Suite aux mesures sanitaires prises concernant l'épidémie de Covid-19, les évènements en présentiel sont annulés jusqu'à nouvel ordre. Pop'Sciences reste mobilisé pour vous informer sur l'actualité scientifique et proposer des rendez-vous en distanciel.

Géologie en astronomie ou astronomie en géologie ?

GGéologie en astronomie ou astronomie en géologie ?

Pour sa deuxième conférence en direct, l’Observatoire de Lyon vous donne rendez-vous avec Pierre Thomas, chercheur au Laboratoire de Géologie de Lyon Terre, Planètes, Environnement – LGL-TPE et professeur à l’ENS de Lyon. Ils vous parlera des impacts et des cratères provoqués par les météorites.  Une conférence entre géologie et astronomie ! 

Pour assister à cette conférence, il vous suffit de vous connecter de chez vous à la chaîne Twitch de l’Observatoire de Lyon. La création d’un compte Twitch n’est pas nécessaire, sauf pour pouvoir interagir en live avec le public et les organisateurs de la conférence.

Vous pourrez également poser vos questions sur le compte Twitter de l’observatoire @obsLyon

>>> Se connecter :

La chaîne Twitch de l’Observatoire de  Lyon

COVID-19 | Nos experts dans les médias

CCOVID-19 | Nos experts dans les médias

Chercheurs, enseignants-chercheurs et spécialistes de l’Université Jean Moulin Lyon 3 livrent aux médias leurs analyses de la situation inédite que nous vivons depuis plusieurs semaines.

 

Nos experts dans les médias

Les Mercredis de l’Anthropocène en ligne !

LLes Mercredis de l’Anthropocène en ligne !

Les Mercredis de l’Anthropocène de l’Ecole urbaine de Lyon adaptent leur programmation au contexte du confinement, proposant même de nouveaux rdv.

Durant la période très particulière que nous vivons, les participants et animateurs de cette 3ème saison ont accepté de se prêter au jeu de dialogues à distance, qui demeurent tout aussi féconds pour nourrir le débat public anthropocène.

Les dernières séquences podcastées :

Prochaine séquence en avril :

  • 22 avril : Perception sensorielle de la biodiversité

Retrouver l’ensemble de la programmation des Mercredis de l’Anthropocène – Saison 3 :

École urbaine de Lyon

Analyse « psycho-cinématographique » : STALKER (1979) d’Andreï Tarkovski

AAnalyse « psycho-cinématographique » : STALKER (1979) d’Andreï Tarkovski

Réalisés à l’aube des années 1980, The Thing et Stalker sont deux œuvres cinématographiques stylistiquement et philosophiquement très différentes, l’une originaire de l’Amérique de Reagan et l’autre de l’Union soviétique de Brejnev. Toutes deux pourtant, en racontant les aventures d’un petit groupe d’hommes perdus dans une nature sauvage, traitent en creux de l’idée d’une catastrophe susceptible de remettre en cause la survie de l’humanité. Nous proposons de revenir sur ces deux films au moment où, dans le réel, la menace d’une fin du monde tel que nous le connaissons se fait plus concrète.

Lors de chaque séance et en lien avec ces préoccupations, une heure sera consacrée à une analyse « psycho-cinématographique » du film abordé, appuyée d’extraits de celui-ci, suivie d’une heure de débat avec le public.

Seconde séance le jeudi 30 janvier : Stalker (1979) d’Andreï Tarkovski (https://fr.wikipedia.org/wiki/Stalker_(film,_1979)

Comme dans The Thing, étudié lors de notre précédente intervention, un bouleversement extra-terrestre ou peut-être cosmique aurait eu lieu, à l’origine de la situation dans laquelle le film se déroule. Il existe désormais une « Zone » aux pouvoirs et aux dangers méconnus, que les autorités interdisent d’accès. Des guides clandestins, les « stalkers », conduisent des personnes dans la Zone, au cœur de laquelle se trouverait la « Chambre », un endroit censé exaucer le vœu le plus cher de ceux qui y parviennent. Un stalker emmène deux hommes, le Professeur et l’Écrivain. Il leur impose des règles imprévisibles et mystérieuses afin de progresser dans cet espace revenu à l’état sauvage…

  • Série : Fins du monde ? Analyses psycho-cinématographiques de films
  • Intervenants : Frédéric Jars, J.-F. Buiré
  • Lieu : TNP (salle Laurent Terzieff)
  • Horaires : 19h à 21h

En savoir Plus

ANNULE | La semaine du cerveau – Edition 2020

AANNULE | La semaine du cerveau – Edition 2020

Logo-Semaine-du-cerveau

—————————————–

ÉVÉNEMENT ANNULE

—————————————–

 

 

 

 

Pour sa 22e édition, la Semaine du Cerveau à Lyon se place sous le thème : « Moi, mon cerveau, et les autres ».
Voilà qui résume assez bien l’évolution des recherches en neurosciences au cours des dernières décennies.

En effet, confrontés à l’immense complexité du cerveau, les chercheurs ont d’abord développé des approches centrées sur l’étude des fonctions sensorielles et motrices, puis vers l’étude de fonctions cognitives comme la mémoire, le langage, la prise de décision. Ces approches menées jusqu’à la fin du XXe siècle ont un point commun : celui d’étudier un seul cerveau à la fois, celui qui perçoit, agit, dort, décide, se souvient…

Il s’agit de la neurobiologie de l’individu, du « moi », qui utilise ses mémoires et interagit avec l’environnement. Plus récemment, certains scientifiques cherchent à comprendre l’interaction entre individus qui échangent de l’information. Comment partage-t-on les émotions ressenties par les autres et comment pouvons-nous deviner leurs intentions ? Ces questions ont été largement explorées en psychologie, puis en psychologie expérimentale, mais bien des mystères persistent en ce qui concerne les bases neuronales de nos interactions sociales. Les progrès récents reposent notamment sur de nouveaux paradigmes expérimentaux qui placent le sujet en interaction avec d’autres et dont on enregistre l’activité cérébrale : c’est l’étude du cerveau social, « moi et les autres ». Enfin, un thème en pleine ébullition est celui de l’intelligence artificielle et notamment des interfaces cerveau-ordinateur.

Les nombreuses animations que vous offre la Semaine du Cerveau 2020 vous permettront, nous l’espérons, de mieux comprendre votre cerveau, la manière dont il interagit avec les personnes qui vous entourent et avec les interfaces artificielles de conception humaine. Elle ne manquera pas également d’expliciter les questions qui restent à résoudre et les défis qui nous attendent. Les chercheurs et chercheuses en neurosciences de la Métropole de Lyon vous attendent, au nom du Comité d’organisation et de nos sponsors je les remercie chaleureusement pour leur engagement.

Découvrez la programmation sur Lyon :

Semaine du cerveau

 

AA paraître

Prochainement !…

A l’occasion de cette 22e édition de La Semaine du cerveau, Pop’Sciences et le collectif d’organisation de l’évènement réalisent un Pop’Sciences Mag sur la thématique cerveau et émotions.

———————– En ligne début mars 2020 ———————–

Quels enjeux éthiques pour la recherche à l’ère des mégadonnées et de l’intelligence artificielle ?

QQuels enjeux éthiques pour la recherche à l’ère des mégadonnées et de l’intelligence artificielle ?

Grâce aux considérables progrès technologiques en intelligence artificielle (IA), les chercheurs sont mieux que jamais en capacité d’analyser de colossales quantités d’informations.

En navigant dans ces « mégadonnées », ou en croisant à vitesse grand V des informations que le cerveau humain ne saurait assimiler seul, les scientifiques ont réalisé de sérieuses avancées. En climatologie par exemple, mais aussi en génétique, en robotique, ou encore pour l’étude des comportements collectifs. Ces progrès considérables ne font pour autant pas oublier aux chercheurs que l’usage de telles mégadonnées et de l’IA soulève des questions éthiques. Les scientifiques s’engagent dès lors dans une profonde réflexion face aux enjeux de la protection des données personnelles, de l’équité de traitement de ces données, de la transparence des algorithmes, de la prise en compte des biais discriminatoires ou encore de leur responsabilité juridique.

Ces considérations éthiques méritent d’être pensées au même rythme que le développement rapide de ces technologies dans nos laboratoires et que leur diffusion dans la société. Elles seront au cœur de cette table ronde.


Intervenants

  • Guillaume Rousset (Université Jean Moulin Lyon 3 – Maître de conférences en droit)
  • Catherine Tessier (Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA) – Référente intégrité scientifique et éthique de la recherche ; spécialiste des systèmes autonomes)
  • Paola Tubaro (CNRS & Université Paris-Sud – Sociologue de l’IA, des mégadonnées et du micro-travail)

Événement organisé dans le cadre de la journée scientifique sur le thème « Intelligence artificielle : transformations et défis« , par les 12 laboratoires d’excellence de l’Université de Lyon, avec le soutien de la plateforme RESETIS, de l’Université de Lyon et de Pop’Sciences.

Partenariat média : AOC


Inscription obligatoire en ligne : Universite-lyon.fr/inscriptiontableronde

A l’Ecole de l’Anthropocène 2020

AA l’Ecole de l’Anthropocène 2020

Retrouvez-nous à la 2ème édition de « A l’Ecole de l’Anthropocène », du lundi 27 janvier au dimanche 2 février 2020, sur trois sites (Halles du Faubourg, Comoedia, Perrache) ! 

Des chercheurs, enseignants, étudiants, artistes, penseurs, activistes, vous accueillent pour explorer, ensemble, les enjeux et les possibles des mondes urbains anthropocènes.

Toutes les informations sur la semaine sur notre site ecoleanthropocene.universite-lyon.fr

La page Facebook de l’événement 

Animations pour tous les publics

7 Cours publics | 7 Débats et conférences | 25 Séminaires et ateliers | Lectures | Espace Librairie | Performances Spectacles (danse) | Bal | Exposition | Podcasts et émissions de radio | Ateliers jeunesse | Programmation spéciale au cinéma Comœdia | Artistes en résidence…

Des thèmes passionnants à explorer ensemble

Coexister dans l’anthropocène / Habitat et changement climatique / L’ère du contrôle numérique / Urbanisation et bouleversement du système planétaire / A-t-on vraiment eu raison d’inventer l’agriculture ? / Le motif de l’enquête/ La recherche a-t-elle les pieds sur Terre ? / Les îlots de chaleur en ville / Politiques et poétiques énonciatives à l’heure de l’anthropocène / Le post-capitalisme réparateur / Quelle politique de la terre face à l’anthropocène ? / Habiterons-nous des cabanes ? / Décoloniser l’écologie / Comment lire un rapport du Giec ? / Éco-féminisme / Repenser le soin et l’hôpital habitable…

« A l’Ecole de l’Anthropocène est un événement sans équivalent en France et sans doute même au-delà. Je remercie toute l’équipe de programmation et de production, tous nos partenaires et bien sûr tous nos invités, qui ont accepté de nous accompagner dans l’aventure. Notre but est bien de stimuler la réflexion collective, plus que jamais indispensable, afin d’imaginer, ensemble, de nouvelles manières d’habiter le Monde, plus justes, plus solidaires, plus conscientes de la nécessité de préserver et réparer la terre, afin de garantir que nous puissions toujours y vivre ». 

Michel Lussault, géographe, Directeur de l’Ecole urbaine de Lyon

Illustration : Johann Rivat, Flamingo, 2013.

 

Le chant des baleines

LLe chant des baleines

Dans le cadre de la Bioacoustics Winter School  organisée par le laboratoire de recherche ENES de Saint-Étienne, assistez à la conférence-débat & documentaire sur Le chant des baleines.

Les baleines à bosse sont étudiées par les scientifiques, pour plusieurs raisons, notamment pour leurs routes migratoires exceptionnelles entre les zones d’alimentation et de reproduction et pour les chants complexes que les mâles entonnent lors des saisons de reproduction.

Ces vocalisations envoûtantes ont été décrites pour la première fois en 1971 dans une publication de la revue Science. Comment font ces baleines pour produire physiquement ces chants mélodieux ? A quoi servent-ils ?  En essayant de décoder le chant des baleines, peut-on mieux comprendre leurs comportements et leurs sociétés ?

Cette conférence-débat, illustrée de documentaires vidéos et d’enregistrements audio, s’adresse à tous les publics et vous apportera des éléments de réponses surprenants.

En protégeant les baleines et leur environnement, nous contribuons à la conservation des océans, et nous nous assurons de pouvoir continuer à être émerveillés par ces chants…

Intervenants :

  • Olivier ADAM, Université Jussieu, Paris
  • Isabelle CHARRIER, CNRS

En savoir plus :

UJM

 

Des fleuves aux océans, une relation Homme Nature à réinventer

DDes fleuves aux océans, une relation Homme Nature à réinventer

Les lecteurs de 62 organisations de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui ont participé cette année au Prix régional du livre environnement ont plébiscité l’ouvrage de Gilbert Cochet et Stéphane Durand, Réensauvageons la France : Plaidoyer pour une nature sauvage et libre, paru chez Actes Sud.

Faisant suite à la remise du prix des auteurs lauréats, le 28 novembre à Gières, une table-ronde est proposée dans le cadre du Festival Quais du Départ pour leur journée spéciale Un monde en transition

« Le XXe siècle a vu la défaite du sauvage. Nous avons fait le vide autour de nous. Pourtant, malgré tout ce que nous lui avons fait subir, la nature résiste. Mieux, elle revient ! Notre pays est le mieux placé pour être en tête de la course pour la plus belle nature européenne, grâce à sa très riche biodiversité. Passant en revue tous les grands milieux naturels. de la montagne à la mer, cet ouvrage propose un éventail de solutions simples afin de ménager une place pour le bien-être et l’épanouissement de tous, hommes, plantes et animaux.
Favoriser le retour de la nature sauvage est un excellent facteur de développement. Cette richesse naturelle est renouvelable et non délocalisable. C’est l’enjeu économique de demain. »

Intervenants :

  • Didier Gascuel, professeur en écologie marine, auteur de Pour une révolution dans la mer (Actes sud)
  • Gilbert Cochet, naturaliste attaché au Muséum National d’histoire naturelle, agrégé de science de la vie et de la Terre et co-auteur de Ré-ensauvageons la France, (Actes Sud)
  • Camille Moirenc, photographe, co-auteur de Rhône, un fleuve, (Actes sud), un ouvrage dirigé par Erik Orsenna.

 Organisé en partenariat avec : Actes sud.

Maison de l’environnement

Inversons l’impact du numérique sur l’environnement

IInversons l’impact du numérique sur l’environnement

En décembre, rendez-vous aux derniers événements de notre programmation 2019 ! Envie de faire un bond en avant vers la transition écologique l’an prochain ? Finissez l’année avec 3 projections dédiées pour vous inspirer des solutions et des bonnes résolutions.
3 associations vous invitent à 3 soirées pour vous projeter vers la transition :
  • Jeudi 5 décembre : Une projection animée par On The Green Road au coeur de la question numérique : engagée pour la prolongation de durée de vie des ordinateurs, la start-up M² nous mènera en vidéo au cœur de ces appareils, partageant avec I-Buycott et l’Atelier Soudé un diagnostic sans concession sur l’obsolescence programmé, et les moyens de l’éviter, par nos actions.
  • Jeudi 12 décembre : Une projection d’un extrait d’enquête sur Cash investigation suivie d’un échange avec l’association Générations Futures Lyon et un agriculteur bio sur les dangers de cet herbicide pour la santé et sur les alternatives proposées par l’INRA.
  • Jeudi 19 décembre : Partout dans le monde, l’énergie solaire se développe de manière spectaculaire… Découvrez et comprenez cette énergie avec l’association Toits en Transition.
La Médiathèque sera ouverte jusqu’à 19h pour vous permettre de découvrir notre sélection thématique sur l’environnement, l’économie et la consommation.
Toute la programmation de la Maison de l’Environnement et les activités de nos associations membres (rubrique Agenda) :
Maison de l’environnement