Chalcis, un hub maritime médiéval en Egée

CChalcis, un hub maritime médiéval en Egée

Le port de Chalcis (moderne Chalkida, Grèce) est connu sous le nom d’Euripos, comme le port byzantin de Thèbes, et de Négroponte lorsqu’il devient possession vénitienne à la période des Croisades.
Grâce aux fouilles de sauvetage et aux prospections sous-marines menées par les archéologues grecs et à la contribution de l’archéométrie, l’importance de ce port à la période médiévale a pu être mise en évidence.  Importance également mise en exergue suite à l’enquête menée par les chercheurs de Paphos (Chypre) à Chersonèse (Crimée), de Marseille à Saint-Jean d’Acre.

Intervenante : Yona Waksman, directrice de recherches au CNRS, Archéomètre spécialisée dans les classifications et déterminations d’origine de céramiques archéologiques, laboratoire Archéologie et Archéométrie – ArAr

En savoir plus :

Maison de l’Orient et de la Méditerranée

Les architectures de terre en Méditerranée occidentale

LLes architectures de terre en Méditerranée occidentale

L’architecture de terre dans le Midi de la France, du Néolithique à l’époque moderne

Moins connues que les architectures en terre du Proche Orient, d’Asie centrale, du Maghreb et d’Afrique subsaharienne, les constructions à base de terre crue n’en existent pas moins en Méditerranée nord-occidentale depuis le Néolithique. Également moins spectaculaires, car elles appartiennent surtout au domaine de l’habitat et atteignent rarement une échelle monumentale, elles frappent cependant par la variété des techniques mises en œuvre.

Dans les régions du sud de l’Europe ouvertes de tout temps à des apports culturels et techniques de Méditerranée comme d’Europe continentale, des architectures en terre originales illustrent aussi bien l’appropriation de procédés exogènes que l’invention de solutions nouvelles. Les mécanismes de l’appropriation et la genèse des inventions sont parfois difficiles à saisir. Techniques et architectures s’adaptent à des contextes particuliers, du point de vue historique, environnemental, social ou culturel, ce qui en justifie la diversité dans l’espace géographique et la relative instabilité au cours des siècles.

Intervenants : 

  • Claire-Anne de Chazelles, chargée de recherche au CNRS, laboratoire Archéologie des Sociétés Méditerranéennes Montpellier, membre du Labex Archimede

En savoir plus :

Maison de l’Orient et de la Méditerranée – MOM

 

Enquêtes chez les archéologues

EEnquêtes chez les archéologues

Un trésor ce n’est pas forcément un coffre rempli de bijoux et de pièces en or.

Engagez-vous dans une quête initiatique à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM), façon chasse au trésor. Chaque mission amène l’internaute à consulter des contenus en ligne pour retrouver des indices / un mot clé qui lui ouvre accès à l’étape suivante.

Seul.e ou en groupe, vous incarnez un.e stagiaire qui va devoir aider l’équipe de la MOM à redistribuer des trésors archéologiques égarés par les chercheurs affairés par un déménagement. Chaque objet vous fera découvrir une spécialité ou un sujet de recherche d’un laboratoire via la consultation de différents supports en ligne (vidéo, pdf, site web…).

 

Démarrez l’enquête !

(cliquez sur l’image ci-dessous)

©MOM FR3747

Cette enquête en ligne s’inscrit dans le cadre de la Fête de la science 2020

 

Maison de l’Orient et de la Méditerranée

Retrouvez les autres activités de la Fête de la science 2020 à revivre depuis chez vous

Boire et manger à Lugdunum

BBoire et manger à Lugdunum

Quelques textes anciens permettent d’avoir une idée de l’alimentation des Romains : un livre de recettes, des récits de repas somptueux, une liste d’ingrédients, quelques consignes relatives à des régimes spécifiques … Il s’agit assez rarement d’une description précise de repas ordinaires, encore moins des pratiques alimentaires en Gaule romaine.

Quelles sont les sources disponibles pour approcher l’alimentation des habitants de Lugdunum et peut-on avoir une idée de l’évolution de leurs pratiques alimentaires depuis l’installation de la colonie de Plancus, en 43 av. J.-C. jusqu’à la période de l’Antiquité tardive ?

Une synthèse des données disponibles, rassemblées à l’occasion de la réalisation de l’exposition « Une salade César ? L’alimentation romaine de la taverne au banquet », sera proposée lors de cette conférence.

Intervenante : Cécile Batigne-Vallet, chargée de recherche au CNRS, directrice du laboratoire ArAr

En savoir plus :

MOM

Les vidéos de la MOM – Maison de l’Orient et de la Méditerranée

LLes vidéos de la MOM – Maison de l’Orient et de la Méditerranée

La Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, communément appelée MOM, est une fédération de recherche placée sous les tutelles de l’Université Lumière Lyon 2 et du CNRS, ainsi que de l’Université Claude Bernard Lyon 1, l’Université Jean Moulin Lyon 3, l’ENS de Lyon, l’Université Jean Monnet de St-Étienne et Aix-Marseille Université.
Ses domaines de recherche concernent l’étude des sociétés anciennes sous tous leurs aspects, de la Préhistoire au monde médiéval. Ses champs d’étude couvrent les pays méditerranéens, le Proche et le Moyen-Orient, ainsi que le territoire métropolitain.

La fédération regroupe et héberge aujourd’hui quatre laboratoires dont l’antenne lyonnaise du laboratoire IRAA d’Aix-en-Provence et depuis le 1er janvier 2019, le laboratoire junior Frontière.s.

La MOM vous propose une chaîne Youtube pour retrouver l’ensemble des vidéos réalisées par les laboratoires de recherche de la MOM, missions de fouilles, conférences scientifiques, conférences grand public…

>>> Suivez toutes les actualités de la MOM 

 

>> Voir les vidéos : Les vidéos de la MOM

 

Le sanctuaire romain de la déesse Vacuna à Montenero Sabino, Italie

LLe sanctuaire romain de la déesse Vacuna à Montenero Sabino, Italie

Un nouveau chantier de fouille-école de l’Université Lumière Lyon 2 s’est ouvert le 15 juin 2019 sur la commune de Montenero Sabino en Italie, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Rome. Il concerne le lieu-dit « Leone », situé dans une vallée des Apennins sur le territoire des Sabins antiques, conquis par Rome dans la première moitié du IIIe s. av. J.-C.

Bien que connu des prospecteurs et archéologues locaux, il n’avait jamais fait l’objet de recherches jusqu’à ce jour.

Ce chantier est codirigé par Aldo Borlenghi et Matthieu Poux, enseignants-chercheurs à l’Université de Lyon et membres d’ArAr, en collaboration avec l’Université de Naples, ainsi que des laboratoires de recherche et communes d’Italie.

  • Aldo Borlenghi, maître de conférences en archéologie et histoire de l’art du monde romain à l’université Lyon 2, laboratoire ArAr
  • Matthieu Poux, professeur en archéologie romaine et gallo-romaine à l’université Lyon 2, laboratoire ArAr

 

Découvrez la fouille du sanctuaire

 

L’archéologie sous-marine et portuaire en Tunisie : cadre, bilan et perspectives

LL’archéologie sous-marine et portuaire en Tunisie : cadre, bilan et perspectives

 Une conférence dans le cadre du cycle de conférences Jean Pouilloux, Histoire et archéologie.

Intervenant :

  • Dr Ahmed Gadhoum, chargé de recherche au département d’archéologie sous-marine, de l’Institut national du Patrimoine, Tunisie, ancien conservateur du site de Carthage, Patrimoine mondial de l’Humanité.

 

En savoir plus :

MOM

Recherches archéologiques en Azerbaïdjan

RRecherches archéologiques en Azerbaïdjan

Du Néolithique à l’âge du Fer, le Sud Caucase a joué un rôle charnière entre des cultures radicalement différentes tout en développant ses propres trajectoires.

Pour célébrer dix ans de coopération franco-azerbaïdjanaise, une exposition a été inaugurée en juillet dernier au Musée national d’art d’Azerbaïdjan. Les panneaux présentés à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée – MOM reprennent une partie de cette exposition…

En savoir plus :

MOM

 

Où il repose, vous ne devrez pas le déranger ! Tombes et inscriptions funéraires au Proche-Orient ancien, IIe-Ier millénaires av. J.-C.

OOù il repose, vous ne devrez pas le déranger ! Tombes et inscriptions funéraires au Proche-Orient ancien, IIe-Ier millénaires av. J.-C.

Où il repose, vous ne devrez pas le déranger ! Tombes et inscriptions funéraires au Proche-Orient ancien, IIe– Ier millénaires av. J.-C.

Virginie Muller, maître de conférences en assyriologie à l’université Lyon 2,
responsable du Diplôme Universitaire en Assyriologie et Archéologie du Proche-Orient, laboratoire Archéorient – MOM

Le Proche-Orient, berceau de l’écriture cunéiforme, nous a livré plus d’1 million de textes de nature variée mais seulement une vingtaine d’inscriptions dites « funéraires », qui datent pour la plupart du IIème et du Ier millénaire av. J.-C.
Elles ont été rédigées sur différents supports trouvés dans les tombes : tablettes en argile ou en pierre, cônes, éléments architecturaux et divers objets. Ces inscriptions comportent le plus souvent la désignation du défunt, bien souvent royal, et de la tombe, ainsi que des malédictions et bénédictions plus ou moins élaborées.
Bien que peu nombreux, ces textes apportent un éclairage précieux à notre connaissance des tombes et des défunts, en particulier de leur rapport à la mort et à l’éternité.

Le sanctuaire romain de la déesse Vacuna à Montenero Sabino

LLe sanctuaire romain de la déesse Vacuna à Montenero Sabino

Déesse romaine, à l’origine sabine, Vacuna était assimilée à Bellone, à Cérès, à Diane, à Minerve ou à la Victoire. Chez certains auteurs de la Renaissance indiquaient qu’elle présidait au repos (vacance) des champs.

Assimilée sous l’Empire à la déesse Victoria, la dea Vacuna entretenait probablement aussi un lien avec le culte de l’eau et ses vertus curatives et pourrait être mise en relation avec le cours d’eau qui s’écoule en contrebas du site qui fait aujourd’hui l’objet de fouilles. Le projet d’étude du sanctuaire, remarquable par son état de conservation, compte sur l’apport d’une équipe composée de spécialistes des laboratoires ArAr et Archéorient, avec la participation de professionnels italiens.

Après les sondages effectués en 2019, grâce au soutien financier de l’Université Lumière Lyon 2 et de la MOM, il a été possible de réaliser en 2020 une campagne dédiée aux approches non invasives (prospections géophysiques, LIDAR, Laser scanner 3D), qui ont permis d’élargir les connaissances sur le sanctuaire romain de la déesse à Montenero Sabino.

Dès 2021, un nouveau chantier-école permettra de comprendre pour la première fois un lieu de culte dédié à cette déesse. Il permettra également d’assurer la formation professionnelle et scientifique des étudiants en archéologie de l’Université Lumière Lyon 2.

Intervenant :

  • Aldo Borlenghi, maître de conférences en archéologie et histoire de l’art du monde romain à l’Université Lumière Lyon 2, laboratoire ArAr-MOM
Programme des conférences Pouilloux de 2021 bientôt disponible.
En savoir plus :

MOM

Le fil d’ArAr