La ville-forêt – Vers une nouvelle culture urbaine

LLa ville-forêt – Vers une nouvelle culture urbaine

Imaginez une ville réconciliée avec le monde végétal, accueillante pour le vivant et s’inspirant du modèle de la forêt …

Une exposition coproduite par l’Agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise et la Métropole de Lyon, scénographiée et présentée par le CAUE Rhône Métropole.

Elle propose, en cinq temps, d’initier un parcours à la recherche de cette ville-forêt et de construire ensemble notre cadre de vie de demain :

  • OREES. Où villes et forêts se rencontrent
  • REGARDS. La forêt peut-elle transformer l’urbanité ?
  • SYNERGIES. Les 1001 bienfaits de la ville-forêt.
  • SENTIERS. Comment donner corps à la ville-forêt ?
  • ESPACE LABO pour imaginer ce qu’est la ville-forêt, ensemble, ici et maintenant.

Elle se complète de la présentation de trois installations artistiques :

> Partir, refaire, 2020, Awena Cozannet, sculpture
> La forêt, 2020, Joël Gangloff, peinture
> In a sea of trees, 2017, Laurent Perche, dessin

AA VOS AGENDAS

Lundi 14 septembre à 18h | Inauguration de l’exposition

Samedi 19 et dimanche 20 septembre | Les Journées Européennes du Patrimoine : visites commentées et ateliers enfants Habiter la ville-forêt

Samedi 17 et dimanche 18 octobre | Les Journées Nationales de l’Architecture : visites commentées et ateliers enfants Habiter la ville-forêt

En octobre | Échanges professionnels Végétal, sur la ville, j’écris ton nom et ateliers professionnels

Jeudi 19 novembre | Table ronde Penser la ville comme forêt

En novembre | Remix Canopée

 

Plus d’informations, sur :

CAUE

Ville durable ? Ville frugale ?

VVille durable ? Ville frugale ?

Cette table-ronde propose d’interroger la manière de faire la nature en ville plus abordable, plus agréable et plus durable en utilisant moins de ressources (économie de moyens, raréfaction des ressources naturelles, crise économique), en faisant plus vite (économie de temps, urgence climatique, urgence sociale) et en impliquant davantage les collectivités territoriales et les citoyens (partage, ressources locales, le faire soi-même).

A travers les interventions de personnes qualifiées seront abordées et mises en débat ces questions.

Intervenants :

  • Philippe Madec, architecte-urbaniste, (APM) architecture & associé, écrivain et auteur avec Dominique Gauzin Müller (architecte) et Alain Bornarel (ingénieur) du « Manifeste pour une frugalité heureuse »
  • Olivier Jacqmin, jardinier, paysagiste DPLG, société Planteïs, professeur aux départements d’écologie et de projet de l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Versailles
  • Laure Planchais, paysagiste DPLG, agence Laure Planchais, Paysagiste-conseil de l’Etat à la DDT 71, enseignante à l’Institut de Géoarchitecture de Brest

Animée par : Jennifer Buyck, architecte et docteure en esthétique, sociologue, maîtresse de conférences à l’Institut d’Urbanisme de Géographie Alpine et chercheure à l’UMR PACTE, enseignante-chercheure à l’Université Jean-Monnet.

En savoir plus :

CAUE Rhône Métropole

Re-Générations

RRe-Générations

A l’occasion de la semaine du developpement durable, le CAUE ouvre exceptionnellement ses portes.

Venez participer seul, en famille, entre collègues entre amis à une grande partie de Re-générations !

Tentons tous ensemble de faire reculer la date du dépassement planétaire.

Plongez ensemble dans la construction d’ une ville, étudiez et venez débattre avec  vos voisins des différentes stratégies à mettre en place pour relever les défis écologiques soulevés par nos choix de société.

SITE DU CAUE RHONE METROPOLE

 

 

La vie à l’oeuvre

LLa vie à l’oeuvre

L’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon – ENSA Lyon et le CAUE Rhône Métropole vous invitent à venir à la rencontre organisée à l’ENSA-Lyon avec des architectes qui aborderont les questions de l’urbanisme transitoire et de l’architecture modulaire en regard de leurs propres expériences, pratiques et projets.

Cette rencontre, animée par Emiel Lamers, s’ouvrira sur les interventions de Walter Valkenier du studio Valkenier, de Cécile Régnault, de Laurent Graber de l’atelier Looking for architecture.

Elle est organisée en prolongement de l’exposition Hans-Walter Müller // La vie à l’oeuvre présentée jusqu’au 31 mars au CAUE Rhône Métropole.

En savoir plus sur le site du CAUE

 

Exposition La vie à l’oeuvre | Hans-Walter Müller

 » Artiste, architecte, ingénieur, Hans-Walter Müller est tout cela à la fois, mais ce qui le caractérise le plus, c’est son talent de prestidigitateur ! L’apparition et la disparition constituent une partition qu’il rejoue sans cesse et dont on ne se lasse pas. C’est par l’image qu’Hans-Walter Müller arrive aux volumes gonflables. Auteur de machines cinétiques exposées au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris à l’occasion de l’exposition « Lumière et Mouvement en 1967 », c’est le questionnement du support de projection de « l’image-matière » et son désir de le « volumétriser » qui l’amènent à créer le procédé de topoprojection. Il invente alors des « écrans enveloppants », en concevant des volumes gonflables, progressivement pénétrables, dont les parois sont les supports d’images en mouvement. Le rapport image/volume sera le sujet de recherche permanent d’une oeuvre poétique soutenue par une rigueur sans faille. Le volume gonflable, comme bâtiment de spectacle itinérant, fera la notoriété mondiale d’Hans Müller. […]  »

Laurence Falzon, enseignante à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette, commissaire de l’exposition