POP'SCIENCES FORUM : du 27 novembre au 5 décembre | CONSULTEZ LE PROGRAMME !

Un sociologue au pays des rêves

UUn sociologue au pays des rêves

Le social s’immiscerait jusque dans l’intimité de nos rêves. Terrain de prédilection de la psychanalyse, puis objet d’étude des neurosciences, le continent onirique s’ouvre désormais à l’analyse sociologique.

Entretien avec le sociologue Bernard Lahire qui pose, dans un ouvrage ambitieux, les fondements d’une nouvelle science des rêves.

Bernard Lahire est professeur de sociologie à l’École normale supérieure de Lyon, membre senior de l’Institut universitaire de France et directeur adjoint du Centre Max-Weber. Il a reçu la médaille d’argent du CNRS en 2012.

L’intégralité de l’article disponible sur :

CNRS le Journal

 

BARCamp Egalité – Diversité

BBARCamp Egalité – Diversité

En partenariat avec la Mission Egalité-Diversité la Bibliothèque Universitaire vous invite à un atelier BARCamp (Bienvenue à la Recherche).

Noémie Drivet  et Guillaume Jomand, doctorants au laboratoire L-VIS de l’Université Claude Bernard Lyon 1 présenteront leurs travaux de thèse.

Noémie s’intéresse aux questions de sexisme et d’homophobie au sein de la population étudiante en STAPS – Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives.

Les travaux de recherche de Guillaume portent sur la féminisation de la lutte sportive en France et dans le monde.

A cette occasion les bibliothécaires proposent une bibliographie Genre et sport.

 

BU Sciences Lyon 1

Rencontrez les chercheurs de l’Université de Lyon

RRencontrez les chercheurs de l’Université de Lyon

Venez rencontrer des chercheurs de l’Université de Lyon.

Lors de rendez-vous en tête-à-tête, à l’aide de petites expériences ou d’objets de recherche ou de la vie quotidienne, ils vous expliqueront leur quotidien de laboratoire, leurs travaux de recherche mais également leur parcours personnel, les études qu’ils ont suivies et leur goût pour la science.

Avec :

Valentine FEDERICO, doctorante en biologie évolutive, sur le sujet « Evolution de la reproduction coopérative chez les Mammifères : une approche interspécifique ». Il s’agit de reconstituer, à partir de données rassemblées dans la littérature, l’évolution d’un système social où seul un couple dominant se reproduit et où les individus non-reproducteurs fournissent des soins parentaux (alimentation, protection…) aux petits des dominants.

Jean-Baptiste BONI, doctorant en Mécanique des Contacts et des Structures. Le titre de ma thèse est : « Modélisation thermique d’un train épicycloïdal lubrifié par barbotage ». Ma thèse est en partenariat avec 7 entreprises et porte sur l’étude de la lubrification des réductions de vitesse des camions et des trains par bain d’huile. Le but est, à terme, de développer un outil de conception pour une lubrification optimale de ces systèmes.

 Mégane WCISLO, doctorante en biologie, je travaille en virologie sur la thématique du VIH/SIDA. 

Chongyang WANG, doctorante en Sciences de l’éducation. Etude comparative de la manière dont sont enseignées les mathématiques en Chine et en France. 

Noémie AURINE et Rodolphe PELISSIER, doctorants en Virologie/immunologie : travaillent sur les mécanismes de haute pathogénicité du virus Nipah et l’étude des interactions moléculaires entre le virus Nipah et son hôte naturel la chauve-souris.

 Amin LAAFAR, doctorant en chimie/environnement : procédé de dépollution des sols notamment sur la pollution aux hydrocarbures

 Corentin DECHAUD, doctorant en bioinformatique dans une équipe de biologie évolutive. sujet de thèse : Analyse de l’impact des éléments transposables sur l’évolution des réseaux de régulation des gènes : application à des voies biologiques à évolution rapide chez les poissons.

 Tom HOHWEILLER, doctorant en imagerie médicale. Thème : Reconstruction non-linéaire pour l’imagerie spectrale X. Mon travail porte sur la décomposition des matériaux dans le domaine des projections grâce à l’acquisition de données spectrales en scanner.

Mathilde BIELAWSKI, doctorante en anthropologie, sujet de thèse : « Territoire et patrimonialisation en Tunisie, enjeux de pouvoir ? ». « Je m’intéresse à la place des associations de sauvegarde du patrimoine en Tunisie dans les procédures d’inscription du patrimoine sur la liste nationale du patrimoine tunisien et sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco »

Kévin MARIETTE, doctorant en automatisme. Sujet de thèse : l’automatique appliquée sur un problème de mécanique des fluides.

Cette opération reçoit le soutien de la Ville de Rillieux-la-Pape.

★ Ville à défendre, acte 2 – Les nouveaux acteurs urbains de l’anthropocène

★ Ville à défendre, acte 2 – Les nouveaux acteurs urbains de l’anthropocène

Un événement Ouishare en partenariat avec l’Ecole Urbaine de Lyon, qui s’inscrit dans le cadre de la journée « Dans quel monde vivons-nous ? » organisée par l’École Urbaine de Lyon au Musée des Confluences.

 

Il est de plus en plus clair que la ville ultra-connectée et urbanisée vers laquelle l’histoire semblait nous faire tendre n’est pas celle qui répondra aux enjeux des bouleversements socio-économiques et écologiques en cours.

Nos environnements urbains, consommateurs de ressources et destructeurs d’écosystèmes sont en fait particulièrement vulnérables face à des épisodes climatiques violents, une raréfaction de l’énergie ou bien des déplacements importants de population.
Mais ils portent également en germes les solutions qui répondent à ces enjeux, en tant que territoires qui connectent et permettent la mobilisation de celles et ceux qui dessinent le monde de demain. Des acteurs qui apportent des réponses innovantes, adaptées et contextualisées et participent à la construction d’une ville résiliente et accueillante. Rencontre avec celles et ceux qui changent la donne.

★ INTERVENANTS

▪ David Bartholoméo
Artiste plasticien lyonnais, il est membre actif de la Myne depuis fin 2015, porteur des projets «Doze Parc» et «Titre à venir, un monde à inventer». Il interroge notre mode de vie moderne, son modèle économique, social et politique dans un monde au cœur d’une profonde crise systémique et environnementale. Par des projets qui mettent en place des réflexions sur notre époque, il expérimente par le faire le potentiel d’action contenu dans la notion de «commun» en invitant à se croiser des citoyens, artistes, scientifiques et hacker-makers. Lesquels se fédèrent pour mettre en place un écosystème où les matériaux, la façon de produire, de se déplacer, de se nourrir et de vivre au quotidien prennent acte dans la conception et réalisation d’un projet artistique.
▪ Julie Bernard
Architecte et documentariste, elle co-réalise avec ses acolytes de LALCA, des installations et des interventions urbaines sonores et cartographiques, qui interrogent la manière dont les villes se pensent et se fabriquent.
▪ Antoine Begel
Architecte, doctorant au laboratoire GERPHAU, enseignant à l’école architecture de Paris la Villette, il exerce au sein d’un collectif d’architecture qu’il a co-créé et qui s’attache à prolonger l’histoire des lieux dans lesquels il intervient en cherchant l’heureuse rencontre des usages et de la construction. Il est l’un des architectes à l’origine des propositions alternatives pour la restructuration de l’îlot Mazagran.

ÉVÉNEMENT GRATUIT MAIS INSCRIPTION NÉCESSAIRE


LE CYCLE VILLE A DÉFENDRE

L’actualité nous rappelle constamment les crises socio-économique et écologique dans lesquelles sont empêtrées nos sociétés. Aujourd’hui, les villes en tant qu’écosystèmes agiles sont le foyer d’initiatives locales imaginant de nouvelles réponses au désordre global.
Pour ce faire, les citoyens engagés, héros du quotidien, doivent pouvoir se réapproprier la ville. C’est ici que la citoyenneté, expérience de création mais aussi de résistance, exprime son plein potentiel.
Nous considérons que la fabrique de la ville n’est pas l’apanage d’une élite mais bien un processus collaboratif où chacun a son rôle à jouer et sa parole à faire retentir. Penser la ville ensemble et partager le pouvoir avec tous, même les invisibles. Après les succès du Ouishare Fest 2017 « Villes de tous les pays, unissez-vous » et de l’étude Sharitories « L’économie collaborative au services des villes moyennes », Ouishare souhaite questionner les enjeux et moyens de réappropriation urbaine par les citoyens et donner à chacun la possibilité de prendre part à l’œuvre commune et faire communauté. C’est l’ambition du projet Ville à défendre.

l’événement SUR facebook

Rayons X – Une autre image de la Grande Guerre

RRayons X – Une autre image de la Grande Guerre

« Rayons X. Une autre image de la Grande Guerre » est une exposition présentant une nouvelle façon de découvrir l’histoire de l’imagerie médicale et les transformations menées par quelques pionniers pour révolutionner les soins apportés aux blessés pendant la Grande Guerre. 

Coréalisée par le musée des Hospices Civils de Lyon  avec l’association Patrimoine Médecine Santé Lyon et les Archives municipales de Lyon, cette exposition avait été présentée aux Archives municipales de Lyon d’octobre à décembre 2017.

En 2018, en accompagnement de la commémoration de l’Armistice de la Guerre 14-18, elle devient une exposition virtuelle, pour visiter l’exposition comme si vous étiez, sans contrainte de temps ni d’espace : à l’aide de panoramas 360° où les œuvres et documents sont cliquables, intégrant les cartels d’information. 10 nouveaux panneaux reprennent le propos de l’exposition, les objets et documents présentés, et sont accompagnés des documents imprimés pour l’exposition.

Elle devient également une exposition itinérante, sous forme de panneaux (accueil possible : contacter les HCL).

Un ouvrage a été publié à l’occasion de l’exposition, aux Editions Libel.

 

Retrouvez l’ensemble de ces ressources sur le site de : 

Hospices civils de Lyon

Rayons X – Une autre image de la Grande Guerre

RRayons X – Une autre image de la Grande Guerre

L’exposition « Rayons X. Une autre image de la Grande Guerre » revient !

D’octobre à décembre 2017, cette exposition avait été présentée aux Archives municipales de Lyon : une nouvelle façon de découvrir l’histoire de l’imagerie médicale et les transformations menées par quelques pionniers pour révolutionner les soins apportés aux blessés pendant la Grande Guerre.

En accompagnement de la commémoration de l’Armistice de la Guerre 14-18, elle devient une exposition virtuelle, pour visiter comme si vous étiez, sans contrainte de temps ni d’espace.

Le musée des Hospices civils de Lyon – HCL et la Maison de Pays de Mornant rendent accessible l’exposition : à l’aide de panoramas 360° où les œuvres et documents sont cliquables, intégrant les cartels d’information. 10 nouveaux panneaux reprennent le propos de l’exposition, les objets et documents présentés, et sont accompagnés des documents imprimés pour l’exposition.

 

Maison de Pays de Mornant

Hospices civils de Lyon

©Hospices civils de Lyon

24/7

224/7

Avec 24/7, le collectif INVIVO nous plonge dans les confins du sommeil et donne à vivre une expérience forte et troublante, à mi-chemin entre réalité virtuelle et rêves augmentés.

Dans cette expérience à vivre, chaque spectateur est muni d’un casque dont les images à 360° se mêlent à un dispositif sonore au plus proche de la perception de l’oreille humaine, tout en prenant en compte les mouvements de tête du spectateur. L’immersion est totale et les sensations augmentées au point que l’on finit par douter de ce que l’on voit et de ce que l’on vit. 24/7 est une formidable exploration de ce monde interstitiel entre la veille et le sommeil, entre le repos réparateur de nos corps et nos avatars en ligne qui ne dorment jamais. Nos sens nous trompent-ils ? Ou bien, sommes-nous déjà les acteurs d’un devenir qui nous échappe ?

Tarifs : 5 à 20 €

Réservations sur www.tng-lyon.fr et au 04 72 53 15 15

Intensification des liens université et société civile

IIntensification des liens université et société civile

Séminaire Intensification du lien entre université et société civile : expériences, méthodes, questionnements

Les échanges entre le monde académique et la société civile se sont multipliés et amplifiés. Acteurs engagés dans le dialogue Université-citoyens, l’Université de Sherbrooke et l’Université de Lyon organisent un colloque de réflexion et d’échange de bonnes pratiques.

Il y a longtemps que les sciences sociales interrogent la distinction qui est faite entre le chercheur, producteur de savoir, et le citoyen, sujet de recherche. Cette interrogation a contribué à élargir le spectre des types de recherches qui sont pratiquées, et de plus en plus de chercheurs associent la société civile à leurs travaux. Désormais les savoirs émanant de la société civile (savoirs d’usage, savoirs expérimentaux) contribuent à la production de nouvelles connaissances universitaires.

L’objectif du séminaire est de créer un petit groupe de personnes intéressées par cette réflexion tout en partageant des expériences et des questionnements. La thématique sera abordée sous deux angles : celui de la recherche et celui de la formation des étudiants.

 

Boutique des sciences

 

Femmes et questions de genre

FFemmes et questions de genre

Dans le cadre des Rencontres Scientifiques Nationales de Bron,  venez participer à la conférence-débat autour de la place du genre dans la ville, et dans les transports.

Marie-Axelle Granié ouvrira la rencontre autour du thème du Genre et les comportements à risque.
Yves Raibaud apportera une réflexion complémentaire sur la question du genre dans les transports avec La ville faite par et pour les hommes. Dans l’espace urbain une mixité en trompe-l’œil. 

Transport, mobilité, sécurité : une question de genre ? : un dossier réalisé par Marie-Axelle Granié

 

En savoir plus

 

Les Rencontres Scientifiques Nationales de Bron  : un partenariat Ifsttar et Ville de Bron | Cycle 7La ville pour toutes et pour tous

 

Le temps de l’enquête

LLe temps de l’enquête

Rencontre avec Florence Aubenas et Ted Conover
Enquête ethnographique, journalisme d’immersion, « gonzo-journalisme » : ces formes uniques de narration nous donnent à voir d’autres réalités que celles proposées par les médias traditionnels. Ces journalistes se révèlent écrivains en dévoilant ce que l’on peine à percevoir grâce à leur expérience intime du terrain et le témoignage puissant des rencontres qui s’y nouent.

« Le temps de l’enquête », troisième volet de la série « Le temps de… », réunira Florence Aubenas et Ted Conover pour une plongée en littérature undercover.

Rencontre animée par : Yann Perreau / Les Inrocks

 

  • Florence Aubenas

Florence Aubenas est grand reporter pour Le Monde,après l’avoir été pour Libération (de 1986 à 2006), puis Le Nouvel Observateur (de 2006 à 2012). Essayiste elle a publié notamment La Méprise : l’affaire d’Outreau(Seuil, 2005), Grand Reporter (Bayard, 2009), Le Quai de Ouistreham (L’Olivier, 2010), qui a reçu le prix Jean AmilaMeckert 2010, le prix JosephKessel 2010, le Globe de Cristal 2011, et rencontré un immense succès public. En France (L’Olivier, 2014), qui rassemble des récits de vies multiples parus dans Le Monde, a obtenu le prix d’Académie 2015. Linconnu de la Poste paraîtra en octobre aux éditions de LOlivier

 

  • Ted Conover

Ted Conover est né et a grandi dans le Colorado. Au fil du rail (Éditions du Soussol, 2018) son premier livre, l’a d’emblée placé comme le digne héritier du Nouveau Journalisme. Spécialiste de l’infiltration, il cultive sa fascination pour ces reportages de l’extrême en devenant gardien de prison à Sing Sing dans Newjack (finaliste du prix Pulitzer), immigré parmi les travailleurs clandestins mexicains dans Coyotes ou chauffeur de taxi à Aspen au plus près des nantis dans Whiteout.

 

Villa Gillet