Soirée de sensibilisation sur la dyslexie

SSoirée de sensibilisation sur la dyslexie

Vous êtes curieux ? Vous souhaitez mieux connaître ce trouble ? Vous souhaitez mieux le comprendre ? Que vous soyez dyslexique ou pas, venez à la soirée « dyslexie à l’université, (se) comprendre pour mieux réussir » !

Rendez-vous dès 17h avec :
– des animations jusqu’à 18h30,
– puis des conférences interactives jusqu’à 20h,
– avec des spécialistes, des témoignages, et surtout des échanges avec vous !A la fin de la soirée, vous repartirez surpris par ces découvertes nouvelles !

Invités :

Audrey Mazur-Palandre, Ingénieure de Recherche au laboratoire ICAR

Bruno Sarrodet, orthophoniste

Agnès Witko, ortophoniste et Maître de Conférences au laboratoire DDL

Etudiantes dyslexiques de l’UCLy

 

Partenaires :

Université de Lyon

Université Catholique de Lyon

Université Lyon 2

Laboratoire ICAR

LabEx ASLAN

CNRS

ENS de Lyon

URPS Ortophonistes Auvergne Rhône-Alpes

L’impossible modélisation de la société

LL’impossible modélisation de la société

Les phénomènes sociaux peuvent-ils être régis et décrits par des lois mathématiques ? Dans un ouvrage récent, le physicien Pablo Jensen (directeur de recherche au CNRS, membre du Laboratoire de physique de l’École normale supérieure de Lyon (CNRS/Université Claude-Bernard/ENS Lyon). dresse un bilan critique de la tentation modélisatrice qui, à la faveur du développement des big data et des algorithmes, voudrait « mettre la société en équations ». Entretien.

Intégralité de l’article sur le site de CNRS le Journal

Médailles 2018 : la Délégation félicite ses lauréates et lauréats

MMédailles 2018 : la Délégation félicite ses lauréates et lauréats

La Délégation Rhône Auvergne présente toutes ses félicitations aux médaillées et médaillés de la circonscription. Ils/Elles recevront leur récompense au cours d’une cérémonie officielle au second semestre 2018.

Découvrir les portraits des médaillés

Médaille d’argent

- Grégory Miermont, professeur à l’ENS de Lyon et membre de l’UMPA

Médaille de bronze

- Raphaële Andrault, chargée de recherche CNRS à l’IHRIM
- Rémi Mounier, chargé de recherche CNRS à l’INMG
- Guillaume Suan, maître de conférences à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et membre du LGL-TPE

Médaille de Cristal

- Betty Bigaï, ingénieure d’études CNRS au LEM
- Rodica Chiriac, ingénieure d’études CNRS au LMI
- Laurent Pinard, ingénieur de recherche CNRS et directeur du LMA

Projet CNRS jeunes « Passion recherche »

PProjet CNRS jeunes « Passion recherche »

 

 

 

 

 

Passion Recherche un un dispositif permettant la rencontre et le dialogue entre les jeunes, dans un cadre scolaire ou associatif, et les chercheurs.

Son objectif est de sensibiliser les jeunes aux méthodes et aux démarches de la recherche, leur faire prendre la mesure des implications sociales de la recherche scientifique.

Les jeunes et leurs professeurs ou animateurs ont l’initiative du projet et imaginent la forme qu’il prendra (maquette, exposition, document audiovisuel, etc.). C’est alors qu’intervient le chercheur, l’ingénieur ou l’équipe de recherche qui aidera à réaliser ce projet. Une demande de financement peut-être faite auprès de la Direction de la communication du CNRS.

 

Passion Recherche

La science : de nouvelles intelligences ? | #FDS2018

LLa science : de nouvelles intelligences ? | #FDS2018

A l’occasion de la Fête de la Science, les acteurs de la recherche se mobilisent pour vous faire découvrir tout ce qu’il se cache derrière le mot recherche. Langage, numérique, mobilité, neurosciences, développement durable, autant de domaines qui nous questionnent et nous fascinent.

Au programme ateliers, projections, échanges en présence des acteurs de la recherche d’aujourd’hui.

Programmation complète à découvrir sur le site de la Médiathèque de Bron début septembre.

Intervenants : membres d’unité de recherche CNRS, INRA, Ifsttar, Inserm, Irstea

Public visé : à partir de 8 ans | Inscription obligatoire

 

Médiathèque Jean Prévost, ville de Bron

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

CNRSlejournal.fr

CCNRSlejournal.fr

Site destiné à tous les amateurs de science.

Les professeurs et leurs élèves, les étudiants et tous les citoyens curieux peuvent y trouver des contenus émanant de la communauté des agents du CNRS, chercheurs, ingénieurs et techniciens, ceux des labos comme ceux des bureaux : articles, dossiers, billets, vidéos, diaporamas et infographies.

 

CNRSLEJOURNAL.FR

 

Site CNRSLEJOURNAL.FR

Le Super week-end de l’espace

LLe Super week-end de l’espace

Un superbe album de bande dessinée pour tout comprendre sur l’espace et notre place dans l’Univers ! 

Le Super week-end de l’espace : le fruit d’une rencontre entre une auteure-illustratrice passionnée d’astronomie et Hélène Courtois, astrophysicienne à l’Institut de Physique Nucléaire de Lyon et marraine du Planétarium de Vaulx-en-Velin.

Le Super week-end de l’espace, un album BD-documentaire sensible et drôle qui rend l’astronomie accessible dès 8 ans.

La rencontre entre Gaëlle et Hélène s’est concrétisée au Planétarium de Vaulx-en-Velin où Gaëlle est devenue médiatrice, suite à ses premières publications d’histoires courtes en BD sur l’astronomie. A l’époque, Gaëlle faisait vivre ses personnages dans le blog « Les chroniques super scientifiques de Castor« . Engagée au Planétarium, elle y a poursuivi sa carrière professionnelle et sa passion tout en continuant à scénariser, écrire, comprendre et dessiner ce qui est devenu l’album.

Vous souhaitez en savoir plus et vous procurer cette bande-dessinée, rendez-vous sur le site web du Magazine Georges !

Site du Planétarium

©Gaëlle Almeras

« Toujours debout »

«« Toujours debout »

Projection en avant-première du film documentaire « Toujours debout »

Victimes d’accidents, des chercheurs tétraplégiques cherchent à retrouver leurs fonctions motrices en expérimentant stimulations électriques, exosquelettes… Ils découvrent la frontière entre « l’homme réparé » et « l’homme augmenté » souhaité par une société à la recherche de la performance et du dépassement de soi.

Ce passionnant documentaire de 61 minutes  a été réalisé par Marina Julienne et Raphaël Girardot, d’après une recherche de Vance Bergeron, laboratoire de physique de l’ENS Lyon .

La projection du documentaire sera suivie d’une rencontre avec les réalisateurs, l’équipe de Vance Bergeron et des chercheurs du CNRS.

En juin dernier, le documentaire « Toujours debout »  a reçu le prix « coup de coeur » pour une recherche au Festival Sciences en Lumière festival de films scientifiques de Vandoeuvre-les-Nancy.

En savoir plus

 

 

L’histoire des espèces vivantes

LL’histoire des espèces vivantes

Partager avec le grand public l’histoire des espèces vivantes, des chercheurs à l’origine du projet

Il a été initié par trois chercheurs, Bastien Boussau, Sylvain Charlat et Damien de Vienne qui ont contacté le SYTRAL avec l’idée de réaliser des vidéos distrayantes et informatives sur la théorie de l’évolution. Ils font partie du Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive (LBBE), un laboratoire du CNRS et de l’Université Claude Bernard Lyon 1, qui associe la biologie évolutive à l’informatique et aux mathématiques. Ils vous présentent 20 points communs entre les espèces vivantes.

Le SYTRAL a rapidement accepté cette proposition originale et a pris en charge toute la réalisation visuelle des vidéos, les chercheurs se focalisant sur la sélection d’exemples intéressants et sur l’exactitude des informations transmises.

Ce projet est à découvrir sur le site pointscommuns.fr et en vidéos dès le mois de juin 2018 dans les Transports en Commun Lyonnais (réseau i-TCL).

Pour lire la totalité de l’article, rendez-vous sur le site Université Claude Bernard Lyon 1

Un Univers sans matière noire?

UUn Univers sans matière noire?

On pourrait résoudre d’un coup la double énigme de la matière noire et de l’énergie noire en admettant qu’il reste dans notre Univers de l’antimatière et qu’elle possède une masse négative. Une hypothèse audacieuse, mais qui devrait être bientôt testée. Les explications dans cet article paru dans le numéro 4 de la revue «Carnets de science».

Intégralité de l’article disponible sur CNRS Le Journal