Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Le monde de l’industrie doit intégrer la notion de limites planétaires dans ses choix

LLe monde de l’industrie doit intégrer la notion de limites planétaires dans ses choix

Dans une industrie, le processus de décision est régi par un grand nombre de paramètres.

Le contexte actuel (la hausse des prix de l’énergie et les problématiques d’approvisionnement..) pousse les industriels à s’interroger sur leurs pratiques. En matière de production de chaleur, cela fait plus de trois années que Yoann Jovet, doctorant au CETHIL, laboratoire spécialiste de l’énergie et de la thermique, se penche sur la question.

Le doctorant étudie les étapes du cycle de vie de la production de chaleur avec un objectif : établir une méthodologie capable d’intégrer les limites planétaires pour aider les entreprises dans leur prise de décision. En d’autres mots : trouver la meilleure alternative, économiquement viable et respectueuse des limites planétaires. Yoann Jovet nous explique.

Gaz, électricité, bois, propane, géothermie… Les sources d’énergie pour produire de la chaleur sont nombreuses et ont chacune leurs avantages et inconvénients. Comment une industrie choisit-elle la « meilleure » source d’énergie pour produire la chaleur nécessaire à ses activités ?

 

>> Article à lire sur :

INSA lyon – recherche

 

Campus du Libre : numérique accessible

CCampus du Libre : numérique accessible

Le libre accessible

Le Campus du Libre est un événement autour du libre organisé par des personnes issues du milieu universitaire (étudiants et personnels) pour les étudiants lyonnais. L’objectif est de partager différents aspects du libre et des communs, allant par exemple du logiciel libre (Linux, Firefox, etc.) aux espaces communs gérés collaborativement (Wikipedia, OpenStreetMap). Il est bien sûr gratuit de participation et de contribution.

Cet événement est avant tout pensé pour les curieux qui auraient envie de venir découvrir cet univers (nouveaux étudiants, non connaisseurs du sujet).

L’édition 2022 sera placée sous le thème du Libre accessible

L’accessibilité est l’aspect sur lequel le libre se doit de performer pour être plus inclusif et faciliter son utilisation. Cette accessibilité se joue sur plusieurs tableaux :

  • L’inclusion du handicap ;
  • Les questions de genre: la place des femmes… ;
  • La question des territoires: l’invisibilité de petites communautés… ;
  • L’accessibilité socio-économique ;
  • L’accessibilité cognitive : le numérique c’est comme tout, ça s’apprend.

Cette journée sera l’occasion de voir en quoi le libre offre des opportunités (ou pas) en termes d’accessibilité et d’inclusivité. Les logiciels libres apportent-ils des réponses citoyennes et partagées là où les logiciels propriétaires cherchent une clientèle en vue de l’accessibilité washing?Le Campus Du Libre a donc l’ambition de réunir celles et ceux qui voudraient témoigner de leur expérience, de leurs observations, de ce qu’ils font au quotidien pour un numérique accessible.

Pour plus de renseignements :

Le campus du libre

Quand la science se met au service de l’humanitaire | The Conversation

QQuand la science se met au service de l’humanitaire | The Conversation

L’Institut National des sciences appliquées – INSA s’est associée à l’ONG Handicap International. Un partenariat qui a pour but de rendre accessible le matériel médical – et notamment les prothèses et orthèses – au plus grand nombre.

Cette interview s’insère dans la série de podcasts « La science au service de l’humanitaire » de The Conversation qui s’intéresse aux collaborations qui peuvent naître de la rencontre entre la science et des organismes humanitaires.

Podcast réalisé par The Conversation le 29 septembre 2022

Intervenants :

  • Jérôme Chevalier, professeur des Universités, adjoint à la direction de la recherche INSA de Lyon enjeu Santé et Bio-ingénierie, spécialiste en Science des matériaux, biomatériaux et dispositifs médicaux – INSA Lyon – Université de Lyon 
  • Pierre Gallien, directeur innovation à Handicap International.

>> Écouter le podcast :

The Conversation

Passeurs d’arts. Un autre regard…

PPasseurs d’arts. Un autre regard…

En quoi et comment des parcours « Arts, Sciences et Ingénierie » sous-tendent-ils l’émergence de carrières d’exception, comme ingénieur, comme chercheur ou comme artiste ?

Parcours artistiques, parcours de vie pour découvrir ou redécouvrir le modèle INSA avec en son cœur les sections Arts-études. Entre formation et culture, elles permettent le développement artistique et culturel, personnel et professionnel des élèves-ingénieurs, par la réalisation de projets artistiques au contact de professionnels du spectacle vivant.
Une invitation à venir explorer ce terreau fertile, ce terrain d’expérimentation à la frontière des sciences, de la technique et des arts.

À travers des courts-métrages « portraits dansés” réalisés par les étudiants de cinéma-études, danse-études et lumière et son et de tables rondes pour penser l’ingénieur humaniste artiste.

Pour en savoir plus :

Passeurs d’arts

 

 

HOLD ON

HHOLD ON

Spectacle en réalité virtuelle

« L’état de suspension est un lieu à risques, un lieu où l’on est confronté à nos peurs et où l’on comprend que ces peurs ne sont qu’une projection de notre esprit. La peur est une chose amusante, elle peut nous bloquer ou nous empêcher de faire ce que nous voulons, mais elle peut aussi être la chose qui nous sauve. C’est une recherche constante d’équilibre. » Corinne Linder.

Les notions de risque et de la mise en danger, sont les sempiternelles problématiques des artistes de cirque. Qu’advient-il d’un corps abîmé ? Comment continuer à vivre à travers sa passion ? L’accident de Corinne Linder a motivé la réalisation de ce court-métrage en réalité virtuelle. Plus qu’un film en VR, HOLD ON est une expérience personnelle qui réconcilie expérience de la scène et sensations d’un.e artiste aérien.ne. Une invitation aux spectateurs-utilisateurs de ressentir, le temps d’un instant, la fragilité de ce moment. Un moment où la chute paraît inévitable, et qui, lorsque celle-ci se produit, suspend à jamais la grâce de l’instant.

Glissez-vous dans la peau des artistes et laissez-vous envahir par les sensations : le risque, le trac, la joie, ou encore l’adrénaline. Équipé de lunette virtuelles, HOLD ON transporte dans l’univers des disciplines aériennes du cirque contemporain. Menant le spectateur des coulisses à la scène, jusqu’à dix mètres en hauteur, HOLD ON lui fera vivre une émouvante aventure vue par les yeux d’un.e artiste aérien.ne.

Événement Chaos Danse 2022
Coproduction Théâtre Astrée – Université Lyon 1 et INSA Lyon

Distribution (film VR) :

compagnie Fheel Concept
Auteure / réalisatrice / direction artistique : Corinne Linder
Postproduction et VFX : Dimitri Soursaz – société AudioGaming / Novelab
Directeur de la Photographie : Theofanis Kavvadas
Ingénieur du son : Tommi Lehtonen
Création musicale : Katja Andersen
Concepteur mouvements de caméra : Antoine Terrieux
Chorégraphe disciplines aériennes, regard extérieur et acrobate : Heini Koskinen
Chorégraphe cirque et acrobaties aériennes : Sanna Vellava
Artistes-interprètes : Corinne Linder, Regina Baumann, Natalie Oleinik, Marina Mezzogiorno-Brown, Sanna Vellava, Antoine Terrieux
Co-production : Quai des Savoirs, Toulouse ; Les subsistances, Lyon ; Novelab, Toulouse
Le projet a aussi été une utilisé comme « proof of concept » du projet Sono Toolkit Cirque et donc indirectement financé par le Ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre de l’appel à projet Services Numériques Innovants (SNI)

Photo © Dimitri Sourzac

Pour en savoir plus :

Théâtre Astrée

 

Nebula

NNebula

Événement Chaos Danse 2022
Coproduction Théâtre Astrée – Université Lyon 1 et INSA Lyon

Avec Nebula, Vania Vaneau aborde le corps humain en relation avec la nature comme la rencontre de champs de forces dans un contexte post-apocalyptique. Dans une sorte d’archéologie du futur, Nebula questionne quels autres rapports au temps, à la fabrication, à la terre et aux chimères pourraient surgir pour dessiner une cosmogonie nouvelle. Quelles mutations et hybridations pourraient advenir du chaos ?

Accompagnée de Celia Gondol, plasticienne et scénographe, Vania Vaneau axe sa recherche dans le rapport à des matières et gestes, à la fois archaïques, telluriques, de métamorphoses et d’apparitions. Il y est question de révéler l’état originel des éléments, de créer des rituels de guérison, de fertiliser l’espace et d’explorer les notions de catharsis et d’extase. Nebula est aussi une traversée vers l’inconnu, un moment d’éclipse pour entrevoir des possibles. Le futur et le passé s’y retrouvent, le passage du temps en spirale nous amène à une « science-fiction préhistorique ».

Distribution

Compagnie Arrangements provisoires
Chorégraphie et interprétation : Vania Vaneau

Scénographie : Célia Gondol
Création musicale : Nico Devos et Pénélope Michel (Puce Moment / Cercueil)
Création lumière : Abigail Fowler
Régie : Gilbert Guillaumond
Remerciements : Kotomi Nishiwaki, Melina Faka, Julien Quartier – Atelier De facto

Film Nebula, processus de création, réalisé par Vincent Laisney
Production : Arrangement Provisoire
Coproduction : ICI – CCN de Montpellier-Occitanie et Stuk- Louvain avec Life Long Burning – projet soutenu par la commission européenne ; centre chorégraphique national de Caen en Normandie dans le cadre de l’Accueil-studio ; Programme Nomades de Nos Lieux communs – Extension Sauvage, Format danse et A domicile, Slow danse avec le CCN de Nantes ; Les SUBS – lieu vivant d’expériences artistiques, Lyon ; Charleroi Danse, centre chorégraphique de Wallonie – Bruxelles ; Le Gymnase – CDCN Roubaix et la Chambre d’eau
Soutien : Région Auvergne-Rhône-Alpes (Aide au projet) ; L’Essieu du Batut ; La Briqueterie CDCN du Val-de-Marne

La compagnie Arrangement Provisoire s’engage avec ses moyens dans une démarche écologique au sein de ses activités. Via la création et la tournée de Nebula, Arrangement Provisoire contribue financièrement à des associations de protection de l’Amazonie et de défense des peuples autochtones.

Photo © Célia Gondol

Gratuit pour les étudiant.e.s et les personnels Lyon 1 et INSA Lyon |12 € plein tarif | 6 € tarif réduit

Stockage de l’électricité : où en est-on ?

SStockage de l’électricité : où en est-on ?

L’amélioration des performances des batteries, la réduction de leur coût (qui a été divisé par 5 entre 2013 et 2018), et leur grande polyvalence permettent de réaliser, sur une même technologie, des systèmes de quelques kW/kWh à des dizaines voire centaines de MW/MWh. Ces innovations ne laissent pas de doute sur l’importance que joueront de plus en plus ces systèmes de stockage dans les réseaux électriques de demain, et surtout, dans nos véhicules pour contribuer fortement à la décarbonation de l’énergie que nous utilisons pour la mobilité.

Cette conviction très partagée a conduit la Société de l’électricité, de l’électronique et des technologies de l’information et de la communication – SEE – à créer un nouveau club technique sur la thématique « stockage et nouveaux moyens de production (SMP) » en 2016. Ce club propose depuis 2017 des conférences en soirée pour présenter et échanger sur les différentes facettes du stockage : panorama général, stockage et réseaux (en relation avec le club Système Électrique), complémentarité EnR et stockage, stockage d’énergie et numérique, électromobilité au-delà du véhicule électrique.

Après Toulouse en 2019, et à l’issue d’une grande période de web-conférences pour cause de crise sanitaire, le Club SMP a le plaisir de venir en Auvergne-Rhône-Alpes présenter ses activités, un état de l’art de la technologie, ainsi que deux exemples de réalisations régionales remarquables. Cette venue sur Lyon crée l’opportunité pour le Club, au-delà des rencontres avec RTE et SGI, d’une visite du Musée Ampère.

> Programme :

18h Accueil – Introduction par Patrick Leclerc, Président du Groupe Régional SEE Rhône Alpes Auvergne Lyon
Présentation du Club Stockage et Nouveaux Moyens de Production et ses activités – Claire Lajoie-Mazenc – Présidente du Club Technique SMP.
Technologies de stockage par batterie : état de lieux et perspectives – Jean Vergnet CRE
Comment tirer le meilleur du stockage par un pilotage intelligent – Stéphane Lascaud – EDF Store and Forecast
Des batteries pour nos véhicules de demain : VERKOR s’installe en Auvergne Rhône-Alpes – Gilles Moreau – VERKOR
19h30 – Table Ronde et échanges avec la salle

Organisé par : SEE – Groupe Régional Auvergne Rhône Alpes– Lyon et Club technique « Stockage et nouveaux Moyens de Production » ; CIGRE Comité National Français ; IEEE – France Section ; INSA Lyon département GE.

En savoir plus :

SEE

« Face aux modes de travail qui évoluent, il faut s’attendre à ce que la ville se transforme »

«« Face aux modes de travail qui évoluent, il faut s’attendre à ce que la ville se transforme »

Le télétravail pourrait-il modifier l’organisation des villes ? Au sein du laboratoire Environnement Ville et Société, Éléonore Gendry, doctorante, étudie de près les mutations urbaines de la Métropole de Lyon. Depuis l’invention de la machine à vapeur, les territoires semblent avoir évolué au rythme des révolutions techniques. Et si leur organisation était désormais concernée par les nouveaux modes de travail de plus en plus numérisés ?

Sous la direction de Jean-Yves Toussaint, enseignant à l’INSA Lyon et responsable scientifique et technique du Labex Intelligences des Mondes Urbains, dont est labellisé son sujet de thèse, Éléonore construit des ponts entre la ville et les habitudes de travail. Elle explique.

>> Lire l’article

Redonner la parole | Visages de la science

RRedonner la parole | Visages de la science

« Je voulais lui permettre de s’exprimer pleinement »

Comment favoriser la communication avec une personne qui ne sait ni parler, ni écrire ? La réponse est donnée par Alexandros Sidiras Galantes, étudiant en 5e année du département télécommunications, services et usages de l’INSA Lyon et créateur de l’application « PicTalk », qui permet aux personnes non-verbales de communiquer avec leur entourage grâce à un simple smartphone.

La solution de communication alternative qu’il a imaginé en mettant en œuvre ses compétences de futur ingénieur a largement séduit le jury des Coups de Pouce Passion de la Fondation INSA Lyon.

Alexandros a créé cette application mobile pour permettre à son petit frère handicapé de dialoguer avec son entourage, au plus juste de sa pensée.

>> Lire l’interview sur :

INSA Lyon

La mécanique du cœur : quand la valve mitrale déraille

LLa mécanique du cœur : quand la valve mitrale déraille

Le cœur : il s’emballe, se serre ou chavire. Et parfois, il tombe en panne

« Boum-boum. Boum-boum ». Il est certainement l’organe le plus symbolique du corps humain : imprimé sur les cartes de Saint-Valentin, dessiné avec les doigts pour dire son amour à sa moitié derrière une vitre ou même, gravé au compas sur une table de classe, la réalité biologique du cœur est pourtant un peu moins tendre.

À peine plus grand que la taille d’un poing fermé, il structure une anatomie extrêmement complexe. Parmi les nombreux éléments qui le compose : la valve mitrale qui impose un sens unique à la circulation sanguine et peut se trouver endommagée avec le temps et conduire à une dégradation progressive de la fonction cardiaque.

Daniel Grinberg est chirurgien cardiaque à l’hôpital Louis Pradel de Bron (HCL), et a récemment soutenu une thèse à l’INSA Lyon. En collaboration avec le laboratoires LGEF1, l’hôpital Mount Sinaï à New York, et son équipe hospitalière au CHU de Lyon, il travaille à l’élaboration d’un outil d’aide au chirurgien pour faciliter les chirurgies valvulaires mitrales et les rendre plus efficaces.

Immersion au cœur de la machine. […]

>> Lire l’article sur :

INSA Lyon – Recherche