UN AN DÉJÀ : POP'SCIENCES SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE !

Voir l'événement

Invictus : quand la publicité a un parfum d’antique

IInvictus : quand la publicité a un parfum d’antique

Des divinités représentées plus grandes que les humains, les vêtements et accessoires, la figure du héros ou encore les décors : les références visuelles à l’Antiquité sont très nombreuses dans la publicité pour le parfum Invictus de Paco Rabanne, tout comme celle pour Olympea. Même la forme du flacon et le nom du parfum renvoient à cette période historique.

Dès le début de la publicité, le spectateur comprend que la scène se situe dans un stade  moderne, rempli par une foule. Or, l’entrée du personnage masculin principal, depuis un couloir sombre, n’est pas sans rappeler celle des gladiateurs dans l’Antiquité romaine ou des athlètes aux concours olympiques.

La beauté plastique du personnage principal torse nu correspond précisément à l’idéal grec de la beauté masculine, exalté sur tant de sculptures grecques. Les kouroi, statues de jeunes hommes datant de la période archaïque grecque et marqueurs de tombes, témoignent de cet idéal de masculinité. 

Lire l’article en entier

Intelligence artificielle. Demain commence aujourd’hui !

IIntelligence artificielle. Demain commence aujourd’hui !

Évoquer les espoirs et promesses des Intelligences Artificielles n’est pas chose facile, tant les craintes vis à vis de leur développement sont fortes.

Pour ne pas alimenter la peur de perdre un jour notre indépendance intellectuelle, ou pour éviter de s’alarmer encore sur les risques d’utilisations frauduleuses et malveillantes de nos données personnelles, nous proposons de rêver … Revivez le grand débat de clôture du Pop’Sciences Forum et anticipez ce que l’IA peut nous offrir de meilleur !

Tant dans les domaines de la santé, de l’environnement que pour nos démocraties, les opportunités offertes par la recherche sont nombreuses (au moins autant que les risques !) pour améliorer nos modèles de vie, rendre notre quotidien plus juste, offrir davantage de libertés et développer la solidarité.

07:17 Carte blanche à Olivier Nérot

30:00 Débat, table-ronde :

Olivier Nérot | Docteur en Sciences cognitives et consultant en innovation

Jean Claude Dunyach | Auteur de Science-fiction, Docteur en mathématiques appliquées à l’utilisation des superordinateurs et ingénieur à Airbus depuis 1982

Sylvie Allouche | Maître de conférences en philosophie au Département Formation Humaine & Laboratoire de Biologie Générale, Institut Catholique de Lyon (EPHE, Université de Lyon)

Face aux IA, faut-il sauver le travail ?

FFace aux IA, faut-il sauver le travail ?

Une révolution technique, sociale et économique est en cours pour les entreprises et les travailleurs, au fur et à mesure des fulgurantes innovations proposées par l’intelligence artificielle.

Chacun d’entre nous pourrait être exposé, à plus ou moins long terme, au remplacement de tout ou partie de ses activités par un algorithme, un robot ou un logiciel. Les études d’impact se multiplient et offrent des scénarios plus ou moins « crépusculaire » pour le travail tel que nous le connaissons aujourd’hui. À quelles mutations des organisations du travail devons-nous nous préparer ? À quel point accepter et avoir confiance dans les décisions prises par un robot ou un algorithme ? L’intelligence artificielle mettra-t-elle fin au salariat ?

Revivez en vidéo cette soirée organisée en collaboration avec le Mouvement UP !

 

00:30 Introduction

06:40 Carte Blanche | Jérôme Chemin | Secrétaire national de la CFDT Cadres – en charge des questions numériques

24:25 Carte Blanche | Chems Idrissi | Avocat conseil – Cabinet Soulier

36:40 Débat :

Sylvaine Laulom | Professeure de droit privé – Directrice de l’Institut d’Études du Travail de Lyon – CERCRID (UMR 5137) – Université Lumière Lyon 2

Cyril Couffe | Docteur en sciences cognitives – Université Lumière Lyon 2. Directeur de la Chaire « Talents de la transformation digitale » – École de Management de Grenoble.

Pascal Corpet | Directeur Technique chez Bayes Impact            

 

 

 

Formation enseignants : Next-Lab

FFormation enseignants : Next-Lab

L’adoption de stratégies pédagogiques innovantes est parfois entravée par des outils numériques trop rigides ou pas nécessairement adaptés aux objectifs que l’on se fixe.

Le projet européen Go-Lab a mis en place depuis 4 ans des ressources, des outils et des exemples de démarches pédagogiques variées et extrêmement adaptables. Qu’il s’agisse de pédagogie par investigation ou de classes inversées, des centaines d’exemples libres de droits et modifiables sont à votre disposition pour construire votre projet pédagogique. Que vous souhaitiez donner vie à un projet original ou améliorer votre pratique quotidienne, vous pouvez collecter des ressources sur le web ou intégrer vos documents dans un scénario pédagogique que vous maîtrisez complètement.

Conférence sur l’Intelligence Artificielle par Cédric Villani

CConférence sur l’Intelligence Artificielle par Cédric Villani

L’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon organise une conférence sur l’intelligence artificielle par Cédric Villani à l’hôtel de Ville de Lyon.

 

 

La révolution Blockchains à la portée des PME

LLa révolution Blockchains à la portée des PME

La Métropole de Lyon et l’Université de Lyon se sont associées afin de proposer un cycle de 8 conférences thématiques dans le cadre du « Diplôme d’Université Transformation numérique ».

La 7ème conférence aura pour thème « La révolution Blockchains à la portée des PME ? »

Cette conférence se déroulera en présence de Laurent Friscour (CEO de la société Postme.io) et sera animée par Pascal Boulon (responsable du DU transformation numérique).

Nous espérons vous voir nombreux !

Pour plus d’infos cliquer sur  LA REVOLUTION BLOCKCHAINS

La ville intelligente et apprenante : un atout pour mieux vivre ensemble ?

LLa ville intelligente et apprenante : un atout pour mieux vivre ensemble ?

Ces 5 vidéos permettent de voir ou revoir la conférence du 27 mars 2018, organisée en partenariat par les Amis de l’Université de Lyon en partenariat avec le Conseil de Développement de la Métropole de Lyon et le Labex IMU (Intelligence des Mondes Urbains)

Accéder aux vidéos sur le site de l’AAUL

avec :

Hervé Rivano, Professeur des Universités à l’INSA de Lyon, responsable de l’équipe INRIA AGORA du laboratoire CITI, qui travaille sur les réseaux sans fils pour les villes connectées.
Julia Bonaccorsi, responsable du projet Identités numériques urbaines (IDENUM), Professeure en Sciences de l’information et de la Communication à l’Université Lumière Lyon 2, membre de l’Unité de Recherche ELICO.

Présentation et animation  : Anne-Marie Comparini, Présidente du Conseil de Développement de la Métropole de Lyon, et Gérard Combe, Président de l’AAUL

Les robots anthropomorphiques, entre mythes et réalités : Inéluctables, inquiétants, nécessaires ?

LLes robots anthropomorphiques, entre mythes et réalités : Inéluctables, inquiétants, nécessaires ?

Ces 5 vidéos permettent de voir ou revoir la conférence du 1er mars 2018, organisée en partenariat par les Amis de l’Université de Lyon et CPE Lyon.

Accéder aux vidéos sur le site de l’AAUL

avec :

Le robot Pepper

Peter Ford Dominey
Peter Ford Dominey est directeur de recherche à l’Institut Cellule Souche et Cerveau (Université Claude Bernard Lyon 1 / Inserm / INRA), spécialiste de l’intelligence artificielle et la psychologie cognitive. Avec son équipe Cognition séquentielle et langage, il travaille à la construction de la mémoire et du langage chez les robots.
L’Institut Cellule Souche et Cerveau est un laboratoire pluridisciplinaire où les niveaux d’investigation couvrent un large éventail d’approches, notamment la biologie cellulaire et moléculaire, la neuroanatomie, la neuroimagerie, la neurophysiologie, la psychophysique, le comportement, la psychologie expérimentale, la recherche clinique, la neurocomputation, la modélisation et de la robotique.

Fabrice Jumel
Fabrice Jumel est enseignant-chercheur à l’école CPE Lyon (Ecole d’ingénieurs en chimie et Sciences du numrique) et membre du laboratoire CITI Lab et de l’équipe Chroma de l’Inria. Il est en charge de la spécialité robotique de services de CPE Lyon. Il a participé à plusieurs compétitions de robotique autonome en tant que responsable d’équipe, en particulier à la RoboCup, compétition internationale à laquelle CPE Lyon est présente depuis 2013.
Pour la RoboCup 2018, l’équipe historique de CPE Lyon, s’est associée à l’INSA de Lyon, l’équipe Inria CHROMA du laboratoire CITI et le laboratoire LIRIS (CNRS) pour constituer l’équipe LyonTech. Cette équipe représentera la France en juin à Montréal (Canada).

Finale de FameLab, concours de médiation scientifique

FFinale de FameLab, concours de médiation scientifique

La finale de FameLab France 2018, le concours international de communication scientifique, aura lieu le jeudi 24 mai à 19h dans le grand auditorium du Musée des Confluences à Lyon.

Créé en 2005 par le Festival des Sciences de Cheltenham, et co-organisé par le British Council dans plus de 30 pays dans le monde depuis 2007, FameLab soutient les jeunes scientifiques et ingénieurs dans une démarche de communication des sciences.Les dix finalistes français de ce concours viendront en découdre pour partager la science de la façon la plus attrayante et claire possible. Imaginée comme un véritable « Stand Up » scientifique, le challenge pour les finalistes sera d’expliquer un concept scientifique, technique ou mathématique en seulement 3 minutes, sur scène, munis de leur seuls accessoires et talent oratoire. Christophe Rodo, lui-même jeune chercheur et vulgarisateur scientifique, membre du Café des sciences et auteur du podcast La Tête Dans Le Cerveau, animera la soirée.

Un jury de professionnels des sciences, de la communication et des médias viendra récompenser la meilleure présentation, dont l’auteur s’envolera ensuite pour le Royaume-Uni afin de participer à la finale internationale lors du Festival des Sciences de Cheltenham, du 5 au 10 juin 2018.

Le public est invité à assister gratuitement à la finale en s’inscrivant ici

Le public pourra voter pour son candidat favori, le prix du public étant totalement indépendant de la décision des juges. Trois prix seront remis ce soir-là : le Prix du jury, le Prix du public et le Prix des internautes.

Les dix finalistes 2018 pour la France sont :

  • Aboubakr AMZIL, doctorant à l’Ecole des Mines-Paristech et actuellement en stage chez EDF R&D
  • Assia ASRIR, post-doctorante à l’Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale (CNRS) à Toulouse
  • Benjamin BORDERIE, en double diplôme (4è année) à l’INSA de Toulouse et à la Toulouse School of Management
  • Katr Nada BOUCHNAK, en licence de mathématiques appliquées et informatique à l’Université Grenoble Alpes
  • Emilien BURGER, ingénieur chez EDF R&D
  • Laura CAMUS, doctorante au Centre International de Recherche en Infectiologie (INSERM) à Lyon
  • Alexandre ELLIA, en Master à l’Ecole d’Ingénieur Denis Diderot, spécialité Chimie des Matériaux et Nanotechnologies
  • Théo LACAZE, ancien élève des Mines d’Albi et de Polytechnique Montréal, consultant en énergie actuellement en reconversion dans la communication scientifique
  • Julieta RIVOSECCHI, doctorante en biologie moléculaire à l’ENS de Lyon
  • Coralie SCHOEMAECKER, chercheuse au laboratoire de Physicochimie des processus de combustion et de l’atmosphère (CNRS) à l’Université de Lille

Les technosciences font-elles des bulles ?

LLes technosciences font-elles des bulles ?

Les promoteurs des innovations technologiques prétendent changer le monde et nous promettent un avenir radieux. Faut-il croire en ces promesses ? Faut-il suivre à l’inverse ceux qui pensent que ces innovations auront nécessairement des effets catastrophiques ? La technolâtrie des uns et la technophobie des autres ne sont-elles pas les deux revers de la même médaille ?

Pour cette conférence de clôture du cycle « Penser critique » consacré aux croyances, nous nous intéresserons aux innovations technologiques, toujours pleines de promesses…

A force de nous laisser fasciner par la seule puissance technique (pour nous en réjouir ou pour la déplorer), n’en venons-nous pas à négliger l’essentiel : les rapports sociaux dans lesquels ces instruments techniques trouvent leur place et le rapport avec la nature qu’ils nous permettent d’établir.

Rencontre avec : Catherine Larrère, spécialiste de philosophie morale et politique et l’une des pionnières en France de la philosophie de l’écologie, et Raphaël Larrère, ingénieur agronome et sociologue, directeur de recherche à l’Inra et directeur de collection aux éditions Quæ. Ils ont publié en 2017 Bulles technologiques aux éditions Wildproject.

En savoir plus : site de la BM