Les Mercredis de l’Anthropocène – saison 2

LLes Mercredis de l’Anthropocène – saison 2

Les Mercredis de l’Anthropocène, créés et mis en oeuvre par l’Ecole urbaine de Lyon, aux Halles du Faubourg, invitent à mieux comprendre le monde urbain anthropocène. Chercheurs et spécialistes de tous horizons, à partir de sujets précis, croisent leurs paroles, pointent des problématiques et mettent au jour des solutions.

En partenariat avec Rue89Lyon, Lyon Capitale, Le Petit Bulletin et Lyon City Crunch.

Les Mercredis de l’anthropocène sont accompagnés par la permanence de la Ruche Qui Dit Oui. Cette association crée un réseau de producteurs locaux, qui fixent eux-mêmes leurs prix, afin de favoriser le circuit court. Elle garantit la qualité des produits et accompagne une transition agricole qui tend vers une logistique réinventée, faisant rimer proximité et durabilité. Elle sera présente chaque mercredi aux Halles du Faubourg, de 18h à 19h30.
S’inscrire à la Ruche qui dit Oui

PROGRAMMATION DE LA SAISON 2

18 SEPTEMBRE
L’ESPACE AU CINÉMA
S’il est incontestablement un art du temps, le cinéma est avant tout et fondamentalement un art de l’espace. Sans ce dernier, point d’image et, partant, point de film. Sans lui aussi, point de spectateur, car aller au cinéma n’est-ce pas d’abord prendre place dans l’espace, celui de la salle bien sûr, mais aussi, au-delà, au sein du dispositif prévu par l’institution cinématographique ?
Intervenants :
– André GARDIES : ancien professeur d’études cinématographiques et audiovisuelles à l’université Lumière Lyon2, spécialiste de sémio-narratologie, il a publié de très nombreux articles ainsi qu’une dizaine d’ouvrages. En mars 2019, il publie « L’espace au cinéma » aux éditions Klincksieck, préfacé par Alfonso Pinto et Bertrand Pleven.
– Bertrand PLEVEN : professeur à l’IUFM de Paris université Paris-IV, il mène actuellement une thèse de géographie sur les territoires urbains dans le cinéma contemporain et les fictions audiovisuelles. Il est responsable de la rubrique cinéma des Cafés géographiques et de la revue Géographie et cultures.

25 SEPTEMBRE
LES MATÉRIAUX BIOSOURCÉS
Les engagements pris par les États lors de la COP21, pour endiguer les dérèglements climatiques, appellent une forte réduction de l’empreinte environnementale des bâtiments existants et futurs. Mettre en œuvre des matériaux à base de plantes à croissance rapide répond à cette exigence.
Intervenants :
– CHEN Haoru est architecte, fondateur de l’Atelier CHEN Haoru, professeur associé à la China Academy of Art de Hangzhou, et professeur invité à l’Université de Nankin. Il figure parmi les finalistes du FIBRA Award 2019.
– Romain ANGER est ingénieur et docteur spécialiste des architectures de terre, directeur scientifique d’amàco, l’atelier matières à construire.

2 OCTOBRE
ESPACE ET PERCEPTION DU SACRÉ
Comment l’anthropocène permet-il de repenser l’articulation entre perception de l’espace et construction du sacré ?
Intervenants :
– Benoît VERMANDER, sinologue et politologue, est professeur à l’université Fudan de Shanghai où il dirige le Centre de recherche Xu Guangqi-Matteo Ricci pour le dialogue. Il a longtemps dirigé l’institut Ricci de Taipei (Chine), dont il reste directeur de recherche.
– Christophe BOUREUX, frère dominicain du Couvent de La Tourette. Docteur en théologie et en anthropologie religieuse, il enseigne la théologie systématique à l’Université Catholique de Lyon. Parallèlement, il travaille sur la gestion paysagère et forestière de La Tourette.

9 OCTOBRE
POUR UNE BIODIVERSITÉ CULTIVÉE
Le plus grand conservatoire de semences du monde est russe, et c’est à Charly près de Lyon que s’ouvre en 2019 sa première antenne à l’étranger. Son enjeu est de développer la biodiversité cultivée, afin de repérer les plantes résistantes à la sécheresse et aux maladies.
– Stéphane CROZAT, ethnobotaniste et historien d’art des jardins, directeur scientifique du Centre de Ressources de Botanique Appliquée (CRBA). Il est à l’origine d’une méthodologie unique et transversale appliquée à la connaissance, la protection et les valorisations de la biodiversité végétale domestique locale.
– Alain ALEXANIAN, chef lyonnais iconoclaste, qui depuis longtemps agit contre la malbouffe. Son credo : manger bio, consommer local sans forcément mettre la main au porte-monnaie. Il rédige en 2009 la charte de Développement Durable pour les cuisiniers avec le concours du WWF ; il publie en 2011 « L’art de bien manger bio : iFood » chez Utovie.

16 OCTOBRE
L’IMPACT DES RESSOURCES NATURELLES SUR LE DÉVELOPPEMENT
Les ressources naturelles sont, avec les populations et les territoires, un des trois enjeux principaux du pouvoir et constituent, à ce titre, une source importante de défis économiques. La relation entre ressources naturelles au sens large – biologiques, minérales et énergétiques, matières premières et produits agricoles – et développement, est un des grands paradoxes de la macro-économie du développement.
– Jérémie CHOMETTE, directeur général de la Fondation Danièle Mitterrand – France Libertés. Avant cette fonction, il était chargé des programmes au Kurdistan ainsi que du partenariat entre la Fondation France Libertés et la Fédération d’éducation populaire Léo Lagrange.
– Mathieu COUTTENIER, économiste, actuellement en poste à l’École Normale Supérieure de Lyon, il est nominé parmi les meilleurs jeunes économistes 2019. Ses recherches se situent à l’intersection entre l’économie et les sciences politiques, et elles intègrent les questions culturelles, institutionnelles et géographiques. Il se concentre sur les questions microéconomiques, en particulier dans le domaine de l’économie politique appliquée.

23 OCTOBRE
UNE SECONDE VIE POUR LES OBJETS ET LES MATÉRIAUX USAGÉS
Les crises économiques, les conséquences de la surexploitation des ressources naturelles, et l’émergence d’une conscience environnementale ont partout favorisé l’apparition de pratiques de récupération et de réutilisation d’objets et de matériaux usagés.
Intervenants :
– Joanne BOACHON, architecte, directrice-fondatrice de Minéka, matériaux de construction à (Ré)utiliser
– Nathalie ORTAR est directrice de recherche à l’École Nationale des Travaux Publics de l’État, ses recherches portent sur habiter et mobilité / l’énergie / recyclage et récupération.

13 NOVEMBRE
FORMES URBAINES ET BACTÉRIES
Quels sont les liens entre les morphotypes urbains, industriels, péri-urbains et la persistance de certaines espèces bactériennes pathogènes ? Ou comment mieux comprendre l’écologie des bactéries pathogènes en ville, afin de définir des points-clés sur lesquels agir pour éviter la dissémination, l’exposition ou le développement de résistance par ces bactéries.
Intervenants :
– Benoît COURNOYER est directeur de recherche au sein du Laboratoire Écologie Microbienne – Université Claude Bernard Lyon 1 / VetAgro Sup. Ses recherches portent sur l’écologie et l’évolution des bactéries pathogènes opportunistes de l’homme.
– Laurent MOULIN est directeur de recherche au Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains – École des Ponts Paris Tech / Université Paris-Est Créteil / AgroParis Tech. Ses recherches portent sur les risques sanitaires des eau de consommation.

20 NOVEMBRE
COMPRENDRE ET ÉVITER LES MENACES ENVIRONNEMENTALES
Les bouleversements provoqués par les activités humaines pourraient faire sortir l’humanité des conditions favorables et relativement stables de l’Holocène. Des pistes s’offrent à nous pour limiter les processus à l’oeuvre.
Intervenants :
– Bruno CHARLES, Vice-président de la Métropole de Lyon – Développement durable, Biodiversité, Trame verte et Politique Agricole.
– Natacha GONDRAN, ingénieure, enseignante et chercheuse au sein du laboratoire Environnement Ville Société / composante Mines Saint-Etienne. Co-auteur, avec Aurélien Boutaud, du rapport « Limites planétaires : comprendre (et éviter) les menaces environnementales de l’anthropocène ».

27 NOVEMBRE
EXPÉRIENCE ESTHÉTIQUE ET IMAGINAIRE DE L’ANTHROPOCÈNE
L’entrée dans l’anthropocène donne naissance à de nouveaux imaginaires sociaux, de nouvelles formes de création, de nouvelles esthétiques, à d’autres façons de raconter des histoires du Monde et de la mondialisation, de la planète et de son avenir, des individus et de leurs désirs et volontés.
Animateur : Alfonso PINTO
– Elise DOMENACH, philosophe, est maîtresse de conférences en études cinématographiques à l’Ecole normale supérieure de Lyon. Critique de cinéma (membre du comité de rédaction des revues Positif et Esprit), elle a édité et traduit plusieurs ouvrages, notamment « Stanley Cavell, le cinéma et le scepticisme » (PUF, 2011).
– Matteo MESCHIARI, professeur associé à l’Université de Palerme depuis 2015, où il enseigne la géographie et l’anthropologie de la communication. Ancien chercheur en patrimoine démo-ethno-anthropologique, il a enseigné l’anthropologie culturelle et l’anthropologie du paysage. Il a également enseigné en France dans les universités de Lyon, Avignon et Lille.

4 DÉCEMBRE
LA LUMIÈRE À L’HEURE ANTHROPOCÈNE
La lumière, naturelle et artificielle, est indispensable à l’humanité. Elle est tout autant objet de recherche que de rêverie. La bioluminescence, c’est-à-dire l’émission de lumière par des organismes vivants, est-elle une piste d’avenir ? Et comment les artistes s’en saisissent-ils à l’heure de la ludification généralisée des villes ?
Intervenants :
– David AMANS est physicien, enseignant-chercheur au laboratoire l’Institut Lumière Matière, en co-tutelle CNRS et Université Claude Bernard Lyon 1.
– Anna-Eva BERGE : artiste plasticienne, dissimulée derrière l’acronyme A.I.L.O (Atelier d’Immersion Lumineuse et Obscure), expérimente les processus d’interaction entre lumière et obscurité, palpable et impalpable, réalité et reflet, pour créer des volumes, des installations ou des sculptures.

11 DÉCEMBRE
VERS UNE PROSPECTIVE ANTHROPOCÈNE
Afin de relever les enjeux du monde urbain anthropocène, quels sont les dispositifs de réflexion prospective et stratégique que l’État et les collectivités puissent mettre en oeuvre ?
Intervenants :
– Stéphane CORDOBES : chercheur et enseignant en prospective territoriale et urbaine, il est conseiller « recherche et prospective » au Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET). Il interroge, en particulier, l’expérience prospective et la façon dont cette pratique pourrait contribuer à relever les enjeux du monde urbain anthropocène.
– Christophe VANDEPOORTAELE, est Directeur Général Adjoint des services du Grand Annecy (démarche en cours : « Imagine le Grand Annecy en 2050 »).

18 DÉCEMBRE
TEMPS GÉOLOGIQUE ET TEMPS HISTORIQUE
Les différentes évolutions dépendent de la durée de la période considérée. Différentes échelles de temps sont étudiées : le siècle, le millénaire, le million d’années etc. Par exemple, comment les variations climatiques s’apprécient-elles à ces différentes échelles ? Quelles en sont les causes et les conséquences ?
Intervenants :
– Pierre CORNU est historien, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Lumière Lyon 2 et membre du Laboratoire d’Etudes Rurales. Ses recherches développent une approche historique de la question de la domestication du vivant et de son effet retour sur l’ordre social, politique et symbolique.
– Pierre THOMAS est géologue, professeur à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Son laboratoire de référence est le Laboratoire de Géologie de Lyon : Terre, Planète, Environnement. Outre la planétologie, il enseigne aussi l’histoire de la Terre et des climats, l’origine de la vie… Son implication dans la diffusion des connaissances auprès du grand public et dans la formation initiale et continue des enseignants de lycée est reconnue.

Festival Pint of Science | #FDS2019

FFestival Pint of Science | #FDS2019

 

🚩 Des chercheurs sortent de leurs laboratoires pour venir vous rencontrer dans des bars !

👉 Deux soirées à Lyon et Villeurbanne !


Pint of Science Lyon revient pour une édition exceptionnelle à l’occasion de la Fête de la Science 2019 ! C’est une occasion parfaite pour rencontrer les acteurs de la science, d’aujourd’hui et de demain, en chair et en os.

 

Tout public : mardi 8 octobre et mercredi 9 octobre de 19h à 22h
Public visé : à partir de 18 ans | Inscription obligatoire

 

Venez rencontrer des acteurs de la recherche dans l’ambiance détendue des bars et autour de la fraîcheur d’une pinte ! Plus qu’une conférence ou une table ronde, le but est de faciliter la découverte et le dialogue autour des actualités scientifiques et des travaux des chercheurs. Débattez sur des sujets aussi divers que les neurosciences, l’intelligence artificielle ou l’astrophysique !

Cette édition spéciale vous transportera au cœur des laboratoires, grâce à des Jeunes Chercheurs de l’Université de Lyon.

Aucune connaissance préalable d’aucun sujet n’est nécessaire !

——————————————————————————————————————————————————————————————

 

 

CONSULTEZ LE PROGRAMME COMPLET SUR
LA MÉTROPOLE DE LYON ET LE DÉPARTEMENT DU RHÔNE

Festival  » L’eau dans tous ses états  » | #FDS2019

FFestival  » L’eau dans tous ses états  » | #FDS2019

 

🚩 Venez découvrir le fonctionnement d’une usine de traitement des eaux !

👉 Ateliers, exposition et visite pour mieux
comprendre l’eau et ses enjeux !


Venez participer à un festival exclusivement consacré à l’eau
et son traitement à Lyon ! Profitez de l’implication d’associations
pour en apprendre plus sur l’histoire et le fonctionnement de
l’ancienne usine de traitement des eaux de Saint-Clair !

PProgrammation

Tout public : samedi 12 octobre et dimanche 13 octobre de 10h30 à 18h
Public visé : à partir de 6 ans | Inscription obligatoire pour la visite de l’usine

Scolaires : jeudi 10 octobre et vendredi 11 octobre de 9h à 16h
Public visé : primaires, collégiens | Inscription obligatoire

——————————————————————————————————————————————————————————————

ANIMATIONS TOUT PUBLIC

– Découvrez en détails le fonctionnement de l’ancienne usine de traitement d’eau !
– Venez comprendre quels paramètres physico-chimiques sont contrôlés dans l’eau du robinet pour attester de sa pureté.
– Déambulez à travers une exposition sur le thème de l’eau afin d’en découvrir les détours et secrets.
– Admirez les gigantesques bassins et la pompe de Cornouailles présents sur le site !
– Venez en apprendre davantage sur le transport de l’eau dans l’antiquité … et bien plus encore !

——————————————————————————————————————————————————————————————

ANIMATIONS PROPOSÉES AUX SCOLAIRES

Des parcours sont proposés pour les primaires et collégiens pour une durée totale de 2h.
Ils permettent aux élèves d’en apprendre plus sur le cycle de l’eau et des problématiques que peut rencontrer une ville dans la gestion de son eau potable.

 

Parcours 1

Atelier Détermination de la qualité de l’eau du Rhône
La présence de certaines larves aquatiques et autres petites bêtes, permettent de connaître la qualité de l’eau d’un milieu. Venez faire la connaissance avec ces habitants aquatiques et notez la qualité de l’eau du Rhône.

 

Atelier Présentation des systèmes hydrauliques
Venez appréhender les dispositifs hydrauliques et de pompages utilisés de tous temps, à l’aide de maquettes comme la vis d’Archimède, une pompe à corde, le mécanisme de la pompe de Cornouailles, le bélier hydraulique…

 

Parcours 2

Atelier Cycle de l’eau
Sur notre planète l’eau est en constant renouvellement, selon un cycle naturel mais aussi un cycle domestique ! Découvrez comment ces deux cycles interagissent et cohabitent pour préserver la quantité d’eau sur Terre.

 

Atelier Qualité de l’eau du robinet
Venez comprendre quels paramètres physico-chimiques sont contrôlés dans l’eau du robinet afin d’attester de sa pureté. Prêtez-vous même à une comparaison avec une eau minérale !

 

——————————————————————————————————————————————————————————————

 

 

CONSULTEZ LE PROGRAMME COMPLET SUR
LA MÉTROPOLE DE LYON ET LE DÉPARTEMENT DU RHÔNE

 

Village des Sciences : Le Musée des Confluences invite le CNRS | #FDS2019

VVillage des Sciences : Le Musée des Confluences invite le CNRS | #FDS2019

 

🚩 Partez à la découverte de projets scientifiques incroyables,
à l’occasion d’un Village des Sciences inédit !

👉 Plus de 40 ateliers, conférences, tables-rondes !

 

80 ans du CNRSLe musée des Confluences et le CNRS vous proposent des cadres de rencontre privilégiés avec des scientifiques passionnés et passionnants, qui travaillent chaque jour à repousser les limites de nos connaissances. Tous vos sens seront mis à contribution pour réveiller votre curiosité et sentir, toucher, tester, imaginer les sciences !

PProgrammation

Tout public : Jeudi 3 octobre de 14h à 22h, vendredi 4 octobre de 11h à 19h, samedi 5 octobre de 10h à 19h et dimanche 6 octobre de 10h à 18h
Public visé : à partir de 6 ans

Scolaires : Jeudi 3 octobre de 14h à 15h30 et vendredi 4 octobre de 9h30 à 11h et de 14h à 15h30
Public visé : primaires, collégiens, lycéens | Inscription obligatoire

————————————————————————————————————————————————————-

ANIMATIONS TOUT PUBLIC

– Venez tromper votre cerveau en découvrant les biais de la perception sensorielle ou en assistant aux dernières découvertes en neuroscience.
– Assistez à la formation d’un nuage ou à une éruption volcanique en comprenant les paramètres physiques impliqués.
Venez rencontrer et discuter en tête à tête avec des chercheuses dans divers domaines le temps d’un speed-dating.
Découvrez les techniques de momification de l’Égypte antique appliquées sur des oursons en guimauves.
Observez les conséquences que peut avoir une petite mutation d’ADN sur l’apparence de fleurs.
Plongez dans le Paris du 18ème siècle grâce à une expérience 5D et découvrez l’environnement sonore de vos ancêtres… et bien plus encore !

 

PROGRAMMATION COMPLèTE

—————————————————————————————————————————————————————————————

ANIMATIONS PROPOSÉES AUX SCOLAIRES

Le Village des Sciences propose des parcours thématiques aux groupes scolaires, adaptés à l’âge et aux connaissances des élèves. Des conférences sont également ouvertes aux collégiens et aux lycéens. Découvrez ci-dessous les rencontres suggérées.

 

PARCOURS SCOLAIRES

Les parcours thématiques proposent de diviser la classe en 3 et de répartir les élèves sur les différentes activités proposées avec un système de roulement. Chaque activité dure 30 min pour un parcours total de 1h30.

 

Parcours 1 | Dans ma bouche (cycle 3)

 

Parcours 2 | Voyage dans le passée (cycle 3)

 

Parcours 3 | Illusions et numériques (cycle 4)

 

Parcours 4 | La ville hier et demain (lycée)

 

Liste des stands en visite libre : Paléo 3D, Imprimer le vivant, Évolution et écologie des organismes vivants, Exploration en chimie analytique, Des particules à toute vitesse pour sonder la matière, La tête dans les nuages (uniquement le vendredi 4), Éruptions volcaniques en laboratoire
(uniquement le vendredi 4)

 

Parcours 5 | Plantes et couleurs (lycée)

(Possibilité de prolonger la visite sur deux stands : Variations physiques vol. 1 et/ou Microscopie virtuelle : les organes en cinquante nuances de gris)

 

Parcours 6 | Optiques et lumière (lycée)

(Possibilité de prolonger la visite sur deux stands : Variations physiques vol. 1 et/ou Microscopie virtuelle : les organes en cinquante nuances de gris)

 

CONFÉRENCES

Vendredi 4 octobre

 

10h à 10h45 : La transition vers une société plus durable est-elle bien engagée ? | Pour le cycle 4
11h à 11h45 : Les observatoires atmosphériques | Pour le cycle 4
14h à 14h45 : Rencontres XX Elles : physique et numérique | Pour les lycéens
15h à 15h45 : Rencontres XX Elles : éthologie et physique | Pour les lycéens —————————————————————————————————————————————————————————————

Retrouvez toute la programmation  : 

Village des sciences :
Le musée des confluences invite le CNRS

 

 

CONSULTEZ LE PROGRAMME COMPLET SUR
LA MÉTROPOLE DE LYON ET LE DÉPARTEMENT DU RHÔNE

 

Quand le Patient Rencontre la Recherche | 4e édition

QQuand le Patient Rencontre la Recherche | 4e édition

Aujourd’hui, rares sont ceux qui ne connaissent pas dans leur entourage quelqu’un souffrant d’un cancer ou touché par tout autre pathologie.

C’est pourquoi la recherche, qu’elle soit fondamentale, appliquée ou clinique, a un impact sociétal fort et des enjeux de santé publique majeurs, plus particulièrement grâce à l’apport de techniques de diagnostic de plus en plus précoce, des campagnes de prévention, du développement de thérapies innovantes et de l’amélioration de la prise en charge des patients et de leurs proches.

Dans un tel contexte, il est important de se parler, d’apprendre de l’autre, d’oser poser les questions qui tourmentent, afin de se rassurer, de se savoir entouré et compris.

Des temps d’échanges entre chercheurs et associations impliquées dans la thématique cancer, organisés en 2013, 2015 et 2017 ont rencontré un vif succès. C’est donc tout naturellement que les laboratoires d’excellence DEVweCAN et PRIMES, l’Association Europa Donna et l’Inserm ont souhaité poursuivre l’aventure en 2019, en proposant de s’intéresser à la problématique santé de façon plus globale et d’échanger autour des données du médical, de l’effet de l’espace sur l’os ou encore afin de comprendre en quoi l’étude de l’hibernation de l’ours peut faire avancer à grands pas la recherche médicale chez l’homme…

Cette année, la rencontre QP2R IV se tiendra à l’Institut Lumière, un lieu chargé de culture et d’histoire propice à la rencontre autour de sujets d’actualité. Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à cette journée de conférences, de débats et de discussion, une journée qui est la vôtre…

 

Organisé par : LabEx DEVweCAN et PRIMES, Inserm et association de patients Europa Donna

 

Toutes les informations se trouvent sur le :

blog de l’événement

 

<Pré programme

9h15 Accueil des participants – café

9h45 Ouverture du colloque

  • Céline Faurie-Gauthier, Conseillère municipale déléguée : Hôpitaux – Prévention – Santé, Mairie de Lyon
  • Nathalie Dompnier, VP Science & Société Université de Lyon

Présentation du programme et animation des tables rondes | Médiatrice : Anne CHEVREL, journaliste, Rennes

10h00 Conférences

  • Les vols spatiaux : que nous ont-ils appris sur notre squelette ? | Laurence Vico, laboratoire de recherche Sainbiose (St Etienne)
  • L’imagerie de nos os : du squelette aux cellules | Françoise Peyrin, laboratoire de recherche CREATIS (Lyon)

11h30 Session ‘Traitement des données’ avec

  • Béatrice Fervers, Centre Léon Bérard
  • Société Deeplink Medical
  • Carole Lartizien, laboratoire de recherche CREATIS (Lyon)

12h30 Table ronde : questions-réponses

13h Buffet, tables des associations, exposition des œuvres du projet Vénus 10 (projet artistique autour de la prévention et du dépistage du cancer du sein porté par Spacejunk)

14h30 Diffusion du film Fort comme un ours réalisé par Thierry Robert (5e Rêve) et Rémi Marion (Pôles d’images) en collaboration avec ARTE.
Suivi d’un temps d’échange avec l’équipe du film et les scientifiques français.

17h30 Clôture

 

QUAND LE PATIENT RENCONTRE LA RECHERCHE

Espace dans ma ville | Une semaine d’activités spatiales

EEspace dans ma ville | Une semaine d’activités spatiales

Villefranche-sur-Saône fait partie des 11 villes sélectionnées par le CNES – Centre national d’études spatiales, pour participer à l’opération nationale 2019 Espace dans ma ville.

Sur le thème de la conquête spatiale et en lien avec le 50e anniversaire du premier pas de l’Homme sur la Lune, divers évènements sont proposés aux familles pendant une semaine.Cette opération a aussi pour objectif d’attirer les scientifiques en herbe, filles et garçons, afin de les sensibiliser à la culture scientifique et technique.

Un village de l’espace sera installé allée Laurent-Bonnevay (face à l’école jean-Bouthoux) accompagné d’ateliers scientifiques, de soirées d’observation du ciel, de conférences,de  soirées cinéma… des animations pour tous les âges et tout public !

> Consultez le programme :

Re-Connaître le talent des femmes | En sciences, en sport et ailleurs !

RRe-Connaître le talent des femmes | En sciences, en sport et ailleurs !

©msn.com

La question de la place faite par notre société aux femmes en sciences et en sport est d’actualité. Le manque de visibilité des femmes, même quand elles atteignent un niveau élevé, est une constante dans tous les domaines.

La ville de Lyon accueille la finale de la coupe du monde féminine de foot de la FIFA, WWC France 2019, qui se jouera le 7 juillet. Lyon a accueille également le plus important colloque européen d’astrophysique, EWASS 2019, fin juin.
Quel rapport entre les deux événements ? La faible visibilité des femmes dans ces deux disciplines ! C’est pourquoi, dans le cadre de la coupe du monde féminine de foot (FIFA/WWC) et en lien avec le colloque européen d’astrophysique EWASS 2019, nous organisons une table ronde dans le but d’aborder le problème du manque de visibilité et de reconnaissance dont souffrent les femmes même quand elles atteignent un niveau de compétences élevé. L’occasion de se demander pourquoi les femmes subissent encore actuellement cette discrimination et de mettre en lumière les remarquables talents des sportives et des femmes scientifiques trop souvent méconnues.

Des interactions avec la salle seront sollicitées pour que le public apporte des témoignages, des vécus, des avis dans d’autres domaines. en lien avec la coupe du monde féminine de foot FIFA/WWC.

Intervenantes :

  • Thérèse Rabatel, Adjointe au Maire de Lyon déléguée à l’égalité femmes-hommes et aux personnes en situation de handicap,
  • Claudine Hermann, présidente d’honneur de Femmes & Sciences,
  • Lidija Turcinovic, joueuse à l’ASVEL (les championnes de France 2019)
  • Cécile Ottogalli, historienne du sport et du genre,
  • Clémence Perronnet, sociologue, spécialiste des sciences de l’éducation

Organisée en collaboration avec :  Femmes & Sciences et Ville de Lyon

CRAL – Centre de Recherche Astrophysique de Lyon

Soirée de l’Observatoire de Lyon | Soirée spéciale « Lune »

SSoirée de l’Observatoire de Lyon | Soirée spéciale « Lune »

L’Homme a marché sur la Lune pour la première fois le 21 juillet 1969. A l’occasion de ce cinquantenaire, l’Observatoire de Lyon organise une soirée spéciale « Lune » : une conférence grand public, des ateliers et des observations seront proposés pendant cette soirée.

© Observatoire de Lyon

 

Un vendredi par mois, aux alentours du premier quartier de Lune, l’Observatoire de Lyon propose au public une soirée d’observations astronomiques. Ces soirées se font en partenariat avec la Société Astronomique de Lyon (SAL) et s’adressent à tous : petits (à partir de 7 ans) ou grands, passionnés ou néophytes.

 

La soirée du 12 juillet débutera à la tombée de la nuit par une conférence grand public Il y a 50 ans, Apollo 11 – passé et avenir de l’exploration spatiale habitée. 

Cette conférence sera donnée par deux chercheurs de l’Observatoire. Emmanuel Pécontal est chercheur au Centre de Recherche Astrophysique de LyonErwin Dehouck est chercheur au Laboratoire de Géologie de Lyon-Terre, Planètes, Environnement.

Puis, en fonction de la couverture nuageuse, les visiteurs pourront :

– Observer les astres dans le ciel grâce aux instruments d’observations de l’Observatoire et de la SAL.
 OU (si le temps est couvert) Visiter le site de l’Observatoire.

Enfin, deux ateliers vous seront proposés :

 Imaginer une base lunaire. Vous êtes un ingénieur de la NASA et vous avez pour mission de construire la première base lunaire pouvant accueillir des humains. Ce jeu de construction collaboratif vous fera découvrir toutes les facettes cachées de la Lune.

– Construire une carte du ciel. Vous pourrez fabriquer votre carte du ciel et devenir incollable sur les constellations visibles dans notre ciel tout au long de l’année.

Inscription obligatoire sur le site de l’Observatoire :

Soirée de l’Observatoire de Lyon

Les Mercredis de l’Anthropocène

LLes Mercredis de l’Anthropocène

Chaque semaine, dès avril 2019, jusqu’au 10 juillet, initiés par l’École Urbaine de Lyon, les Mercredis de l’Anthropocène invitent à mieux comprendre le monde urbain anthropocène. Chercheurs et experts de tous horizons, à partir de sujets précis, croisent leurs paroles, pointent des problématiques et tout autant mettent au jour des solutions.

PProgramme

12 JUIN – LA VILLE CULTIVÉE
CLAIRE DELFOSSE, géographe, professeure à l’Université Lumière Lyon 2, directrice du Laboratoire d’Etudes Rurales.
AUGUSTIN ROSENSTIEHL, architecte, cofondateur de l’agence SOA, et commissaire de l’exposition Capital agricole, manifeste pour un nouvel urbanisme agricole (Pavillon de l’Arsenal > fin janvier 2019)

19 JUIN – ANTHROPOCÈNE ET OUTILS NUMÉRIQUES
JULIA BONACCORSI, professeure à l’Université Lyon 2, directrice adjointe du Laboratoire ELICO, et membre du LabEx Intelligence des Mondes urbains. Ses recherches portent sur les enjeux politiques et culturels des transformations de la culture écrite et la médiatisation numérique.
NICOLAS NOVA, co-fondateur du Near Future Laboratory, agence de recherche et de prospective, et des Lift Conference, une série de conférences sur les technologies et l’innovation ; et professeur associé à la Haute École d’art et de design (Genève), où il aborde l’ethnographie, l’histoire des cultures numériques et la recherche en design.

26 JUIN – LA VILLE COLLABORATIVE
ROELOF VERHAGE, maître de conférence en urbanisme à l’Université Lumière Lyon 2, membre du Laboratoire TRIANGLE, ses recherches portent en particulier sur l’articulation entre acteurs publics et privés dans le développement et la régénération urbains.
NICOLAS DÉTRIE, spécialiste de l’économie urbaine, il a dirigé l’association Les Ateliers de Cergy, un réseau de réflexion sur la ville, avant de co-fonder Yes We Camp, collectif à l’origine des Grand Voisins. Il lance cet été 2019, en partenariat avec le collectif d’entrepreneurs Ancoats et l’agence Codesign-it!, à l’université Paris-Est-Marne-la-Vallée, un diplôme sur les « espaces communs » de la ville.

3 JUILLET – QUE NOUS DIT LE CIRQUE DE L’ANTHROPOCÈNE ?
JULIE SERMON, professeure en Histoire et Esthétique du théâtre contemporain l’Université Lumière Lyon 2, membre du Laboratoire Passages XX-XXI.
SYLVAIN JULIEN, artiste de cirque, accueilli en résidence aux Subsistances pour son prochain spectacle mOndes du 17 au 20 avril 2019. mOndes est la poursuite de l’obsession d’un jongleur de s’emparer d’un objet, le cerceau, comme une réponse absolue à la question : Comment être au monde ?

10 JUILLET – LA VILLE SOCIALE ET SOLIDAIRE
CHRISTOPHE TROMBERT, ancien assistant de service social, maître de conférences en sociologie à l’Université Lumière Lyon 2, membre du Centre Max Weber. Ses recherches portent en particulier sur les politiques sociales et les dispositifs d’insertion par les intervenants sociaux.
GUILLAUME POIGNON, centralien, actuel directeur de l’Atelier Emmaüs, maison d’édition d’un nouveau genre : l’artisanat et le réemploi comme leviers d’insertion professionnelle.

 

Les Mercredis de l’Anthropocène

European Lab Camp

EEuropean Lab Camp

3 jours après des élections européennes qui s’annoncent cruciales, European Lab Camp réunit des artistes, des chercheurs, des journalistes et des activistes du vieux continent à Lyon, pour un débriefing général et « se réarmer pour l’avenir ».

Musique, débats, projections, ateliers, performances : le Camp est le QG de Nuits sonores et European Lab, ouvert à tous.

Rendez-vous du 30 mai au 2 juin 2019 dans deux lieux inédits : H7 & HÔTEL71, INSCRIVEZ-VOUS !

1 grande thématique : LE JOUR D’APRÈS

European Lab Camp ce sont des tables-rondes, des concerts, un radio Lab, des ateliers et des performances … pour dessiner les contours d’un avenir commun à l’Europe.

 

2 tables rondes ont été pensées en partenariat avec Pop’Sciences. Ne les manquez-pas !

14:00 – 15:30 > H7

L’IMPOSSIBLE DÉMOCRATIE URBAINE À L’HEURE DU CAPITALOCÈNE

Avec :

  • Maële Giard (Étudiante en double master 2 : Sciences Po Lyon & Institut d’Urbanisme de Lyon)
  • Mathilde Girault (Université Lyon 2, UMR Triangle)
  • Guillaume Faburel (Université Lyon 2, Sciences-Po Lyon et Rennes, UMR Triangle)

17:00 – 18:30 > H7

NOUVEAUX ACTIVISMES POUR LA JUSTICE CLIMATIQUE

Avec :

  • Mathilde Girault (Université Lyon 2, UMR Triangle)
  • Annie Randall (Extinction Rebellion)
  • Deep Green Resistance
  • Marie Toussaint (End Ecocide on Earth)
  • Guillaume Faburel (Université Lyon 2, Sciences-Po Lyon et Rennes, UMR Triangle)