Quelles molécules contre le SARS-CoV-2 ?

QQuelles molécules contre le SARS-CoV-2 ?

SARS-CoV-2 est un coronavirus, agent pathogène à l’origine de la Covid-19, pneumonie atypique émergente. La progression de cette maladie a conduit l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à la déclarer urgence de santé publique de portée internationale le 30 janvier 2020, puis pandémie le 11 mars 2020.

L’émergence de SARS-CoV-2, jusque là inconnu de la communauté scientifique, a donné lieu en quelques semaines à une explosion sans précédent de production scientifique, et une course à la mise au point de tests de dépistage, de vaccins et de traitements.

Comment trouver un médicament efficace contre le virus SARS-CoV-2 en un temps record ? Une équipe de scientifiques du Centre international de recherche en infectiologie (CIRI) cherche parmi les molécules déjà existantes. Une course contre la montre qui se déroule in vitro, in vivo et même… in silico.

Un reportage de CNRS Le Journal.

Virus émergents et nouvelles maladies | Webconférence

VVirus émergents et nouvelles maladies | Webconférence

Coronavirus, Zika, Ebola, dengue, chikungunya… des épidémies causées par différents virus émergents se succèdent depuis le début du siècle. Que sait-on de ces agents pathogènes ? D’où viennent-ils ? Comment les combattre et peut-on s’en prémunir ?

Intervenants :

  • Eric d’Ortenzio, médecin épidémiologiste à l’Inserm, coordinateur scientifique du réseau REACTing, consortium multidisciplinaire qui peut intervenir sur toutes les émergences infectieuses
  • Manuel Rosa-Calatrava, directeur de recherche Inserm, codirecteur du laboratoire Virpath, Centre de recherche international en infectiologie – CIRI, à Lyon
  • Astrid Vabret, cheffe de service du laboratoire de virologie, CHU de Caen

Conférence animée par  : Paul de Brem, journaliste scientifique

Suivez cette conférence, en direct sur la page Facebook de Sciences et Avenir :

@Sciencesetavenir

 

La méditation agit directement sur notre stress

LLa méditation agit directement sur notre stress

Désormais objet d’études scientifiques, la méditation apparaît comme un recours efficace contre le stress ou la souffrance en ces temps d’incertitudes et de changements brutaux. Antoine Lutz, chercheur au Centre de recherche en neurosciences de Lyon, revient sur l’utilité de la méditation, et détaille les raisons de l’intérêt des neuroscientifiques pour cette activité.

Lire l’entretien sur CNRS le journal

 

PPour aller plus loin

Covid-19 : Odorat et qualité de vie

CCovid-19 : Odorat et qualité de vie

Alors que beaucoup de patients atteints par le Covid-19 connaissent une perte du goût (agueusie) et/ou de l’odorat (anosmie), plus de 500 chercheurs et chercheuses originaires de 38 pays se sont regroupés pour étudier ce phénomène. Une équipe du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon est impliquée dans ces travaux de recherche, et a lancé une initiative d’information et d’enquête à destination du grand public.

<Du nez au cerveau : un site internet pour s’informer sur l’odorat

La perte brutale de l’odorat et du goût semble désormais être un symptôme caractéristique de l’infection au Covid-19, bien identifié par la communauté scientifique. Si les données de la recherche ne permettent pas encore de comprendre par quels mécanismes le virus peut altérer notre système olfactif, les neurosciences nous livrent de précieuses informations sur le parcours des odeurs du nez jusqu’au cerveau, les liens étroits entre odeurs et mémoire, ou encore les différents troubles olfactifs et les traitements possibles.

À l’initiative du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, un groupe de scientifiques et de médecins français a lancé un site internet d’information grand public, pour mieux comprendre ce qu’est l’odorat et comment fonctionne ce sens.

Consulter le site

<Covid-19, qualité de vie et perte d’odorat : les scientifiques mènent l’enquête

Vous avez constaté une baisse, brutale ou progressive, de votre odorat ? Que vous ayez reçu un diagnostic médical formel d’atteinte au Covid-19 ou non, votre témoignage peut constituer une aide précieuse pour mieux comprendre les possibles modifications sensorielles associées à la maladie, ainsi que leurs conséquences sur la vie quotidienne. Une équipe du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon lance une enquête en ligne, avec l’objectif de mieux comprendre les interactions entre qualité de vie et troubles de l’odorat et du goût dans la population française, notamment en lien avec l’épidémie COVID-19. Ce questionnaire, anonyme, est à compléter en ligne.

Répondre à l’enquête

Comprendre les émoticônes/emojis : de la sémiotique aux sciences cognitives

CComprendre les émoticônes/emojis : de la sémiotique aux sciences cognitives

Nos écrits numériques sont, depuis leur apparition, presque systématiquement accompagnés de petites icônes représentant des visages expressifs, gestes, objets divers… Dans la plupart de ces emplois, ces icônes servent à manifester l’émotion de celui qui parle, de la même façon que le ferait un geste ou une expression du visage dans une conversation en face à face.

Cette conférence vise à fournir quelques clefs interdisciplinaires pour mieux comprendre ces signes et leur rapport à nos émotions.

Intervenants :

  • Mateus Joffily, Groupe d’Analyse et de Théorie Économique Lyon/Saint Etienne
  • Pierre Halté, Laboratoire Éducation, Discours, Apprentissage

Évènement organisé dans le cadre de la Semaine du Cerveau qui a eu lieu du 5 au 20 mars 2019 à Lyon et agglomération

EEcouter la conférence

Des podcasts pour nourrir votre cerveau

DDes podcasts pour nourrir votre cerveau

La Semaine du Cerveau 2020, prévue à Lyon du 14 au 24 mars, n’a pas pu se tenir en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19. Nous vous proposons donc de (re)plonger dans les conférences programmées en 2019 grâce à une série de podcasts vidéo et audio.

« Depuis plusieurs décennies, les recherches sur le cerveau connaissent un développement considérable, avec des approches à différentes échelles : de la cellule aux réseaux de neurones jusqu’à l’organe entier lui-même, en relation avec les autres parties du corps et avec l’environnement.

Les recherches à l’échelle cellulaire ont produit des résultats spectaculaires dans des domaines comme la compréhension du développement du cerveau et le rôle potentiel de certains gènes et de neurotransmetteurs dans le fonctionnement normal et pathologique. De leur côté, les neurosciences intégratives et cognitives permettent de mieux comprendre comment notre cerveau perçoit et agit sur son environnement en fonction de nos expériences passées et des buts à atteindre.

Chez l’Homme, les nouvelles méthodes d’imagerie cérébrale rendent possibles la visualisation de l’ensemble du cerveau en fonctionnement et l’identification des réseaux qui sous-tendent les fonctions cognitives, comme par exemple le rappel d’un souvenir ou la prise de décision.

Au travers des ressources ci-dessous, nous vous proposons de découvrir quelques avancées récentes dans le domaine des neurosciences de la perception, de l’action, de la mémoire, du développement et des addictions. Vous pourrez également vous familiariser avec des travaux qui cherchent à établir un lien entre l’activité de certains gènes et l’apparition de troubles de la cognition.

À vous de jouer pour enrichir votre cerveau ! »

Rémi Gervais, professeur émérite en neurosciences,
Conseiller scientifique de la Semaine du Cerveau,
Centre de Recherches en Neurosciences de Lyon,
Université Claude Bernard Lyon 1

 

Merci à nos partenaires qui ont permis la captation et la mise à disposition de ces ressources.

<De l’erreur à l’apprentissage

[Podcast vidéo] Dans cette conférence à deux voix, nous parlons d’apprentissage. Les enquêtes internationales nous disent que les élèves français préfèrent s’abstenir de répondre plutôt que de commettre des erreurs, mais pourquoi ? On verra que les représentations populaires du cerveau ont eu un effet sur le statut des erreurs en didactique des langues. Puis, à la lumière des neurosciences, nous apprendrons à apprendre. Quels sont les avantages et les applications de l’entraînement cognitif ? Peut-on penser à un entraînement cognitif comme un entraînement sportif ? Mieux comprendre le cerveau, permet-il un meilleur entraînement cognitif ?

  • Intervention de Martine Marquillo, professeure à l’Université Lumière Lyon 2 et membre du Laboratoire Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations

Voir l’intervention

  • Intervention de Charlie Wilson, chargé de recherche à l’Institut Cellule Souche et Cerveau

voir l’intervention

<Les troubles du neurodéveloppement : état des connaissances et enjeux éthiques

[Podcast vidéo] Les troubles du neurodéveloppement recouvrent l’ensemble des anomalies de structure ou de fonctionnement cérébral survenant sur un cerveau en développement. Dans cette conférence, deux spécialistes abordent les enjeux d’une meilleure diffusion des connaissances sur ces troubles, mais aussi les questions éthiques posées par la médecine prédictive.

  • Intervention de Vincent Desportes, professeur à l’Université Claude Bernard Lyon 1, responsable du service de neuropédiatrie à l’Hôpital Femme Mère Enfant/Hospices Civils de Lyon

voir l’intervention

  • Intervention de Damien Sanlaville, professeur à l’Université Claude Bernard Lyon 1, chef du service de génétique à l’Hôpital Femme Mère Enfant/Hospices Civils de Lyon

voir l’intervention

<L’autisme, une maladie génétique ?

[Podcast vidéo] Qu’est-ce que l’autisme ? L’autisme est-il une pathologie déterminée par un défaut génétique ou bien causée par l’environnement ? Qu’est-ce que les avancées du séquençage du génome nous enseignent sur l’autisme ? Existe-t-il des possibilités de traitement ?

  • Intervention de Patrick Edery, professeur à l’Université Claude Bernard Lyon 1, membre du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon

voir la conférence

<Accord musical et accord olfactif : une façon de se représenter le monde

[Podcast audio] L’environnement est très riche sensoriellement. Pourtant, les organismes – dont l’Homme – doivent en extraire rapidement des informations cruciales pour leur survie. En musique comme en olfaction, ils peuvent pour cela percevoir des éléments précis (notes, odorants) ou des combinaisons harmonieuses de ces derniers, des accords. Cela s’observe dès les stades précoces de la vie.

  • Intervention de Laurent Croizier, Opéra de Bordeaux, et Gérard Coureaud, directeur de recherche CNRS au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon

écouter la conférence

<Notre cerveau sous emprise ?

[Podcast vidéo] Nous sommes confrontés dans la plupart de nos comportements à la possibilité d’excès. Par l’analyse du jeu pathologique et de l’anorexie entre autres, Jean Claude Dreher met à jour les mécanismes cérébraux des addictions comportementales. Daphné Bavelier aborde ensuite des cas où la haute consommation d’une activité, telle que le jeu vidéo ou le sport peut avoir, au contraire, des effets vertueux. La discussion aborde ensuite les facteurs qui peuvent amener à des impacts aussi contrastés sur le cerveau et le comportement.

  • Intervention de Jean-Claude Dreher, directeur de recherche CNRS à l’Institut des Sciences Cognitives Marc Jeannerod, et Daphné Bavelier, Neuroscience Center – Université de Genève

voir la conférence

<Comprendre les émoticônes/emojis : de la sémiotique aux sciences cognitives

[Podcast audio] Nos écrits numériques sont, depuis leur apparition, presque systématiquement accompagnés de petites icônes représentant des visages expressifs, gestes, objets divers… Dans la plupart de ces emplois, ces icônes servent à manifester l’émotion de celui qui parle, de la même façon que le ferait un geste ou une expression du visage dans une conversation en face à face. Cette conférence vise à fournir quelques clefs interdisciplinaires pour mieux comprendre ces signes et leur rapport à nos émotions.

  • Intervention de Mateus Joffily, ingénieur de recherche CNRS au sein du Groupe d’Analyse et de Théorie Économique Lyon/Saint-Étienne, et Pierre Halté, maître de conférences à l’Université Paris Descartes, membre du Laboratoire Éducation, Discours, Apprentissage

écouter la conférence

<Réalité virtuelle et cognition

[Podcast vidéo] La réalité virtuelle est un outil récent. Sa qualité réside dans son pouvoir immersif qui permet de plonger l’individu dans un environnement généré par un ordinateur. L’utilisateur a alors l’impression d’y être, comme dans la vie réelle. Les conférencières présentent ici les différentes applications possibles de cette technologie dans l’étude de la cognition et la prise en charge de certaines pathologies.

  • Intervention de Lenaïc Cadet et Hanna Chainay, Laboratoire d’Étude des Mécanismes Cognitifs & groupement d’intérêt économique VR Connection

voir la conférence

<Le pouvoir insoupçonné de la musique sur notre cerveau

[Podcast vidéo] Comment le cerveau perçoit-il la musique et comment la musique peut-elle stimuler le cerveau ? Quels peuvent être ses effets bénéfiques sur le cerveau, sain et pathologique, de l’enfant à la personne âgée ? Les travaux de Barbara Tillmann, neuroscientifique, s’attachent à décrypter les mécanismes cognitifs et neuronaux permettant au cerveau humain de percevoir les structures musicales.

Une conférence musicale exceptionnelle, avec la complicité de Valentin Guichard, pianiste.

  • Intervention de Barbara Tillmann, directrice de recherche CNRS au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon

voir la conférence

 

D’autres ressources sont disponibles ici :

Semaine du cerveau

Masques de protection : la piste prometteuse du recyclage

MMasques de protection : la piste prometteuse du recyclage

Aujourd’hui, les masques chirurgicaux et FFP2 doivent être jetés après quelques heures d’utilisation… Des scientifiques, des médecins et des industriels se sont donc réunis pour explorer les pistes permettant de les réutiliser sans risque.

À Lyon, par exemple, Olivier Terrier, chercheur CNRS au Centre international de recherche en infectiologie, vient de réussir à démontrer que la chaleur sèche à 70 °C détruit très efficacement une charge virale calibrée déposée sur des masques chirurgicaux et FFP2.

Entretien avec le professeur Philippe Cinquin qui nous dresse l’inventaire des méthodes expérimentées par ce consortium, à retrouver sur :

CNRS Le journal

Covid-19 : éclairage sur l’essai clinique mené à Lyon

CCovid-19 : éclairage sur l’essai clinique mené à Lyon

Un essai clinique, baptisé Discovery et coordonné par l’Inserm, a démarré en France pour tester 5 traitements contre le Covid-19. Les premiers patients ont été inclus dimanche 22 mars à Lyon et à l’hôpital Bichat. 

Le professeur Bruno Lina et le Docteur Florence Ader apportent leurs éclairages sur cet essai dans une conférence virtuelle.

Intervenants :

  • Dr. Florence Ader, Service des maladies infectieuses et tropicales – Hospices Civils de Lyon
  • Pr. Bruno Lina, directeur du Centre national de réfrence de la grippe – Centre International de Recherche en Infectiologie – CIRI  à Lyon et coordonnateur au Centre national de référence enterovirus et parechovirus – Hospices Civils de Lyon

EEn savoir plus

Le LabEx Ecofect – Université de Lyon a décrypté les traitements qui vont être proposés aux patients, 4 traitements différents et complémentaires, certains étant des molécules, d’autres une combinaison de molécules :

  • Remdesivir
  • Lopinavir + ritonavir
  • Lopinavir + ritonavir + interferon ß
  • Hydroxychloroquine

Lire l’article sur le site de :

LabEx Ecofect

ANNULE | La semaine du cerveau – Edition 2020

AANNULE | La semaine du cerveau – Edition 2020

Logo-Semaine-du-cerveau

—————————————–

ÉVÉNEMENT ANNULE

—————————————–

 

 

 

 

Pour sa 22e édition, la Semaine du Cerveau à Lyon se place sous le thème : « Moi, mon cerveau, et les autres ».
Voilà qui résume assez bien l’évolution des recherches en neurosciences au cours des dernières décennies.

En effet, confrontés à l’immense complexité du cerveau, les chercheurs ont d’abord développé des approches centrées sur l’étude des fonctions sensorielles et motrices, puis vers l’étude de fonctions cognitives comme la mémoire, le langage, la prise de décision. Ces approches menées jusqu’à la fin du XXe siècle ont un point commun : celui d’étudier un seul cerveau à la fois, celui qui perçoit, agit, dort, décide, se souvient…

Il s’agit de la neurobiologie de l’individu, du « moi », qui utilise ses mémoires et interagit avec l’environnement. Plus récemment, certains scientifiques cherchent à comprendre l’interaction entre individus qui échangent de l’information. Comment partage-t-on les émotions ressenties par les autres et comment pouvons-nous deviner leurs intentions ? Ces questions ont été largement explorées en psychologie, puis en psychologie expérimentale, mais bien des mystères persistent en ce qui concerne les bases neuronales de nos interactions sociales. Les progrès récents reposent notamment sur de nouveaux paradigmes expérimentaux qui placent le sujet en interaction avec d’autres et dont on enregistre l’activité cérébrale : c’est l’étude du cerveau social, « moi et les autres ». Enfin, un thème en pleine ébullition est celui de l’intelligence artificielle et notamment des interfaces cerveau-ordinateur.

Les nombreuses animations que vous offre la Semaine du Cerveau 2020 vous permettront, nous l’espérons, de mieux comprendre votre cerveau, la manière dont il interagit avec les personnes qui vous entourent et avec les interfaces artificielles de conception humaine. Elle ne manquera pas également d’expliciter les questions qui restent à résoudre et les défis qui nous attendent. Les chercheurs et chercheuses en neurosciences de la Métropole de Lyon vous attendent, au nom du Comité d’organisation et de nos sponsors je les remercie chaleureusement pour leur engagement.

Découvrez la programmation sur Lyon :

Semaine du cerveau

 

AA paraître

Prochainement !…

A l’occasion de cette 22e édition de La Semaine du cerveau, Pop’Sciences et le collectif d’organisation de l’évènement réalisent un Pop’Sciences Mag sur la thématique cerveau et émotions.

———————– En ligne début mars 2020 ———————–

Quand le Patient Rencontre la Recherche | QP2R

QQuand le Patient Rencontre la Recherche | QP2R

Aujourd’hui, rares sont ceux qui ne connaissent pas dans leur entourage quelqu’un souffrant d’un cancer ou touché par tout autre pathologie.

C’est pourquoi la recherche, qu’elle soit fondamentale, appliquée ou clinique, a un impact sociétal fort et des enjeux de santé publique majeurs, plus particulièrement grâce à l’apport de techniques de diagnostic de plus en plus précoce, des campagnes de prévention, du développement de thérapies innovantes et de l’amélioration de la prise en charge des patients et de leurs proches.

Dans un tel contexte, il est important de se parler, d’apprendre de l’autre, d’oser poser les questions qui tourmentent, afin de se rassurer, de se savoir entouré et compris.

Des temps d’échanges entre chercheurs et associations impliquées dans la thématique cancer, organisés en 2013, 2015 et 2017 ont rencontré un vif succès. C’est donc tout naturellement que les laboratoires d’excellence DEVweCAN et PRIMES, l’Association Europa Donna et l’Inserm ont souhaité poursuivre l’aventure en 2019, en proposant de s’intéresser à la problématique santé de façon plus globale et d’échanger autour des données du médical, de l’effet de l’espace sur l’os ou encore afin de comprendre en quoi l’étude de l’hibernation de l’ours peut faire avancer à grands pas la recherche médicale chez l’homme…

En 2019, la rencontre QP2R IV se tiend à l’Institut Lumière, un lieu chargé de culture et d’histoire propice à la rencontre autour de sujets d’actualité.

 

VVoir les éditions précédentes

La chaine Youtube de QP2R s’enrichit des conférences de la 3e édition qui a eu lieu en novembre 2017 à l’Aquarium de Lyon.

Venez écouter les chercheurs parler de leur travail et répondre aux questions du public.

Sont disponibles : les conférences des éditions 2015 et 2017.

Voir les vidéos