Toute l'équipe de POP'SCIENCES vous souhaite une belle année 2019 !...

[EN]QUÊTE DE MATHS

[[EN]QUÊTE DE MATHS

<L’escape game mathématique

Vous connaissez les escape games ? Mais les escape mathématiques ?
La MMI vous propose un escape game qui vous prouvera que la pratique mathématique peut être source d’émotions, de plaisir et de créativité.

Scénario : Une mathématicienne lyonnaise, Juliette Desargues, a résolu un difficile problème de mathématique. Son bureau a récemment été cambriolé et la clef USB contenant la solution a disparu… Elle soupçonne un autre professeur, le Professeur James Moriarty, d’être l’auteur du vol…

Infos pratiques

  • Tout public – dès 12 ans
  • Nombre de participants : 2 à 5 joueurs par session
  • Plusieurs samedis matins > voir les dates disponibles en jaune sur le formulaire de réservation.
  • Trois créneaux horaires proposés : 9h-10h / 10h-11h / 11h-12h

 

En savoir + sur le site de la MMI

 

Comme par hasard

CComme par hasard

<L’exposition participative pour vous préparer… à l’imprévu !

Hasard, vous avez dit hasard ? Mais qu’est-ce que le hasard ? Pourquoi cherchons nous à l’éviter, à le contrôler ? Et si le hasard faisait vraiment bien les choses ? Cette année, la MMI vous propose une toute nouvelle expérience immersive : une exposition participative d’inspiration « escape game » pour comprendre ce hasard qui régit nos vies…

« Comme par hasard », ce sont des énigmes à résoudre et des stands qui répondront à toutes les questions que vous vous posez sur le hasard.
Partez à la découverte d’un parcours jalonné de jeux, d’applications, de défis, de manipulation… Actionnez la machine à coïncidence, jouez à la « détanque », apprenez pourquoi on est presque sûr de perdre aux jeux d’argent sur le long terme… À la fin de votre visite, vous verrez que le hasard n’est pas seulement un élément inconfortable de la vie, mais aussi une chance extraordinaire…

Une exposition où se mêlent mathématiques et informatique, bien sûr, mais aussi économie, psychologie, physique, philosophie, biologie, arts,…

 

En savoir + sur le site de la MMI

 

Rencontrez les chercheurs de l’Université de Lyon

RRencontrez les chercheurs de l’Université de Lyon

Venez rencontrer des chercheurs de l’Université de Lyon.

Lors de rendez-vous en tête-à-tête, à l’aide de petites expériences ou d’objets de recherche ou de la vie quotidienne, ils vous expliqueront leur quotidien de laboratoire, leurs travaux de recherche mais également leur parcours personnel, les études qu’ils ont suivies et leur goût pour la science.

Avec :

Valentine FEDERICO, doctorante en biologie évolutive au Laboratoire de Biométrie et biologie Évolutive (CNRS / Université Claude Bernard Lyon 1 / Hospices Civils de Lyon / VetAgro Sup/ Inria). Sujet de thèse : « Evolution de la reproduction coopérative chez les Mammifères : une approche interspécifique ». Il s’agit de reconstituer, à partir de données rassemblées dans la littérature, l’évolution d’un système social où seul un couple dominant se reproduit et où les individus non-reproducteurs fournissent des soins parentaux aux petits des dominants.

Jean-Baptiste BONI, doctorant en Mécanique des Contacts et des Structures au laboratoire de Mécanique des Contacts et des Structures (LaMCoS : CNRS / INSA de Lyon). Le titre de sa thèse est : « Modélisation thermique d’un train épicycloïdal lubrifié par barbotage ». Ma thèse est en partenariat avec 7 entreprises et porte sur l’étude de la lubrification des réductions de vitesse des camions et des trains par bain d’huile. Le but est, à terme, de développer un outil de conception pour une lubrification optimale de ces systèmes.

 Mégane WCISLO, doctorante en biologie au Centre International de Recherche en Infectiologie, le CIRI (lnserm /  CNRS / ENS de Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1). Je travaille en virologie sur la thématique du VIH/SIDA.

Chongyang WANG, doctorante en Sciences de l’éducation dans le laboratoire : Sciences, Société, Historicité, Éducation et Pratiques (S2HEP : Université Claude Bernard Lyon 1) Elle travaille sur l’étude comparative de la manière dont sont enseignées les mathématiques en Chine et en France.

Noémie AURINE et Rodolphe PELISSIER, doctorants en Virologie/immunologie au Centre International de Recherche en Infectiologie, le CIRI (lnserm /  CNRS / ENS de Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1). Ils travaillent sur les mécanismes de haute pathogénicité du virus Nipah et l’étude des interactions moléculaires entre le virus Nipah et son hôte naturel la chauve-souris.

Amin LAAFAR, doctorant en chimie/environnement dans le laboratoire DEEP déchets eaux environnement pollutions (INSA Lyon) Le thème de sa thèse : procédé de dépollution des sols notamment sur la pollution aux hydrocarbures

Corentin DECHAUD, doctorant en bioinformatique dans l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Lyon (CNRS  / École Normale Supérieure de Lyon / ‘Université Claude Bernard Lyon 1 / INRA). Sujet de thèse : Analyse de l’impact des éléments transposables sur l’évolution des réseaux de régulation des gènes : application à des voies biologiques à évolution rapide chez les poissons.

 Tom HOHWEILLER, doctorant en imagerie médicale à CREATIS, Centre de Recherche en Acquisition et Traitement de l’Image pour la Santé (CNRS / INSERM / Université Claude Bernard Lyon 1 / INSA Lyon /Université Jean Monnet Saint-Etienne.). Thème : Reconstruction non-linéaire pour l’imagerie spectrale X. Mon travail porte sur la décomposition des matériaux dans le domaine des projections grâce à l’acquisition de données spectrales en scanner.

Mathilde BIELAWSKI, doctorante en anthropologie LADEC, Laboratoire d’Anthropologie des Enjeux Contemporains (CNRS / ’Université Lumière Lyon 2 / ’Ecole normale supérieure de Lyon), sujet de thèse : « Territoire et patrimonialisation en Tunisie, enjeux de pouvoir ? ». « Je m’intéresse à la place des associations de sauvegarde du patrimoine en Tunisie dans les procédures d’inscription du patrimoine sur la liste nationale du patrimoine tunisien et sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco »

Kévin MARIETTE, doctorant en automatisme au Laboratoire Ampère (CNRS / Ecole Centrale de Lyon / INSA Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1). Sujet de thèse : l’automatique appliquée sur un problème de mécanique des fluides.

Clément DILLENSEGER,  doctorant en géographie à l’Ecole Urbaine de Lyon, laboratoire environnement ville et société (’Ecole normale supérieure de Lyon / CNRS / Université Jena Moulin Lyon 3 / Université Lumière Lyon 2 / Ecole Normale Supérieure de Lyon / Université Jean Monnet Saint-Etienne / Ecole des Mines de Saint-Etienne / INSA Lyon / ENTPE / Ecole d’Architecture de Lyon). L’intitulé de sa thèse est le suivant : Nettoyer la ville, au propre et au figuré. Géographie sociale et culturelle de la propreté à Athènes, Vienne (Autriche) et Lyon.

Cette opération reçoit le soutien de la Ville de Rillieux-la-Pape.

Rayons X – Une autre image de la Grande Guerre

RRayons X – Une autre image de la Grande Guerre

L’exposition « Rayons X. Une autre image de la Grande Guerre » revient !

D’octobre à décembre 2017, cette exposition avait été présentée aux Archives municipales de Lyon : une nouvelle façon de découvrir l’histoire de l’imagerie médicale et les transformations menées par quelques pionniers pour révolutionner les soins apportés aux blessés pendant la Grande Guerre.

En accompagnement de la commémoration de l’Armistice de la Guerre 14-18, elle devient une exposition virtuelle, pour visiter comme si vous étiez, sans contrainte de temps ni d’espace.

Le musée des Hospices civils de Lyon – HCL et la Maison de Pays de Mornant rendent accessible l’exposition : à l’aide de panoramas 360° où les œuvres et documents sont cliquables, intégrant les cartels d’information. 10 nouveaux panneaux reprennent le propos de l’exposition, les objets et documents présentés, et sont accompagnés des documents imprimés pour l’exposition.

 

Maison de Pays de Mornant

Hospices civils de Lyon

©Hospices civils de Lyon

Ciné Mathématiques ‘Hedy Lamarr: from extase to wifi’

CCiné Mathématiques ‘Hedy Lamarr: from extase to wifi’

Des débuts fulgurants dans Extase aux prémices des nouvelles technologies chères à notre ère digitale, c’est un double portrait de l’autrichienne Hedy Lamarr. L’un, très officiel, est celui d’une actrice qui fascina le monde par sa beauté et sa liberté sexuelle exacerbée. L’autre, plus intime, est celui d’un esprit scientifique insoupçonné. Obsédée par la technologie, Hedy inventa un système de codage des transmissions qui aboutira au GPS et bien plus tard au Wifi. Il s’agit d’une invitation contemporaine à redécouvrir une figure complexe, celle d’une enfant sauvage partie conquérir Hollywood pour fuir son mari pro-Nazi.

Rencontre – Samedi 3 Novembre à 11h15
Débat animé par Olga Paris-Romaskevich, cinéphile et mathématicienne à l’Université de Rennes 1 et par Patrick Flandrin Directeur de recherche CNRS à l’ENS de Lyon, spécialiste du traitement du signal (cf. par exemple ici). 

En collaboration avec la Maison des mathématiques et de l’informatique (MMI)

Durée : 1h29

Version : VO

Nationalité : U.S.A.

Année : 2018

Date de sortie : 06 juin 2018

Documentaire

Réalisé par : Alexandra Dean

Fourier, révolutionnaire ? avec Jean Dhombres, Professeur des Universités, Directeur de recherche CNRS

FFourier, révolutionnaire ? avec Jean Dhombres, Professeur des Universités, Directeur de recherche CNRS

Conférence du cycle des soirées scientifiques de Villeurbanne, organisées par l’Université Ouverte Lyon1.

Plus d’information sur les soirées scientifiques de Villeurbanne en cliquant ici

Conférence libre d’accès et gratuite.

Présentation de la Conférence

Avec Jean Dhombres, Professeur des Universités, Directeur de recherche CNRS, Directeur d’études de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris

Joseph Fourier a bénéficié des nouvelles institutions révolutionnaires d’instruction : élève à l’École normale dite de l’an III en janvier 1795, en décembre de la même année, il devenait professeur d’analyse à l’Ecole bientôt dénommée comme polytechnique. Sans en fait beaucoup connaître l’analyse ! Il adoptait de fait la « méthode révolutionnaire » : celle d’apprendre en s’initiant à la recherche en train de se faire, dans les travaux de Laplace, de Lagrange et de Monge qui, tous trois mathématiciens formés sous l’Ancien Régime, le suivirent de bien près. Ce passage si rapide d’un élève à un maître, loin de l’université, a été en soi révolutionnaire.
Il ne faut pas oublier non plus que Fourier avait été élu comme élève à l’Ecole normale par un comité populaire ! La méritocratie de l’époque révolutionnaire accompagne un sens précis d’une élection populaire.
Le mot « révolution » a un sens différent quand on parle de science, et la question est de savoir comment l’appliquer à Fourier, un homme volontiers consensuel. S’il inventait, à partir de la notion d’ondes, l’idée de modes propres pour la chaleur comme je voudrais le montrer le plus simplement possible, il mêlait dans un même mouvement une analyse de nature physique à une synthèse de nature mathématique. Il ne s’intéressait guère à un autre mouvement de son époque, représenté par Gauss et bientôt Cauchy, qui fut la formulation rigoureuse des fondements de l’analyse

VidéoDiMath – concours vidéo sur des problèmes mathématiques à destination des collèges et lycées

VVidéoDiMath – concours vidéo sur des problèmes mathématiques à destination des collèges et lycées

VidéoDiMath est un concours vidéo à destination des collèges et lycées. Il est organisé dans le cadre du projet vidéo d’AuDiMATH.

Les vidéos d’une durée maximum de 3 minutes (pas de durée minimale) permettront aux élèves de se poser une question de mathématiques et l’exposer avec dynamisme pour montrer que les mathématiques sont autour de nous, actuelles et plaisantes.

Ce concours peut aborder des problèmes mathématiques (géométrie, calcul, infini, probabilités…) mais également tous les domaines en interaction avec les mathématiques (mathématiques et histoire, mathématiques et santé, mathématiques et biologie, mathématiques et physique, mathématiques et technologie, mathématiques et sport, mathématiques et société, mathématiques et musique, mathématiques et arts).

Quelques pistes pour la mise en oeuvre en classe sont disponibles ici.

Les sites projet vidéo d’AuDiMATH et m@ths et tiques peuvent donner des idées de sujets.

Cette démarche s’inscrit dans la stratégie nationale de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CSTI).

Ses objectifs pédagogiques sont :

  • faire découvrir la démarche scientifique au plus grand nombre ;
  • partager la culture de l’innovation et la connaissance du patrimoine technique et industriel ;
  • réduire la distance entre le monde scientifique et le public en permettant la rencontre entre le monde de l’éducation et le monde de la recherche ;
  • faire connaître aux jeunes (en insistant sur les publics de jeunes filles) les métiers scientifiques ;
  • développer les compétences de communication des élèves.

2018-2019 : année de la chimie, de l’école à l’université

22018-2019 : année de la chimie, de l’école à l’université

L’année 2018-2019 a été désignée par le ministère de l’Éducation nationale et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation comme l’année de la chimie de l’école à l’université.
En tant qu’organisateur d’une action éducative, vous avez l’opportunité d’y participer !
De l’école maternelle jusqu’aux formations post-baccalauréat des lycées (CPGE et STS), ainsi que dans les formations universitaires et les grandes écoles, l’ensemble des acteurs de la communauté éducative et scientifique est concerné.

Objectifs de cette manifestation :

  • promouvoir la chimie française
  • valoriser les actions éducatives
Deux événements marquants auront lieu en France en juillet 2019 
L’UICPA est une organisation non gouvernementale créée en 1919, qui s’intéresse aux progrès en chimie, chimie physique, biochimie, etc. Elle a pour membres des sociétés nationales de chimie et fait partie du Conseil international pour la science.

Les Olympiades Internationales de Chimie (IChO) sont une compétition scientifique internationale de haut niveau destinée à un public scolaire et étudiant. Elles sont organisées depuis 1968 et rassemblent des élèves de moins de 20 ans motivés par la chimie provenant de 70 à 80 pays. La France y participe depuis 1981, et envoie chaque année une délégation de quatre candidats, sélectionnés essentiellement parmi des élèves de classes de terminale scientifique et de première année des classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques (toutes filières).

Par ailleurs, 2019 sera également le 150e anniversaire de la publication par Mendeleiev de son tableau périodique des éléments.

Informations pratiques

L’organisation par la France des IChO 2019 doit en effet constituer une reconnaissance envers les acteurs portant l’organisation d’actions éducatives (concours, forum, expositions, projets…) et un encouragement de tous, et à tous les niveaux, à continuer d’encourager les élèves et les étudiants à s’engager à relever des défis, partout sur notre territoire.
S’inscrire dans cette année de la chimie de l’école à l’université permettra à une action nouvelle ou existante :
  • de profiter d’une dynamique porteuse donnant une meilleure visibilité à chacune de ces actions ;
  • d’être relayée sur les médias de communication dédiés à cette année française de la chimie
  • d’être inscrite au programme national qui portera sur l’ensemble de l’année scolaire 2018-2019 et présentera chacune des actions participant à l’évènement, de façon à garantir une cohérence et un sens au rassemblement de ces actions.
Les actions éducatives ou culturelles ne relevant qu’indirectement de la chimie (interface disciplinaire, thématique spéciale de l’année…) et ouvertes au grand public peuvent avoir toute leur place dans ce programme.

Pour en savoir plus

 

    

LabEx en fête : grand jeu de l’oie scientifique | #FDS2018

LLabEx en fête : grand jeu de l’oie scientifique | #FDS2018

Venez vous affronter en équipe sur un jeu de l’oie géant semé d’embûches et de questions.

À vous de vous creuser les méninges et de montrer vos connaissances en science afin de finir le premier sur la case arrivée. Les questions sont adaptées aux différents âges de nos concurrents et portent sur différentes thématiques (espace, biologie, nouvelles technologies, santé, …).

Ce parcours ne sera pas de tout repos et vous demandera de la réflexion et de la chance. Attention aux cases joker surprises!

Scolaires : Jeudi 11 octobre, de 9h à 16h
Public visé : primaires, collégiens, lycéens
 | Inscription obligatoire

Tout public : Samedi 13 octobre, de 10h à 16h30
Public visé : familles | Entrée libre

 

Retrouvez toute la programmation du Village de Sciences sur le site :

Village des sciences IUT Lyon 1

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

Faites de la Science à l’IHOPe | #FDS2018

FFaites de la Science à l’IHOPe | #FDS2018

Cette année la Fête de la Science s’invite à l’hôpital. Les patients de l’Institut d’Hémathologie et d’Oconlogie Pédiatrique (IHOPe) et du Centre Léon Bérard (CLB), ainsi que leur famille, sont conviés à un festival dédié à la science. Au cours de cette après-midi, les participants pourront découvrir la science de manière ludique autour d’ateliers scientifiques sur des thématiques variées (microscope, volcan, police scientifique, système solaire…) et d’un espace jeux et livres dédiés à la science. Cette après-midi sera ponctuée par un spectacle interactif de la troupe « Les Cellules Déambulent » qui vous feront découvrir la diversité des cellules présentes dans le corps humain, et plein d’autres surprises grâce aux associations Les P’tits Génies IHOPe, APPEL, et Les Blouses Roses.

Public visé : patients et leur famille de l’IHOPe et du CLB 

 

Association Les P’tits Génies – IHOPe

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône