Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Nomad’s lands. Économies, sociétés et matérialités des nomades

NNomad’s lands. Économies, sociétés et matérialités des nomades

Le Laboratoire Junior Nomad’s lands, de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, organise son colloque final intitulé  Nomad’s lands. Économies, sociétés et matérialités des nomades portant sur l’étude des sociétés nomades à travers le monde, depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours.

Il propose un cadre de réflexion commun et transdisciplinaire propice au développement de nouvelles approches pour analyser les nomades, leurs sociétés, leurs cultures (matérielles ou immatérielles), leurs territoires et les rapports qu’ils entretiennent avec ces derniers.
Les communications s’articulent autour de trois angles de réflexion :

1. Connaissance et gestion des environnements par les nomades

Comment les sociétés nomades interagissent-elles avec leur(s) environnement(s) ? Quelle est l’influence de facteurs environnementaux sur ces sociétés ? Comment les activités nomades transforment-elles les environnements ? Quelles connaissances, quelles perceptions les nomades ont-ils de leur milieu et comment cela influe-t-il sur leur gestion de ressources parfois contraintes ? Dans quelle mesure ces modalités de gestion se transmettent-elles au cours du temps et s’adaptent-elles aux changements environnementaux ?

2. Unité et diversité des cultures matérielles

Peut-on définir des cultures matérielles de la mobilité et du nomadisme ? Quels traits communs retrouve-t-on d’un lieu à un autre et d’une époque à une autre ? Quelles sont leurs divergences ? Qu’emporte-t-on avec soi et, à l’inverse, que laisse-t-on derrière soi ? Que fabrique-t-on à nouveau ? Qu’en reste-t-il dans le temps ? Et quels sont nos outils et/ou nos méthodes pour appréhender la matérialité de cultures qui laissent peu de traces ?

3. Relations entre nomades et sédentaires

Comment envisager les relations des sociétés nomades entre elles ainsi qu’avec les sociétés sédentaires ? Quelles sont les modalités de leur insertion dans les réseaux socio-économiques ou politiques locaux, régionaux, nationaux, macro-régionaux et/ou globaux, qu’ils soient nomades ou sédentaires ? Les contacts et échanges sont-ils à sens unique ? Constate-t-on des transferts culturels ?

Pour en savoir plus :

Labos Junior MOM

affiche du colloque Nomad's Lands

affiche du colloque Nomad’s Lands

 

Les Métiers de la MOM 

LLes Métiers de la MOM 

La MOM, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, rassemble de nombreux métiers dans les domaines de l’archéologie et des Sciences de l’Antiquité, faisant appel à des disciplines à la fois diverses et complémentaires, peu connues du grand public.

« Les Métiers de la MOM » est une exposition destinée à faire connaître les activités de la MOM, mais surtout à mettre en lumière une sélection des différents métiers qui y sont exercés, ainsi que les compétences pluridisciplinaires qui concourent à ces activités.

L’exposition propose une série de panneaux, où l’anecdote et les illustrations rencontrent le discours scientifique, permettant un éclairage nouveau sur les acteurs de la recherche, et mêlant spécialités disciplinaires et métiers d’appui à la recherche.

L’exposition « Les Métiers de la MOM » est un projet développé par l’axe stratégique « Savoirs en société » piloté par Claire Giguet (Archéorient) et Alexandre Rabot (HiSoMA), en collaboration avec le pôle communication et médiation scientifique de la MOM, et les membres de la fédération.

> Pour en savoir plus :

MOM

©Jebulon, CC0, via Wikimedia Commons

Cuisine et archéologie biomoléculaire. Identifier des denrées et des procédés à partir de simples tessons

CCuisine et archéologie biomoléculaire. Identifier des denrées et des procédés à partir de simples tessons

Le cycle des conférences Pouilloux 2022-2023, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec : Cuisine et archéologie biomoléculaire.  Identifier des denrées et des procédés à partir de simples tessons

Les céramiques archéologiques sont des témoins essentiels des pratiques humaines, notamment pour l’alimentation. Même en l’absence de résidus visibles, les molécules constitutives des denrées contenus, ont imprégné la paroi poreuse du conteneur avec laquelle ils étaient en contact direct. L’utilisation de différents protocoles d’extraction de la matière donne accès aux lipides, aux protéines, aux phénols… Les progrès technologiques en chromatographie et surtout en spectrométrie de masse permettent l’identification précise des composés chimiques. L’analyse en haute résolution engendre des métadonnées, caractéristiques des nouvelles disciplines que sont la lipidomique, la protéomique et la métabolomique. L’interprétation des données est délicate et fastidieuse mais, couplée à l’élaboration de référentiels précis et à l’archéologie expérimentale, elle apporte des éléments sur la nature des matériaux élaborés, stockés, cuisinés et sur les modes de préparation.

Conférence présentée par : Nicolas Garnier, chercheur associé aux laboratoires AOROC (Paris) et Chimie Organique et Macromoléculaire (Lille)

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

Les pierres à bâtir de l’île d’Apollon

LLes pierres à bâtir de l’île d’Apollon

Le cycle des conférences Pouilloux 2022-2023, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec : Les pierres à bâtir de l’île d’Apollon

Lieu mythique de la naissance d’Apollon et d’Artémis, la petite île de Délos a eu dans l’Antiquité une importance religieuse, politique et commerciale majeure. Elle est devenue grâce aux fouilles que l’École française d’Athènes y conduit depuis 1873 le plus grand site archéologique de Grèce. Une centaine de maisons, des dizaines de sanctuaires et de monuments publics et plus de trois cents édifices destinés à la production et au commerce y ont été mis au jour, certains dans un état de conservation exceptionnel. Dans toutes ces constructions, la pierre a été le matériau le plus abondamment utilisé. Un programme est en cours qui réunit archéologues, architectes et géologues pour identifier les roches mises en œuvre, en déterminer les origines, en quantifier les volumes et comprendre les raisons de leur choix.
La conférence sera l’occasion de présenter les résultats de cette recherche qui a permis de réaliser une nouvelle carte géologique de Délos, d’en étudier les carrières de gneiss, de granite et de marbre et de déterminer par des dizaines d’analyses l’origine des pierres utilisées entre la seconde moitié du IIIe millénaire et la fin de l’époque hellénistique par tous ceux qui ont construit dans l’île : Déliens, autres habitants des Cyclades, Eubéens, Athéniens, Macédoniens, Italiens, Égyptiens et commerçants originaires du Proche-Orient. Ce programme, qui combine des approches techniques, économiques et esthétiques, éclaire d’un jour nouveau divers aspects de l’histoire de l’architecture grecque.

Conférence présentée par : Jean-Charles Moretti, Directeur de recherche au CNRS, laboratoire IRAA Lyon – MOM

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

Le château de Belvoir en Galilée, une place forte hospitalière en terre Sainte au XIIe siècle : 10 ans de recherches archéologiques

LLe château de Belvoir en Galilée, une place forte hospitalière en terre Sainte au XIIe siècle : 10 ans de recherches archéologiques

Le cycle des conférences Pouilloux 2022-2023, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec : Le château de Belvoir en Galilée, une place forte hospitalière en terre Sainte au XIIe siècle. 10 ans de recherches archéologiques

Le château de Belvoir, édifié en Galilée dans la deuxième moitié du XIIe siècle par les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, a fait l’objet de sept campagnes de fouilles archéologiques depuis 2013. Construit à l’emplacement d’un premier établissement, il se développe selon un plan centré au sommet d’une coulée basaltique dominant la plaine du Jourdain. De l’analyse du chantier de construction jusqu’à l’identification des lieux de vie économique et liturgique (restitution de la chapelle castrale), l’étude de ce site majeur de l’Orient latin, apporte un nouvel éclairage sur une architecture croisée encore insuffisamment étudiée.

Conférence présentée par : Anne Baud, Maître de conférences en archéologie à l’université Lumière Lyon 2, HDR, laboratoire ArAr – MOM, et Anne Flammin, Ingénieure de recherche en archéologie au CNRS,
laboratoire ArAr – MOM

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

Les villes des Lucaniens : recherches à Civita di Tricarico et à Serra del Cedro (Basilicate, Italie)

LLes villes des Lucaniens : recherches à Civita di Tricarico et à Serra del Cedro (Basilicate, Italie)

Le cycle des conférences Pouilloux 2022-2023, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec : Les villes des Lucaniens : recherches à Civita di Tricarico et à Serra del Cedro (Basilicate, Italie)

Alors qu’on a longtemps pensé que les villes étaient concentrées dans les régions côtières d’Italie et que les populations de l’intérieur avaient une organisation territoriale décentralisée et un habitat dispersé, le programme de recherche sur les « villes sans renom des Lucaniens », sous la direction d’Olivier de Cazanove (Université Paris 1-Panthéon Sorbonne) et Stéphane Bourdin (Université Lumière Lyon 2) a mis en évidence l’existence de deux grandes agglomérations urbaines voisines, à Civita di Tricarico et à Serra del Cedro, des IVe-IIe siècles avant J.-C.. Les fouilles et les prospections géophysiques qui y ont été conduites permettent de retracer l’évolution de l’organisation de ces agglomérations, des fortifications, des édifices de culte et des espaces privés.

Conférence présentée par : Stéphane Bourdin, laboratoire HISOMA

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

Le monachisme d’Eucher et sa mémoire, de Lérins à l’Église de Lyon (Ve-IXe siècle). Lieux, textes et culte

LLe monachisme d’Eucher et sa mémoire, de Lérins à l’Église de Lyon (Ve-IXe siècle). Lieux, textes et culte

Le cycle des conférences Pouilloux 2022-2023, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec : Le monachisme d’Eucher et sa mémoire, de Lérins à l’Église de Lyon (Ve-IXe siècle). Lieux, textes et culte

À l’occasion des 80 ans de la collection des « Sources Chrétiennes », une conférence à deux voix retracera le parcours, l’œuvre et la mémoire lyonnaise d’Eucher (370-449), une figure de la littérature lérinienne et de la spiritualité monastique de l’Antiquité tardive. Issu de l’aristocratie gallo-romaine, Eucher mena une vie ascétique sur l’île de Lero (aujourd’hui Sainte-Marguerite), avec sa femme Galla et leurs deux fils, Salonius et Veranus, tout près du monastère fondé sur l’île voisine par Honorat vers 400. Membre influent du mouvement monastique lérinien, il devint évêque de Lyon vers 434-435.

Conférence présentée par : Stéphane Gioanni, laboratoire HISOMA et Laurent Ripart, professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université Savoie Mont-Blanc, LLSETI

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

La « nécropole royale » de Chrysolakkos et les pratiques funéraires à Malia (Crète) pendant la période minoenne

LLa « nécropole royale » de Chrysolakkos et les pratiques funéraires à Malia (Crète) pendant la période minoenne

Le cycle des conférences Pouilloux 2022-2023, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se poursuit avec : La « nécropole royale » de Chrysolakkos et les pratiques funéraires à Malia (Crète) pendant la période minoenne

Malia, fouillé par l’École française d’Athènes depuis plus de 100 ans, fait partie des grands sites palatiaux de la civilisation minoenne qui a fleuri en Crète à l’âge du Bronze. Dans les manuels d’archéologie minoenne, l’ensemble architectural de Chrysolakkos, situé à 500 m au nord du palais de Malia, est régulièrement décrit comme la nécropole royale du Bronze moyen I-II (env. 1900-1700 av. J.-C.). Cependant, la fonction et la date de cet ensemble posent de nombreux problèmes. Un réexamen récent des données ainsi qu’un nouveau relevé et des sondages dans et à l’extérieur de l’édifice en 2019-20 permettent aujourd’hui de mieux comprendre les phases de construction et d’appréhender dans de meilleures conditions la place de Chrysolakkos à l’interface du domaine des vivants et de celui des morts sur le site de Malia.

Conférence présentée par : Sylvie Muller, chargée de recherche au CNRS, laboratoire Archéorient

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

Évolution des côtes sableuses et leur influence sur le développement des villes portuaires antiques de méditerranée

ÉÉvolution des côtes sableuses et leur influence sur le développement des villes portuaires antiques de méditerranée

Le cycle des conférences Pouilloux 2022-2023, organisé par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, se clôture avec : Évolution des côtes sableuses et leur influence sur le développement des villes portuaires antiques de méditerranée

Les côtes sableuses sont des paysages mobiles. Leur géométrie évolue rapidement en réponse aux fluctuations du niveau de la mer, des apports de sédiments, des mouvements verticaux du sol et des interventions humaines. Leur altération produit par touches successives des bouleversements considérables de l’environnement au sein duquel se développent les cités antiques. Le destin de ces cités, leur déclin ou leur renaissance, reflète leur capacité d’adaptation à ces changements. Je présenterai ici les recherches que nous menons actuellement à HiSOMA et Archéorient sur l’évolution de Tyr, en Phénicie (ANR AquaTyr), et d’Orbetello en Etrurie (IDEX TasP, IMU Urbo), en réponse au développement de cordons sableux et de lagunes. En s’appuyant sur ces sites de référence, je présenterai les variations observées autour de ce thème sur d’autres sites où nous intervenons : Olbia-Giens en France, Populonia et Pyrgi en Etrurie, ainsi que Dyrrachium en Albanie.

Conférence présentée par : Gilles Brocard, laboratoires HiSOMA-Archéorient

Cette conférence sera suivie de la remise du prix Marie-Jo Chavane 2023 par l’Association des Amis de la Maison de l’Orient.

> Consulter le programme de notre cycle de conférence sur notre site web, rubrique « Valorisation » :

MOM

Mourir aux confins du delta du Nil

MMourir aux confins du delta du Nil

 Kôm Abou Billou de l’Ancien Empire à l’époque romaine

Le site de Térénouthis-Kôm Abou Billou se trouve à 60 km au nord-ouest du Caire, en bordure du delta du Nil. Occupé depuis l’Ancien Empire (vers 2500 av. J.-C.) et jusqu’au Xe siècle de notre ère, sa fortune a été assurée par sa situation, au débouché de pistes désertiques.

La mission française (IFAO-Hisoma, soutenue par Arpamed) développe depuis 2014 un programme de fouille et de sauvegarde du site, largement menacé par l’extension des cultures environnantes. Les travaux ont porté sur l’urbanisme de la ville, la zone du sanctuaire et l’espace de la nécropole, le plus en danger de destruction.

Les fouilles permettent de documenter l’une des grandes nécropoles de Basse Égypte, jusqu’ici connue principalement par le large corpus de stèles funéraires de Térénouthis. L’exceptionnel état de conservation des vestiges permet, peu à peu, de restituer les rites et pratiques funéraires d’une bourgade provinciale sur la longue durée.

Intervenant : Sylvain Dhennin, chargé de recherche au CNRS, laboratoire HiSoMA, directeur de la mission archéologique de Térénouthis-Kôm Abou Billou (Égypte).