38 81 91 ou reservations.lugdunum@grandlyon.com
Départ du musée.
Samedi 15 (annulé pour cause d’intempéries) et dimanche 16 à 10h30, 11h30, 14h, 15h, 16h et 17h
Durée : 45 minutes

  • Et bien d’autres visites à découvrir….!

Journées de l’archéologie

>>> Voir le teaser

Semaine européenne de l’astronomie et de l’espace | Pour la 1re fois à Lyon !

SSemaine européenne de l’astronomie et de l’espace | Pour la 1re fois à Lyon !

European Week of Astronomy and Space Science – EWASS 2019

Le plus important colloque d’astrophysique en Europe se tiendra pour la 1re fois à Lyon et rassemblera 1200 à 1400 participants à la Manufacture des Tabac, Université Jean Moulin Lyon 3.
Les grandes instances internationales de l’astronomie, ESA, ESO, SKA… seront présentes.

Cet évènement n’a pas eu lieu en France depuis 1999. Des chercheurs de l’ensemble des laboratoires lyonnais ayant une thématique proche de l’astrophysique sont impliqués dans l’organisation de ce colloque international, organisé par le Centre de Recherche Astrophysique de Lyon – CRAL, avec l’aide de l’IPNL et du LGL-TPE, sous l’égide de l’EAS (European Astronomical Society). Ce congrès s’affichera comme une large vitrine de la recherche astrophysique française.

Lyon sera ainsi sous les projecteurs de l’astronomie pendant cette période pendant laquelle 9 événements ont été organisés spécialement pour le grand public et les scolaires.

Consulter le programme

Semaine européenne de l'astronomie-Juin 2019

Pop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

PPop’Sciences Mag #4 | Le meilleur est-il à venir ?

Pop’Sciences Mag propose des contenus originaux et vulgarisés sur ce que la recherche scientifique peut apporter comme clés de compréhension à des enjeux de société prégnants. En variant les formats (vidéos, textes et photos) et les dimensions (enquêtes, interviews, actus, reportages, …), ce Mag satisfait de nombreux niveaux de lecture et d’engagement avec les savoirs scientifiques. Il adopte un ton non-technique, mais « sérieusement vulgarisé », où la signature esthétique est fondamentale pour parvenir à faire plonger le lecteur aux cœur de la recherche scientifique.

Pop’Sciences Mag #4

Le meilleur est-il à venir ?

C’était mieux avant ! Le refrain du mythe de l’Âge d’or revient régulièrement lorsque, face aux grands défis sociétaux du présent, nous en revenons au passé et réglons nos comptes sur son dos.

Les échos d’un certain déclinisme ambiant retentissent alors : avant nous étions une Nation puissante ! Lorsqu’il s’agissait de poser un pied sur la Lune, avant on y arrivait ! Avant nous n’étions pas perdus dans des univers numérisés ! Révélée en juillet 2016, une étude de la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques précise que 46 % des français  interrogés considèrent leur situation globalement moins bonne que celle de leurs parents. Cette vision d’une société en déclin économique et culturel se cristallise dans certains discours politiques ou médiatiques.

C’est avec verve et générosité que le philosophe des sciences, Michel Serres, s’est plongé dans la problématique du C’était mieux avant ! Dans son ouvrage  éponyme, il tord le cou aux relents passéistes des « grands papas ronchons (qui) créent une atmosphère de mélancolie sur les temps d’aujourd’hui. » Ça tombe bien, avant, Michel Serres y était ! Du haut de ses 87 ans, il rappelle qu’au début du XXe siècle « les pauvres mouraient sans soin, qu’avant sans contrainte, les usines répandaient leurs déchets dans l’atmosphère ou la mer » et que l’hygiène était déplorable. Qu’avant signifie aussi tuberculose, famines… Hiroshima.

Pop’Sciences Mag se prête au jeu de savoir comment les sciences appréhendent le monde qui vient.

Pour ce nouveau numéro, Pop’Sciences ne donne ni dans la mélancolie, ni dans l’euphorie insouciante du progrès scientifique absolu. Nous proposons un regard sur les avancées techniques, socio-économiques et sanitaires qui forgent le monde contemporain et préparent celui qui vient. Nous donnons à voir comment nos chercheurs contribuent à produire de nouvelles connaissances pour répondre aux défis climatiques ou encore démographiques du XXIe siècle. Ces enjeux qui nous imposent de repenser nos modes de production, de consommation et d’innovation.

Au plus près de la recherche scientifique, vous évaluerez l’intérêt et la portée des progrès en médecine d’augmentation. Vous analyserez également les courants sociologiques et économiques qui repensent la place du travail dans nos vies futures. Notre rédaction s’est aussi intéressée aux chercheurs qui tentent de définir un modèle agricole durable, répondant au défi de devoir nourrir 10 milliards de bouches d’ici 2100. Vous identifierez les conséquences à venir du changement climatique en cours, et enfin vous vous interrogerez : a-t-on raison de vouloir aller sur Mars ?

Ce magazine vous invite à prendre position ! Était-ce mieux vraiment avant, ou le meilleur est-il à venir ?

Commencer la lecture

 

SchooLab | Restitution

SSchooLab | Restitution

Congrès final SchooLab : plus de 400 collégiens et lycéens sont amenés à restituer des projets sciences vécus aux cotés de la Rotonde.

Une journée qui s’annonce riche avec au programme :

  • Ruches connectées
  • Débat de sciences autour de l’intelligence artificielle
  • Dépollution des sols contaminés
  • Photovoltaïque et Design
  • Addictions et Tabac
  • etc.

Ainsi que des interventions de doctorants, d’étudiant-es de l’université et d’AstroPierre, médiateur scientifique au Planétarium de Vaulx-en-Velin et qui compte pas moins de 20 000 abonnés sur Twitter.

La Rotonde

Prix régional du livre environnement | Lisez, votez !

PPrix régional du livre environnement | Lisez, votez !

15e Prix du Livre Environnement

« Si l’on ne devait lire qu’un seul ouvrage en 2019 sur les thématiques de l’environnement et du développement durable, ce serait le lauréat du Prix Régional du Livre Environnement. »

  • 6 ouvrages
  • 60 lieux en Auvergne Rhône-Alpes
  • Rencontres avec les auteurs
  • Dès maintenant jusqu’au 25 octobre 2019

Pour participer, c’est simple : procurez-vous un ou plusieurs des 6 livres sélectionnés en librairie ou dans les bibliothèques, lisez et… Votez !

J’ai aimé… :
1 cœur = un peu
2 cœurs = beaucoup
3 cœurs = passionnément

————————————————————————————————–

Vous souhaitez échanger sur vos lectures et la thématique environnement. Rendez-vous pour un café-lecteurs Pop’Sciences le mardi 15 octobre à 13h (lieu à définir).

Inscrivez-vous via le formulaire : encadré vert INSCRIPTION

————————————————————————————————–

 

Le Prix Régional du Livre Environnement est un prix attribué par les lecteurs, organisé par la Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère et la Maison de l’Environnement de la Métropole de Lyon, soutenu par la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Il présente une sélection de six ouvrages mettant en avant une réflexion intéressante et pédagogique sur des thématiques environnementales d’actualité. Essais, biographies, fictions, documentaires, bandes dessinées, types d’écrits et genres littéraires variés, il y en a pour tous les goûts !

École de formation au néo-latin

ÉÉcole de formation au néo-latin

L’école thématique CNRS NEOLATINLYON, avec le soutien du Labex COMOD, lance un appel à candidatures pour son édition 2019. Les candidatures peuvent être envoyées jusqu’au vendredi 15 mai.

L’école aura lieu du 1er au 5 juillet 2019, à l’ENS de Lyon.

Cette école propose une formation intensive en néo-latin à travers l’étude de textes relevant de différentes disciplines (littérature, philosophie, droit, théologie, sciences). On définit comme « néo-latins » les ouvrages rédigés en latin depuis la fin du Moyen-Âge et jusqu’à nos jours, mais, dans le cadre de cette école, les périodes visées seront en particulier la Renaissance et l’Âge classique. Si pour le domaine du latin « classique », on dispose au niveau de l’enseignement universitaire de cursus systématiques et, de manière générale, de la possibilité de lire les « grands auteurs » à l’aide d’éditions scientifiques et de traductions récentes, pour le « néo-latin » l’offre de formation est plus restreinte et l’accès aux sources souvent plus difficile, car, bien que les recherches dans ce domaine soient en plein essor, de nombreux écrits de la Renaissance et de l’Âge classique ne bénéficient pas encore d’éditions et traductions modernes.

Cette formation s’adresse donc à celles et ceux qui souhaitent s’initier ou améliorer leur compréhension (par la lecture, par la traduction) du latin de ces périodes. Le programme des quatre jours de formation comprend des ateliers de lecture encadrés par des leçons visant à assurer le cadre théorique indispensable à la compréhension des textes choisis, et à répondre, à partir d’exemples précis, à des questions plus générales : comment aborder un texte néo-latin, non seulement d’un point de vue philologique, mais aussi historique, conceptuel ? Quels sont les milieux culturels, intellectuels, scientifiques ou religieux de production de ces textes ? Comment se servir des notions d’histoire du livre et d’ecdotique pour mieux les comprendre ? Quel est leur rapport aux langues vernaculaires ?

Conditions d’admission

Public visé : personnel CNRS, étudiant(e)s en master, doctorant(e)s et post-doctorant(e)s, enseignant(e)s du secondaire, chercheur(e)s et enseignant(e)s-chercheur(e)s en littérature, philosophie, histoire, histoire des sciences, histoire des religions.

Pour les doctorants relevant des écoles doctorales ED 484 (3LA) et ED 487 de l’Université de Lyon, cette formation peut être prise en compte, avec l’accord du/de la directeur/directrice de thèse, dans le cadre de la « formation dans la spécialité ».

Niveau : Tous les niveaux de latin, sauf débutant, sont admis. Chaque candidat(e) précisera son niveau de latin dans son CV.

Les organisateurs transmettront aux participants les matériaux qui seront analysés dans les ateliers.

Nombre de places : le nombre des places étant limité, les candidat.e.s intéressé.e.s doivent envoyer par courrier électronique un bref CV et une lettre de motivation (en français ou en anglais) jusqu’au mercredi 15 mai 2019 aux adresses suivantes : neolatinlyon@sciencesconf.org et smaranda.marculescu@ens-lyon.fr (merci d’indiquer dans l’objet : « Neolatinlyon »).

Les dossiers seront étudiés par un comité de pilotage. L’hébergement et une partie des frais de repas des candidats retenus seront pris en charge par les organisateurs.

Comité scientifique

Raphaële Andrault (CNRS – IHRIM_UMR 5317), Martine Furno (Université Grenoble-Alpes, IHRIM-UMR 5317), Sylvie Laigneau-Fontaine (Université de Bourgogne, Dijon), Pierre-François Moreau (ENS de Lyon, Labex COMOD, IHRIM-UMR 5317) Tristan Vigliano (Université de Lyon II, IHRIM-UMR 5317) Smaranda Marculescu (ENS de Lyon, IHRIM-UMR 5317)

Rendez-vous aux jardins

RRendez-vous aux jardins

Le jardin de l’ENS de Lyon ouvre ses portes dans le cadre de l’événement national  » Rendez-vous aux jardins  » : venez vagabonder dans le jardin de Gilles Clément !

L’objectif de cette manifestation est de faire découvrir à un large public la richesse et la diversité des parcs et jardins et de le sensibiliser aux actions mises en œuvre par le ministère de la Culture pour favoriser la connaissance, la protection, la conservation, l’entretien, la restauration et la création de jardins ainsi qu’à la transmission des savoir-faire, tout en s’attachant à mettre en valeur leur dimension artistique et culturelle.

Programme du vendredi 7 juin (public scolaire)

Programme du samedi 8 juin (grand public, enfants et adultes)

Poivre, un lyonnais chasseur de plantes

PPoivre, un lyonnais chasseur de plantes

Sur les traces de Pierre Poivre - Exposition au Jardin botanique du 6 avril au 7 juillet

Sur les traces de Pierre Poivre© Mathieu Bertrand

Tout le monde connait le poivre ! Mais qui a déjà entendu parler de Pierre Poivre ? Rare sont les personnes qui le connaissent, et pourtant, ce lyonnais a joué un grand rôle dans la découverte de nombreuses plantes utilitaires.

Cet explorateur du 18es, à la fois chasseur de plantes et humaniste, a bravé milles dangers pour titiller nos papilles et améliorer notre quotidien. Venez donc le découvrir dans cette exposition ludique et familiale toute en bandes dessinées.

2019 correspond aux 300 ans de la naissance de Pierre Poivre.

Une exposition en bandes dessinées proposée par le Jardin botanique de Lyon

Activités proposées dans le cadre de l’exposition :

En savoir plus :

Lyon Nature