POP'SCIENCES FORUM : du 27 novembre au 5 décembre | CONSULTEZ LE PROGRAMME !

Regards croisés arts et sciences

RRegards croisés arts et sciences

Une médiatrice, 2 mathématiciens : regards croisés sur l’œuvre de Bernar Venet.

Avez-vous remarqué la place que prennent les mathématiques dans l’œuvre de Bernar Venet ? C’est donc tout naturellement que pour la prochaine visite Regards Croisés arts et sciences, le musée invite deux mathématiciens.

Venez assister à une conférence suivie d’une visite de la rétrospective Bernar Venet, en compagnie d’une médiatrice du musée et des mathématiciens Jérôme Germoni – Maître de conférences à l’Université Claude Bernard Lyon 1 –  et Christian Mercat – Professeur à l’École supérieure du professorat et de l’éducation de Lyon.

En partenariat avec l’Université Ouverte – Université Claude Bernard Lyon 1

Musée d’art Contemporain

BARCamp Egalité – Diversité

BBARCamp Egalité – Diversité

En partenariat avec la Mission Egalité-Diversité la Bibliothèque Universitaire vous invite à un atelier BARCamp (Bienvenue à la Recherche).

Noémie Drivet  et Guillaume Jomand, doctorants au laboratoire L-VIS de l’Université Claude Bernard Lyon 1 présenteront leurs travaux de thèse.

Noémie s’intéresse aux questions de sexisme et d’homophobie au sein de la population étudiante en STAPS – Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives.

Les travaux de recherche de Guillaume portent sur la féminisation de la lutte sportive en France et dans le monde.

A cette occasion les bibliothécaires proposent une bibliographie Genre et sport.

 

BU Sciences Lyon 1

★ Ville à défendre, acte 2 – Les nouveaux acteurs urbains de l’anthropocène

★ Ville à défendre, acte 2 – Les nouveaux acteurs urbains de l’anthropocène

Un événement Ouishare en partenariat avec l’Ecole Urbaine de Lyon, qui s’inscrit dans le cadre de la journée « Dans quel monde vivons-nous ? » organisée par l’École Urbaine de Lyon au Musée des Confluences.

 

Il est de plus en plus clair que la ville ultra-connectée et urbanisée vers laquelle l’histoire semblait nous faire tendre n’est pas celle qui répondra aux enjeux des bouleversements socio-économiques et écologiques en cours.

Nos environnements urbains, consommateurs de ressources et destructeurs d’écosystèmes sont en fait particulièrement vulnérables face à des épisodes climatiques violents, une raréfaction de l’énergie ou bien des déplacements importants de population.
Mais ils portent également en germes les solutions qui répondent à ces enjeux, en tant que territoires qui connectent et permettent la mobilisation de celles et ceux qui dessinent le monde de demain. Des acteurs qui apportent des réponses innovantes, adaptées et contextualisées et participent à la construction d’une ville résiliente et accueillante. Rencontre avec celles et ceux qui changent la donne.

★ INTERVENANTS

▪ David Bartholoméo
Artiste plasticien lyonnais, il est membre actif de la Myne depuis fin 2015, porteur des projets «Doze Parc» et «Titre à venir, un monde à inventer». Il interroge notre mode de vie moderne, son modèle économique, social et politique dans un monde au cœur d’une profonde crise systémique et environnementale. Par des projets qui mettent en place des réflexions sur notre époque, il expérimente par le faire le potentiel d’action contenu dans la notion de «commun» en invitant à se croiser des citoyens, artistes, scientifiques et hacker-makers. Lesquels se fédèrent pour mettre en place un écosystème où les matériaux, la façon de produire, de se déplacer, de se nourrir et de vivre au quotidien prennent acte dans la conception et réalisation d’un projet artistique.
▪ Julie Bernard
Architecte et documentariste, elle co-réalise avec ses acolytes de LALCA, des installations et des interventions urbaines sonores et cartographiques, qui interrogent la manière dont les villes se pensent et se fabriquent.
▪ Antoine Begel
Architecte, doctorant au laboratoire GERPHAU, enseignant à l’école architecture de Paris la Villette, il exerce au sein d’un collectif d’architecture qu’il a co-créé et qui s’attache à prolonger l’histoire des lieux dans lesquels il intervient en cherchant l’heureuse rencontre des usages et de la construction. Il est l’un des architectes à l’origine des propositions alternatives pour la restructuration de l’îlot Mazagran.

ÉVÉNEMENT GRATUIT MAIS INSCRIPTION NÉCESSAIRE


LE CYCLE VILLE A DÉFENDRE

L’actualité nous rappelle constamment les crises socio-économique et écologique dans lesquelles sont empêtrées nos sociétés. Aujourd’hui, les villes en tant qu’écosystèmes agiles sont le foyer d’initiatives locales imaginant de nouvelles réponses au désordre global.
Pour ce faire, les citoyens engagés, héros du quotidien, doivent pouvoir se réapproprier la ville. C’est ici que la citoyenneté, expérience de création mais aussi de résistance, exprime son plein potentiel.
Nous considérons que la fabrique de la ville n’est pas l’apanage d’une élite mais bien un processus collaboratif où chacun a son rôle à jouer et sa parole à faire retentir. Penser la ville ensemble et partager le pouvoir avec tous, même les invisibles. Après les succès du Ouishare Fest 2017 « Villes de tous les pays, unissez-vous » et de l’étude Sharitories « L’économie collaborative au services des villes moyennes », Ouishare souhaite questionner les enjeux et moyens de réappropriation urbaine par les citoyens et donner à chacun la possibilité de prendre part à l’œuvre commune et faire communauté. C’est l’ambition du projet Ville à défendre.

l’événement SUR facebook

Le temps de l’enquête

LLe temps de l’enquête

Rencontre avec Florence Aubenas et Ted Conover
Enquête ethnographique, journalisme d’immersion, « gonzo-journalisme » : ces formes uniques de narration nous donnent à voir d’autres réalités que celles proposées par les médias traditionnels. Ces journalistes se révèlent écrivains en dévoilant ce que l’on peine à percevoir grâce à leur expérience intime du terrain et le témoignage puissant des rencontres qui s’y nouent.

« Le temps de l’enquête », troisième volet de la série « Le temps de… », réunira Florence Aubenas et Ted Conover pour une plongée en littérature undercover.

Rencontre animée par : Yann Perreau / Les Inrocks

 

  • Florence Aubenas

Florence Aubenas est grand reporter pour Le Monde,après l’avoir été pour Libération (de 1986 à 2006), puis Le Nouvel Observateur (de 2006 à 2012). Essayiste elle a publié notamment La Méprise : l’affaire d’Outreau(Seuil, 2005), Grand Reporter (Bayard, 2009), Le Quai de Ouistreham (L’Olivier, 2010), qui a reçu le prix Jean AmilaMeckert 2010, le prix JosephKessel 2010, le Globe de Cristal 2011, et rencontré un immense succès public. En France (L’Olivier, 2014), qui rassemble des récits de vies multiples parus dans Le Monde, a obtenu le prix d’Académie 2015. Linconnu de la Poste paraîtra en octobre aux éditions de LOlivier

 

  • Ted Conover

Ted Conover est né et a grandi dans le Colorado. Au fil du rail (Éditions du Soussol, 2018) son premier livre, l’a d’emblée placé comme le digne héritier du Nouveau Journalisme. Spécialiste de l’infiltration, il cultive sa fascination pour ces reportages de l’extrême en devenant gardien de prison à Sing Sing dans Newjack (finaliste du prix Pulitzer), immigré parmi les travailleurs clandestins mexicains dans Coyotes ou chauffeur de taxi à Aspen au plus près des nantis dans Whiteout.

 

Villa Gillet

Le temps de la mémoire. Rencontre avec Javier Cercas et Philippe Sands

LLe temps de la mémoire. Rencontre avec Javier Cercas et Philippe Sands

« Le temps de la mémoire » réunira Philippe Sands et Javier Cercas pour une discussion sur les liens qu’entretiennent archives familiales, enquête et littérature.

 

Philippe Sands

Avocat international francobritannique spécialisé dans la défense des droits de l’homme, Philippe Sands est professeur de droit à l’University College de Londres. Invité à donner une conférence en Ukraine dans la ville de Lviv, autrefois Lemberg, Philippe Sands raconte dansRetour à Lemberg (Albin Michel,2017) comment il découvre une série de coïncidences historiques qui le conduiront de Lemberg à Nuremberg, des secrets de sa famille à l’histoire universelle.

Javier Cercas

Auteur d’une œuvre foisonnante, traduite dans une vingtaine de langues, Javier Cercas est l’un des plus grands romanciers espagnols contemporains. Il collabore également au journal El País. Son roman Le Monarque des ombres (Actes Sud, 2018) retrace le parcours d’un jeune homme, le grandoncle de Javier Cercas, qui a lutté pour une cause moralement indéfendable et est mort en 1938, du mauvais côté de l’Histoire, celui de lidéologie franquiste.

Animé par Sandrine Treiner / Écrivaine, directrice de France Culture

 

[Pop’Sciences Forum] S’emparer des lieux de la cité

[[Pop’Sciences Forum] S’emparer des lieux de la cité

Une journée pour reconsidérer notre manière d’habiter, de se réapproprier la cité, de partager les quotidiens et de mieux vivre ensemble dans nos quartiers.

Au cœur de nos cités, se dessinent de nouveaux projets de lieux pour encourager l’intelligence collective et l’ouverture sur l’extérieur. D’un côté, les initiatives militantes telles que le squat ou les Z.A.D restent en dehors des girons réglementaires et affichent des intentions alternatives et expérimentales d’innovation sociale. De l’autre, des initiatives soutenues ou consenties par les collectivités fleurissent : tiers-lieux, espaces de coworking, potagers communautaires, makerspace, cantines partagées… Ces “lieux” sont dans leur ensemble prétextes à susciter des débat, des moments de co-création ou de partage. Ils ambitionnent de pousser les habitants à devenir des acteurs de la cité … et non ses victimes. Ces expressions de l’innovation sociale sont-elles si nouvelles ? Participent-elles réellement de l’amélioration du vivre-ensemble ? Prenez place au cœur des Halles du Faubourg, un de ces nouveaux lieux hybrides, dont l’occupation est temporaire.

popsciences-forum-halles-faubourg-squat-fablab

@Tim-Wright

PROGRAMME

19H00 | Pop’Cast (émission radio participative)

HABITER DEMAIN. OPPORTUNITÉS ET LIMITES DU LOGEMENT COLLABORATIF

Ce plateau radio s’attache à rêver les prochains lieux de la cité et à penser notre manière de l’habiter. A quel modèle économique se rattacher, entre les objectifs marchands du logement classique et les aspirations collectives et non-marchandes d’une partie des habitants ? Quel modèle social soutenir, en évitant les effets de communautés et d’entre-soi ? Débats et réflexions sur nos manières d’habiter la ville et d’investir des lieux, à partir de retours d’expériences à Vienne, Lyon et ailleurs dans le monde.

  • Invités : Guillaume Faburel, urbaniste et professeur des universités (Université Lyon 2, Laboratoire Triangle, École urbaine de Lyon), Aurore Meyfroidt, géographe (laboratoire PACTE; Labex Intelligences des Mondes Urbains)
  • Animation : Samuel Belaud (Université de Lyon)

———-

20H30 | Talk-Rencontre

COMMENT HACKER LA VILLE ? AU-DELÀ DU MURMURE DES GAFAM …

À partir des nouveaux usages de la ville (vélos partagés, collectes de données, optimisation des mobilités, économies circulaires et de l’éphémère…) demandons-nous si “la ville à la demande” est une solution d’avenir ? Participera-t-elle à l’amélioration du vivre-ensemble ? Comment garder la main face à la montée en puissance des GAFAM sur les question de la gestion urbaine ? Google peut-il / doit-il gérer des villes ? (* GAFAM : Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft)

  • Invité : Michel Lussault, géographe, professeur des universités (École normale supérieure de Lyon) et Directeur de l’École Urbaine de Lyon

———-

09H00 – 18H00 | Atelier créatif

IMAGINER LES FUTURS LIEUX DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Où seront les laboratoires de recherche en 2050 ? Comment concrétiser l’ambition des sciences citoyennes dans nos villes de demain ? Avec qui les chercheurs devront-ils conjuguer leurs travaux ? >> Plus d’informations et inscriptions ici

Ciné Mathématiques ‘Hedy Lamarr: from extase to wifi’

CCiné Mathématiques ‘Hedy Lamarr: from extase to wifi’

Des débuts fulgurants dans Extase aux prémices des nouvelles technologies chères à notre ère digitale, c’est un double portrait de l’autrichienne Hedy Lamarr. L’un, très officiel, est celui d’une actrice qui fascina le monde par sa beauté et sa liberté sexuelle exacerbée. L’autre, plus intime, est celui d’un esprit scientifique insoupçonné. Obsédée par la technologie, Hedy inventa un système de codage des transmissions qui aboutira au GPS et bien plus tard au Wifi. Il s’agit d’une invitation contemporaine à redécouvrir une figure complexe, celle d’une enfant sauvage partie conquérir Hollywood pour fuir son mari pro-Nazi.

Rencontre – Samedi 3 Novembre à 11h15
Débat animé par Olga Paris-Romaskevich, cinéphile et mathématicienne à l’Université de Rennes 1 et par Patrick Flandrin Directeur de recherche CNRS à l’ENS de Lyon, spécialiste du traitement du signal (cf. par exemple ici). 

En collaboration avec la Maison des mathématiques et de l’informatique (MMI)

Durée : 1h29

Version : VO

Nationalité : U.S.A.

Année : 2018

Date de sortie : 06 juin 2018

Documentaire

Réalisé par : Alexandra Dean

Café des Sciences à l’ENTPE

CCafé des Sciences à l’ENTPE

Des fluides visqueux pour mieux connaître la porosité des sols

L’association des doctorant.es et docteur.es de l’ENTPE vous invite aux Cafés des Sciences ! Ces rencontres mensuelles sont l’occasion de découvrir et d’échanger autour d’un projet de thèse et sont ouvertes à tous.

Nous vous attendons nombreux à l’ENTPE (Amphi du bas) pour la présentation de Sofia BOUARAFA, doctorante au LEHNA – Laboratoire d’écologie des hydro systèmes naturels et anthropisés / IPE

En savoir plus :

http://umr5023.univ-lyon1.fr/

 

 

Restitution d’étude : la perception de la qualité de l’air

RRestitution d’étude : la perception de la qualité de l’air

Le TUBA accueille la restitution de l’étude réalisée par Lou Herrmann, chercheure au laboratoire de recherche EVS (Environnement Ville et Société), sur la perception de la qualité de l’air dans un milieu urbain. Cette étude s’inscrit dans du projet UrPolSens, financé par le LabEx IMU – Université de Lyon.

Comment un panel d’habitants des quartiers Garibaldi et Croix-Rousse perçoivent-ils la qualité de l’air ? De quelle façon leur perception peut-elle ou non être affectée par un outil numérique qui diffuse un indice de prévision de la qualité de l’air ?

Cet événement sera également l’occasion d’explorer et de débattre l’apport de ce type de recherche.

Inscription

Table-ronde – Espaces privés / espaces publics : comment recréer du lien entre les générations ?

TTable-ronde – Espaces privés / espaces publics : comment recréer du lien entre les générations ?

La perte d’autonomie et l’isolement des personnes âgées sont des problèmes auxquels il reste parfois difficile d’apporter des solutions concrètes. Que ce soit dans l’espace privé ou bien dans l’espace public, nos seniors sont parfois en marge de la vie sociale et des décisions qui impactent la vie en ville.

D’où la nécessité de questionner cette exclusion sociale et de s’interroger sur les dynamiques permettant de recréer du lien – et pourquoi pas, à travers des outils numériques ! Cohabitations intergénérationnelles, aménagement de lieux publics et d’activités facilitant les interactions entre les générations… Autant de solutions à discuter et à développer afin de recréer du lien.

En partenariat avec le Centsept