Conte Mathématique

CConte Mathématique

C’est dans une subtile mise en scène et une chaleureuse ambiance musicale, que ces contes scientifiques reprennent les codes du conte traditionnel, entre fable et histoire fantastique, pour aborder quelques principes mathématiques et géométriques fondamentaux.
En hymne à la curiosité, ils proposent également aux plus jeunes une véritable ouverture sur le monde, sa complexité et sa richesse. La lecture est suivie d’un atelier au cours duquel parents et enfants confectionnent l’objet du conte. Une approche originale et onirique pour transporter toute la famille au fabuleux pays des mathématiques.

 

  • Conte tout droit :

Dans le royaume gouverné par le Roi Tout Droit, on doit marcher droit, et penser droit. Pas de ronds, pas de spirales, pas de courbes. Quand deux enfants décident de rendre le monde beau comme leurs rêves, sinueux et virevoltants, ils vont devoir jouer avec les règles pour les contourner sans risquer leur tête…

C’est rapport aux bêtes

CC’est rapport aux bêtes

Animalement vôtre

Amour ? Rejet ? Désintérêt ? Ignorance ? Passion meurtrière ? Qu’en est-il de notre rapport aux bêtes ?

Sur scène, une cage, un musicien, une lectrice. À eux trois, ils font imaginer toutes ces bêtes sans qui nous ne serions pas ce que nous sommes. Où l’on volète de l’éléphant au polydesme aplati, du homard au tamagotchi… Ces textes choisis, lus sur la musique de cage créée par François Salès évoquent en finesse et légèreté, poésie et humour grinçant, la complexité de nos rapports aux animaux.

Par la Nième Compagnie
Avec : François Salès, Claire Truche
Dans le cadre de la Fête de la Science

Rencontre insolite en Terre du milieu

RRencontre insolite en Terre du milieu

Tous les mercredi de l’été, Tom Bombadil, personnage de l’œuvre de  J.R.R.Tolkien – Le Seigneur des anneaux – La communauté de l’anneau, vous attend dans le parc du musée pour vous raconter ses explorations en Terre du Milieu.
Laissez-vous emporter par un conte ponctué d’expériences et d’anecdotes scientifiques.
En savoir plus :
Musée Claude Bernard

A l’Ecole de l’Anthropocène 2020

AA l’Ecole de l’Anthropocène 2020

Retrouvez-nous à la 2ème édition de « A l’Ecole de l’Anthropocène », du lundi 27 janvier au dimanche 2 février 2020, sur trois sites (Halles du Faubourg, Comoedia, Perrache) ! 

Des chercheurs, enseignants, étudiants, artistes, penseurs, activistes, vous accueillent pour explorer, ensemble, les enjeux et les possibles des mondes urbains anthropocènes.

Toutes les informations sur la semaine sur notre site ecoleanthropocene.universite-lyon.fr

La page Facebook de l’événement 

Animations pour tous les publics

7 Cours publics | 7 Débats et conférences | 25 Séminaires et ateliers | Lectures | Espace Librairie | Performances Spectacles (danse) | Bal | Exposition | Podcasts et émissions de radio | Ateliers jeunesse | Programmation spéciale au cinéma Comœdia | Artistes en résidence…

Des thèmes passionnants à explorer ensemble

Coexister dans l’anthropocène / Habitat et changement climatique / L’ère du contrôle numérique / Urbanisation et bouleversement du système planétaire / A-t-on vraiment eu raison d’inventer l’agriculture ? / Le motif de l’enquête/ La recherche a-t-elle les pieds sur Terre ? / Les îlots de chaleur en ville / Politiques et poétiques énonciatives à l’heure de l’anthropocène / Le post-capitalisme réparateur / Quelle politique de la terre face à l’anthropocène ? / Habiterons-nous des cabanes ? / Décoloniser l’écologie / Comment lire un rapport du Giec ? / Éco-féminisme / Repenser le soin et l’hôpital habitable…

« A l’Ecole de l’Anthropocène est un événement sans équivalent en France et sans doute même au-delà. Je remercie toute l’équipe de programmation et de production, tous nos partenaires et bien sûr tous nos invités, qui ont accepté de nous accompagner dans l’aventure. Notre but est bien de stimuler la réflexion collective, plus que jamais indispensable, afin d’imaginer, ensemble, de nouvelles manières d’habiter le Monde, plus justes, plus solidaires, plus conscientes de la nécessité de préserver et réparer la terre, afin de garantir que nous puissions toujours y vivre ». 

Michel Lussault, géographe, Directeur de l’Ecole urbaine de Lyon

Illustration : Johann Rivat, Flamingo, 2013.

 

Globoscope

GGloboscope

Une multitude de sphères lumineuses digitalise l’espace et le transforme en univers mouvant multi sensoriel.

Globoscope est une œuvre immersive composée d’une multitude de sphères lumineuses. Par ce dispositif technologique, Collectif Coin propose une représentation digitalisée de l’espace. Disposé en fonction des caractéristiques du lieu, chaque « point », chaque « pixel » qui compose ce paysage, est relié à l’ensemble par les mouvements sonores et lumineux qui le traversent. Les Mathématiques, le Son, la Lumière, sont alors utilisés pour représenter, transformer, augmenter un espace, et offrir au spectateur une promenade surréaliste.

Laboratoire artistique basé à Grenoble, Collectif Coin s’attache à la production d’installations et de spectacles aussi bien monumentaux qu’intimistes. Résolument transdisciplinaire et ancré dans les arts numériques, Collectif Coin manipule principalement la lumière, le son et le corps.

Musicien, scénographe, ingénieur en physiques appliquées et bidouilleur infatigable en électronique et microcontrôleur, Maxime Houot crée des installations et spectacles organiques en gardant le regard qu’il avait à 10 ans : rêveur et naïf, inquiet mais émerveillé, le tout contrebalancé par soif de précision et son esprit critique.

En savoir plus :

Ville de Saint-Priest

La faiseuse de neige

LLa faiseuse de neige

Conte scientifique théâtralisé suivi d’un atelier pour confectionner l’objet du conte. 

Dans chaque ville et chaque village, il y a toujours un vieil homme ou une vieille femme que personne ne connaît vraiment. Ce sont les faiseurs de neige. Lorsqu’arrive dans la petite ville de Leonberg un petit garçon qui aime la neige plus que tout, la faiseuse de neige décide de lui faire un cadeau. Un cadeau infini.

Un conte sur un objet mathématique, les fractales, mais aussi sur l’infini et sur le plaisir de contempler les détails infimes et merveilleux qui nous entourent.

Après le conte, venez attraper une paire de ciseaux, et fabriquez vous-même votre flocon de neige. Sera-t-il infiniment dentelé ?

D’autres séances et d’autres contes sont programmés toute l’année :

Découvrir les contes

 

Les rêveries lumineuses de Léonard | Fête des Lumières 2019

LLes rêveries lumineuses de Léonard | Fête des Lumières 2019

Présenter un projet à la Fête des Lumières c’est affirmer le formidable potentiel de l’Université de Lyon en matière de recherche et de formation. C’est aussi stimuler les qualités créatives des étudiants et de l’ensemble de la communauté universitaire en créant un nouvel espace de création et de production. Le projet de l’Université de Lyon se veut être le fruit d’une collaboration étroite entre artistes, étudiants, et citoyens lyonnais, associés aux chercheurs et enseignants, tant sur la conception de l’œuvre que sur sa réalisation.

L’idée se dessine autour d’un parcours lumineux immersif au sein d’un cabinet de curiosités, conçu à partir des travaux de Léonard de Vinci sur l’ombre et la lumière. Cette thématique a été retenue, car l’œuvre de Vinci est au carrefour de nombreuses disciplines (lumière, optique, vision, peinture, mécanique, cinétique…) qui constituent un matériau riche et inspirant. Elle s’inscrit également dans l’année 2019, année consacrée à Vinci pour le 500e anniversaire de sa disparition.

Dans le cadre d’ateliers de conception et de réalisation, dès le mois d’octobre, une centaine de participants volontaires ont conçu et réalisé les œuvres qui seront présentées au sein du jardin de la Fondation Bullukian du 5 au 8 décembre.

Direction artistique : Christine Richier, conceptrice lumière et co-responsable du master Conception Lumière de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Techniques du Théâtre de Lyon (Ensatt), Tom Huet, scénographe et plasticien de la lumière et Julie Lola Lanteri, conceptrice lumière, plasticienne et intervenante en écoles d’art.

Les rêveries lumineuses de Léonard

 

Imposture posthume

IImposture posthume

Nous sommes en 2099, ce temps futur où les robots ont supplanté les êtres humains. Imposture posthume est un voyage halluciné, entremêlant fiction, dystopie, projection dans le temps et récit intime, dans un équilibre exquis et jouissif.

À l’aube des révolutions technologiques en cours, Imposture posthume est une véritable expérience qui nous déstabilise autant qu’elle nous fait rire et nous laisse en bouche un petit arrière-goût d’incertitude quant aux possibles bouleversements à venir.

Ecriture, mise en scène, jeu : Joël Maillard
SNAUT

Plus d’informations sur : www.tng-lyon.fr

Killing robots

KKilling robots

Killing Robots est un thriller des temps modernes, une enquête inédite dans laquelle Linda Blanchet revient sur la destinée tragique de HitchBot, sympathique petit robot auto-stoppeur créé pour étudier les interactions entre les hommes et les machines, retrouvé démembré un an plus tard. Qui a tué HitchBot ? Et surtout, pourquoi ?

À travers cette fascinante recherche sur les traces d’un roboticide, Linda Blanchet brouille les frontières entre réel et fiction et nous amène sur les sentiers étranges et tortueux des liens qui nous unissent désormais aux machines.

Conception et écriture : Linda Blanchet
Compagnie Hanna R

Plus d’informations sur :

tng

De la sexualité des orchidées

DDe la sexualité des orchidées

Avec De la sexualité des orchidées, nous découvrons comment, loin de se résumer à son statut de fleur de référence, l’orchidée semble avoir bien plus d’un tour sous ses pétales lorsqu’il s’agit de sexualité. En maîtresse de conférences, Sofia Teillet disserte avec humour et s’interroge sur les nombreux mystères logés au cœur de ces fleurs pas comme les autres.

Petite sœur spirituelle de Frédéric Ferrer et de ses captivantes Cartographies présentées les saisons passées, la comédienne s’est prise de passion pour l’épineuse et non moins fascinante question de la sexualité végétale. Dans cette conférence en work in progress permanent, on glisse sans cesse du discours scientifique à l’expérimentation publique. Des techniques d’attraction des insectes au comportement parasitaire de la graine une fois l’orchidée fécondée, les détails les plus croustillants de la vie de ces plantes n’auront désormais plus de secret pour nous.

Conception et écriture : Sofia Teillet
L’Amicale

Plus d’informations sur :

tng