Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Les pierres à bâtir de l’île d’Apollon

LLes pierres à bâtir de l’île d’Apollon

Le cycle des conférences Pouilloux 2022-2023, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec : Les pierres à bâtir de l’île d’Apollon

Lieu mythique de la naissance d’Apollon et d’Artémis, la petite île de Délos a eu dans l’Antiquité une importance religieuse, politique et commerciale majeure. Elle est devenue grâce aux fouilles que l’École française d’Athènes y conduit depuis 1873 le plus grand site archéologique de Grèce. Une centaine de maisons, des dizaines de sanctuaires et de monuments publics et plus de trois cents édifices destinés à la production et au commerce y ont été mis au jour, certains dans un état de conservation exceptionnel. Dans toutes ces constructions, la pierre a été le matériau le plus abondamment utilisé. Un programme est en cours qui réunit archéologues, architectes et géologues pour identifier les roches mises en œuvre, en déterminer les origines, en quantifier les volumes et comprendre les raisons de leur choix.
La conférence sera l’occasion de présenter les résultats de cette recherche qui a permis de réaliser une nouvelle carte géologique de Délos, d’en étudier les carrières de gneiss, de granite et de marbre et de déterminer par des dizaines d’analyses l’origine des pierres utilisées entre la seconde moitié du IIIe millénaire et la fin de l’époque hellénistique par tous ceux qui ont construit dans l’île : Déliens, autres habitants des Cyclades, Eubéens, Athéniens, Macédoniens, Italiens, Égyptiens et commerçants originaires du Proche-Orient. Ce programme, qui combine des approches techniques, économiques et esthétiques, éclaire d’un jour nouveau divers aspects de l’histoire de l’architecture grecque.

Conférence présentée par : Jean-Charles Moretti, Directeur de recherche au CNRS, laboratoire IRAA Lyon – MOM

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

Design Produit | Curvway

DDesign Produit | Curvway

Cette masterclass propose une restitution par le designer du process de création du produit, Pierre Marabese, établie à partir de l’observation des usages et de la compréhension des besoins des usagers.  « Le design est un travail de conception sur la forme, les textures et le visuel d’un produit : il permet d’améliorer l’ergonomie, l’esthétique et la sécurité d’un produit. Une démarche design comporte 5 étapes : définition de l’objectif, idéation et investigation, cristallisation, matérialisation, et intégration. »

La volonté de Pierre Marabese était de concevoir un Curvway permettant de carver en toutes saisons. Mais qu’est-ce que le carving ?

Le carving, permet au pratiquant qui le maîtrise d’avoir la sensation de virer sur des rails. Cette technique permet d’atteindre une sensation de glisse exceptionnelle en jouant sur les angles de plus en plus prononcés. Angles vifs, tranches, reliefs de montagne, mais aussi robustesse, équilibre, sont des symboles que nous retrouvons donc dans le design du Curvway. L’agence Piopio et Pierre Marabese tenaient à rajouter un lien avec le monde du skateboard et de la planche de surf, en utilisant des matériaux composites type HPL compatc, gripp anti-glisse, silicone… Les roues compactes et robustes ainsi que le bumper avant, contribuent à l’appartenance du monde du tout terrain… Le challenge pour Piopio, concevoir grâce à l’expérience de Pierre Marabese un engin, fabriqué en France, capable de transmettre toutes les sensations accumulées grâce à ses nombreux prototypes.

A travers l’exemple de Curvway, Pierre Marabese et Lionel Suzet racontent la génèse d’un projet fascinant et de la création d’une startup.
>> Participez à la masterclass Curvway animée par Pierre Marabese et Lionel Suzet :

Design-Designer-Déjouer : jeux et enjeux du design à l’université | Journée d’étude

DDesign-Designer-Déjouer : jeux et enjeux du design à l’université | Journée d’étude

Cette journée a pour objectif de présenter plusieurs recherches portant sur la question des jeux et des enjeux du design –  de ses pratiques, ses espaces, ses fantasmes, ses définitions, ses écritures – ainsi que de discuter de l’institution universitaire en tant que lieu fédérateur d’expérimentations.

Mobilisant les dimensions interdisciplinaires, nous souhaitons investiguer les manières de faire du design dans la diversité des approches et en particulier les nouvelles formes transversales (théoriques, pratiques, recherche-création) pour répondre aux défis de nos sociétés actuelles (méthodologiques, symboliques, technologiques, environnementaux).

Penser, créer, transmettre : comment “designer” en jouant et déjouant les agencements formels et les cadres structurants et comment les dépasser/déplacer dans les contextes environnants de la recherche et de la formation.

Il s’agira à l’occasion de cette journée de questionner le design en tant qu’activité multiple, à la fois théorique et pratique, créatrice d’objets, d’expériences, de dispositifs complexes et qui permet la mise en place d’une posture créative multivers :

– Comment, au-delà des formes concrètes et des usages effectifs, pouvons-nous comprendre le design comme pratique créatrice de sens ?

– Comment ce que cette dernière fabrique en tant qu’action, en tant que milieu et en tant que système peut être compris, critiqué et redessiné ?

– Comment le design donne-t-il forme à nos existences collectives (Stiegler, 2008) ? Le design est pensé ici au cœur d’une approche expérimentale, à travers ses pratiques quotidiennes, technologiques, matérielles, sensorielles, et comme action faisant partie intégrale de la fabrication d’approches méthodologiques inédites.

– Quelles sont ces approches et comment sont-elles mises en application ?

– Comment les lieux permettent-ils cette dynamique de mise en relation ?

– Comment les contours académiques permettent-ils d’agencer un rapport autre aux productions/créations/formations ?

>> Participez à la journée d’étude animée par le laboratoire MARGE et les Bibliothèques universitaires Lyon 3, le vendredi 25 novembre.

Co-organisé par :

Pour en savoir plus : 

Journée étude Design

Imprimerie et communication graphique : les conférences

IImprimerie et communication graphique : les conférences

L’association des Amis du musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique contribue à la diffusion de son patrimoine historique, artistique et technique.

Découvrez le programme du cycle des conférences proposées pour 2022-2023…

Les amis du musée

Quelle est la valeur du design ?

QQuelle est la valeur du design ?

Le design est considéré comme une dépense et parfois un investissement, mais comment mesurer sa valeur dans un projet ?

C’est une question que se posent les designers, qui se pose à chaque projet et que se pose (ou devrait se poser !) chaque organisation dans son développement.

La valeur globale d’un projet ou d’un service se décompose en sous-valeurs :

– Le design est-il opérant dans l’ensemble de ces valeurs ?

– Quelle est la valeur de la cohérence ?

– Quelle est la valeur d’une approche systémique, cette valeur est-elle mesurable que financièrement ?

– Un design « réussi » est-il une valeur à court terme, moyen terme ou long terme ?

On tentera au travers d’exemple concret et d’un peu de théorie de répondre à ces questions stratégiques tant pour les utilisateurs du design que pour les praticiens.

>> Participez à la masterclass animée par Bruno Lefebvre de l’agence C+B Lefebvre.
S’INSCRIRE

Design produit | Nooz Optics : inventer, prototyper, designer

DDesign produit | Nooz Optics : inventer, prototyper, designer

En général, une étude design « de commande », repose sur un brief marketing et les contraintes techniques qui en découlent à respecter. L’invention des Nooz, c’est exactement l’inverse.

Comment une démarche design centrée sur le produit, fondée sur l’intuition, le dessin, le prototypage quick and dirty, dotée de ses propres moyens marketing et usages, a permis de révéler les utilisateurs-cibles et les réponses techniques nécessaires.

A travers cet exemple, on s’interrogera sur le métier de designer et ses multiples définitions, ce qui fait son unicité ainsi que sur les tentatives de normalisation issues de la matrice idéologique managériale.

>> Participez à la masterclass Nooz Optics animée par Pierre Alex de l’agence Distorsion

S’INSCRIRE 

Design Designs Designers

DDesign Designs Designers

Découvrez l’exposition Design Designs Designers de l’Université Jean-Moulin Lyon 3 ! Cette exposition a pour intention d’explorer les différentes facettes du design en tant que mode de vie et de pensée qui touche tous les aspects de la vie des individus.

Au carrefour de très nombreux aspects de la vie : esthétique, économie, sociologie, communication, ingénierie, stratégie d’entreprise… le design permet d’aborder une variété de thématiques riches d’intérêt, montrant que le design est « partout » et fait « par tous ».

La démarche est avant tout collective et fédératrice, car elle réunit pour la première fois, dans le cadre d’un projet scientifique et culturel, quatre établissements d’enseignement supérieur du territoire : l’université Jean-Moulin Lyon 3, l’université Jean-Monnet Saint-Étienne, l’INSA Lyon et l’école supérieure d’arts appliqués La Martinière Diderot.

Cette exposition sera accompagnée de nombreux événements tels que des master class, des journées d’étude et des visites guidées (voir ci-dessous) pour en apprendre plus sur le design et ses champs d’action.
Elle est inscrite au programme de la Fête de la science 2022.
Pour en savoir plus : 

PPour aller plus loin

VISITES GUIDÉES

Vous souhaitez en apprendre plus sur le travail des designers ? Les BU de l’Université Lyon 3 vous proposent, à partir du 18 octobre, des visites guidées hebdomadaires pour connaitre l’exposition dans ses moindres détails.

 >> Visites les mardis à 12h et les jeudis à 17h

Pour en savoir plus sur les créneaux disponibles et vous inscrire : Visites guidées de l’exposition

PATRIMOINE

Le campus des quais de l’Université Jean Moulin Lyon 3 a fait l’objet d’une rénovation de grande envergure entre 2016 et 2020. Ces travaux ont été l’opportunité de doter le campus d’une bibliothèque universitaire offrant un univers de travail de qualité, tant en termes d’espaces que d’équipements.

Dans le cadre de l’exposition Design Designs Designers, découvrez la Bibliothèque du Palais, lauréate du Prix de l’Espace Intérieur 2021 décerné par Livres Hebdo.

>> Visites guidées :

  • Jeudi 17 novembre 2022 de 12h à 12h30
  • Lundi 14 novembre 2022 de 17h à 17h30

Pour vous inscrire : Visite guidée de la bibliothèque

Vers la ville souterraine ?

VVers la ville souterraine ?

Et si l’avenir de la ville était d’occuper le sous-sol en profondeur ? Pourquoi réfléchir au développement des sous-sols de la ville ?

C’est l’objet de l’entretien avec l’architecte Michael Doyle.

Michael Doyle est professeur adjoint à l’École d’architecture de l’Université de Laval (Québec). Auparavant, il a réalisé sa thèse de doctorat à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Ce travail faisait partie du projet « Deep City » du Laboratoire d’économie urbaine et de l’environnement (LEURE). Le projet Deep City s’intéressait à analyser les potentialités de la ville souterraine.

Propos recueillis par Alexandre Rigal, sociologue et rédacteur en chef du media Anthropocene2050.

Lire l’entretien

Retrouver les contenus du media Anthropocene2050, plateforme éditoriale de l’Ecole urbaine de Lyon

Photo : Ville souterraine, Montréal — Wikimedia

La vie en tourbe

LLa vie en tourbe

Intitulée La ferme islandaise. Une archéologie des narrations de l’architecture en tourbe, l’objet de cette recherche est la torfhús (maison en tourbe), un mode de construction utilisé par les Islandais, de la colonisation de l’île jusqu’à la première moitié du 20e siècle.

En proposant une ethnographie de la torfhús par la récolte, puis l’analyse de récits et de pratiques diverses, cette thèse permet de percevoir quels sont les liens tissés entre le bâti vernaculaire et la construction de la nation islandaise et de l’islandicité.

[…] Les enjeux de la conservation du bâti en tourbe renvoient aussi sur les problématiques du tourisme, du changement climatique, de la politisation et de la mercantilisation du patrimoine culturel. Le matériau tourbe, quant à lui, nous permet de réfléchir à de nouvelles formes d’architecture écologique.

Pour restituer ce travail de terrain intimement lié aux personnes enquêtées (essentiellement islandaises) et à un matériau spécifique (la tourbe), le projet de La Vie en Tourbe propose de le décliner sous la forme de photographies, d’une installation et de divers outils de médiation (livre animé, jeu participatif, collecte de terrain etc…), comme un montage – scientifique et subjectif – où divers aspects de la pluralité de la maison en tourbe pourraient se télescoper.

Mise en exposition de la recherche doctorale de Sandra Coullenot, doctorante au Centre Max Weber, Université Jean Monnet, qui a soutenu sa thèse en anthropologie en février 2022 (dirigée par Michel Rautenberg -UJM / Centre Max Weber). Elle a souhaité faire découvrir au grand public l’objet de ses recherches passionnantes et les faire rentrer dans l’histoire islandaise à travers l’angle d’une forme d’habitat particulière : l’habitat en tourbe.

Pour en savoir plus :

Arts Recherche Territoires Savoirs

Journées européennes du patrimoine 2022 | 39e édition

JJournées européennes du patrimoine 2022 | 39e édition

« Cette année, les Journées Européennes du Patrimoine, mettent à l’honneur le « Patrimoine durable ». Durable, le patrimoine paraît l’être par nature, puisque parvenu jusqu’à nous, résilient, entretenu, restauré, préservé. Pourtant, si l’obligation de sa conservation, de sa protection contre les affronts de l’homme, les assauts du temps, les meurtrissures des éléments, est apparue dès l’époque de Victor Hugo, l’enjeu contemporain de durabilité s’est accéléré avec le changement climatique. Désormais, la conciliation de la préservation du patrimoine et de la construction d’un environnement durable constitue un objectif majeur, auquel cette 39e édition des Journées Européennes du Patrimoine répondra concrètement. »

Les JEP sont aussi l’occasion de découvrir des lieux de science et de rencontrer des chercheurs de tous horizons… En Métropole lyonnaise et dans le Rhône, vous pouvez ainsi aller explorer :

>> Consulter tout le programme des JEP sur la région lyonnaise et à Saint-Étienne :

JEP dans le Rhône

JEP à Saint-Etienne