Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Frères des arbres

FFrères des arbres

Projection du documentaire « Frères des arbres, l’appel d’un chef papou », suivie d’un débat en présence du réalisateur Marc Dozier et du Chef Papou Mundiya Kepanga, l’un des gardiens de la forêt de Papouasie Nouvelle-Guinée

Chef papou originaire de la tribu des Hulis en Papouasie-NouvelleGuinée, Mundiya Kepanga est un enfant de la forêt né sur le tapis de feuilles d’un ficus séculaire. Avec poésie et tendresse, il partage son amour de la forêt mais dévoile également les ravages de la déforestation qui s’est dramatiquement accélérée dans son pays au cours des dix dernières années. Du Sénat à la COP21 en passant par l’Unesco, Mundiya invite à porter un nouveau regard sur la nature et les éléments. Avec beaucoup de simplicité, il porte un message dédié à tous les hommes de la planète : sa forêt est un patrimoine universel qui produit l’oxygène que nous respirons tous et qu’il faut sauvegarder. Un appel à protéger toutes les forêts primaires du globe qui nous rappelle que nous sommes, tous, les frères des arbres.

Intervenants :

  • Mundiya Kepanga, chef papou
  • Marc Dozier, Co-réalisateur

Frères des arbres

1983 : un tournant pour comprendre le monde d’aujourd’hui

11983 : un tournant pour comprendre le monde d’aujourd’hui

1983 est une année charnière sur le plan économique, politique et social. Revenir sur ce virage des années 80, c’est se poser la question du contemporain et de la dislocation du lien de solidarité qui unissait français et immigrés dans un contexte de crise économique grandissante et d’augmentation du chômage.

Cela pose aussi la question du « rendez-vous raté » (Beaud, Masclet) entre la gauche et les banlieues, en soulignant aussi la récupération des luttes des jeunes français issus de l’immigration et de leur marginalisation.

Intervenants :

  • Samir HADJ BELGACEM, maître de conférences en sociologie, Université Jean Monnet – Saint-Étienne,
  • Alice CARRÉ, conception et écriture du spectacle 1983,
  • Margaux ESKENAZI, conception et mise en scène du spectacle 1983.

Animée par  : Philippe DELAIGUE, maître de conférences en histoire du droit, Université Jean Moulin Lyon 3.

En partenariat avec : le TNP – Villeurbanne et le Collège de Droit de l’Université Jean Moulin Lyon 3.

Pour en savoir plus :

Université Jean Moulin Lyon 3

Quelles coopérations pour les transitions en milieu rural?

QQuelles coopérations pour les transitions en milieu rural?

Retour d’expériences de recherches participatives autour
de l’agriculture, de l’alimentation et des sociabilités sur le
territoire roannais

Avec l’encadrement de la Boutique des Sciences, quatre étudiantes ont eu six mois pour aborder des enjeux majeurs de société. L’occasion de revenir sur leur travaux et d’interroger l’alliance entre associations, universitaires et collectivités en milieu rural.

18h45-19h : Accueil
19h : Ouverture par Julia Bonaccorsi, Vice Présidente Sciences et société
19h15-20h : Retour sur 4 recherches participatives en Roannais.
Présentation d’associations et d’étudiantes autour de leurs projets
▪ Pertinence d’un Tiers-lieu nourricier pour la transition écologique et alimentaire en
Roannais –avec la Ferme Tiers Lieu de la Martinière
▪ Intelligence collective collaborative territoriale en milieu rural face aux défis de la
transition – avec la MJC de Charlieu et Fleuve Loire Fertile
▪ Rôle des lieux de sociabilité rurale dans un contexte de crise sanitaire et sociale avec le bar associatif le Cheval Blanc
▪ Enquête exploratoire sur le « bien être » des agriculteur.ices – avec Solidarité Paysan
20h : Quelles coopérations pour les transitions en milieu rural, quelles
synergies entre associations, universitaires et collectivités ?
Table ronde avec les chercheurs, étudiantes, associations et partenaires présents

20h30 : Pot convivial

Contact : directionsciencesetsociete@univ-lyon2.fr
Page web : https://www.univ-lyon2.fr/sciences-et-societe/boutique-des-sciences
Sur Twitter : @ Bds_ULL2

Les Journées de l’économie fêtent leurs 15 ans | 15e édition

LLes Journées de l’économie fêtent leurs 15 ans | 15e édition

Les Journées de l’Économie (Jéco), organisées par la Fondation pour l’Université de Lyon, proposent aux citoyens de tous horizons des clés pour mieux comprendre le monde qui les entoure en échangeant sur une grande diversité de sujets d’actualité abordés avec un éclairage économique. Les Jéco fêtent cette année  leurs 15 ans. Au programme de cette édition anniversaire, une soixantaine de conférences, tables rondes ou ateliers, en présentiel et en ligne, qui s’articuleront autour du fil rouge « Bifurcation des économies : quel futur ? »

De nombreux intervenant(e)s ont déjà confirmé leur participation : Philippe Aghion, Cécile Duflot, Jean-Marc Jancovici, Jean Pisani-Ferry, Romano Prodi, Laurence Scialom, Stéphanie Stancheva, Jean Tirole, Cédric Villani et bien d’autres… Pendant trois jours participez sur place ou depuis chez vous aux conférences, débats, rencontres, consacrés à l’économie.

>> Consultez le programme :

Jéco 2022

Les jeunes et la guerre d’Algérie

LLes jeunes et la guerre d’Algérie

A l’occasion des 60 ans de l’indépendance algérienne et de la fin de la guerre d’Algérie, la bibliothèque met à l’honneur la parole et la place des jeunes dans cette histoire, porteuse de douleurs et de violences, de deuils ou d’espoirs. C’est à travers l’ouvrage de Paul Max Morin, Les jeunes et la guerre d’Algérie et le podcast Sauce algérienne, co-écrit avec Justine Pérez et Maxime Ruiz, que nous aborderons le sujet.

Cette rencontre réunira autour de la table Paul Max Morin, Kahina, Salim et Simon, tous trois témoins dans le podcast.

Présentation détaillée sur l’agenda de la Bibliothèque municipale de Lyon.

Exploiter l’albâtre d’Hatnoub au temps des grandes pyramides

EExploiter l’albâtre d’Hatnoub au temps des grandes pyramides

Depuis 2012, une mission franco-anglaise étudie les anciennes carrières d’albâtre calcite du plateau d’ Hatnoub, en plein cœur de la Moyenne Égypte.

Les travaux menés dans la carrière principale, la Carrière P, ont révélé plus de 160 inscriptions, dont la richesse permet de comprendre notamment l’organisation des corps expéditionnaires qui étaient envoyés à Hatnoub pour y exploiter l’albâtre. Les fouilles menées dans la carrière ont également mis au jour un ingénieux système de halage qui permettait de tracter des blocs pesant plusieurs tonnes du fond de la fosse au sommet du plateau. Ce dispositif fournit, pour la première fois, des éléments concrets et contextualisés en lien direct avec la construction pharaonique de l’époque des grandes pyramides.

Intervenant

  • Yannis Gourdon : maître de conférences en égyptologie à l’Université Lumière Lyon 2, fondateur et co-directeur de la mission archéologique d’ Hatnoub, Co-commissaire de l’exposition

Dans le cadre de l’inauguration de l’exposition  Expéditions en Égypte: des carrières d’Hatnoub aux grandes pyramides.

Conférence à l’occasion des Journées européennes de l’archéologie

Pour en savoir plus :

Les conférences

 

 

C’est quoi les zoonoses ?

CC’est quoi les zoonoses ?

Et pourquoi les étudier par une approche »Une seule santé »

C’est peu dire que nous entendons beaucoup parler de zoonoses, ces maladies infectieuses qui se transmettent de l’homme à l’animal et inversement. La période que nous traversons nous confronte de plus en plus fréquemment et intensément à ces microbes qui franchissent la barrière des espèces. Comprendre les zoonoses et être en capacité de les prévenir et de les gérer au niveau global ou individuel, nécessite de mettre en commun des savoirs très diversifiés.

Il faut pour cela étudier les mécanismes écologiques à l’origine de ces transmissions inter-espèces, identifier les modalités de propagation d’une épidémie au sein de populations humaines et animales, décortiquer les mécanismes intimes des interactions au niveau cellulaire et moléculaire, ainsi que prévoir l’évolution des microbes et leur capacité à s’adapter à de nouveaux environnements ou contourner les moyens de lutte.

Le regard croisé de quatre scientifiques de disciplines différentes, travaillant sur le projet InfectioTron porté par l’Université Claude Bernard Lyon 1, illustrera pourquoi et comment l’approche « Une seule Santé » ou « One Health » vise à répondre de manière intégrée à la problématique des zoonoses.

Intervenants :

  • Fabienne Archer, directrice de l’’UMR754 Infections Virales et Pathologie Comparée (IVPC) ;
  • François-Loïc Cosset, Directeur du Centre international de recherche en infectiologie ;
  • Estelle Loukiadis, directrice scientifique VetAgro Sup ;
  • Fabrice Vavre, directeur de recherche au Laboratoire de biométrie et biologie évolutive – LBBE

Pour en savoir plus :

Semaine écologie, environnement et biodiversité

Alimentation et cancer

AAlimentation et cancer

Le Cancéropôle Lyon Auvergne-Rhône-Alpes vous convie à sa soirée grand-public Quand la recherche s’intéresse à votre assiette.

A l’occasion de cette soirée, découvrez des animations dans le village Prévention composé de nombreux acteurs de la santé de la région (Centre Léon Bérard, Centre International de Recherche contre le Cancer, la CAMI Sport&Cancer…), de nombreux stands d’associations et fondations pour vous informer sur leurs actions (Ligue contre le Cancer, Ensemble Leucémie Lymphome Espoir, Jeune et Rose…), ainsi que des conférences scientifiques vulgarisées sur la thématique Alimentation et Cancer.

Co-organisée avec : Métropole de Lyon

Pour en savoir plus :

Soirée grand public : Alimentation et cancer

 

Mélange de cartes et phénomène de cutoff

MMélange de cartes et phénomène de cutoff

Combien de fois faut-il battre un paquet de cartes pour qu’il soit bien mélangé ? Évidemment, la réponse à cette question dépend de la méthode utilisée pour battre les cartes. Elle dépend aussi de ce que l’on entend par « bien mélangé ».

Dans cet exposé, nous formulerons ce problème dans un cadre mathématique, et étudierons plusieurs méthodes de battage de cartes, dont le fameux mélange à l’américaine. Nous verrons apparaître un phénomène remarquable et encore assez mystérieux, appelé le phénomène de cutoff : pour certaines méthodes, le mélange se produit de façon extrêmement abrupte, au sens où il existe un nombre de battage tel que si l’on s’arrête juste avant, c’est quasiment comme si l’on n’avait rien fait, et juste après, le paquet est quasiment parfaitement mélangé.

Tout cela nous fera en fait découvrir un domaine bien plus vaste que celui des mélanges de cartes: le domaine des chaînes de Markov.

Dans le cadre des Soirées mathématiques de Lyon – Soirée ouverte à tout public – La conférence sera suivi d’un temps d’échange avec des mathématiciens.

Intervenante : Anna Ben Hamou, maître de conférence, Sorbonne Université

La copossession du monde

LLa copossession du monde

Ce que l’on peut appeler l’ « idéologie propriétaire » peut être réduit à cinq affirmations fondamentales : 1- le droit de propriété est un droit naturel, 2- le droit de propriété s’acquiert par le travail, 3- le droit de propriété sanctionne le mérite individuel, 4- le droit de propriété est le droit de disposer de la façon la plus absolue ce qui nous appartient, et 5- nul n’a le droit d’interférer sur la propriété d’autrui pas même l’État.

On peut retrouver la justification de ces thèses au chapitre 5 du Second traité du gouvernement de John Locke (1690) qui, à ce titre, peut être considéré comme un des pères de l’idéologie propriétaire.

Or, il est possible de critiquer chacune de ces thèses pour défendre, au contraire, le bienfondé d’une copossession fondamentale du monde. Celle-ci s’analyse de la façon suivante : 1 – Le propriétaire ne doit plus être conçu comme despote absolu sur son domaine mais doit être vu comme membre de communautés et d’écosystèmes dans lesquels il se pense comme inclus. 2 – Les droits et privilèges dont il est titulaire sur les choses ne sont pas des droits absolus et exclusifs mais des droits partiels et relatifs. 3 – Les droits de propriété ne sont pas tant des droits de se séparer que des droits qui nous mettent en relation avec les autres. 4 – Les choses sur lesquelles portent ces droits sont conçues non comme une matière inerte sur laquelle s’exercerait la maîtrise de l’individu, mais ce sont des lieux dont les parties interagissent et dans lesquels nos existences sont hébergées.

Intervenant : Pierre Crétois, maître de conférences – Université Bordeaux – Montaigne

Dans le cadre du cycle de conférences de la Société rhodanienne de philosophie.

Pour en savoir plus :

Université Jean Moulin Lyon 3