Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Ghost in the shell | Ciné-club scientifique

GGhost in the shell | Ciné-club scientifique

En partenariat avec le CNRS, l’Aquarium Ciné Café propose un cycle de rendez-vous associant projections de films et rencontres avec des scientifiques.

Dans un Japon futuriste régi par l’Internet, le major Motoko Kusunagi, une femme cyborg ultra-perfectionnée, est hantée par des interrogations ontologiques. Elle appartient, malgré elle, à une cyber-police musclée dotée de moyens quasi-illimités pour lutter contre le crime informatique. Une dystopie cyberpunk culte de Mamoru Oshii (1995).

La projection de Ghost in the shell sera suivie d’un échange avec Christophe Marquette, spécialiste de l’impression 3D pour la santé et directeur de la plateforme 3d.FAB, Raphaële Andrault, philosophe et historienne des sciences (IHRIM) et Jean-Baptiste Cabaud, écrivain et poète.

En savoir plus

 

L’espace, une nouvelle frontière

LL’espace, une nouvelle frontière

L’être humain ne se contente plus de regarder les étoiles, maintenant il se voit au milieu d’elles. Mais du rêve à la réalité, le voyage est loin d’être simple et nous aurons bien des problèmes à résoudre avant de fouler le sol de Mars.

La conquête de l’espace au XXe siècle a ouvert de nouveaux horizons. L’expansion de l’espèce humaine au-delà de notre planète semble irréversible. A quels défis l’humain sera-t-il confronté pour atteindre cette frontière ultime ? Des expositions, des ateliers, des conférences vous feront découvrir les grands enjeux biologiques, psychologiques, éthiques et environnementaux que soulève l’exploration humaine de l’espace.

Manifestation réalisée en collaboration avec  : le Centre National d’Études Spatiales (CNES), la Délégation Rhône Auvergne du CNRS, l’École Urbaine de Lyon-Université de Lyon, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), le Musée Cinéma & Miniature de Lyon, le Planétarium de Vaulx-en-Velin. Ainsi que : le Centre de Recherches en Neurosciences de Lyon (CRNL, CNRS/INSERM/UCBL), l’Institut de Physique des 2 Infinis de Lyon (IP2I, UCBL/CNRS), l’Institut de Planétologie et Astrophysique de Grenoble (IPAG, CNRS/UGA), le Laboratoire de Géologie de Lyon, Terre, Planètes, Environnement (LGL-TPE, CNRS/UCBL/ENS de Lyon), le Laboratoire Radiations : Défense, Santé, Environnement (U1296 INSERM ), le Laboratoire Santé Ingénierie Biologie de Saint-Étienne (U1059 INSERM).

> L’espace une nouvelle frontière | Exposition jusqu’au 3 janvier 2023

Embarquez pour un grand voyage dans le futur de l’exploration spatiale. La conquête de l’espace fait rêver mais elle soulève aussi des interrogations scientifiques, environnementales et sociétales majeures pour l’avenir de l’humanité. L’exposition abordera les défis à surmonter et les risques pour les humains engagés dans cette aventure incroyable.

Lieu : BU Sciences Lyon 1, Campus LyonTech-la Doua Villeurbanne

À quels risques s’expose l’astronaute ? | Conférence-débat le jeudi 24 novembre de 12h15 à 13h45

Intervenants : Marc-Antoine Custaud, Professeur au Centre de Recherche Clinique (CRC) du CHU d’Angers; Nicolas Foray, Directeur de recherche INSERM, Laboratoire Radiations : Défense, Santé, Environnement (U1296 INSERM) ; Laurence Vico, Directrice de recherche INSERM, Laboratoire Santé Ingénierie Biologie de Saint-Étienne (U1059 INSERM).

Modératrice : Guillemette Gauquelin-Koch, Responsable des Sciences de la Vie au CNES.

Lieu : Amphi de physique de la Faculté de médecine, Domaine Rockefeller ou à suivre en ligne : cliquez ici

Pour en savoir plus :

BU Lyon 1

Le Banquet | Art contemporain et temps de l’histoire

LLe Banquet | Art contemporain et temps de l’histoire

L’unité de recherche Art contemporain et temps de l’histoire expérimente un nouveau format de rencontre : Le Banquet.

Le colloque Contradiction, antagonisme et négativité, tenu à l’Ensba Lyon – École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon,  en mars 2022, se proposait d’explorer des stratégies et des pratiques culturelles contemporaines qui semblent réagir à la condition “post-historique” en mettant au travail la répétition, l’altérité radicale ou le négatif de la négativité. L’unité de recherche a travaillé en particulier sur la stase, le gag ou la suspension, formes qui peuvent apparaître dans les luttes sociales contemporaines comme des sortes d’antagonisme raté, une amnésie, ou pire, un renoncement à la lutte. Le colloque a proposé d’analyser ces formes présentes dans les stratégies artistiques contemporaines, comme une autre modalité d’antagonisme négatif, suggérant qu’il s’agit bien d’autres forces vitales, toutes dirigées à défendre l’exigence d’une autre forme de vie.

En raison du début de la guerre en Ukraine, il s’est avéré impossible d’inviter Oxana Timofeeva pour discuter avec elle de son livre The History of Animals : A Philosophy. Cette absence a développé au sein de l’unité de recherche, et grâce aussi aux travaux de Yann Annicchiarico et Michala Julinyova, une discussion sur la présence de l’animal comme limite et mise en suspens de la perception. L’unité de recherche se propose de développer ces thématiques lors de 3 banquets. Il s’agit d’organiser la pensée et la prise de parole en fonction des plats qui sont partagés.

Le premier invité, l’artiste albanais Lek M. Gjeloshi, le lundi 21 novembre, discutera de son installation Dans la fresque de la crucifixion de Visoki Decani, il n’y a pas d’OVNI, présentée cet été à Manifesta à Pristina, autour d’une entrée composée d’une demi-betterave posée sur une tranche de fourme de Montbrison et d’une noix nichée en son centre. Une discussion générale sur la négativité et la position de l’animal s’engagera autour du tableau de Brueghel Le Pays de Cocagne qui dépeint un pays idéal de gloutonnerie où les cochons viennent un couteau déjà dans leur peau pour servir leur lard. Le plat principal autour de cette discussion ne pourrait être qu’une porchetta entière à couper sur table. En guise de dessert, Yann Annicchiarico introduira la question des seuils entre les mondes tels qu’ils interviennent lorsque le Dodécaèdre de Platon rencontre des traces de papillons de nuit attirés par sa lumière. Le dessert sera une coquille d’œuf intacte remplie d’une crème anglaise déposée dans un blanc d’œuf monté en neige. La grappa qui clôturera le banquet sera alors également servie dans ces coquilles d’œufs.

Le banquet et les discussions sont introduites par Lucas Zambon et ses Réflexions agricoles avec Jean Giono : L’abondance, le blé et les chars d’assaut. La parole est distribuée par l’endimanché Maxime Juin, qui nous lit en fin de repas sa nouvelle La Sentinelle ou Les aventures extraordinaires de Jackson.

Pour en savoir plus :

Le Banquet

Reconstituer l’alimentation des populations du passé grâce à l’archéologie | Jeudi Alimentation – Santé – Société

RReconstituer l’alimentation des populations du passé grâce à l’archéologie | Jeudi Alimentation – Santé – Société

Les jeudis Alimentation – Santé – Société, des séances de discussion et de débat entre chercheur.es et acteurs.rices des transitions alimentaires, permettent de réinterroger la place de l’alimentation dans nos sociétés.

Après une introduction générale, il y aura 3 interventions : une sur la céramologie (Yona Waksman), une sur l’anthropologie biologique (Françoise Le Mort et Bérénice Chamel) et une sur l’archéozoologie (Jwana Chahoud).

Intervenantes :

  • Jwana Chahoud, Professeure Université Lyon 2, UMR 5133 Archéorient, MOM
  • Bérénice Chamel, chercheuse associée, UMR 5133 Archéorient, MOM
  • Françoise Le Mort, DR CNRS, UMR 5133 Archéorient, MOM
  • Yona Waksman, DR CNRS, UMR 5138 ArAr, MOM

Pour en savoir plus :

Jeudi Alimentation – Santé – Société

>> Les prochaines dates des séances du cycle :

La transition urbaine dans tous ses états

LLa transition urbaine dans tous ses états

À l’occasion des ses journées annuelles du LabEx Intelligences des Mondes Urbains – IMU – les participant⸱e⸱s échangeront autour de la thématique de la transition urbaine, les liens avec les praticien⸱ne⸱s et aborderont également le(s) futur(s) de la communauté IMU.

Intervenants en ouverture de la journée :

  • Pierre Veltz, professeur émérite à l’École des Ponts ParisTech ;
  • Chloé Vidal, docteure en géographie (ENS de Lyon) et adjointe à la Ville de Lyon.

> Le vendredi après-midi, une balade urbaine sur-mesure est programmée dans le quartier de la Confluence. 

Pour en savoir plus :

Programme

Dans les courants du fleuve

DDans les courants du fleuve

Une table ronde Fleuve et littérature dédiée au voyage.

Par son flux ininterrompu mais changeant, le fleuve suscite le voyage. Il invite le regard du riverain vers l’aval ou l’amont, l’incitant à parcourir ses rives ou à naviguer sur ses flots, à relier source et embouchure : l’univers du fleuve est à découvrir et l’âme du voyageur ne s’y trompe pas.

Intervenants :

  • Emmanuel Ruben – Sur la route du Danube, Éd. Rivages, Prix Nicolas Bouvier du Festival Les étonnants voyageurs 2019 ;
  • Eddy L.Harris – Mississipi solo, Éd. Liana Levi ;
  • Hélène Frappat – Le dernier fleuve, Éd.  Actes Sud ;
  • Jean-Louis Michelot, géographe et naturaliste – Sur le Rhône, Éd. Rouergues.

Animé par : Anne-Caroline Jambaud, journaliste.

En partenariat avec : Espace Pandora à l’occasion du lancement de la 27e année du Festival Littéraire Parole ambulante, et Cap sur le Rhône pour l’ouverture du concours d’écriture Dans les courants du fleuve.

Pour en savoir plus :

Cap sur le Rhône

Parlez-nous de… l’ibadisme : histoire d’un islam méconnu | ANNULEE

PParlez-nous de… l’ibadisme : histoire d’un islam méconnu | ANNULEE

Conférence reportée à une date ultérieure.

En dehors du sunnisme et du chiisme, on connaît rarement l’existence d’une autre branche de l’islam, dont l’ibadisme constitue désormais le seul témoignage vivant. Cette école religieuse, présente à Oman et au Maghreb, est aujourd’hui très minoritaire, mais ses bibliothèques conservent un patrimoine aussi riche que méconnu. […]

Rencontre autour de l’ouvrage L’archipel ibadite : une histoire des marges du Maghreb médiéval.

Intervenants :

  • Cyrille Aillet, professeur à l’Université Lumière Lyon 2, CIHAM (UMR 5648).
  •  Frédéric Abécassis, maître de conférences en histoire moderne à l’ENS de Lyon et membre du LARHRA (UMR 5190).

Pour en savoir plus :

Bibliothèque Diderot

 

 

Sciences en résonance : Le Nobel chevelu

SSciences en résonance : Le Nobel chevelu

Comment parler de recherche scientifique lorsque les sujets sont très abstraits ? Comment expliquer ce qui a fait l’objet d’un prix Nobel ?

Un petit film d’animation unique en son genre, explique avec poésie et cubes en bois un des sujets de physique les plus abstraits et les plus fascinants du moment !
Seront présents la réalisatrice du film et les chercheurs impliqués pour un dialogue autour de la vulgarisation et des collaborations avec les artistes.

Pour en savoir plus :

Bibliothèque Diderot

 

Déplastifier le monde | Rencontre-débat Pop’Sciences

DDéplastifier le monde | Rencontre-débat Pop’Sciences

SSOIRÉE DE LANCEMENT DU POP’SCIENCES MAG #11

Il n’aura fallu qu’un demi-siècle au plastique pour devenir indispensable, mais également proliférer au point de générer une pollution qui semble hors de contrôle.

A l’occasion de la sortie du 11e numéro du Pop’Sciences Mag, Déplastifier le monde, Pop’Sciences vous propose d’assister à une rencontre-débat.

A la Maison du livre, de l’image et du son (MLIS) à Villeurbanne.

Le 22 novembre de 17h30 à 19h, suivie d’un temps convivial.

Cette rencontre-débat aura pour ambition d’interroger le rapport de notre société moderne aux matières plastiques. Nos modes de production doivent-ils être remis en question ? Les nouveautés technologiques sont-elles la solution ? Tout repose-t-il sur les épaules des consommateurs ?

Autant de questions que nous vous proposons d’explorer sous les regards croisés de Myra Hird, professeure spécialisée dans la sociologie des déchets, Yvan Chalamet, enseignant-chercheur en sciences des matériaux, et Sylvain Bourmeau, journaliste et directeur du média AOC.


©Visée A

PROGRAMMATION

17h30 – Présentation du 11e numéro du Pop’Sciences Mag

17h45 – Rencontre – débat avec Myra Hird, Yvan Chalamet et Sylvain Bourmeau

19h – Temps de convivialité

Jauge public limitée, pensez à vous inscrire via le formulaire ci-contre (ci-dessous sur mobile).


 

Un événement Pop’Sciences organisé en collaboration avec la Maison du livre, de l’image et du son de Villeurbanne.

Programmation développée dans le cadre du projet Lysières – Sciences avec et pour la société.

Ils soutiennent la réalisation de ce programme :

Sociologie des sciences – Hommage à Bruno Latour

SSociologie des sciences – Hommage à Bruno Latour

 Bruno Latour nous manque déjà. Il a dynamité nos certitudes sur les sciences, la modernité, l’écologie, et proposé des pistes de recherche fructueuses, qui ont nourri des milliers de chercheurs, d’horizons très divers. Il nous a aidés à imaginer des projets originaux, comme en attestent, à Lyon, l’École urbaine, la Fabrique des Questions Simples ou le Master of Science Stratégie & Design pour l’Anthropocène.

Bruno Latour était sociologue, anthropologue, théologien et philosophe des sciences. Il est connu pour ses travaux en sociologie des sciences lors desquels il a mené des enquêtes de terrain où il observe des scientifiques au travail.

L’École urbaine de Lyon souhaite lui rendre un hommage, ouvert à tous, en présentant des textes qui ont réorienté notre manière de voir le monde et de s’y engager. « Une manière de faire connaître son œuvre et d’en montrer la fécondité ».

Intervenants :

  • Michel Lussault, géographe, directeur de l’École Urbaine de Lyon – « Bruno Latour et l’habitabilité terrestre ».
  • Alexandre Monnin, philosophe, responsable du Master of Science Strategy & Design for the Anthropocene – « Les acteurs peuvent changer, localement, la métaphysique du monde » : à propos de Bruno Latour et de sa capacité à rendre la philosophie empirique« .
  • Philippe Corcuff, maître de conférences en sciences politiques à Science Po Lyon – « De la réévaluation latourienne des attachements pour des Lumières tamisées« .
  • Pablo Jensen, physicien, chargé de mission Transition écologique à l’ENS de Lyon – « Quand un sociologue révèle à un physicien ce que sont les atomes« .
  • Océane Ragoucy, architecte, curatrice, maîtresse de conférence associée ENSA Paris-Malaquais, éditrice associée AOC.
  • Chloë Vidal, géographe, adjointe à la Ville de Lyon, Délégation Démocratie locale et redevabilité, évaluation et prospective, et vie étudiante – « A l’épreuve d’une reprise permanente du cercle du politique« .

En partenariat avec  : Ville de Lyon, ENS de Lyon, Sciences Po Lyon, AOC, La Fabrique des Questions Simples.

Pour en savoir plus :

École urbaine de Lyon