Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences. TOUTE L'EQUIPE POP'SCIENCES VOUS ADRESSE SES MEILLEURS VŒUX POUR 2023.

EN SAVOIR PLUS

Les galaxies: simple ilots d’étoiles, cannibales, ou dragon ?

LLes galaxies: simple ilots d’étoiles, cannibales, ou dragon ?

Les galaxies peuvent apparaître comme spirales, ou elliptiques. La  formation des galaxies est un processus complexe, inattendu et à l’origine de la formation des étoiles et donc du Soleil.

Cet exposé reprendra les avancées récentes sur l’évolution des galaxies, présentera un exemple de modélisation simplifiée, discutera du rôle des vents galactiques et de la matière dite manquante. En effet, seulement 20% de la matière  se trouve dans les galaxies.

Pour en savoir plus :

SAL

Mystérieuses étoiles à neutrons

MMystérieuses étoiles à neutrons

©Pexels

Pourquoi les propriétés des étoiles à neutrons sont-elles si difficiles à prédire ? En quoi leur observation pousse les scientifiques aux limites des moyens actuels ? À quoi peuvent-elles nous servir ?

 

Après un petit rappel historique de la découverte fortuite des étoiles à neutrons en 1967, voici quelques questions actuelles à l’interface entre l’astrophysique et la physique de l’infiniment petit qui seront illustrées dans cet exposé.

 

Société astronomique de Lyon

Les nuits des étoiles

LLes nuits des étoiles

Depuis 1991, les Nuits des étoiles sont animées par des équipes d’astronomes bénévoles.

La Société Astronomique de Lyon – SAL vous invite à venir admirer ensemble le premier quartier de Lune, la planète Saturne et le lever de Jupiter…  Et peut être quelques étoiles filantes des Perséides !

Pour en savoir plus :

Nuit des étoiles

©SAL

Astronomie gravitationnelle

AAstronomie gravitationnelle

Le réseau d’interféromètres de seconde génération constitué des détecteurs Advanced LIGO et Advanced Virgo a permis les premières détections d’ondes gravitationnelles ainsi que la naissance d’une nouvelle astronomie. Après presque 2 années d’améliorations et de réglages ces interféromètres viennent d’entamer leur 3e prise de données scientifiques, pendant laquelle de nouveaux évènements sont attendus.

Lors de la conférence, l’intervenant abordera les principaux défis technologiques qui ont dû être relevés pour détecter les ondes gravitationnelles. Il discutera également des principaux résultats des prises de données passées, ainsi que les perspectives à court et moyen terme.

Intervenant : Romain Gouaty du LAPP – Laboratoire d’Annecy de Physique des Particules

En savoir plus :

Société astronomique de Lyon – SAL

Observations de Mercure : un évènement astronomique rare !

OObservations de Mercure : un évènement astronomique rare !

Le 11 novembre 2019 se produira le transit de Mercure, c’est-à-dire le passage de Mercure devant le Soleil.

Nous vous proposons de venir partager cet évènement astronomique rare à l’Observatoire de Lyon, en observant avec nos instruments et avec ceux de la Société Astronomique de Lyon le disque de Mercure sur le Soleil.

Des explications du phénomène et de son intérêt scientifique complèteront les observations. Saviez-vous que c’est le transit de Vénus qui a permis historiquement la première détermination précise de la distance Terre-Soleil ?

N’hésitez pas à nous rejoindre s’il fait beau, le prochain transit ne se produira qu’en 2032 !

Rendez-vous sur le site historique de l’Observatoire à Saint-Genis-Laval : observations en continu de 13h jusqu’au coucher du Soleil à 17h30. 

Important: en cas de mauvais temps, risque d’annulation des observations.

Merci de vérifier les informations sur le site de l’Observatoire de Lyon dès la veille au soir.

plus d’informations sur le site de l’Observatoire

La Nuit des étoiles

LLa Nuit des étoiles

Affiche de la Nuit des étoiles le 2 août à Saint-Genis-LavalDans le cadre de la Nuit des étoiles organisée par l’Association Française d’Astronomie – AFA, la Société Astronomique de Lyon vous propose une soirée d’observation publique du ciel.

Le spectacle commence autour de 21 h 30, lorsque le Soleil est couché, avec l’apparition de la planète Jupiter, la géante de gaz. La deuxième planète visible est Saturne, la géante aux anneaux. Au-delà de ces deux planètes géantes vous pourrez bien sûr observer les étoiles et constellations classiques du ciel de nuit estival et peut être la galaxie d’Andromède et de nombreux amas.

Société astronomique de Lyon

L’âge sombre de l’Univers

LL’âge sombre de l’Univers

300 000 ans après les fulgurances du Big Bang, avec le refroidissement dû à l’expansion, la matière baryonique (celle dont nous sommes faits) devient un gaz neutre et transparent. L’Univers plonge alors dans une obscurité glacée.

Le milliard d’années qui suit échappe à la portée de nos instruments : trop tôt, trop loin. Ainsi deux évènements majeurs qui ont dû se produire sur cette période nous échappent : l’apparition des premières étoiles, et, plus tard, la re-ionisation du gaz par leur rayonnement. Ceci est bien frustrant, car ces deux dates sont essentielles pour comprendre la formation des galaxies qui va suivre peu après.

Le conférencier décrira comment en 2018, à partir d’une mesure originale du spectre du rayonnement de fond cosmologique dans les ondes métriques, on a réussi à dater ces événements, confirmant au passage la validité d’une hypothèse émise dès 1952 par M. Woothuysen, à partir d’un raisonnement assez subtil.

Mais la réalité va parfois au-delà des attentes, et nous aboutirons à une surprenante conclusion…

Intervenant : Francois Sibille, astronome

 

Société astronomique de Lyon – SAL

 

Mission Juno

MMission Juno

Le satellite Juno est entré en orbite autour de Jupiter le 5 Juillet 2016 et collecte depuis une masse considérable de données : champ gravitationnel, champ magnétique, abondance d’ammoniaque, émissions polaires, photographies de haute qualité …

Notre compréhension de Jupiter est améliorée, raffinée, et même en partie changée par une telle précision d’observation. Lors de cette conférence, Florian Debras évoquera les contributions majeures apportées par Juno dans l’étude de Jupiter. Notamment, Juno permet de contraindre les vents jusqu’à plusieurs milliers de kilomètres de profondeur, ainsi que la composition globale de la planète jusqu’à son cœur (si tant est qu’il y en ait un).

L’apport de Juno n’étant pas limité à ces seuls aspects, il évoquera aussi la structure étonnante du champ magnétique, la beauté particulière des pôles de Jupiter et la composition de l’atmosphère, de la tâche rouge aux jets équatoriaux.

 

Société astronomique de Lyon

La Nuit des étoiles

LLa Nuit des étoiles

Dans le cadre des Nuit des étoiles organisées par l’Association Française d’Astronomie – AFA , la Société Astronomique de Lyon – SAL vous propose une soirée d’observation du ciel.

Ce sera l’occasion d’assister au coucher de Vénus, de découvrir Mars, petite sœur de la Terre, qui sera au plus prés de la Terre, mais aussi de voir les planètes géantes Jupiter et Saturne au travers les télescopes des membres de la SAL.

Site de la SAL

Nuit des étoiles 2018

Les toutes premières galaxies

LLes toutes premières galaxies

Regarder loin, c’est regarder dans le passé…

A l’aide des télescopes les plus puissants sur Terre, il nous est maintenant possible de voir la formation des premières galaxies et de leurs étoiles, témoins d’un passé plus ancien que la Terre elle-même. Pour capter leur faible lumière, les astronomes utilisent des télescopes et instruments toujours plus puissants, tels le spectrographe MUSE ou le futur télescope spatial James Webb.

L’intervenant vous présentera quelques-unes des toutes dernières découvertes sur ces galaxies, qui nous renseignent sur cette époque encore méconnue.

Intervenant : Johan Richard

Dans le cadre des conférences de la SAL, Société Astronomique de Lyon / Observatoire

En savoir plus : site de la SAL