Suite aux mesures sanitaires prises concernant l'épidémie de Covid-19, les évènements en présentiel sont annulés jusqu'à nouvel ordre. Pop'Sciences reste mobilisé pour vous informer sur l'actualité scientifique et proposer des rendez-vous en distanciel.

Océan. Une plongée dans l’invisible | Pop’Sciences Mag #6

OOcéan. Une plongée dans l’invisible | Pop’Sciences Mag #6

©Pop’Sciences

Les milieux marins, bien qu’ils soient encore peu explorés, subissent de plein fouet les contrecoups des activités humaines. Pollutions plastiques ou industrielles, réchauffement des eaux, fonte des glaces, acidification généralisée des mers… L’hasardeuse gestion des ressources terrestres et océaniques par les humains a mis en péril l’équilibre de l’océan, pilier du vivant.

Malgré cela, une lueur d’espoir s’est ravivée pendant la longue période de confinement que nos sociétés ont traversé entre mars et mai 2020. Le volume et l’intensité de nos activités a baissé de telle sorte que le vivant a rapidement repris ses marques là où on ne l’attendait plus.

À Venise, en Méditerranée et sur une majeure partie de nos littoraux nous avons constaté – stupéfaits et rassurés – que le reste du monde vivant était doué d’une capacité de résilience plus importante que nous l’escomptions.

Du constat à l’action, la marche est grande et ce nouveau numéro de Pop’Sciences Mag contribue à rappeler que les milieux marins sont essentiels à notre subsistance. Partons du principe que (mieux) connaître les océans, c’est déjà (mieux) les protéger. De nombreuses équipes de recherche de l’Université de Lyon, bien que ni la ville de Lyon ni Saint-Etienne n’aient de façade maritime, étudient de nombreux phénomènes sous-marins : mécanique des fluides, chimie des océans, acoustique, microbiologie, géologie, archéologie sous-marine, droit international … Autant de disciplines à l’affut de phénomènes parfois imperceptibles, mais primordiaux pour la compréhension et la préservation des fonds marins.

La part invisible de l’océan

Dans le creux des courants, à la surface et dans les profondeurs des mers, se cachent des sons, une faune, des édifices, des microparticules et des phénomènes chimiques presque insaisissables. C’est à cette part invisible et mystérieuse que l’Université de Lyon via Pop’Sciences Mag s’intéresse. Une exploration de l’univers océanique en saisissant son rôle crucial dans la régulation du climat, en traversant les frontières invisibles qui le morcelle, en observant les surprenants phénomènes de bioluminescence qui se produisent dans les abysses, en écoutant les complexes paysages sonores qui s’y dessinent et en partant à la recherche des ports perdus de l’Antiquité.

Allez au-delà de ce que vous pensez connaître de l’océan en étudiant ce qu’il nous cache le plus. Car, c’est dans l’imperceptible et l’inexploré des milieux marins que se dissimulent les raisons de croire à leur préservation.

Plongez dans l’invisible !

Stéphane Martinot

Administrateur provisoire de la COMUE Université de Lyon

COMMENCER LA LECTURE

 

Avec la participation des laboratoires de l’Université de Lyon suivants :

  • La Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux (CNRS, Université Lumière Lyon 2, Université Claude Bernard Lyon 1, Université Jean Moulin Lyon 3, Université Jean Monnet Saint-Étienne, ENS de Lyon, Aix Marseille Université)
  • L’Institut de recherches sur la catalyse et l’environnement de Lyon (CNRS, Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Le Laboratoire d’Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés (CNRS, Université Claude Bernard Lyon 1, ENTPE)
  • Le Laboratoire de mécanique des fluides et d’acoustique (CNRS, École Centrale de Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1, INSA Lyon)
  • L’Institut de Physique des 2 Infinis de Lyon (CNRS, Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Le Laboratoire de Géologie de Lyon Terre-Planète-Environnement (CNRS, ENS de Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Le Centre de droit international (Université Jean Moulin Lyon 3).

Podcasts des Mercredis de l’Anthropocène

PPodcasts des Mercredis de l’Anthropocène

Créés et mis en oeuvre par l’Ecole urbaine de Lyon, les Mercredis de l’Anthropocène invitent à mieux comprendre les mondes urbains anthropocènes.

Chercheurs et spécialistes de tous horizons, à partir de sujets précis, croisent leurs paroles, pointent des problématiques et mettent au jour des solutions.

Retrouver les podcasts des trois saisons des Mercredis de l’Anthropocène

Tout le programme de la saison 3 sur le site de l’Ecole urbaine de Lyon

Les sujets de la saison 3 : mégafeux, ville intelligente, la marche comme outil d’analyse du territoire, l’usage de l’eau, la poésie comme action de l’écologie, imaginaires design et fictions de l’anthropocène, biodiversité, numérique, résilience alimentaire, corps confinés, espace de travail en temps de crise, catastrophe et anthropocène, penser l’anthropocène depuis les suds.

Tout savoir sur le compostage !

TTout savoir sur le compostage !

Faire du compost, c’est un premier geste éco-citoyen pour construire un monde plus durable !

Imaginez un monde où le mot « déchet » n’est pas synonyme d’ordure. Imaginez un monde dans lequel nous considérons nos déchets comme des ressources. Et bien ce monde existe, grâce au compostage !

L’objectif premier du compostage est de réduire votre empreinte écologique en diminuant la taille de vos poubelles. Ce geste éco-citoyen a une double utilité : fabriquer de l’engrais naturel et gratuit pour vos plantes mais aussi diminuer l’émission de gaz à effet de serre en réduisant le traitement et le transport des déchets.

Pour vous permettre de vous immerger dans cet univers, nous vous expliquerons :

 

Pour tout savoir, rendez-vous sur notre Guide Complet du Compostage, juste ici :

Compostage | Le Guide Complet |

 

 

 

Comprendre pour Agir avec le Projet Pangolin

CComprendre pour Agir avec le Projet Pangolin

Ensemble vers un quotidien plus éco-citoyen !

Parce que le changement commence chez NOUS et que la Science doit être accessible à TOUS, le Projet Pangolin vous propose d’en apprendre plus sur le fonctionnement de notre environnement pour devenir chaque jour des citoyens un peu plus éco-responsables.

Ainsi, le Projet Pangolin partage régulièrement des articles de vulgarisation, d’opinion, des coups de cœur ou bien encore des recettes simples à faire vous-même à la maison sur son Blog :

Blog du projet Pangolin

>>> N’oublions pas la rubrique « Infuse ta Science », également accessible sur le Blog, dans laquelle Benjamin vous propose de répondre, de façon détaillée et avec une pointe d’humour, à de grandes questions que nous pouvons parfois nous poser, tel que « les êtres humains modernes évoluent-t-ils encore ? ».

Un petit aperçu et un lien direct vers nos derniers articles :

juste sur votre droite 👉🏼

LLe Projet Pangolin…

  • C’est quoi ?

Un programme de vulgarisation scientifique à destination des enfants, des adolescents, mais aussi des adultes. Il a pour objectif de sensibiliser, à tous les âges, aux questions de préservation de la biodiversité. Ce programme permet aussi de responsabiliser ces différents publics et leur donne la possibilité de devenir acteurs de la protection de l’environnement.

  • C’est qui ?

Une équipe de bénévoles composée de doctorant-e-s et jeunes chercheur-e-s en écologie et biologie évolutive. Engagé-e-s professionnellement et personnellement dans l’écologie, iels sont animé-e-s d’une profonde envie de faire changer les choses. Loin des discours moralisateurs, l’Équipe du Projet Pangolin est intimement convaincue que le dialogue, la bienveillance et l’éducation constituent les clés pour éveiller une conscience écologique chez le jeune public, mais également chez un public adulte. 

>>> N’hésitez pas à vous rendre sur le site web  pour en apprendre plus sur le Projet Pangolin.

Projet Pangolin

Festival du voyage : 3e édition confinée | Voyage sur les questions environnementales

FFestival du voyage : 3e édition confinée | Voyage sur les questions environnementales

Le thème de cette nouvelle édition sera Divers-Cités pour rassembler différents publics et les faire voyager durant ce festival à travers des projections vidéos, des conférences, des débats et discuter sur des questions environnementales et sociétales qui se posent dans nos milieux urbains.

Malgré le confinement, ce festival vous fera voyager et pour s’adapter aux contraintes de confinement, l’événement sera pour la première fois entièrement virtuel !  Il vous présentea les voyages effectués autour du monde par des Explor’acteurs.

Ce n’est pas la Maison de l’Environnement, mais son équivalent virtuel qui accueillera l’événement !

Organisé par : association On The Green Road

Festival du voyage

 

 

Vers une science plus verte à l’ère de l’anthropocène

VVers une science plus verte à l’ère de l’anthropocène

A l’ère de l’anthropocène, les scientifiques semblent de plus en plus confrontés à un dilemme faustien. Acquérir de nouvelles connaissances aide à mieux comprendre la crise environnementale actuelle, au prix d’une contribution conséquente à cette même crise. Au même titre que d’autres activités dans nos sociétés, la recherche impacte notre environnement.

Cette empreinte peu paraître relativement faible comparée à d’autres activités. Néanmoins, de nombreux scientifiques s’interrogent : « une recherche qui ne s’applique pas à elle-même des règles pour d’abord œuvrer à préserver le vivant et l’habitabilité de la Terre a-t-elle encore un sens ? »

Eric Tannier, chercheur Inria et membre du laboratoire de biométrie et biologie évolutive, nous invite à réfléchir collectivement à comment construire une recherche plus verte.

Lire l’intégralité de l’article sur :

Sciences pour tous

Climat, comment agir ?

CClimat, comment agir ?

Passer du constat à l’action. Climat, une problématique humaine : recherche, action, engagement…

Au-delà du constat de l’urgence et de la nécessité d’agir pour le climat, des solutions existent ou sont à explorer.

Cette conférence s’est déroulée dans le cadre du plan d’actions Agir ensemble, dispositif fédérant des territoires volontaires pour mobiliser étudiants et personnels des établissements d’enseignement supérieur et de recherche autour d’actions, d’animations, de gestes et d’engagements en faveur de campus durables dans des villes durables.

Intervenante :

  • Valérie Masson-Delmotte, chercheure en climatologie

La conférence était suivie d’une table-ronde avec :

  • Michel Lussault, géographe et directeur de l’École urbaine de Lyon
  • Lucie Merlier, enseignante-chercheuse – maître de conférences
  • Pierre Cornu, historien
  • Martin Durigneux, Président d’Anciela
  • Inès Pitavy et Paul Maillard, étudiants du Manifeste Étudiant

PPour compléter…

 

 

Climat, comment agir ?

CClimat, comment agir ?

Passer du constat à l’action. Climat, une problématique humaine : recherche, action, engagement…

Au-delà du constat de l’urgence et de la nécessité d’agir pour le climat, des solutions existent ou sont à explorer.

Cette conférence se déroule dans le cadre du plan d’actions Agir ensemble, dispositif fédérant des territoires volontaires pour mobiliser étudiants et personnels des établissements d’enseignement supérieur et de recherche autour d’actions, d’animations, de gestes et d’engagements en faveur de campus durables dans des villes durables.

Intervenante :

  • Valérie Masson-Delmotte, chercheure en climatologie

La conférence sera suivie d’une table-ronde avec :

  • Michel Lussault, géographe et directeur de l’École urbaine de Lyon
  • Lucie Merlier, enseignante-chercheuse – maître de conférences
  • Pierre Cornu, historien
  • Martin Durigneux, Président d’Anciela
  • Inès Pitavy et Paul Maillard, étudiants du Manifeste Étudiant

 

En savoir plus :

Université de Lyon

Les climats de la Terre

LLes climats de la Terre

Soirée scientifique de l’Université Ouverte Lyon 1

L’histoire des climats de la Terre est d’autant plus difficile à reconstituer que l’on s’éloigne dans le temps. Nous allons néanmoins plonger dans l’histoire de notre petite planète jusqu’à environ 4 milliards d’années.

Cette histoire est un écheveau de processus physiques dominants à différentes échelles de temps, mais toujours imbriqués. On peut représenter cette évolution comme une valse à quatre temps. Celui du milliard d’années, où c’est essentiellement l’évolution de la luminosité du Soleil qui l’emporte. Puis, à l’échelle de dizaines de millions d’années, c’est la tectonique des plaques qui, par son effet sur le climat et sur la teneur en CO2 atmosphérique, va jouer un rôle prépondérant. Enfin, le troisième temps de la valse classique est celui de la variation des paramètres orbitaux à des fréquences de la dizaine à la centaine de milliers d’années. Le quatrième et ultime temps est celui de l’Homme qui, en quelques centaines d’années à peine, s’est glissé au rang d’acteur majeur du changement climatique.

Dans cet exposé, nous vous convions à un voyage qui montre comment à ces diverses échelles de temps, le climat terrestre a pu être régulé et comment l’Homme déstabilise cet équilibre en un temps extrêmement court.

Intervenant :

  • Gilles Ramstein, Directeur de recherche CEA, Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE), Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – CEA Saclay – CNRS

Conférence organisée par : l’Université Ouverte Lyon 1 en partenariat avec la Ville de Villeurbanne.

                            

En savoir plus

UNIVERSITE OUVERTE LYON 1

Un p’tit plongeon dans le Jura ?

UUn p’tit plongeon dans le Jura ?

La chaîne du Jura n’a pas toujours été un massif de moyenne montagne en climat tempéré. A d’autres périodes, ce fut une plaine aride, un fond marin ou un chapelet de petites îles tropicales.

A l’aide de cartes, de roches et de fossiles, il vous sera brièvement présenté l’histoire géologique du Jura.

Proposé par : Patrick Thollot, professeur agrégé, et Damien Mollex, chargé des collections, ENS de Lyon

 

Université Ouverte

 

                                                                   

 

Pour en savoir plus sur les ateliers scientifiques :

<UNIVERSITE OUVERTE LYON 1