Suite aux mesures sanitaires prises concernant l'épidémie de Covid-19, les évènements en présentiel sont annulés jusqu'à nouvel ordre. Pop'Sciences reste mobilisé pour vous informer sur l'actualité scientifique et proposer des rendez-vous en distanciel.

Festival du voyage : 3e édition confinée | Voyage sur les questions environnementales

FFestival du voyage : 3e édition confinée | Voyage sur les questions environnementales

Le thème de cette nouvelle édition sera Divers-Cités pour rassembler différents publics et les faire voyager durant ce festival à travers des projections vidéos, des conférences, des débats et discuter sur des questions environnementales et sociétales qui se posent dans nos milieux urbains.

Malgré le confinement, ce festival vous fera voyager et pour s’adapter aux contraintes de confinement, l’événement sera pour la première fois entièrement virtuel !  Il vous présentea les voyages effectués autour du monde par des Explor’acteurs.

Ce n’est pas la Maison de l’Environnement, mais son équivalent virtuel qui accueillera l’événement !

Organisé par : association On The Green Road

Festival du voyage

 

 

Eduquer à l’attention : quand les neurosciences font de la recherche participative

EEduquer à l’attention : quand les neurosciences font de la recherche participative

Programme de découverte et d’éducation à l’attention en milieu scolaire : ATOLE

ATOLE est un programme de découverte et d’éducation à l’attention en milieu scolaire, pour apprendre l’ATtention à l’écOLE (« ATtentif à l’écOLE » ©J.P. Lachaux, INSERM), qui s’inspire des dernières découvertes en neurosciences.

A l’origine de ce projet de recherche collaboratif, réalisé à la demande, avec et pour les enseignants : l’envie de faire bénéficier, au plus grand nombre, les résultats des recherches en neurosciences cognitives sur l’attention (un des thèmes de recherche les plus étudiés au niveau international), et en particulier au bénéfice des jeunes générations, confrontées à la richesse du monde numérique !

L’objectif du programme ATOLE est d’aider l’élève à mieux comprendre son cerveau et les forces qui bousculent son attention au quotidien, puis à apprendre à mieux y réagir, non seulement en classe mais aussi en dehors. Comme un funambule apprenant à se tenir sur un fil, le programme ATOLE explicite une voie pour développer son sens de l’équilibre attentionnel, et pour maintenir son esprit stable de manière autonome.

Concrètement, cette recherche participative met en lumière l’importance d’un transfert sociétal des recherches en neurosciences cognitives, tout en posant de nombreuses questions pratiques, scientifiques, éthiques, mais aussi diverses problématiques de financements de la recherche à visée sociétale, de changements d’échelles de diffusion et de conditions d’engagement des différents acteurs, en vue de tendre vers un changement radical de notre « hygiène attentionnelle », pour « petits et grands ».

La Boutique des Sciences de l’Université de Lyon propose un témoignage croisé entre :

  • Bénédicte Terrier ingénieure de recherche en Neurosciences, Pédagogie et Valorisation sociétale (Inserm)
  • Stéphanie Leautier Massire, enseignante en primaire et directrice d’école à Oullins.

En savoir plus :

Boutique des sciences

 

Que faire ? Une double révolution, philosophique et politique…

QQue faire ? Une double révolution, philosophique et politique…

Dans le cadre du cycle Écologie scientifique – Séance 4

Intervenant : 

  • Daniel BRET, Ethologue et Psychologue clinicien

En savoir plus :

UniPop Lyon

ANNULÉ | Les eaux du Jourdain et les nappes de Cisjordanie : origines des tensions…

AANNULÉ | Les eaux du Jourdain et les nappes de Cisjordanie : origines des tensions…

————————————–

ÉVÉNEMENT ANNULÉ

————————————–

Utilisation des eaux du Jourdain et des nappes de Cisjordanie : les origines des tensions entre le Liban, la Syrie, les territoires palestiniens et Israël

Série Réchauffement climatique et géopolitique de l’eau des pays du Sud et de l’Est méditerranéen

Dans les pays du Sud et de l’Est méditerranéen, le changement climatique va  inévitablement accentuer les désordres liés à la rareté de l’eau dont les réalités climatiques anciennes sont la cause. De ce fait, des tensions nouvelles entre les états de la région sont à prévoir avec, nous prévient Pierre Blanc, le risque d’un effondrement des régions les plus arides. Pour éviter le pire, des innovations techniques et économiques sont indispensables. Mais celles-ci ne pourront être mises en œuvre que dans la mesure où une véritable hydro-diplomatie favorisant la coopération entre les états puisse être pensée. Est-ce possible ?

Séance 2 (inversion avec la séance 3 annoncée sur le flyer)  (Association RAJA-TIKVA) : Mardi 24/03/2020 – salle Vilar : avec Jacques Fontaine, agrégé de Géographie et Maitre de conférences émérite de l’Université de Franche-Comté : L’utilisation des eaux du Jourdain et des nappes de Cisjordanie : les origines des tensions entre le Liban, la Syrie, les territoires palestiniens et Israël

L’eau : introduction

Le problème fondamental concernant l’eau – ressource ô combien vitale – dans cette région du monde est celui de sa répartition entre un Etat puissant et une population aujourd’hui sous domination de ce même Etat. La question est simple : comment répartir les ressources en eau entre 9 millions d’Israéliens et 5 millions de Palestiniens ?
Mais la réponse est d’une complexité extrême car, au-delà de la question géopolitique de la création d’un État palestinien et de sa coexistence avec l’État israélien, il ne s’agit pas de répartir l’abondance, mais la pénurie. D’autre part, les précipitations, le tracé des fleuves et rivières ainsi que les limites des aquifères souterrains n’ont que faire des frontières politiques. En effet, de par son climat – méditerranéen au nord et à l’ouest, semi-aride à l’est et aride au sud – la région palestino-israélienne souffre d’un déficit chronique en eau : Israël et Palestine (ainsi que la Jordanie voisine) font partie des 15 pays du monde les moins bien pourvus en eau et souffrent d’une pénurie permanente et grave.

 

En savoir Plus

Analyse « psycho-cinématographique » : STALKER (1979) d’Andreï Tarkovski

AAnalyse « psycho-cinématographique » : STALKER (1979) d’Andreï Tarkovski

Réalisés à l’aube des années 1980, The Thing et Stalker sont deux œuvres cinématographiques stylistiquement et philosophiquement très différentes, l’une originaire de l’Amérique de Reagan et l’autre de l’Union soviétique de Brejnev. Toutes deux pourtant, en racontant les aventures d’un petit groupe d’hommes perdus dans une nature sauvage, traitent en creux de l’idée d’une catastrophe susceptible de remettre en cause la survie de l’humanité. Nous proposons de revenir sur ces deux films au moment où, dans le réel, la menace d’une fin du monde tel que nous le connaissons se fait plus concrète.

Lors de chaque séance et en lien avec ces préoccupations, une heure sera consacrée à une analyse « psycho-cinématographique » du film abordé, appuyée d’extraits de celui-ci, suivie d’une heure de débat avec le public.

Seconde séance le jeudi 30 janvier : Stalker (1979) d’Andreï Tarkovski (https://fr.wikipedia.org/wiki/Stalker_(film,_1979)

Comme dans The Thing, étudié lors de notre précédente intervention, un bouleversement extra-terrestre ou peut-être cosmique aurait eu lieu, à l’origine de la situation dans laquelle le film se déroule. Il existe désormais une « Zone » aux pouvoirs et aux dangers méconnus, que les autorités interdisent d’accès. Des guides clandestins, les « stalkers », conduisent des personnes dans la Zone, au cœur de laquelle se trouverait la « Chambre », un endroit censé exaucer le vœu le plus cher de ceux qui y parviennent. Un stalker emmène deux hommes, le Professeur et l’Écrivain. Il leur impose des règles imprévisibles et mystérieuses afin de progresser dans cet espace revenu à l’état sauvage…

  • Série : Fins du monde ? Analyses psycho-cinématographiques de films
  • Intervenants : Frédéric Jars, J.-F. Buiré
  • Lieu : TNP (salle Laurent Terzieff)
  • Horaires : 19h à 21h

En savoir Plus

Climat, comment agir ?

CClimat, comment agir ?

Passer du constat à l’action. Climat, une problématique humaine : recherche, action, engagement…

Au-delà du constat de l’urgence et de la nécessité d’agir pour le climat, des solutions existent ou sont à explorer.

Cette conférence se déroule dans le cadre du plan d’actions Agir ensemble, dispositif fédérant des territoires volontaires pour mobiliser étudiants et personnels des établissements d’enseignement supérieur et de recherche autour d’actions, d’animations, de gestes et d’engagements en faveur de campus durables dans des villes durables.

Intervenante :

  • Valérie Masson-Delmotte, chercheure en climatologie

La conférence sera suivie d’une table-ronde avec :

  • Michel Lussault, géographe et directeur de l’École urbaine de Lyon
  • Lucie Merlier, enseignante-chercheuse – maître de conférences
  • Pierre Cornu, historien
  • Martin Durigneux, Président d’Anciela
  • Inès Pitavy et Paul Maillard, étudiants du Manifeste Étudiant

 

En savoir plus :

Université de Lyon

ANNULÉ | Chroniques des deux dernières épidémies Ebola en Afrique : témoignages lyonnais

AANNULÉ | Chroniques des deux dernières épidémies Ebola en Afrique : témoignages lyonnais

————————–

ÉVÉNEMENT ANNULÉ

————————–

Chroniques des deux dernières épidémies Ebola en Afrique de l’ouest et en République démocratique du Congo : témoignages lyonnais. Dr Christophe Longuet et François Xavier Babin.

Découvrez toute la programmation autour de l’exposition OUTBREAK :

Musée Sciences biologiques Dr Mérieux

Sciences, un métier de femmes #4

SSciences, un métier de femmes #4

Pour convaincre les jeunes filles que toutes les voies d’études leur sont ouvertes et qu’elles ont le droit d’avoir de l’ambition dans leurs parcours professionnels à venir, nous organisons une journée spécifiquement destinée aux lycéennes afin de les faire rencontrer des femmes techniciennes, ingénieures et chercheures travaillant dans des domaines technologiques et scientifiques variés, dans le public comme dans le privé.

Cette rencontre est prévue le lundi 9 mars 2020, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, dans l’amphithéâtre Mérieux de l’ENS de Lyon. Comme l’an dernier, l’événement accueillera entre 450 à 500 lycéennes.

La journée débutera par deux interventions, notamment d’une spécialiste des questions de genre pour aider les jeunes filles à comprendre et à décoder les stéréotypes et les idées reçues qui influencent nos modes de pensée.

Ensuite, des marraines, de diverses formations, présenteront leur travail et leur parcours d’études et professionnel. La suite de la matinée s’organisera autour de rencontres/discussions en groupe pendant lesquelles les lycéennes pourront interagir et dialoguer avec les marraines.

Le collapsus est-il évitable ? Le doute est permis !

LLe collapsus est-il évitable ? Le doute est permis !

Cycle Écologie scientifique avec  Daniel BRET, Ethologue et Psychologue clinicien

Séance 3

  • Lieu : Les Archives
  • Horaires : 19h00 – 21h00

En savoir Plus

Femmes de pouvoir, pouvoir des femmes ?

FFemmes de pouvoir, pouvoir des femmes ?

Résonances avec le TNP

Table ronde autour du spectacle Dunsinane de David Greig, traduction Pascale Drouet, mise en scène Baptiste Guiton.

Chez Shakespeare aussi bien que chez David Greig, Lady Macbeth est une figure de pouvoir. Retour sur une guerrière loin des héroïnes traditionnelles…
Avec Michèle Vignaux, professeure en études anglophones / Lyon 2, et les comédiens Gabriel Dufay et Clara Simpson.
Animée par Christine Kiehl, Maître de conférences en Études théâtrales / Lyon 2.

Entrée libre sans réservation – Ouvert à tous (étudiant ou non) !

  • Lieu : Université Lumière Lyon 2, Campus Berges du Rhône, Grand Amphithéâtre
  • Horaires : Lundi 3 février 2020 de 18h30 à 20h

En savoir Plus