Juillet 1969- Juillet 2019 : l'Homme marchait sur la Lune il y 50 ans !

L’effet des émotions sur la mémoire des enfants | Appel à participation

LL’effet des émotions sur la mémoire des enfants | Appel à participation

Mémoire et émotions

Les émotions jouent un rôle majeur dans la création de nos souvenirs. En effet, les évènements de notre vie associés à des émotions, qu’elles soient positives ou négatives, sont plus facilement mémorisés que les évènements ordinaires de notre quotidien.

Si de nombreuses études se sont intéressées à cet effet des émotions sur la mémoire chez les adultes, très peu l’ont étudié chez les enfants. Afin de combler ces lacunes, je réalise en ce moment une étude qui vise à mieux comprendre le fonctionnement cognitif des enfants ainsi que le développement de leur mémoire et de leurs émotions. Pour cela, j’évalue la mémoire des enfants lorsqu’ils sont exposés à des images qui suscitent chez eux des émotions, tout en mesurant l’activité de leur cerveau à l’aide de l’électroencéphalographie (mesure non-invasive et indolore).

Sarah Massol, doctorante en sciences cognitives, et Hanna Chainay, professeure à l’Université Lumière Lyon 2, mènent une étude sur l’effet des émotions sur la mémoire des enfants. Pour cela, elles recherchent des enfants âgés de 8 à 11 ans, droitiers et volontaires.

Les enfants réaliseront des tâches comportementales simples sur ordinateur qui serviront à mesurer leur activité cérébrale grâce à l’électroencéphalographie. Il s’agit d’un procédé non invasif et totalement indolore. La durée de l’étude est d’environ 2h.

Période de réalisation de l’étude : dès à présent jusqu’à fin octobre 2019 (les parents peuvent contacter Sarah Massol durant toute cette période)

Chaque enfant recevra 20 euros pour sa participation à l’enquête.

En savoir plus :

Laboratoire d’études des mécanismes cognitifs

Appel à participation - Effet des émotions sur mémoire des enfants

Le climat change… et alors ?

LLe climat change… et alors ?

En compagnie de l’équipe Youtube de la Tronche en Biais et d’experts climatiques, politologues et épistémologues, cette conférence-débat nous permettra d’aborder les questions qui gravitent autour de l’inaction climatique et ses enjeux éducatifs sous-jacents.

Cet événement est l’occasion pour nous tous de participer à l’émergence d’une nouvelle forme de communication du savoir, portée par le numérique et le libre accès à la connaissance, mais également d’encourager l’éveil d’une conscience écologique collective.

Organisée par : l’Institut Français de l’Éducation et l’Association pour la Science et la Transmission de l’Esprit Critique (A.S.T.E.C)

En savoir plus :

ENS de Lyon

Alimentation durable ? Tous à table !

AAlimentation durable ? Tous à table !

Dans la continuité de son travail sur la recherche participative, et dans le cadre du festival Pop’sciences, Imagineo est allée proposer aux enfants du Centre Social de la Sauvegarde à la Duchère un atelier sur la question de l’alimentation durable et de qualité. Le projet “Alimentation durable? Tous à table!”, élaboré en collaboration avec les associations Lieux de Liens, Station Sans-Fil, ainsi qu’avec Blandine Cerisier – chercheure spécialisée sur les questions d’alimentation -, fût l’occasion pour les enfants d’imaginer de nouveaux aliments et ainsi de faire travailler leur créativité dans un cadre toujours placé sous le signe de la bienveillance et de la collaboration créative. Le plaisir, la santé, le fait maison, ou encore l’éco responsabilité ont été des éléments déterminants pour les enfants lors de l’atelier du 15 Mai, qui leur ont permis d’exprimer ce qui leur tenait à coeur dans ce domaine, en inventant des aliments plus étonnant et appétissants les uns que les autres. Que ce soit à travers la “fraise-framboise” caractérisée par ses bienfaits pour la santé, le “jus bio au riz” que l’on “mange” et qui se partage, ou encore le tiramisu fruits et légumes bio dans un emballage recyclable, les enfants ont montré leur force imaginative et leur conscience des enjeux contemporains. 

Parallèlement à l’atelier, des habitants de la Duchère ont été invités – à travers des micro-trottoirs – à réfléchir au sens qu’avait pour eux l’alimentation de qualité, et une importance particulière a été accordée aux produits locaux ainsi qu’au fait maison.

Conscient du caractère crucial d’un tel sujet pour les générations présentes et à venir, Imagineo a tenu à élargir le débat en invitant experts, professionnels, amateurs et curieux, à échanger sur l’alimentation de qualité lors d’une émission radio tenue le samedi 18 mai lors du Festival Pop’Sciences. Chercheurs, experts, citoyens engagés et passionnés ont ainsi pu croiser leurs regards sur la question de l’alimentation, afin de continuer à nourrir les réflexions de tout un chacun.

 

 


Le jeu comme interface cerveau / machine

LLe jeu comme interface cerveau / machine

Lutter contre les troubles de l’attention de l’enfant est l’un des objectifs de l’équipe Dynamique cérébrale et cognition (Dycog) du Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CRNL).

« Le bonnet couvert de capteurs, explique Jérémie Mattout, responsable de ces recherches, est un électroencéphalogramme (EEG) qui mesure l’activité cérébrale de l’enfant, en temps-réel. Il extrait une onde bien spécifique, appelée P300, qui est un marqueur de l’attention. » À partir de l’activité cérébrale de l’enfant, un algorithme détermine son degré de concentration et lui restitue cette information sous la forme de victoires ou de défaites, par l’intermédiaire de jeux spécifiques, développés par la société BlackSheep Studio. « L’enfant, qui est invité à jouer sur un écran d’ordinateur, est conscient en temps réel de ses performances, bonnes ou mauvaises, indique Mélodie Fouillen, doctorante au sein de l’équipe. C’est le principe du neurofeedback. Grace à cela, il peut mettre en place une stratégie qui l’aide à rééduquer son attention. » Car pour gagner, « l’enfant doit réussir à produire une onde P300 en réponse à la stimulation de son choix« ,  précise Jérémie Mattout. Cette expérience d’interaction cerveau / machine utilise le jeu comme moyen de rééducation. Elle montre, plus largement, et au-delà des applications thérapeutiques, comment en se concentrant, une personne peut « contrôler » un dispositif technique « par la pensée ».

Propos recueillis par Ludovic Viévard, montage réalisé par Visée.A, pour le Pop’Sciences Mag#4 : LE MEILLEUR EST-IL A VENIR ?

 

Étonnant vivant : de la poussière de comète aux organes bio-artificiels

ÉÉtonnant vivant : de la poussière de comète aux organes bio-artificiels

Les sciences de la vie du XXIe siècle révolutionnent notre vision du monde, et donnent un regard inédit sur la vie, ses origines, son histoire, les relations vivant et environnement, et notre futur… Une conférence de Catherine Jessus et Thierry Gaude, le 16 mai 2019 au Musée des Confluences, dans le cadre des 80 ans du CNRS.

Thierry Gaude, directeur de recherche au CNRS, est spécialiste en biologie de la reproduction chez les plantes à fleurs. Chercheur en biologie végétale au Laboratoire reproduction et développement des plantes (RDP) à Lyon, il a développé une équipe de recherche travaillant sur les systèmes limitant les croisements « consanguins » chez les plantes.

Catherine Jessus, directrice de recherche au CNRS, dirige une équipe au Laboratoire de biologie du développement (Paris). Elle étudie la division des cellules reproductrices femelles, les ovocytes. Ses travaux ont permis le décryptage de nouvelles voies de signalisation qui éclairent la biochimie de la division cellulaire, les effets non-génomiques des hormones stéroïdes et la plasticité des réponses cellulaires.

Ensemble, ils ont dirigé l’ouvrage Étonnant vivant, paru en 2017 chez CNRS Éditions, témoignage passionné d’une centaine de scientifiques qui ont saisi l’occasion de partager leur émerveillement face aux découvertes et aux promesses portées par les sciences du vivant de ce début de siècle.

Revoir la conférence en vidéo

 

Conférence « Les oiseaux du fleuve Rhône »

CConférence « Les oiseaux du fleuve Rhône »

À la découverte des stars des bords de l’eau

En juin, laissez vous porter par le fleuve et découvrez ses trésors !

De Jonage à Givors, le fleuve Rhône en voit des grises, des vertes et des pas mûres ; forêts, étangs, canaux, grande ville, îles ; lônes, bachats, boutasses, brotteaux, vorgines et bien d’autres pays étranges.

Chacun ou presque accueille son peuplement de bêtes à plumes spécifique. En descendant le Rhône d’un bout à l’autre de la Métropole, nous irons soutirer leurs petits secrets aux stars des bords de l’eau.

Retrouvez toute la programmation de la Maison de l’Environnement et les activités de nos associations membres sur www.maison-environnement.fr à la rubrique « Agenda« 

Visite guidée du Musée Claude Bernard

VVisite guidée du Musée Claude Bernard

Une visite passionnante du musée et de la maison natale pour découvrir Claude Bernard et comprendre l’importance de ses travaux.

 

Cogit’âge

CCogit’âge

 

 

Un outil « clé en main » de stimulation cognitive Pour personnes âgées.

Programme élaboré par Nicole Wiensperger, créatrice du concept Cogit’âge, présente sa méthode pour prévenir le vieillissement du cerveau. S’appuyant sur les résultats des dernières recherches en neurosciences, elle a construit un programme aidant à préserver les facultés cognitives du cerveau, en partenariat avec Monique Le Poncin, auteur de gym’cerveau. La conférence se tiendra dans la salle polyvalente du musée et l’accès sera gratuit.

Schizophrénie, dépasser les clichés

SSchizophrénie, dépasser les clichés

La schizophrénie concerne environ 0,7% de la population mondiale, dont 600 000 personnes en France. Du grec « schizo » = fractionnement et « phrénie » = esprit, la schizophrénie est une maladie psychiatrique caractérisée par un ensemble de symptômes très variables : les plus impressionnants sont les délires et les hallucinations, mais les plus invalidants sont le retrait social et les difficultés cognitives.

Mal connue du grand public, la schizophrénie fait peur. Fréquemment, dans la presse notamment, on trouve ce terme pour évoquer des attitudes ou des propos contradictoires. Le cinéma véhicule également une image stéréotypée. Elle demeure hélas une pathologie encore très stigmatisée.

La fondation Neurodis, qui soutient la recherche en neurosciences depuis 2007 en région AURA, propose une grande soirée à St-Etienne pour découvrir la réalité de cette pathologie et permettre au grand public de pouvoir échanger en direct avec des spécialistes.

Intervenants :

  • Pr Eric Fakra, Chef de service du Pôle Psychiatrie adulte et infanto-juvénile du CHU de St-Etienne, et membre du Comité Exécutif de Neurodis parlera de la nouvelle vision qu’ont les professionnels grâce aux avancées de la recherche et la prise en charge qui en découle.
  • Dr Mael Pulcini, praticien hospitalier, CHU de St-Etienne, évoquera le suivi médical une fois à la maison.

Fondation Neurodis

Schizophrenie-Affiche

 

Pourquoi la vaccination fait-elle peur ? | Les débats du Campus

PPourquoi la vaccination fait-elle peur ? | Les débats du Campus

Conf débat sur la vaccination

Les Débats du campus proposent une conférence-débat sur l’inquiétude que suscite la vaccination auprès du grand public.

Pourquoi, alors que la vaccination a révolutionné la lutte contre les maladies infectieuses au XXe siècle, et qu’elle est une des plus grandes avancées scientifiques de tous les temps, se heurte-elle de nos jours à de vives critiques et pourquoi fait-elle peur à une partie de l’opinion ?

Intervenants :

  • Baptiste Baylac-Paouly, docteur en histoire des sciences, attaché d’enseignement et de recherche à l’Université Claude Bernard Lyon 1
  • Pascal Besse, pédiatre
  • Michèle Ottmann, virologue, enseignante-chercheure à l’Université Claude Bernard Lyon 1

BU Lyon 1