VOUS ÊTES CURIEUX DE SCIENCES ? PARTICIPEZ AUX COULISSES DE POP'SCIENCES !

Je m'engage !

Promenade sensorielle en famille

PPromenade sensorielle en famille

Samedi 22 juin à 11h (complet), 15h30 et 16h15

Une animation organisée en partenariat avec les bibliothèques municipales, dans le cadre du festival A Vaulx Livres les petits, inscrite dans le cadre du Contrat Enfance/Jeunesse en partenariat avec les EAJE et les Accueils de loisirs municipaux.

Parcourez le nouveau jardin astronomique du Planétarium et éveillez vos sens grâce à des tables à histoires, des jeux d’ombre et des massages sonores. Découvrez ensuite le spectacle poétique « Le Monde était une île » par la compagnie Superlevure sous le dôme immersif du Planétarium, inspiré d’un mythe cosmogonique des hurons Wendat du Québec pour raconter la naissance du monde. Une invitation, entre Ombre et Lumière, au spectacle vivant.

« Tout en haut du ciel, une île. Montagnes, rivières, forêts et une jeune femme, Sibelle, qui porte un bébé dans son ventre … » 

Johanna Kravièk : voix / Patrick Mistral : musicien / Claire Gaillard : dessinatrice / Jennifer Anderson : regard extérieur.

Partenaires création : RIZE de Villeurbanne, Centre des Arts du Récit de Grenoble,  Villes de Lyon, Vaulx en Velin, St Julien en Genevois, Théâtre de St Chamond, La Fabrique Jaspir Pays St Jeannais, Périscope de Lyon, Théâtre Ninon Vallin de Montalieu Vercieu, Territoires de Bièvre Isère et Bièvre Est, EPCC Travail et Culture de St Maurice l’Exil.

  • Sur inscription au 04 78 79 50 13
  • Famille avec enfants de moins de 6 ans
  • Tarifs : 10 euros adulte, 8 euros enfant

Visite de Cosmograff’ avec des médiateurs scientifiques

VVisite de Cosmograff’ avec des médiateurs scientifiques

Découvrez l’exposition Cosmograff’ présentée à la fondation Bullukian en présence des médiateurs de l’association DéMesures qui a conçu de ce projet original de voyage à travers le système solaire avec le collectif d’artistes Superposition.

Cette visite est particulièrement recommandée aux familles avec des enfants (à partir de 8 ans).

 

Cosmograff’

CCosmograff’

Voyage dans le système solaire avec des artistes et des scientifiques

Vous avez raté le parcours Cosmograff entre le musée des Confluences et le l’ENS de Ltyon pendant la Fête de la Science ? Alors, courrez à la Fondation Bullukian pour le découvrir!

Cosmograff’, Voyage à travers le système solaire, est une exposition mêlant art et science et invitant les voyageurs à découvrir le système solaire comme ils ne l’ont jamais vu. Imaginée et réalisée pour la fête de la Science en octobre 2018, elle est le fruit d’un partenariat entre l’association de médiation scientifique DéMesures, le collectif d’artistes de rue Superposition, l’ENS de Lyon et le musée des Confluences. Guidés par les histoires, anecdotes et références scientifiques dispensées par Alain Coq, enseignant et médiateur passionné, les artistes LAHO, Osru, Idys et Laurent Claveau ont représenté les 8 planètes du système solaire avec une contrainte de taille : respecter les diamètres des planètes les unes par rapport aux autres. Ainsi, les visiteurs peuvent apprécier les tailles relatives des différentes planètes tout en ayant une représentation originale de ces astres. Chaque planète est accompagnée d’un panneau à caractère scientifique conçu par DéMesures, afin de donner quelques informations essentielles ou incongrues sur ces astres finalement mal connus. À l’origine, ces panneaux étaient placés entre le musée des Confluences et le site Monod de l’ENS de Lyon de façon à reproduire les positions des planètes dans le système solaire, le soleil étant figuré par le musée.

Samedi 4 mai de 14h à 18h, des médiateurs de DéMesures seront présents pour vous en dire plus sur le système solaire. Visite recommandée avec des enfants.

Cosmograff’ est présenté à la Fondation Bullukian en même temps que les photographies de Vincent Fournier qui invitent à une onirique conquête de l’espace.

 

BepiColombo – A la découverte de Mercure

BBepiColombo – A la découverte de Mercure

La planète Mercure, la plus proche du Soleil, reste l’une des planètes les moins connues du Système solaire. Jusqu’à présent, seules deux sondes l’ont survolé, et une seule d’entre elles a pu l’explorer en détail. Il reste donc beaucoup à découvrir sur cette planète des extrêmes, dont la température oscille entre plus de 400°C le jour et -180°C la nuit.

En octobre dernier, les agences spatiales européenne et japonaise ont lancé la mission BepiColombo qui, après 6 ans de voyage, atteindra enfin Mercure et l’étudiera sous toutes les coutures. Composée de deux sondes qui se sépareront juste avant l’arrivée autour de Mercure, cette mission est conçue pour révéler bien des mystères…

Avec Nicolas André, chargé de recherche à l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie

Réservation conseillée au 04 78 79 50 13.

Soirée de l’Observatoire

SSoirée de l’Observatoire

Quelles sont les dernières avancées scientifiques en astronomie ? Que peut-on voir au télescope ? Pourquoi a-t-on appelé « Grande ourse » la constellation qui ressemble à une casserole ?

Un vendredi par mois, aux alentours du premier quartier de Lune, l’Observatoire de Lyon propose au public une soirée d’observations astronomiques. Ces soirées se font en partenariat avec la Société Astronomique de Lyon (SAL) et s’adressent à tous : petits (à partir de 6 ans) ou grands, passionnés ou néophytes.

 

La prochaine soirée aura lieu le vendredi 10 mai de 20h30 à 23h !

Renseignements et inscriptions sur le site de l’Observatoire.

Radioastronomie millimétrique | Avec C. Lefèvre

RRadioastronomie millimétrique | Avec C. Lefèvre

La toute première image d’un trou noir a été obtenue avec l’Event Horizon Telescope (EHT), un réseau de huit radiotélescopes sur 4 continents différents, conçu à cet effet et qui inclut le télescope de 30 mètres de l’IRAM. Cette image dévoile l’ombre du trou noir supermassif situé au cœur de la galaxie M87. L’IRAM est un des instituts majeurs pour l’astronomie dans le domaine millimétrique. 

Charlène Lefèvre, radioastronome, vous présentera l’Observatoire NOEMA, situé sur le plateau de Bure dans les Hautes-Alpes. Le projet NOEMA, composé actuellement de 10 radio-télescopes de 15 m de diamètre chacun, est en plein développement.  Cette évolution technologique est cruciale pour étudier les objets astronomiques. Ce réseau de radio-télescopes, le plus puissant de l’hémisphère Nord, permet notamment d’observer les objets jeunes tels que les étoiles en formation et les galaxies lointaines, mais aussi les molécules formées dans les objets interstellaires. Dans un premier temps, la radioastronome vous détaillera des résultats obtenus avec NOEMA, puis comment un réseau de télescopes peut être étendu à l’échelle mondiale en utilisant des instruments répartis sur toute la Terre.

Ce mode d’observation appellé VLBI (pour very long base interferometry) est à l’origine de la première image spectaculaire d’un trou noir révélée en avril 2019 !

Intervenante : Charlène Lefèvre, chercheure à l’Institut de Radioastronomie Millémétrique – IRAM – de Grenoble

Organisée par : Société Astronomique de Lyon

Plus d’information sur le site de :

Société astronomique de Lyon – SAL

Une découverte qui fait l’histoire : la première image d’un trou noir

UUne découverte qui fait l’histoire : la première image d’un trou noir

Pour la première fois de l’Histoire, les scientifiques ont réussi à « photographier » un trou noir. L’image a été dévoilée par une équipe internationale de scientifiques lors d’une conférence de presse le 10 avril 2019.

Lire les articles :

The Conversation

Le Monde

Un univers sans matière noire ?

UUn univers sans matière noire ?

On pourrait résoudre d’un coup la double énigme de la matière noire et de l’énergie noire en admettant qu’il reste dans notre Univers de l’antimatière et qu’elle possède une masse négative. Une hypothèse audacieuse, mais qui devrait être bientôt testée.

Les explications dans cet article paru dans le numéro 4 de la revue Carnets de science.

Intégralité de l’article disponible sur :

CNRS Le Journal

EsPaCe games

EEsPaCe games

DDans le cadre d’oufs d’astro, Biennale du ciel et de l’espace

Au Planétarium, l’espace et le temps se déforment. En certains lieux, l’Univers semble se refermer sur lui-même. Le visiteur est prisonnier d’une boucle à laquelle seules son astuce et la rencontre avec d’authentiques scientifiques lui permettront d’échapper.

Pour cet événement, les scientifiques de 10 laboratoires de recherche rhône-alpins se mobilisent exceptionnellement pour venir à la rencontre du public et partager ces moments riches en émotion.

AA la recherche d’une nouvelle oasis

En 2039, la Terre est devenue un lieu extrême pour l’Homme : le réchauffement climatique provoque des froids intenses dans certaines parties du globe, des chaleurs insoutenables dans d’autres, ainsi que des tempêtes et des cyclones. Votre mission : trouver un endroit sûr pour assurer l’avenir de l’humanité.

Tout public dès 6 ans

LLa résistance s’organise !

Dans un monde imaginaire où le savoir est détenu par une autorité obscurantiste et totalitaire, un groupe de résistants tente de restituer de vraies connaissances scientifiques. A vous d’intégrer cette résistance, de rencontrer d’authentiques scientifiques et de découvrir les phénomènes extrêmes de la science d’aujourd’hui.

Tout public dès 10 ans

Accès gratuit, en complément d’un billet d’entrée « Visite complète » ou « Visite expos ».

En collaboration avec la Nième compagnie, avec la mobilisation exceptionnelle des scientifiques des laboratoires de la région Auvergne-Rhône-Alpes : l’Institut de physique nucléaire de Lyon (IPNL), le Centre de calcul, le Laboratoire d’Annecy de physique des particules (LAPP), le Laboratoire des matériaux avancés (LMA), le Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie de Grenoble (LPSC), le Laboratoire souterrain de Modane (LSM), l’Institut Lumière Matière (ILM), le Centre de recherche en astrophysique de Lyon (CRAL), l’Institut national des sciences de l’Univers (INSU), l’Observatoire des sciences de l’Univers de Grenoble (OSUG), et la participation d’Ebulliscience, du Club d’astronomie de Lyon Ampère, du Club d’astronomie des Monts du Lyonnais et de la Société astronomique de Lyon.

Consultez le programme de Oufs d’astro, Biennale du ciel et de l’espace

Yuri’s Night

YYuri’s Night

DDANS LE CADRE D’OUFS D’ASTRO, BIENNALE DU CIEL ET DE L’ESPACE

 

Pour les 58 ans de la première sortie de Youri Gagarine dans l’un des milieux les plus extrêmes pour l’Homme, l’espace et pour les 50 ans du premier pas de l’Homme sur la Lune, venez passer une soirée au Planétarium !

Costumés ou non, vous pourrez visiter les lieux comme vous ne les avez jamais vus, participer à des tables rondes, passer des heures dans la grande salle du Planétarium à naviguer parmi les étoiles. Vous pourrez ensuite les observer en vrai dans le télescope de l’Observatoire. Musique, jeux, danse, films seront au rendez-vous !

PPROGRAMME

20h

Labo de l’extrême : Orages sur Jupiter

20h – 21h

Conférence « Les Exoplanètes, entre science et imaginaire » – David Fossé, journaliste scientifique à la revue Ciel & Espace.

20h -1h

Retrogaming

20h30 – 1h

Concours de court-métrage en partenariat avec l’association Kino Lyon

21h

Jeu de rôle Sporz

21h – 23h

En continu, photos des personnes venues costumées

21h/22h/23h

Ateliers Octopus

21h30 – 1h

Projection des films du Planétarium dans la salle immersive

21h30 – 1h

Silent party : « Dans l’espace personne ne vous entend danser » avec 2 Mix DJs (association Candy Groove) et casques sans fils

22h – 1h

Observatoire : observation des étoiles avec médiateur

22h – 1h

Projection de films de science-fiction

 

Réservation conseillée

Accès aux tarifs d’entrée du Planétarium. Tarif réduit si vous venez
déguisé(e) !

Tout public dès 8 ans.

Co-organisé avec Les Intergalactiques

Consultez le programme de Oufs d’astro, Biennale du ciel et de l’espace