Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Le long du Rhône : les patrimoines et les créations

LLe long du Rhône : les patrimoines et les créations

Les vidéos de cette conférence cheminent au gré des courants, selon les époques et jusqu’à nos jours, portées par le pouvoir de l’imagination, la relation au sacré et la création artistique face aux dangers du fleuve.

Cette conférence, enregistrée fin 2021, est proposée sous la forme de 6 vidéos.

Intervenants :

  • Nicolas Millet, Administrateur territorial, délégué-adjoint à la Fondation du Patrimoine – Rhône-Alpes – en charge des patrimoines du Rhône,
  • André Julliard, Docteur d’État en ethnologie, auteur de plusieurs ouvrages sur le Rhône et sur le culte de Saint-Nicolas
  • Nadine Guigard, Directrice de projet et Coordinatrice du réseau CAP SUR LE RHÔNE.

 Organisée par : la Confluence des Savoirs et l’Alliance des rhodaniens ; avec la participation de : Cap sur le Rhône.

>> Voir les vidéos :

Pour en savoir plus :

Le long du Rhône : les patrimoines et les créations

Le long du Rhône : Patrimoines et Créations

LLe long du Rhône : Patrimoines et Créations

Cette conférence cheminera ainsi, au gré des courants, selon les époques et jusqu’à nos jours, portés par le pouvoir de l’imagination, la relation au sacré et la création artistique face aux dangers du fleuve.

Intervenants :

  • Nicolas MILLET, Administrateur territorial, délégué-adjoint à la Fondation du Patrimoine – Rhône-Alpes – en charge des patrimoines du Rhône ;
  • André JULLIARD, Docteur d’état en ethnologie, auteur de plusieurs ouvrages sur le Rhône et sur le culte de Saint-Nicolas ;
  • Nadine GUIGARD, Directrice de projet et Coordinatrice du réseau Cap sur le Rhône.

Organisée par :la Confluence des Savoirs, l’Alliance des Rhodaniens et Cap sur le Rhône.

Conférence digitale, avec possibilité de poser des questions aux intervenants en direct par SMS.

Plus d’informations :

Confluence des savoirs

Du sang à la Une : les relations ambiguës entre justice, crimes, médias et opinion publique de 1700 à nos jours !

DDu sang à la Une : les relations ambiguës entre justice, crimes, médias et opinion publique de 1700 à nos jours !

Tout en considérant que quelques progrès ont été faits depuis les foules se déplaçant aux exécutions capitales ou hurlant à la mort lors de certains procès d’assises, Michel Pierre s’interroge sur les effets aujourd’hui des nouveaux moyens de communication avides de dénonciations et friands de rumeurs. Il est accompagné par Anna Kupfer et Serge Sana qui interprètent quelques chants anciens sur ce thème.

En 13 minutes, un condensé de la conférence de la Confluence des savoirs donnée Michel Pierre (historien) Anna Kupfer (Chanteuse) et Serge Sana (Pianiste).

Comment la dentelle du Puy en Velay va sauver la barrière de corail !

CComment la dentelle du Puy en Velay va sauver la barrière de corail !

Deux utopies concrètes pour penser autrement l’économie des communs et le sauvetage de la barrière de corail en utilisant la dentelle du Puy.

David Vallat et Jérémy Gobé nous démontrent qu’en mettant en commun ses compétences et ses convictions, même les utopies peuvent se réaliser !

En 14 minutes, un condensé de la conférence de la Confluence des savoirs données par David Vallat et Jérémy Gobé.

Innovation Sociale : expérimentation territoriale zéro chômeur de longue durée

IInnovation Sociale : expérimentation territoriale zéro chômeur de longue durée

L’innovation sociale, plus particulièrement l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de Longue durée, se situe dans l’ensemble des actions de la Fédération des Acteurs de la Solidarité, Fédération qui regroupe 870 associations de solidarité et organismes qui vont vers et accueillent les plus démunis, et gèrent près de 2 800 structures.

L’expérimentation est à l’œuvre pour cinq ans, en particulier dans le quartier Saint-Jean à Villeurbanne, où a été créée l’Entreprise à But d’Emploi EMERJEAN.

Louis Gallois, qui préside la Fédération des Acteurs de la Solidarité, et le Fonds d’Expérimentation Territoriale contre le Chômage de Longue Durée, a présenté l’historique et le bilan de ces opérations, complété par des témoignages du quartier Saint-Jean de Villeurbanne.

Cette conférence a été organisée le 29 janvier 2019 à Lyon par la Confluence des savoirs et la société EMERJEAN.

> Ecouter

Intervention de Louis Gallois

Témoignages des participants du quartier St-Jean

> Voir

Les vidéos de cette conférence sont visibles sur le site de la Confluence des Savoirs :

Voir les vidéos

Assurer la sécurité alimentaire mondiale : quel rôle pour la France ? | S. Brunel et M. Perrier

AAssurer la sécurité alimentaire mondiale : quel rôle pour la France ? | S. Brunel et M. Perrier

A l’heure du changement climatique, de la persistance des famines, de la métropolisation du monde, des attentes sociétales croissantes en termes d’alimentation (circuits courts, bio, agroécologie, pesticides…), comment nourrir le monde aujourd’hui et demain ? Mais aussi comment continuer d’assurer l’indépendance agricole et alimentaire de la France, aux portes de la région la plus tendue sur le plan de la dépendance alimentaire, l’Afrique, où le prix de la nourriture conditionne la paix sociale ?

Dans le cadre des conférences de la Confluence des Savoirs qui font intervenir une scientifique et une artiste sur des sujets de société.

Sylvie Brunel présentera la géopolitique de l’alimentation et les enjeux politiques, économiques, stratégiques, démographiques et bien sûr écologiques qu’elle soulève. Elle partira de l’actualité, avec la déforestation de l’Amazonie, l’épidémie de peste porcine en Chine, la crise alimentaire du Sahel… Mais elle s’attachera aussi à développer plus particulièrement l’exemple très révélateur et emblématique du maïs, céréale autant traditionnelle, glorifiée par les Mayas, que symbole de la mondialisation et de la « moyennisation » du monde, dite pourtant « secondaire » par la FAO, mais occupant désormais la première place en termes de production, en Amérique latine bien sûr, mais aussi en Afrique et en Chine. Et dont la France est le premier exportateur mondial de semences – non OGM – au monde. Mal aimé, et même souvent décrié en France, le maïs est pourtant une céréale emblématique des défis qu’il nous faut relever….

La présentation de Maire Perrier portera sur des œuvres des collections du musée en lien avec la nourriture et sur l’exemple des cuillères dan de Côte d’Ivoire.

Riche de quelques 2 millions d’objets, les collections du musée des Confluences révèlent l’importance accordée à l’alimentation, partout dans le monde. La préparation des repas, la commensalité et le rapport aux ancêtres, souvent sollicités par de la nourriture, ont donné lieu à une grande variété d’ustensiles et de contenants, des plus modestes au plus richement ornés.

L’exemple des communautés Dan, en Côte d’Ivoire, permettra d’illustrer un rapport ritualisé à la nourriture, où les grands repas communautaires sont organisés sous la supervision d’une femme, reconnue pour sa grande générosité, son caractère aimable et sa force de travail. Pour l’aide dans ses fonctions, elle est accompagnée d’une cuillère, sculptée à son image, qui rappelle aux yeux de toute sa prestigieuse fonction : faire festoyer le village.

Intervenantes :

  • Sylvie Brunel, géographe, économiste, professeur à Sorbonne Université, écrivain, chroniqueuse du magazine 28 minutes sur Arte.
  • Marie Perrier, responsable des productions africaines et océaniennes.

 

Sylvie Brunel

Géographe, économiste et écrivain française, professeur des universités, membre associée de l’Académie royale de Belgique, chevalier de la légion d’honneur, Sylvie Brunel a travaillé pendant plus de quinze années dans l’humanitaire (Médecins sans frontières, Action contre la faim).

Spécialiste des questions de développement, elle travaille depuis la fin des années 1980 sur les questions de la faim, notamment sur la problématique des famines qui constitue le sujet de son habilitation à diriger des recherches (HDR) en géographie et de son doctorat en économie. Elle plaide pour des politiques agricoles qui garantiraient une juste rémunération et une protection foncière des paysans, et pour la diversité des modèles agricoles, à l’heure où la croissance démographique, le changement climatique, la métropolisation du monde et les tensions autour de la nourriture font craindre que l’arme alimentaire ne redevienne un risque majeur. Ecrivain, elle a publié plus de trente livres sur :
– le développement durable, l’Afrique, l’alimentation, dont Plaidoyer pour nos agriculteurs, il faudra demain nourrir le monde, chez Buchet-Chastel (2017),
– des romans, tels Un Escalier vers le paradis (Lattès, 2014), ou encore Frontières (Denoël, 2003) sur l’humanitaire en Afrique.

Elle est aussi l’auteur du Que Sais-Je ? de référence Le développement durable (2004, sixième édition 2018).

Son dernier ouvrage est paru en 2019 : Toutes ces idées qui nous gâchent la vie : alimentation, climat, santé, progrès, écologie… , Paris, JC Lattès.

De nombreux auutres ouvrages sont cités sur le site de la Confluence des Savoirs.

Elle est égalementchroniqueuse régulière du magazine 28 minutes sur Arte et publie une lettre mensuelle électronique, Les Nouveaux Mayas.

Marie Perrier et le musée des Confluences

Marie Perrier est chargée des collections africaines et océaniennes au musée des Confluences qui se composent de plus de 2 millions de pièces venant du monde entier.

Après des études en histoire de l’Art et en anthropologie, elle a travaillé au musée africain de Lyon avant d’intégrer en 2007 l’équipe du musée des Confluences pour produire le parcours permanent. Au service des collections depuis 2011, ses recherches portent sur l’histoire des fonds Afrique et Océanie et plus précisément sur la culture matérielle des populations d’Afrique de l’Est. Elle a récemment publié un article consacré à deux boucliers de Zanzibar  Determination of the geographical origin of leather shields from Zanzibar using ancient DNA tools Journal of Archeological Science Reports (n°19, 2018, pp. 323-333) et un autre sur la donation d’une collection d’art africain au musée des Confluences Désir d’art : la collection africaine d’Ewa et Yves Develon au musée des Confluences, Tribal art (n°91, Printemps 2019, pp. 68-73).

 

En savoir plus :

Confluence des Savoirs

Inégalités territoriales ? | ANNULEE

IInégalités territoriales ? | ANNULEE

©pxhere

 

 

 

Conférence annulée

Gérer la complémentarité économique et culturelle entre grandes métropoles et autres territoires.

Hors des métropoles, point de salut ?

Il y a actuellement un mouvement naturel de concentration du dynamisme économique et social dans les métropoles qui constituent des écosystèmes de croissance et d’innovation et aspirent l’économie nationale. De nombreuses études confirment que la concentration spatiale des activités économiques a un impact positif sur la productivité.

Cette tendance s’observe également pour les activités scientifiques et culturelles qui privilégient l’organisation des évènements importants au « cœur des métropoles », en concentrant, de plus, les savoirs et décision sur une élite.

Dès lors, hors des métropoles, point de salut ? N’y-a-t-il que des gains économiques à tirer d’une concentration spatiale des activités ? Un tel développement économique et culturel conduit-il inéluctablement à une France coupée en deux avec des pôles dynamiques autour de métropoles d’une part et une France « oubliée », « périphérique » d’autre part, rurale ou périurbaine à l’écart de la croissance, condamnée au chômage et marquée par une plus grande pauvreté ?

Olivier Bouba Olga propose de faire émerger un autre « récit territorial », estimant que le « récit métropolitain », aussi séduisant soit-il, ne résiste pas à l’épreuve des faits et que la capacité de création de richesses, d’innovation et d’insertion dans l’économie mondiale n’est pas l’apanage des seules métropoles. A ce stade, il est important d’analyser, plus que cela n’est fait, les autres catégories de territoires — « villes moyennes », « petites villes », « territoires ruraux » « banlieues » — pour montrer ce qui s’y passe, identifier les problèmes et les opportunités auxquels font face les acteurs, ainsi que les réponses à apporter en termes d’action publique.

Lorraine Chenot présentera le parcours artistique La ligne de partage des eaux  qui s’est imposée comme une matrice et une identité liée à l’histoire du territoire et de sa géographie : de cette ligne s’écoulent les eaux qui façonnent les paysages que l’on admire aujourd’hui. Entre océan Atlantique et mer Méditerranée, le Parc naturel Régional des Monts d’Ardèche est situé sur une frontière qui ne divise pas, mais qui relie.

Contrairement à une œuvre dans un musée, soigneusement surveillée par un conservateur, les œuvres en pleine nature sont entretenues, racontées par ceux qui vivent à proximité et les ont vu naître. La ligne de partage des eaux est une des fiertés des habitants du Parc naturel Régional des Monts d’Ardèche et rayonnera au-delà de notre montagne. Elle est ainsi le symbole de l’alliance réussie de l’Auvergne et de Rhône-Alpes.

Intervenants :

  • Olivier Bouba-Olga, Professeur des Universités à l’UFR de Sciences Economiques de l’Université de Poitiers, chercheur en sciences sociales.
  • Lorraine Chenot, Présidente du Syndicat Mixte du Parc naturel Régional des Monts d’Ardèche.

Conférence organisée par : la Confluence des Savoirs (qui fait intervenir sur un sujet de société un scientifique et un artiste)

En partenariat avec : les Journées de l’économie et la Fondation Terre d’Initiatives Solidaires.

Informations et inscriptions sur le site :

Confluence des savoirs

L’art, la domination, la magie et le sacré

LL’art, la domination, la magie et le sacré

Ceci n'est pas un tableau - Art-domination, magie, sacré/Bernard Lahire

Ceci n’est pas un tableau – Art, domination, magie, sacré/Bernard Lahire

Ces 5 vidéos permettent de voir ou revoir la conférence du 16 octobre 2017.

Avec Bernard Lahire, sociologue, professeur de sociologie à l’École normale supérieure de Lyon et membre senior de l’Institut Universitaire de France.
et Nicolas Krief, photographe. qui a mené un long travail sur les accrochages d’expositions.

Cette conférence a été organisée en partenariat par la Confluence des Savoirs et les Journées de l’économie (Fondation Pour l’Université de Lyon).

Pour accéder à ces vidéos : le site de la Confluence des Savoirs

La Géostratégie Internationale de l’Eau

LLa Géostratégie Internationale de l’Eau

5 vidéos permettent de voir ou revoir la conférence du 3 avril 2018 consacrée à la Géostratégie Internationale de l’Eau.
    Des sous-titres sont disponibles en français  et en anglais.
Subtitles are available in english and french.

La présentation d’Erik Orsenna et les échanges avec la salle sont également disponibles en podcast.

Avec Erik Orsenna, économiste, écrivain, membre de l’académie française, auteur d’un livre de référence sur l’avenir de l’eau dans le monde.
et Camille Moirenc, artiste photographe, qui a réalisé un portrait inventaire du Rhône.
Présentation et animation : Elisabeth Ayrault, PDG de la CNR (Compagnie Nationale du Rhône).

Cette conférence a été organisée en partenariat par la Confluence des Savoirs, les Amis de l’Université de Lyon et la Compagnie Nationale du Rhône.

Pour accéder à ces vidéos : le site de la Confluence des Savoirs

Le cerveau de cristal

LLe cerveau de cristal

Montrer l’activité du cerveau s’appliquant à une fonction telle que parler, lire, compter ou simplement penser, voilà désormais ce que rendent possible les progrès récents de l‘imagerie par résonance magnétique, l’IRM : clé de voûte des recherches sur le cerveau, cette technique repose sur des principes physiques généralement méconnus du grand public.

Lors d’une conférence qui a lieu dans le cadre du cycle Confluence des savoirs dans le Grand auditorium du Musée des Confluences, Denis Le Bihan parvient à exposer cette technique de façon rigoureuse et compréhensible.

Voir la vidéo

 

Partenaires :  Musée des Confluences, Club des entreprises partenaires du musée, ENS de Lyon, Association de la Confluence des Savoirs