VOUS ÊTES CURIEUX DE SCIENCES ? PARTICIPEZ AUX COULISSES DE POP'SCIENCES !

Je m'engage !

Laocoon relooké

LLaocoon relooké

Laocoon relooké

par Isabelle Jouteur (Université de Poitiers, Forellis)

Le Laocoon n’a eu de cesse depuis sa découverte en 1506 d’inspirer les artistes. Isabelle Jouteur s’intéressera à la reprise du thème chez cinq artistes peintres contemporains, Watch, Gilles Chambon, Ron Milewicz, Wallace, Kent Monkman, ainsi qu’à deux artistes du XXe siècle, Alberto Giacometti et Roy Lichtenstein. La conférencière mettra en évidence la spécificité des problématiques– artistiques, sociologiques, environnementales, sexuelles, identitaires –qui traversent les remodelages contemporains du motif statuaire, ainsi que la permanence d’une ligne métacritique dans le traitement d’un sujet qui a constitué un jalon majeur dans l’histoire des débats esthétiques et qui reste aujourd’hui encore un symbole de la création artistique.

 

ProgrammE complEt d’Antiquipop

Les antiques à l’ère de leur reproductibilité technique

LLes antiques à l’ère de leur reproductibilité technique

« Ctrl C/Ctrl V » : les antiques à l’ère de leur reproductibilité technique

Exemples choisis de reprises dans l’art actuel

par Tiphaine-Annabelle Besnard (Aix-Marseille Université, LESA)

Visite guidée. Au fil d’une visite des collections, Antiquipop vous fera découvrir le destin de certaines œuvres à travers l’art actuel.

Visite gratuite.

Inscrivez-vous

 

Antiquipop est à l’origine un carnet scientifique sur la plateforme Hypothèses : https://antiquipop.hypotheses.org/

Antiquipop est depuis septembre 2015 une association loi 1901 dont le bureau est constitué de Fabien Bièvre-Perrin (Président), Vincent Chollier (Secrétaire) et Élise Pampanay (Trésorière).

L’association Antiquipop a pour objet l’étude des références à l’Antiquité dans la culture populaire contemporaine, par exemple dans la pop music, le cinéma, la publicité, l’art contemporain, la mode ou les jeux vidéo.

Les activités de l’association s’organisent autour de quatre axes principaux :

– L’organisation d’événements scientifiques et grand public : séminaires, journées d’étude, colloques, projections, expositions…

– La promotion de l’étude de l’Antiquité.

– La mise à jour et la promotion du carnet scientifique en ligne Antiquipop édité par Fabien Bièvre-Perrin.

– La production d’articles scientifiques pour le carnet Antiquipop ou d’autres supports.

Le ruban : de l’industrie au patrimoine

LLe ruban : de l’industrie au patrimoine

Dans le cadre du Festival Les Arts du Campus – Journées des Arts et de la Culture dans l’Enseignement supérieur 2019, nous avons fait pour vous une sélection des activités de culture scientifique à ne pas manquer !

Le ruban : de l’industrie au patrimoine

Le ruban : un patrimoine stéphanois. Quelle mise en patrimoine, d’hier à aujourd’hui ?

  • Du 1er au 5 avril, de 8h à 20h. Campus Tréfilerie Saint-Etienne / BU Tréfilerie / 1 rue Tréfilerie, 42000 Saint-Etienne. Gratuit. Sans réservation.
  • Rencontre autour du livre de Brigitte Carrier-Reynaud « Le ruban, de l’indutrie au patrimoine » le jeudi 4 avril de 13h30 à 15h.

 

Les autres évènements CSTI du festival :

 

TOUTE LA PROGRAMMATION : www.universite-lyon.fr/jaces

Expositions Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon / Mirage Festival

EExpositions Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon / Mirage Festival

Dans le cadre du Festival Les Arts du Campus – Journées des Arts et de la Culture dans l’Enseignement supérieur 2019, nous avons fait pour vous une sélection des activités de culture scientifique à ne pas manquer :

Exposition « Les Iles Intérieures »

Exposition de l’Unité de Recherche numérique Art et Design de l’Ensba Lyon et de l’ESAD Saint-Étienne ». À l’occasion du Mirage Festival #7, l’ENSBA Lyon propose de faire de la verrière des Subsistances un espace d’accueil du public dont le but est de permettre l’accès à une exposition online, hébergée en Peer2Peer.

  • Du 3 au 7 avril, de 13h à 19h. Ecole Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Lyon / La Verrière / 8 bis quai Saint-Vincent, 69001 Lyon. Gratuit. Sans réservation.
  • Vernissage le mercredi 3 avril à 18h.

Exposition « Dead Web »

À l’occasion du Mirage Festival #7, l’ENSBA Lyon accueille une exposition au Réfectoire des nonnes. Nathalie Bachand, commissaire de l’exposition, nous interroge : « La fin d’Internet serait-elle pour bientôt ? »

  • Du 3 au 7 avril, de 13h à 19h. Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon / Le Réfectoire des nonnes / 8 bis quai Saint-Vincent, 69001 Lyon. Gratuit. Sans réservation.
  • Vernissage le mercredi 3 avril à 18h.

 

Les autres évènements CSTI du festival :

 

TOUTE LA PROGRAMMATION : www.universite-lyon.fr/jaces

NUG FEST IN/OUT #2

NNUG FEST IN/OUT #2

Dans le cadre du Festival Les Arts du Campus – Journées des Arts et de la Culture dans l’Enseignement supérieur 2019, nous avons fait pour vous une sélection des activités de culture scientifique à ne pas manquer :

NUG FEST IN/OUT #2

Organisé par des étudiants architectes, ingénieurs, urbanistes, le festival New Urban Generation invite à imaginer la ville de demain, avec des workshops, des performances, une scène musicale.

  • Jeudi 4 avril, de 13h à 21h. Vendredi 5 avril, de 13h à 23h. Campus Vaulx-en-Velin / Ecole nationale supérieure d’architecture de Lyon / 3 rue Maurice Audin, 69120 Vaulx-en-Velin. Gratuit. Sans réservation.

 

Les autres évènements CSTI du festival :

 

TOUTE LA PROGRAMMATION : www.universite-lyon.fr/jaces

Space Utopia | Vincent Fournier

SSpace Utopia | Vincent Fournier

Lorsqu’il pose son pied sur la Lune le 21 juillet 1969, l’astronaute Neil Armstrong prononce une phrase qui appartient désormais au patrimoine de l’humanité et qui demeure cinquante ans plus tard, toujours aussi mythique qu’envoûtante pour toute une génération d’hommes et de femmes.
« That’s one small step for [a] man, one giant leap for mankind. » Neil Armstrong, 1969.
Vincent Fournier, artiste diplômé en sociologie et de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles, a fait sienne cette invitation aux rêves et aux défis que pose cette conquête cosmique. C’est ainsi que depuis dix ans, il ne cesse de parcourir le monde à la recherche de lieux, de situations ou de rencontres en lien avec l’exploration spatiale.
De Baïkonour à Grenoble, en passant par les Etats-Unis, l’Asie, l’Inde, la Russie ou la Norvège, l’artiste sillonne la planète afin de se confronter à de nouveaux espaces et territoires, comme une quête sans limite à la poursuite de ces mondes imaginaires.
Photographe du merveilleux, mais pas du sensationnel, Vincent Fournier procède ainsi à l’exploration méthodique de ces lieux presque virtuels, tant ils paraissent insaisissables et lointains. Les architectures vernaculaires des salles de machines ou d’entrainements des astronautes dépeignent ainsi un monde mécanique et robotique, où câbles et réseaux interconnectés font face à des paysages naturels ou merveilleux, désolés ou vertigineux.
Cette exploration prouve une fois encore que la porte d’accès à cet ailleurs, tant idéalisée, demeure pour l’Homme une source d’émerveillement éternelle.
Fanny Robin, commissaire de l’exposition
Plus d’informations sur :
Fondation Bullukian

Les podcasts de « A l’Ecole de l’Anthropocène »

LLes podcasts de « A l’Ecole de l’Anthropocène »

L’Ecole urbaine de Lyon a organisé, du 24 au 31 janvier 2019, aux Halles du Faubourg, un grand événement pluridisciplinaire pour apprendre, débattre et construire des propositions avec des scientifiques, des penseurs, des artistes, des politiques, des associations : A l’Ecole de l’Anthropocène.

Revivez la richesse des débats de cette première édition avec les podcasts de conférences, tables-rondes, cours publics, séminaires, plateaux radios, lectures, sans oublier ses soirées spéciales (« Avant-Après la fin du monde », Nuit des Idées).

Accédez aux podcasts :

A l’école de l’Anthropocène

En savoir plus sur l’Ecole Urbaine de Lyon : 

L’École urbaine de Lyon (EUL) est un Institut Convergences d’une durée de 8 ans (2017-2025), dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, et porté par l’Université de Lyon.

À travers son projet interdisciplinaire expérimental de recherche, formation, valorisation économique, sociale et culturelle des savoirs scientifiques, elle a l’ambition de former une nouvelle génération de chercheurs, d’enseignants, de professionnels et de citoyens et inaugure un domaine nouveau de connaissance et d’expertise : l’urbain anthropocène.

Visitez le site de l’Ecole :

https://ecoleurbainedelyon.universite-lyon.fr/

 

Laboratoire(s) Art-Science

LLaboratoire(s) Art-Science

Les nouvelles technologies révolutionnent les créations artistiques. Venez découvrir et essayer ces nouvelles pratiques, à votre tour de créer !

La Ville de Saint-Priest vous propose son nouveau Laboratoire(s) Art-Science. Cette nouvelle édition sera accueillie à l’Artothèque et à la Cyber-base.

Laboratoire(s) Art-Science 2019

Un béton vert est-il possible ?

UUn béton vert est-il possible ?

Véritable roche liquide à température ambiante, l’usage du béton est d’une incomparable commodité, ce qui le rend difficilement remplaçable.

En France, plus de 80 % du patrimoine bâti est en béton. Cet usage généralisé n’est pas sans conséquence, que ce soit sur les émissions de CO2, principalement liées à la fabrication du ciment, ou sur la production de déchets minéraux de déconstruction.

Dans ce contexte, l’Ifsttar explore les pistes pouvant conduire à un béton « vert ».

Découvrez le dossier thématique sur l’espace Science et Société de l’Ifsttar :

IFSTTAR

Pop’Sciences Mag n°2 | HACKER LA VILLE – Quand les citoyens réinventent la cité

PPop’Sciences Mag n°2 | HACKER LA VILLE – Quand les citoyens réinventent la cité

Les Pop’Sciences Mag proposent des contenus originaux, captivants, intéressants, sur les enjeux de société auxquels la recherche apporte des clés de compréhension. Ils permettent d’approfondir ces thématiques au travers d’un travail d’enquête et de rédaction. Une plongée au cœur des laboratoires de recherche du territoire lyonnais, à la rencontre des scientifiques, des penseurs, des innovateurs et des citoyens donnant matière à des reportages, interviews, immersions, portraits…

La 2e édition de Pop’Sciences Mag, HACKER LA VILLE – Quand les citoyens réinventent la cité, ouvre le débat sur les nouvelles démarches et initiatives des citoyens pour « réinventer » la ville, une façon de se réapproprier la ville, imaginer celle de demain et/ou participer à l’amélioration du vivre ensemble…?

 

Lire le mag en ligne

 

Pop'Sciences_Mag-Hacker-la-ville_Ephémère