Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Le pouvoir d’achat, et si l’on se focalisait sur autre chose ? | The Conversation

LLe pouvoir d’achat, et si l’on se focalisait sur autre chose ? | The Conversation

Depuis des décennies, c’est lui qui alimente la majeure partie des contenus des journaux télévisés, fait les titres de la presse écrite et vampirise les sujets des campagnes électorales. Sa baisse aurait provoqué le mouvement des « gilets jaunes » et il affole les gouvernants qui adoptent des « primes » successives et ciblées afin de le maintenir.

Lui, c’est le pouvoir d’achat bien sûr… Est-il cette notion indépassable et incontournable pour identifier les besoins des individus dans nos sociétés occidentales ? Qu’est-ce que la centralité de ce terme signifie ? Notre pouvoir d’achat étant notre pouvoir d’acheter, sommes-nous réductibles à notre statut de consommateurs ? Serait-il possible d’utiliser d’autres notions équivalentes pour mesure les niveaux de vie des individus ?

Article publié par The Conversation le 21 novembre 2022

>>  L’article complet à lire sur :

The conversation

 

Ghost in the shell | Ciné-club scientifique

GGhost in the shell | Ciné-club scientifique

En partenariat avec le CNRS, l’Aquarium Ciné Café propose un cycle de rendez-vous associant projections de films et rencontres avec des scientifiques.

Dans un Japon futuriste régi par l’Internet, le major Motoko Kusunagi, une femme cyborg ultra-perfectionnée, est hantée par des interrogations ontologiques. Elle appartient, malgré elle, à une cyber-police musclée dotée de moyens quasi-illimités pour lutter contre le crime informatique. Une dystopie cyberpunk culte de Mamoru Oshii (1995).

La projection de Ghost in the shell sera suivie d’un échange avec Christophe Marquette, spécialiste de l’impression 3D pour la santé et directeur de la plateforme 3d.FAB, Raphaële Andrault, philosophe et historienne des sciences (IHRIM) et Jean-Baptiste Cabaud, écrivain et poète.

En savoir plus

 

Réalité | Ciné-club scientifique

RRéalité | Ciné-club scientifique

En partenariat avec le CNRS, l’Aquarium Ciné Café propose un cycle de rendez-vous associant projections de films et rencontres avec des scientifiques.

affiche film Réalité

Ce Ciné-Club abordera le thème des rêves, avec la projection du film Réalité (Quentin Dupieux, 2015).

À l’issue de la projection, le public sera invité à échanger avec Perrine Ruby, chercheuse en neurosciences cognitives à l’Inserm, membre du Centre de recherche en neurosciences de Lyon, qui cherche à comprendre pourquoi et comment nous rêvons.

Après cette séance, vous ne rêverez plus jamais de la même façon…

En savoir plus

Trois notes pour un cerveau

TTrois notes pour un cerveau

Comment la musique agit-elle sur nous ? Comment accompagne-t-elle nos vies ?

Faire ou écouter de la musique nous permet de mieux grandir et évoluer. Faire ou écouter de la musique peut nous aider à surmonter les maux de l’existence. Faire ou écouter de la musique accroît la plasticité de notre cerveau… Voici quelques-uns des enseignements tirés des recherches des neuroscientifiques Emmanuel Bigand (Université de Bourgogne, Laboratoire d’étude de l’apprentissage et du développement) et Barbara Tillmann, directrice de recherche CNRS au Centre de recherche en neurosciences de Lyon, dont se sont inspirés Pauline Hercule et Pierre Germain pour créer le spectacle Trois notes pour un cerveau.

Cette création révèle la manière dont la musique, loin d’être un simple loisir, est un trait fondamental de l’existence humaine, un moyen de façonner nos perceptions et de communiquer avec les autres.

En savoir plus

Lorsque la musique fait swinguer les neurones

LLorsque la musique fait swinguer les neurones

« On dit souvent que la musique adoucit les mœurs, mais on est loin d’imaginer tous les effets qu’elle peut avoir sur le cerveau. » E. Bigand

Pour ouvrir la saison au Théâtre des Célestins, The Rolling String Quartet, animé par Emmanuel Bigand, enseignant-chercheur à l’Université de Bourgogne – Laboratoire d’étude de l’apprentissage et du développement, nous montrera le pouvoir de stimulation de la musique sur le cerveau en revisitant les grands tubes du répertoire rock et pop des années 60 à nos jours. Quand science et musique combinent leurs effets, vous verrez que le cerveau fait effectivement swinguer ses neurones…
Un opéra scientifico-rock en 3 actes, avec dans les rôles principaux : l’oreille, la musique et le cerveau.

En savoir plus

Jeu-concours : les visites insolites du CNRS

JJeu-concours : les visites insolites du CNRS

Qui n’a jamais rêvé de visiter le plus grand four solaire d’Europe, de découvrir l’histoire secrète de nos légumes, ou encore de se glisser dans la peau d’un astronome ? Le CNRS propose à des groupes de visiteurs tirés au sort de participer à des expériences uniques au sein de ses laboratoires métropolitains entre le 7 et le 17 octobre. Plus d’une centaine de Visites insolites auront lieu dans le cadre de la Fête de la science 2022.

Pour participer, les internautes peuvent candidater du 25 août au 23 septembre 2022, en répondant à des questions scientifiques. Les lauréats seront sélectionnés aléatoirement parmi les personnes ayant répondu correctement afin de constituer des groupes d’une dizaine de personnes au maximum.

Localement, 3 visites sont proposées à Villeurbanne :

Petits secrets et grandes histoires des collections botaniques lyonnaises

Des plantes aux amphibiens : petits et grands mystères des étangs de la Doua

Bioimprimons ensemble un tissu humain vivant…puis débattons des aspects éthiques et sociétaux

 

Découvrir toutes les visites insolites

En savoir plus sur la Fête de la Science

Les pouvoirs méconnus du microbiote, peuple de nos intestins

LLes pouvoirs méconnus du microbiote, peuple de nos intestins

Avec ses 100 000 milliards de bactéries, virus et autres micro-organismes, notre microbiote intestinal n’est pas seulement indispensable à la digestion. On lui découvre aujourd’hui un rôle toujours plus influent sur le système immunitaire, la croissance, et des maladies comme la dépression, le diabète ou la maladie de Crohn.

Longtemps cantonné au rôle de tuyauterie où transitent des aliments, le tube digestif a définitivement gagné ses galons d’organe noble et multifonctionnel. Promu « deuxième cerveau », fort de ses 500 millions de neurones répartis tout le long, notre intestin héberge en effet une foule de bactéries, phages, archées, virus et autres champignons non pathogènes affairés à notre bien-être quotidien. Ces 100 000 milliards de micro-organismes, qui se forment durant l’accouchement à partir de la flore fécale et vaginale maternelle, logent pour l’essentiel dans l’intestin grêle et le côlon, représentent plus de la moitié de nos cellules, et pèsent jusqu’à deux kilogrammes chez l’adulte. Baptisé « microbiote intestinal », cet écosystème n’en finit pas d’intriguer les biologistes.

« Le séquençage haut débit de l’ADN a déjà permis d’identifier plus de mille espèces microbiennes différentes dans l’intestin humain (le métagénome intestinal), mais certaines séquences génétiques ne correspondent à aucune espèce connue, pointe François Leulier, directeur de l’Institut de génomique fonctionnelle de Lyon. Nous sommes donc encore loin de connaître tous les acteurs de cette communauté ». Les interactions qui lient ces microbes entre eux, et celles existant entre cette population et son hôte, sont également constellées de points d’interrogations…

Lire l’article sur CNRS le journal

Les conférences embarquées : 4e édition

LLes conférences embarquées : 4e édition

Embarquez avec un ou une scientifique pour une mini-conférence surprise et confidentielle, sous forme de balade en barque sur le lac du Parc de la Tête d’Or à Lyon !

Pour la 4e année consécutive le CNRS propose des rencontres privilégiées de 20 minutes entre un ou une scientifique, et du grand public en tout petit effectif (2 à 5 personnes… sur une barque !).

Des thématiques toutes plus insolites et originales les unes que les autres pourront être abordées, mais vous le découvrirez seulement une fois à bord ! Qui vous accueillera ? Archéologue, biologiste, mathématicien, généticien, chimiste, géographe, ou peut-être astrophysicien ? Une trentaine de chercheuses et chercheurs vous donnent rendez-vous pour échanger autour de questions de sciences actuelles, drôles ou surprenantes.

C’est quoi les zoonoses ?

CC’est quoi les zoonoses ?

Et pourquoi les étudier par une approche »Une seule santé »

C’est peu dire que nous entendons beaucoup parler de zoonoses, ces maladies infectieuses qui se transmettent de l’homme à l’animal et inversement. La période que nous traversons nous confronte de plus en plus fréquemment et intensément à ces microbes qui franchissent la barrière des espèces. Comprendre les zoonoses et être en capacité de les prévenir et de les gérer au niveau global ou individuel, nécessite de mettre en commun des savoirs très diversifiés.

Il faut pour cela étudier les mécanismes écologiques à l’origine de ces transmissions inter-espèces, identifier les modalités de propagation d’une épidémie au sein de populations humaines et animales, décortiquer les mécanismes intimes des interactions au niveau cellulaire et moléculaire, ainsi que prévoir l’évolution des microbes et leur capacité à s’adapter à de nouveaux environnements ou contourner les moyens de lutte.

Le regard croisé de quatre scientifiques de disciplines différentes, travaillant sur le projet InfectioTron porté par l’Université Claude Bernard Lyon 1, illustrera pourquoi et comment l’approche « Une seule Santé » ou « One Health » vise à répondre de manière intégrée à la problématique des zoonoses.

Intervenants :

  • Fabienne Archer, directrice de l’’UMR754 Infections Virales et Pathologie Comparée (IVPC) ;
  • François-Loïc Cosset, Directeur du Centre international de recherche en infectiologie ;
  • Estelle Loukiadis, directrice scientifique VetAgro Sup ;
  • Fabrice Vavre, directeur de recherche au Laboratoire de biométrie et biologie évolutive – LBBE

Pour en savoir plus :

Semaine écologie, environnement et biodiversité

Ciné-club : Robocop

CCiné-club : Robocop

En partenariat avec le CNRS, l’Aquarium Ciné Café propose un cycle de rendez-vous associant projections de films et rencontres avec des scientifiques.

Ce Ciné-Club nous invite à réfléchir à nos envies, fantasmes, craintes etc. autour des progrès liés à la médecine régénérative et réparatrice, avec la projection du film culte de Paul Verhoeven Robocop (1987).

La projection sera suivie d’un échange avec :

En savoir plus