Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Nomad’s lands. Économies, sociétés et matérialités des nomades

NNomad’s lands. Économies, sociétés et matérialités des nomades

Le Laboratoire Junior Nomad’s lands, de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, organise son colloque final intitulé  Nomad’s lands. Économies, sociétés et matérialités des nomades portant sur l’étude des sociétés nomades à travers le monde, depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours.

Il propose un cadre de réflexion commun et transdisciplinaire propice au développement de nouvelles approches pour analyser les nomades, leurs sociétés, leurs cultures (matérielles ou immatérielles), leurs territoires et les rapports qu’ils entretiennent avec ces derniers.
Les communications s’articulent autour de trois angles de réflexion :

1. Connaissance et gestion des environnements par les nomades

Comment les sociétés nomades interagissent-elles avec leur(s) environnement(s) ? Quelle est l’influence de facteurs environnementaux sur ces sociétés ? Comment les activités nomades transforment-elles les environnements ? Quelles connaissances, quelles perceptions les nomades ont-ils de leur milieu et comment cela influe-t-il sur leur gestion de ressources parfois contraintes ? Dans quelle mesure ces modalités de gestion se transmettent-elles au cours du temps et s’adaptent-elles aux changements environnementaux ?

2. Unité et diversité des cultures matérielles

Peut-on définir des cultures matérielles de la mobilité et du nomadisme ? Quels traits communs retrouve-t-on d’un lieu à un autre et d’une époque à une autre ? Quelles sont leurs divergences ? Qu’emporte-t-on avec soi et, à l’inverse, que laisse-t-on derrière soi ? Que fabrique-t-on à nouveau ? Qu’en reste-t-il dans le temps ? Et quels sont nos outils et/ou nos méthodes pour appréhender la matérialité de cultures qui laissent peu de traces ?

3. Relations entre nomades et sédentaires

Comment envisager les relations des sociétés nomades entre elles ainsi qu’avec les sociétés sédentaires ? Quelles sont les modalités de leur insertion dans les réseaux socio-économiques ou politiques locaux, régionaux, nationaux, macro-régionaux et/ou globaux, qu’ils soient nomades ou sédentaires ? Les contacts et échanges sont-ils à sens unique ? Constate-t-on des transferts culturels ?

Pour en savoir plus :

Labos Junior MOM

affiche du colloque Nomad's Lands

affiche du colloque Nomad’s Lands

 

Les comités d’éthique de la recherche se réunissent

LLes comités d’éthique de la recherche se réunissent

La ComUE Université de Lyon – via le CER-UdL – accueille le Congrès des Comités d’éthique de la recherche, le 2 décembre 2022 à Lyon. L’événement, d’une journée, réunit les CER institutionnels de France (qu’ils soient CER universitaires, CER hospitalo-universitaires ou CER institutionnels) autour de la thématique « Évaluation éthique des recherches sur la personne : lois et pratiques ».

Cette journée a pour ambition de réunir les acteurs de la recherche de toutes les composantes universitaires, et d’établir un état des lieux de l’existence et du fonctionnement des différents comités depuis 2018.

Pour en savoir plus :

CONGRÈS DES COMITÉS D’ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE

 

2022 : quel devenir des entreprises industrielles à risque majeur ?

22022 : quel devenir des entreprises industrielles à risque majeur ?

Quel impact les entreprises industrielles à risques majeurs ont sur le travail, la sécurité, la santé et l’environnement (social et naturel) ?

Ces deux journées d’étude sont organisées suite à la publication en novembre 2021 aux Presses des Mines par Michèle Dupré et Jean-Christophe Le Coze de l’ouvrage « Des usines, des matières et des hommes » qui entend relater la complexité socio-technique de ces sites industriels en croisant sociologie du travail, de l’emploi et de l’activité et la « safety science« .

Cependant, le contexte a beaucoup changé, notamment suite à l’incendie de Lubrizol en septembre 2019 et l’émoi suscité dans la ville de Rouen étendue aux territoires environnants.

En outre, la thématique de la transition écologique prend une ampleur nouvelle face à l’urgence, rappelée notamment par le GIEC, de la prise en compte de la question climatique. Ces interrogations obligent à reposer les conditions de fonctionnement de ces entreprises et les modes de régulation.

Parallèlement, suite au constat de dépendance par rapport à d’autres zones de production, émerge avec force une demande plurielle de réimplantation d’usines en France pour limiter les conséquences néfastes d’une mondialisation non régulée. La question environnementale entre alors en tension avec celle de l’emploi. Le concept d’« accidents NaTech », qui combine les notions  « naturel » et « technologique », commence à être avancé comme une dimension à analyser.

Ce changement de contexte oblige à revoir la thématique de la fabrique de la prévention des risques industriels majeurs. Au-delà de la prise en compte du travail des acteurs internes et externes à l’entreprise pour atteindre un niveau de sécurité, toujours contingent et en perpétuel changement, ces deux journées interdisciplinaires d’étude croiseront les regards de plusieurs chercheur.e.s ayant travaillé sur cette question et feront sans doute émerger des constats nouveaux.

Sera posée la question de la fabrique de la prévention, de la régulation par le droit, du contrôle et de la perception de ces activités dans les territoires, de leur impact sur la santé et l’environnement, tant social que naturel. Seront également analysées les évolutions en cours de ces différentes dimensions.

Nouvelle donne qui nous amène à reconsidérer notre question initiale : 2022: quel devenir des entreprises industrielles à risque majeur ?

> Pour en savoir plus :

Journée d’étude

Penser ensemble l’inclusion dans la ville

PPenser ensemble l’inclusion dans la ville

De la neuroarchitecture à l’insertion professionnelle, en passant par le sport inclusif, nous explorerons les nombreuses façons de rendre notre société plus accueillante pour les personnes ayant des troubles du neuro-développement.

Le GIS autisme et troubles du neuro-développement et le Centre d’excellence iMIND vous proposent une journée de réflexion sur la thématique novatrice de l’inclusion dans la ville, animée par Agnès Jolivet Chauveau, co-fondatrice de la Formidable Armada.

Pour en savoir plus :

 iMIND

The Handmaid’s Tale et le droit international public

TThe Handmaid’s Tale et le droit international public

Écrit en 1985 par l’auteure canadienne Margaret Atwood, The Handmaid’s Tale (traduit en français par « La servante écarlate ») constitue une dystopie originale. L’œuvre a très vite su conquérir les différents medium (cinéma, théâtre) jusqu’au succès qu’il connaît depuis 2017 à travers son adaptation sous forme de série télévisée. 

Le projet est destiné à étudier une œuvre, tant littéraire que cinématographique, sous le prisme du Droit international public. L’objectif poursuivi est ainsi d’analyser les interactions entre ce domaine du droit et l’œuvre.

Ces interactions sont doubles. D’une part, il s’agit d’analyser les potentielles solutions ou réponses apportées par les normes internationales aux situations se déroulant dans l’œuvre. D’autre part, le projet permettrait d’étudier les perceptions ou présentations – potentiellement erronées – du Droit international public au sein de l’œuvre. Il s’agit, en définitive, de confronter la fiction et le droit.

L’intérêt suscité par l’œuvre s’est démultiplié à partir de 2017, lors de la diffusion de la série télévisée, suivi de la publication du deuxième tome du roman deux ans plus tard. Cet engouement s’explique par les liens indéniables entre cette œuvre dystopique et certaines problématiques potentielles, voire actuelles. L’œuvre se déroule en effet dans un monde marqué par la dégradation de l’environnement et de la fertilité. Un nouveau régime politique destiné à y remédier sera alors instauré aux États-Unis suite à un coup d’État.

L’œuvre fait indéniablement écho à l’actualité. Les atteintes récemment portées aux droits des femmes dans différents États le démontrent, qu’il s’agisse de l’instauration d’une quasi-interdiction de l’avortement en Pologne ou au Texas, ou des conséquences de la prise du pouvoir des Talibans en Afghanistan. Ce dernier exemple illustre également les risques d’un renversement d’un régime politique et des conséquences susceptibles d’en résulter. À cet égard, la prise du Capitole en janvier 2021 démontre que l’éventualité d’un coup d’État aux États-Unis, au fondement de The Handmaid’s Tale, n’est pas irréelle, même si cette possibilité ne s’est pas concrétisée.

En savoir plus :

Faculté de droit – Lyon 3

Quand le patient rencontre la recherche | 5e édition

QQuand le patient rencontre la recherche | 5e édition

Rares sont ceux qui ne connaissent pas dans leur entourage quelqu’un soufrant d’un cancer ou touché par tout autre pathologie. C’est pourquoi la recherche, qu’elle soit fondamentale, appliquée ou clinique, a un impact sociétal fort et des enjeux de santé publique majeurs, notamment grâce à l’apport de techniques de diagnostic de plus en plus précoce, des campagnes de prévention, du développement de thérapies innovantes et de l’amélioration de la prise en charge des patients et de leurs proches.

Dans un tel contexte, il est important de se parler, d’apprendre de l’autre, d’oser poser les questions qui tourmentent, afin de se rassurer, de se savoir entouré et compris. Depuis 2013, des temps d’échanges entre chercheurs et associations impliquées dans la thématique cancer, ont été organisés à 3 reprises et ont rencontré un vif succès.

C’est donc tout naturellement que les laboratoires d’excellence DEVweCAN et PRIMES, l’Association Europa Donna, l’Inserm et Space-junk ont poursuivi l’aventure en 2019, en proposant de s’intéresser à la problématique Santé de façon plus globale.

En 2021, nous nous intéresserons aux rythmes circadiens, à l’effet de leurs altérations en cancérologie et à l’importance de la chronobiologie en thérapie, mais aussi dans un autre registre, à la prise en charge des jeunes patients après traitement. Une journée de conférences, documentaire et discussion…

En savoir plus sur la programmation :

QP2R

>> Voir les vidéos des éditions précédentes

 

Forum santé innovation

FForum santé innovation

Affiche Forum santé innovation 2021Partenariats public/privé, coopérations universités /industries, politiques/scientifiques, incubations des start-ups, développement des biotechs, stratégies de croissance des grands groupes pharmaceutiques : la culture et l’écosystème de l’innovation en France ont-ils appris de la crise du Covid-19 ?

La crise pandémique « oblige » à prospecter de nouveaux territoires d’innovation, scientifiques bien sûr, mais aussi sociaux, entrepreneuriaux, de proximité.

Pour répondre à ces enjeux majeurs de la santé, connectez vous le 27 avril prochain et suivez en live le Forum Santé Innovation à Lyon.

Organisé par : La Tribune

>> Le programme :

  • Région : sur tous les fronts
  • Innovation : qu’apprend-on de la crise du Covid-19 ?
  • L’exemple de la cancérologie : un avant et un après Covid-19 ?
  • Entretien avec Pascal Boniface
  • Recherche et industrie : la France est-elle toujours un pays qui compte ?
  • Dialogue avec Jean-François Delfraissy
  • Gafam, les jeux sont-ils faits ?
  • E-santé : de belles promesses et de grandes questions
  • Environnement : le nouveau défi majeur
  • Keynote de Prosper Teboul
  • Prévoir : jusqu’où ?
  • Maladies psychiques : mal aimées, mal traitées, et pourtant elles font mal
  • Ségur un an après : qu’est-ce qui (n’)a (pas) changé ?

Les territoires au temps de la pandémie du Covid-19

LLes territoires au temps de la pandémie du Covid-19

Limitations de mobilités, confinement et isolement, instauration de distances de sécurité, distanciation sociale, mesures sanitaires, inégalités spatiales et sociales, exode urbain vers les campagnes, rôle de l’alimentation et des systèmes alimentaires, etc. Ces questions seront mises en débat et analysées lors de ce workshop selon le point de vue de différentes disciplines des sciences.

L’idée est de tenter de mesurer les impacts spatiaux et territoriaux de la crise du Covid-19 et d’en tirer les enseignements pour commencer à penser les nouveaux mondes à venir.

Organisé par :

  • Lise Bourdeau-Lepage, Université de Lyon, CNRS, Université Jean Moulin Lyon 3
  • André Torre, Université Paris Saclay, INRAE, Agroparistech

En savoir plus :

Workshop

PPour aller plus loin

>> Consulter les publications sur la Covid-19

Entretiens Jacques Cartier

EEntretiens Jacques Cartier

Sommet virtuel 2020

Dialogues et collaborations entre les milieux académiques, d’affaires, institutionnels, la recherche et la société.

Rendez-vous entre la région Auvergne-Rhône-Alpes, Québec et Ottawa.

Entretiens Jacques Cartier

Forum Santé Innovation 2020

FForum Santé Innovation 2020

Avec près 10 000 chercheurs et 40 000 emplois industriels, la région Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des dix plus grands marchés des biotechnologies et de la santé en Europe.

Formation universitaire d’excellence (35 établissements d’enseignement supérieur), instituts de recherche de renommée internationale, tissu hospitalier intégrant toutes les disciplines, grandes entreprises pharmaceutiques (Sanofi, Roche, Merck, Genzyme, Boehringer Ingelheim…), mais aussi place forte du secteur des Biotechs et des Medtechs…

Extrêmement concurrentiel et complexe, ce secteur est aujourd’hui en pleine mutation avec l’arrivée de nouvelles technologies (e-santé, IA, dispositifs médicaux, impression 3D de tissus organiques), mais aussi de révolutions sociétales profondes. Celles-ci questionnent notre système de santé et les modes d’organisation de nos établissements de soin. Dans ce contexte, l’écosystème régional est contraint de se remettre en cause s’il veut garder captifs les principaux centres de décisions et rester leader en Europe. Cette remise en cause pourra passer par une politique ambitieuse en matière d’innovation et d’attractivité.

En savoir plus :

Forum santé innovation