FETE DE LA SCIENCE DU 6 au 14 OCTOBRE : consultez le programme !

Deux utopies concrètes pour penser autrement l’économie, l’écologie, la société

DDeux utopies concrètes pour penser autrement l’économie, l’écologie, la société

Conférence organisée par la Confluence des Savoirs en partenariat avec les Journées de l’économie et la Fondation Bullukian.

Deux utopies concrètes pour penser autrement l’économie, l’écologie, la société :
– l’économie des communs pour des formes organisationnelles originales,
– la dentelle du Puy en Velay pour sauver la barrière de corail.

Intervenants : 

  • David Vallat, enseignant-chercheur à l’Université Lyon 1, membre du laboratoire Magellan et membre associé du laboratoire Triangle qui mène ses travaux de recherche en France et au Japon
  • Jérémy Gobé, artiste plasticien, lauréat du Prix Bullukian 2011 d’Aide à la Création Contemporaine, initiateur du projet CORAIL ARTEFACT pour sauver la barrière de corail avec la dentelle du Puy en Velay.

 

Présentation de la conférence

L’économie des communs

La logique du marché autorégulateur a connu, depuis 1776 et la publication de la Richesse des Nations par Adam Smith, une popularité grandissante. Le libéralisme économique est devenu pour le meilleur (création de richesses, esprit d’entreprise, innovation, etc.) et pour le pire (inégalités, destruction d’écosystèmes, etc.) le référentiel principal en matière de régulation des échanges et d’organisation de la production. Bien entendu ce libéralisme doit être régulé pour limiter ses dérives. C’est le rôle dévolu aux Etats.

Le duo « Etat-Marché » a tendance à reléguer d’autres formes de production, d’organisation ou d’échange à un rôle marginal. Ainsi l’autogestion, la production domestique, la réciprocité, la collaboration, semblent tenir de l’anecdote.

Pourtant le progrès technologique, Internet en particulier, tend à réhabiliter les vertus de la collaboration. L’encyclopédie Wikipedia, le système d’exploitation Linux, l’ordinateur Raspberry Pi sont le produit de communautés organisées selon des principes qui ne relève ni du marché, ni de l’Etat.

Comment penser ces formes de collaboration ? Peuvent-elles être étendues ou sont-elles vouées à demeurer marginales ? De nombreuses entreprises reconnaissent pourtant l’intérêt de l’innovation ouverte qui implique de collaborer parfois même entre concurrents.

Afin de dépasser le duo Etat/marché comme référentiel des échanges David Vallat propose d’explorer une autre forme d’organisation mise en lumière par le prix Nobel d’économie 2009, Elinor Ostrom, à savoir, le commun.

Qu’est ce qu’un commun ? Une ressource partagée susceptible d’être épuisée et/ou appropriée si l’exploitation de cette ressource n’est pas organisée. L’Etat peut intervenir pour cette régulation (ressource halieutique par exemple) mais ce n’est pas toujours possible, soit que cette ressource soit de taille réduire (le réfrigérateur familial) ou de dimension transnational (le climat).

David Vallat explorera l’histoire des communs et notamment le renouvèlement de l’intérêt porté à cette forme organisationnelle avec l’avènement d’Internet. Il montrera surtout en quoi ce concept permet de renouveler notre compréhension du fonctionnement des organisations, des échanges, voire de nos sociétés.

Le projet CORAIL ARTEFACT : La dentelle du Puy en Velay pour sauver la barrière de corail

Invité à réaliser une œuvre pour le FITE, Festival International des Textiles Extraordinaires de Clermont-Ferrand, Jérémy Gobé, découvre une entreprise innovante, Fontanille SCOP, fabrique de dentelle du Puy en Velay, ressuscitée par la force de conviction d’employés amoureux de leur savoir-faire.

En visitant cette industrie, le regard de l’artiste se pose sur un point traditionnel appelé Point d’esprit. En effet, Jérémy Gobé dont la pratique se développe autour des coraux qu’il prolonge, dessine et sculpte pour leur redonner vie, voit immédiatement le lien entre les coraux et cette dentelle, travaillée depuis plus de 400 ans.  Le point d’esprit est un motif identique à la vue microscopique d’une cellule de corail !

Jérémy Gobé s’associe à Isabelle Domart-Coulon, scientifique dont les travaux sur les coraux font référence au niveau international. Ensemble ils mettent au point un protocole pour prouver que la dentelle est l’interface idéale pour que de nouvelles boutures de corail se développent et s’implantent sur les récifs décimés. Outre une similitude visuelle, la dentelle présente de nombreux avantages : transparences, rugosité, biodégradabilité, … Jérémy Gobé initie ainsi l’idée d’utiliser la dentelle du Puy en Velay comme substrat pour la recolonisation de la barrière de corail.

 

Confluence des savoirs

Argent, pudeurs et décadences

AArgent, pudeurs et décadences

Dans le cadre de la thématique « Notre (folle) Histoire » du 15 au 31 janvier au Théâtre Astrée

Ce spectacle endiablé et (sur)réaliste nous plonge dans le royaume délirant de la monnaie. Qu’est-ce que l’argent ? D’où vient-il ? À quoi et à qui sert-il ? Des situations où les enjeux sont humains et monétaires, comiques et tragiques, s’appuyant toujours sur les théories économiques actuelles et historiques. Une comédie financière fantasmagorique, tourbillon d’arrivisme et de folles envolées monétaires, dans laquelle les deux comédiennes entrainent furieusement le spectateur à se questionner sur ses rapports à l’argent…

Compagnie AIAA
Écriture et jeu : Aurélia Tastet et Audrey Mallada Comédienne en alternance : Angélique Baudrin
Mise en scène : Romain Louvet, Alexandre Pavlata, Vincent Lahrens, Guillaume Méziat

Soutiens : HAMEKA – Fabrique des Arts de la rue – Communauté de Communes ERROBI Herri elkargoa, les Noctambules de Nanterre, le Conseil Général des Landes, la ville de Roquefort , la Mairie de Mimizan – Théâtre Le Parnasse, le Petit Théâtre de Pain, la Compagnie N°8, la ville de Soustons – Espace Roger Hanin, la ville de Saint Paul les Dax – Espace Felix Arnaudin

Site internet Théâtre Astrée

Réussir sa prise de fonction

RRéussir sa prise de fonction

Que faire quand on prend un nouveau poste ? Quelle attitude adopter ? Quels écueils éviter ? En combien de temps peut-on être opérationnel ?

Nous sommes tous un jour ou l’autre confrontés à une situation de changement professionnel, que ce soit dans le cadre d’une évolution prévue ou d’un repositionnement forcé.

L’objet de cette rencontre est de sensibiliser sur les différentes phases d’une prise de fonction pour favoriser une intégration réussie.

La conférence sera suivie d’une séquence de questions / réponses puis d’un cocktail pour échanger.

Intervenant : Arnaud Delphin, coach en évolution professionnelle.
Des DRH et entrepreneurs seront là pour répondre à vos questions.

En savoir plus : site de l’Association des centraliens de Lyon

 

 

Face aux IA, faut-il sauver le travail ?

FFace aux IA, faut-il sauver le travail ?

popsciences forum intelligence artificielle  up conférences travail intelligence artificielle pop sciences

Une révolution technique, sociale et économique est en cours pour les entreprises et les travailleurs, au fur et à mesure des fulgurantes innovations proposées par l’Intelligence Artificielle.

Chacun d’entre nous pourrait être exposé, à plus ou moins long terme, au remplacement de tout ou partie de ses activités par un algorithme, un robot ou un logiciel. Les études d’impact se multiplient et offrent des scénarios plus ou moins « crépusculaire » pour le travail tel que nous le connaissons aujourd’hui.

intelligence artificielle travail salariat droit

En collaboration avec le Mouvement UP, nous proposons un grand débat ouvert pour tenter de comprendre les grands bouleversements juridiques, sociaux et économiques que le développement des Intelligences Artificielles promet pour le travail des générations à venir.

À quelles mutations des organisations du travail devons-nous nous préparer ? À quel point accepter et avoir confiance dans les décisions prises par tel robot ou tel algorithme ? L’intelligence Artificielle mettra-t-elle fin au salariat ? Participera-t-elle au déclin du droit social tel que nous le connaissons ?

Le moment est venu de penser le travail du futur et de proposer les bases d’un nouveau contrat social.

Gratuit et sur inscription

Posez vos questions sur « Travail & I.A » en commentaire de la page Facebook de l’événement ! ❺ d’entre elles seront sélectionnées et posées à nos invités pendant la soirée !


<Invités :

sylvaine laulom pop sciences intelligence artificielleSylvaine Laulom | Professeure de droit privé – Directrice de l’Institut d’Études du Travail de Lyon – CERCRID (UMR 5137) – Université Lumière Lyon 2

 

 

 

emilie ducorps prouvost pop sciences intelligence artificielleÉmilie Ducorps-Prouvost | Avocat au Barreau de Paris, spécialisée en droit du travail – Cabinet Soulier

 

 

 

 

cyril couffe pop sciences intelligence artificielleCyril Couffe | Docteur en sciences cognitives – Université Lumière Lyon 2. Directeur de la Chaire « Talents de la transformation digitale » – École de Management de Grenoble.

 

 

 

pascal corpet pop sciences intelligence artificiellePascal Corpet | Directeur Technique chez Bayes Impact            

 

 

 

 

 

jerome chemin pop sciences intelligence artificielleJérôme Chemin | Secrétaire national de la CFDT Cadres – en charge des questions numériques

 

 

 

Bitcoin, bien plus qu’une monnaie

BBitcoin, bien plus qu’une monnaie

Au-delà des transactions financières dématérialisées, la cryptomonnaie se distingue par son organisation expérimentale. Fondée sur une totale décentralisation, celle-ci lui a permis, jusqu’ici, de se développer. Lui permettra-t-elle de survivre ?

Une fois par mois, retrouvez sur CNRS Le Journal les Inédits du CNRS, des analyses scientifiques originales publiées en partenariat avec Libération.

Nicolas Houy, chercheur CNRS au Groupe d’analyse et de théorie économique (GATE) est co-auteur de l’article avec François Le Grand, professeur associé de finance à l’emlyon business school.

Pour consulter l’intégralité de l’article, rendez-vous sur le site de CNRS le Journal

UP Conférence : Place aux financiers responsables !

UUP Conférence : Place aux financiers responsables !

Les crises financières des dernières années ont révélé les failles d’un système économique trop orienté vers les marchés et les places financières : règne du court-termisme, déconnexion de l’économie réelle, multiplication des comportements à risques, … Dans ce paysage économique complexe, est-il encore possible de réconcilier durablement l’économie, le marché et les logiques de long terme ? Plus encore, la finance peut-elle se convertir en solution d’avenir pour les défis sociétaux et environnementaux ?

Ces questionnements seront au cœur de cette nouvelle UP Conférence lyonnaise, organisée en partenariat avec le Forum de l’Investissement Responsable (FIR), Acteurs de l’Économie – La Tribune, ainsi que l’Université de Lyon et iaelyon School of Management – Université Jean Moulin.

Si la société civile ne cesse de prouver sa capacité d’innovation en imaginant des solutions nouvelles aux enjeux actuels, elle manque parfois de moyens pour les déployer à grande échelle et transformer en profondeur notre société. Ainsi, les besoins de financements de l’économie sociale et solidaire sont en hausse, les finances publiques sous pression, et les banques traditionnelles, seules, ne peuvent répondre à cette nécessité. De fait, un nouveau paysage économique et financier se met en place, ouvrant la voie à de nouveaux investisseurs solidaires, et notamment à ce qu’on appelle les investissements socialement responsable (ISR), ou encore l’impact investing.

La finance peut dès lors s’éloigner des schémas opaques qui lui sont reprochés pour s’allier à l’innovation sociale, et contribuer efficacement à un nouvel équilibre de notre économie et de notre société, d’autant plus si le cadre législatif et réglementaire l’y encourage. Qui sont donc ces nouveaux investisseurs responsables et comment accompagner leur essor ? Quelles formes prendront les nouvelles coopérations financières de demain ? Comment renouer avec une finance plus responsable qui se place au service d’un développement économique durable et équitable ?

Pour éclairer ce débat, les UP Conférences sont heureuses d’accueillir à la tribune trois acteurs représentant chacun un nouveau visage de cette finance :

Jean-Louis BANCEL

Président du Crédit Coopératif

Hayat  BOAIRA

Déléguée Générale de la Fondation Entrepreneurs de la cité

Andréas GALL

Directeur Général Délégué de XAnge

Marco HEIMANN

Maitre de Conférences à iaelyon School of Management – Université Jean Moulin

Grégoire COUSTE

Délégué général et Secrétaire général du Conseil du FIR

Co-organisé avec :

Inscription gratuite mais obligatoire (lien dans la colonne de droite)

 

Climat, énergie et numérique

CClimat, énergie et numérique

Rencontre des Savoirs avec Stéphane Grumbach, Directeur de Recherche à l’Institut National en Recherches Informatiques Avancées  – INRIA & Directeur Adjoint de l’Institut Rhônalpin des systèmes complexes – IXXI/ENS de Lyon

Dans le cadre des Rencontres Scientifiques Nationales de Bron
En partenariat avec l’IFSTTAR et l’ENTPE

Inscription obligatoire :  contact@archipel-cdcu.fr

En savoir plus

Gestion de l’espace dans les systèmes urbains et les systèmes naturels

GGestion de l’espace dans les systèmes urbains et les systèmes naturels

Nous peinons à faire vivre ensemble piétons, vélos, voitures, bus, etc., et réseaux divers (eau, électricité, gaz, fibre, antenne relai, etc.), dans un espace réduit (ville) à géométrie contrainte (ex. bâtiments).

Par contre, les systèmes naturels, comme les protéines par exemple, supportent des densités d’éléments différents (atomes, acides aminés) pouvant égaler les densités de population les plus élevées au monde, dans un espace confiné de l’ordre de l’infiniment petit. Elles orchestrent cette complexité d’une main de maître : haute fiabilité et performance fonctionnelle, robustesse et adaptabilité aux perturbations !

Pourquoi ne pas s’en inspirer ?

Conférence gratuite, mais sur inscription

En savoir plus

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

ENTRE CIEL ET TERRE

Voués à une tâche répétitive, tel Sisyphe, des travailleurs syriens, reconstruisent inlassablement ce que les guerres détruisent. Un pied dans la guerre, un autre dans le ciment.

LE FILM :
TASTE OF CEMENT
de Ziad Kalthoum, 2017, Allemagne, Liban, Syrie, Émirats Arabes Unis, Qatar, 85′

À Beyrouth, des ouvriers du bâtiment syriens construisent un gratte-ciel alors que, dans le même temps, leurs propres maisons sont bombardées. La guerre au Liban est fini mais en Syrie, elle fait encore rage. Les ouvriers sont coincés. Ils ne peuvent quitter le site avant 19 heures. La nuit, le gouvernement libanais impose un couvre-feu aux réfugies. Leur seul lien avec l’extérieur est le trou par lequel chaque matin ils sortent pour aller travailler. Coupés de leur pays d’origine, ils se rassemblent le soir devant un petit poste de télévision pour obtenir des informations concernant la Syrie. Rongés par l’angoisse et l’anxiété, privés des droits de l’homme et du travailleur les plus basiques, ils continuent de croire qu’une autre vie est possible.

INVITÉE :
Elisabeth Longuenesse

ANIMÉ PAR :
Nina Kormann et Raphaël Jaudon

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

TARIF EN VIGUEUR

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FACE AU CAPITALISME DU DÉSASTRE

Les catastrophes naturelles sont de formidables accélérateurs des logiques intrinsèques du capitalisme. L’ouragan Katrina n’a pas fait exception. En quelques jours, il a réalisé le rêve cynique des grands prédateurs libéraux : faire table rase des logements sociaux et évincer toute une partie des populations défavorisées de ces quartiers. Portrait d’une ville transformée, visages d’une résistance acharnée, festive et solidaire.

LE FILM :
NOUVELLE-ORLÉANS, LABORATOIRE DE L’AMÉRIQUE
de Alexandra Kandy Longuet, 2017, France | Belgique

Le 29 août 2005, Katrina, l’ouragan le plus meurtrier de l’histoire des États-Unis, ravage la Nouvelle-Orléans. La catastrophe devient rapidement l’occasion d’une renaissance, d’un nouveau départ rempli d’opportunités, où chacun a sa carte à jouer. L’occasion de se réinventer ? Oui mais pour qui au juste ? À situation d’urgence, mesures d’urgences, et le désastre devient rapidement l’occasion de mener en accéléré une politique ultra libérale avec pour effet d’intensifier les inégalités économiques, ,sociales et raciales préexistantes.

INVITÉS :
Bernard Friot et Alexandra Kandy Longuet

ANIMÉ PAR :
Clémence Toquet

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques