Pop'Sciences Mag a reçu le prix de la "PLUME D'OR" lors de la cérémonie du Prix de la presse et de l'information territoriale 2021.

Découvrez le !

La transition énergétique dans la Métropole de Lyon et la Région Auvergne Rhône-Alpes

LLa transition énergétique dans la Métropole de Lyon et la Région Auvergne Rhône-Alpes

Comment la Transition énergétique se poursuit-elle dans les deux principales collectivités d’Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne Rhône-Alpes et la Métropole de Lyon ? 

Deux conférenciers vous présenteront :

  • La mission énergie de la Métropole

L’action de la mission énergie de la Métropole vise largement à diffuser des informations, à sensibiliser et à soutenir l’émergence de projets.

  • Le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement durable, et d’Egalité des Territoires (SRADDET) de la Région

Actuellement, les territoires déploient ce schéma régional . Sur le plan énergétique, il prévoit une réduction des consommations et le développement des énergies renouvelables.

La région est particulièrement active dans le solaire, biométhane et la biomasse.

Au cours d’une conférence fin 2019, ces deux collectivités avait abordé le thème de la transition énergétique. 160 personnes avaient participé à cette rencontre à à l’ INSA Lyon – Département Génie Électrique.

L’intérêt de la rencontre proposée début 2021 reste entier, car les collectivités accentuent leur engagement énergétique, à plusieurs niveaux. Nos conférenciers, ingénieurs, présenteront la démarche technique au cœur de la mise en œuvre de décisions politiques. Il est encore trop tôt pour évoquer précisément les orientations annoncées par la majorité écologiste issue du scrutin de juin 2020. Toutefois, nous présenterons des impacts possibles. Il sera aussi pertinent de préciser les objectifs de la stratégie climatique de la Métropole et ceux SRADDET pour 2030. En effet, a consommation d’énergie au niveau de la collectivité ne représente qu’environ 5% de la demande du territoire. Il est dès lors important de mesurer comment les acteurs (entreprises, bâtiment, ménages) s’inscrivent dans la stratégie du territoire.

Pour en savoir plus, consulter le site :

IESF

Quel est le devenir de l’humain face au numérique

QQuel est le devenir de l’humain face au numérique

A l’heure de l’intégration massive des technologies numériques, il devient vital de savoir si c’est l’homme qui gère le(s) système(s) ou si l’homme est devenu dépendant pour ne pas dire esclave d’un monde qui le domine.

En effet, les procédés industriels ont développé des outils informatique, puis numériques qui ont envahit nos activités et modes de communication.

Pour tenter de répondre à cette question, deux experts nous donneront leur point de vue et nous éclaireront sur les perspectives que nous pouvons entrevoir autour des sujets suivants :

> Comment le numérique transforme notre relation à la matière et à autrui ?

Les nouveaux matériaux ont des propriétés souvent modulables et portent en eux-mêmes la logique de leur structure (calcul numérique). Ainsi, avec la connectique, ils deviennent interactifs. Leur action se déploie au-delà de leurs propres limites physiques . Peut-on concilier complexité des matériaux et soutenabilité des matières ?

Les outils numériques mettent tout « à portée de nos doigts » (tactilité digitale). Ils transforment le rapport de l’individu à son propre corps, sa représentation, sa relation aux autres (coprésence digitale). Quels nouveaux modèles imaginer pour représenter ce monde hybridé par les technologies ?

La crise sanitaire a accéléré la nécessité de la transformation numérique : télé-travail, télé-enseignement, télé-médecine… Il a fallu identifier de nouvelles façons de communiquer. N’y a-t-il pas un risque que le « tout digital » s’impose comme une nouvelle norme après la crise ?

> Les relations entre corps et espace au fil du temps : technique et formes de représentation

Le développement des technologies numériques modifie la relation humaine au monde : tant à l’espace physique – les objets, l’architecture, la ville – qu’à l’espace social – son propre corps et celui des autres.

On se propose alors de questionner l’histoire de l’espace architectural à partir du corps humain : ses proportions, ses dimensions et sa représentation.

Ainsi, au fil du temps, l’art et l’architecture ont rôle attribué un rôle au corps humain. On soulignera donc, les étapes signifiantes de ce parcours marqué par l’évolution technique. De là, se façonnent réciproquement l’humain et l’espac.

Intervenants :

  • Christine Browaeys, ingénieur et sociologue
  • Alessandro Vicari, architecte

Organisée par :  IESF Lyon RA

En savoir plus :

IESF – Ingénieurs et scientifiques de France