Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Biennale du Comics

BBiennale du Comics

Les Bibliothèques Universitaires Lyon 3 lancent la première édition de la Biennale du Comics.

Organisée tous les deux ans en partenariat avec l’association BDCinéGoodies, elle explorera les manières dont les comics, dans toute leur diversité, peuvent nous aider à appréhender certaines grandes questions auxquelles nous sommes quotidiennement confrontés, qu’elles soient sociales, culturelles ou géopolitiques.

Du 29 avril au 3 mai 2024, participez à une grande diversité d’événements (rencontres, masterclass, projection-débat, ateliers de dessin…) autour de l’univers du comics et son influence dans la culture populaire et médiatique

Découvrez le programme de la Biennale du Comics et inscrivez-vous ici : https://bu.univ-lyon3.fr/biennale-du-comics

Femmes et Gouvernance : quels enjeux ? | Cycle « Question de société »

FFemmes et Gouvernance : quels enjeux ? | Cycle « Question de société »

Olympe de Gouges soulignait déjà en 1791 l’importance de restituer aux femmes leurs droits naturels, injustement usurpés par les préjugés. Aujourd’hui, l’implication des femmes dans la gouvernance est reconnue comme cruciale pour le développement et la performance durable, la prospérité et la paix. Représentant environ la moitié de la population mondiale, elles offrent des perspectives uniques et essentielles à une prise de décision équilibrée et inclusive. Malgré les avancées significatives, les femmes restent largement sous-représentées dans les instances décisionnelles à tous les niveaux, entravées par des obstacles socio-culturels profondément ancrés et le fameux « plafond de verre ».

Les lois telles que la Copé-Zimmermann et la Rixain en France ont marqué des pas significatifs vers cet objectif, révélant la nécessité et l’efficacité économique de l’inclusion des femmes dans les postes de direction. Si des progrès sont réels, la route est encore longue pour déconstruire les stéréotypes de genre et encourager une représentation équitable des femmes dans les sphères de décision.

Dans le cadre de la Journée internationale du droit des femmes, les bibliothèques universitaires Lyon 3 vous invitent mardi 19 mars à 18h30 pour une conférence sur les enjeux des femmes dans la gouvernance.

Intervenante : Marie-Christine Chalus, directrice générale de l’iaelyon – Université Jean Moulin Lyon 3 et professeure des universités.

Marie-Christine Chalus présentera ses travaux sur le sujet en trois grands axes :

  •  La représentation des femmes dans les conseils d’administration et autre instance de gouvernance ;
  • La place des femmes investisseurs dans l’écosystème entrepreneurial ;
  • Les femmes et le financement de leur projet de création d’entreprise

Pour en savoir plus :

Question de société

Festival Identités Croisées #2

FFestival Identités Croisées #2

Après une première édition en septembre 2022, voici la seconde édition du festival Identités Croisées. Faisant se rencontrer éducation populaire et recherche universitaire sur les migrations, le festival propose une programmation mêlant conférences, soirées culturelles, expositions interactives pour déconstruire les préjugés sur les migrations, visant à changer les regards.

En partenariat avec : l’association e-graine Auvergne Rhône Alpes, cet événement bénéficie du soutien du Service général des Relations Internationales.

>> Au programme :

  • Des expositions : du mardi 6 au samedi 17 février | Profitez de visites guidées par l’équipe e-graine.
  • Des conférences : mardi 13 et Jeudi 15 février.
  • Des soirées culturelles, projection-débat, table ronde : mercredis 7 et 14 février.

>> Pour plus d’information rendez-vous sur le site :

Université Jean Moulin Lyon 3

Juger un chef d’état pour des crimes internationaux, est-ce possible ?

JJuger un chef d’état pour des crimes internationaux, est-ce possible ?

Traditionnellement, le droit constitutionnel et le droit international protègent les chefs d’état de toutes poursuites pénales. Pourtant, deux mandats d’arrêt ont récemment été délivrés contre Bachar al-Assad et Vladimir Poutine. Ces poursuites déboucheront-elles sur un jugement ? A quelles conditions ?

Les Bibliothèques universitaires de l’Université Jean Moulin Lyon 3 vous invitent pour une conférence sur la justice pour les chefs d’état.

Intervenante : Mathilde Philip-Gay, professeure de droit public à l’Université Jean Moulin Lyon 3 et spécialiste de la responsabilité pénale des chefs d’état, nous présentera ses travaux sur le sujet.

Pour en savoir plus :

Université Lyon 3

Résistance(s) : la Liberté en Lumière(s)

RRésistance(s) : la Liberté en Lumière(s)

La Cour Sud de la Manufacture des Tabacs sera mise en lumière avec le projet « Résistance(s) : la Liberté en Lumière(s)« . Pour la 2e fois consécutive, l’Université Jean Moulin participe à la programmation officielle de la Ville de Lyon pour la Fête des lumières.

Ce projet a été conçu par les étudiants de sa Licence professionnelle « Conception et Management en Éclairage », portée par l’iaelyon et  SUP Bellevue Assomption Lyon, et par l’entreprise IntensCity.
Issus de formations très variées (filière technologique, design espace, événementiel, domotique, génie civil, architecture, …) les étudiants présenteront au public, pendant ces 3 soirées, leurs créations originales audiovisuelles à travers différentes scénographies.

L’année 2023 est une année particulière pour l’Université Jean Moulin Lyon 3. Elle marque le cinquantième anniversaire de sa création et le 80e anniversaire de la mort de Jean Moulin. À cette occasion, et pour clore le programme des 50 ans de l’Université, l’établissement souhaite placer sa deuxième participation à la Fête des Lumières sous le signe du thème : « Résistance(s) : la Liberté en Lumières ».

Il s’agit de mobiliser les valeurs incarnées par Jean Moulin – la résistance à l’oppression, les valeurs de la République, le culte de la liberté – et de les mettre en résonance avec les combats de ceux qui se sont engagés ou s’engagent sur le front de la défense des libertés fondamentales. L’objectif est de mettre en lumière et en scène ces valeurs communes, autour de la figure symbolique de Jean Moulin.

Le projet a été coordonné par Pierre Morat, enseignant, Aurélien Soustre, responsable du diplôme pour l’iaelyon, Valérie Humeau, responsable du diplôme pour SUP Bellevue Assomption Lyon, Stéphane Nivet, directeur de la Communication de l’Université Jean Moulin et Pierre-Yves Toulot, pour la société IntensCity, qui a animé le coaching artistique avec les étudiants et les a accompagnés dans la préparation des créations avec l’aide de Quentin Michat, chargé de communication de l’Université Jean Moulin, dans la création sonore.

>> Pour plus d’information rendez-vous sur le site :

Université Jean-Moulin

L’IA-rtistique | Expo Arts-Plastiques & créations sonores

LL’IA-rtistique | Expo Arts-Plastiques & créations sonores

« Découvrez comment la créativité humaine s’entrelace avec l’intelligence artificielle dans une exposition qui brouille les frontières entre l’artiste et la machine pour ouvrir de nouveaux horizons artistiques. » Signé L’IA.

>> Au programme :

  • Du 7 décembre au 3 janvier | Salle d’exposition (sous-sol de la BU)
  • Vernissage le 13 décembre à 18h
  • Du 8 au 31 janvier | Bistrot U de la Manu – CROU

>> Pour plus d’information rendez-vous sur la page/ plan d’accès :

L’Art au Moulin

Plan d’accès

Questions de société

QQuestions de société

La Bibliothèque Universitaire Jean Moulin Lyon 3 a initié un cycle annuel de conférences-débats dédiées aux questions de société, animées par des enseignants-chercheurs de l’Université Jean Moulin Lyon 3. Durant ces podcasts, les enseignants-chercheurs sont invités à présenter leurs travaux, avec un format d’1h15 suivi de 15 minutes de questions.

Cette série de conférences offre une opportunité unique d’explorer et de discuter des enjeux actuels de la société, présentés par des experts de l’université. Nous vous convions à participer à ces rencontres enrichissantes, où des chercheurs passionnés aborderont des thèmes variés.

Venez élargir vos horizons en découvrant ces discussions stimulantes qui encouragent la réflexion sur notre monde en constante évolution.

>> Retrouvez tous les podcasts sur la page :

BU Jean Moulin Lyon

>> A retrouver également leur chaîne YouTube :

Youtube Lyon 3

Des modèles de réussite féminins pour réduire l’autocensure dans l’accès au crédit

DDes modèles de réussite féminins pour réduire l’autocensure dans l’accès au crédit

En dépit de remarquables progrès ces vingt dernières années, les femmes cheffes d’entreprise demeurent moins susceptibles de demander un crédit bancaire que les hommes. Or, l’accès au crédit reste un élément clé pour soutenir la performance et la croissance d’une entreprise en lui permettant de saisir des opportunités d’investissement et de faire face aux aléas économiques.

Ce moindre accès au financement réduit la contribution des entrepreneures à l’économie, notamment en matière de création d’emplois, de réduction de la pauvreté et de croissance économique. Cela affecte également leurs revenus personnels, constituant ainsi un obstacle à l’égalité des sexes.

Une autocensure injustifiée

Pourquoi les femmes entrepreneures sont-elles moins enclines à demander un emprunt à la banque ? L’une des raisons est qu’elles s’abstiennent de déposer un dossier parce qu’elles s’attendent à être discriminées et à voir leur demande d’emprunt refusée ou limitée.

La littérature existante souligne pourtant que cette anticipation est souvent erronée : une large partie des demandes de prêt de ces femmes aurait bien été accordée si elles en avaient fait la requête. Aux États-Unis, il y aurait ainsi deux fois plus d’emprunteurs découragés que de demandeurs rejetés (femmes et hommes confondus). Pour les économies émergentes en Europe de l’Est et en Asie, ce phénomène est encore plus exacerbé. Pour chaque demandeur rejeté, il y aurait trois emprunteurs découragés.

[Plus de 85 000 lecteurs font confiance aux newsletters de The Conversation pour mieux comprendre les grands enjeux du monde. Abonnez-vous aujourd’hui]

En outre, les demandes de prêt des entreprises détenues par des femmes ne sont, en général, pas davantage rejetées que celles des entreprises détenues par des hommes. L’autocensure des femmes sur leur accès au crédit n’a donc pas nécessairement des fondements économiques réels.

L’un des facteurs clés du découragement féminin découle de la représentation que les femmes ont d’elles-mêmes. Une moindre confiance en leurs compétences entrepreneuriales, en particulier par rapport aux hommes, les amène à croire qu’elles sont moins susceptibles d’obtenir un prêt. En cause notamment, le manque de modèles féminins de réussite qui peut donner l’impression aux femmes que le succès entrepreneurial est un domaine inatteignable pour elles, restreignant ainsi leurs aspirations.

Elles peuvent se sentir exclues ou ne pas se sentir à leur place dans un environnement où les hommes sont majoritaires. En somme, le manque de modèles de réussite féminin dans le domaine du leadership ne permet pas aux femmes de se projeter et de s’identifier dans un rôle similaire ou elle exercerait un pouvoir décisionnel fort. On parle d’« effet de rôle-modèle ».

Des dirigeantes politiques inspirantes

Dans une récente étude, nous avons exploré dans quelle mesure cet effet permettait de changer les perceptions que les femmes ont d’elles-mêmes et d’encourager leur accès au crédit. Nous avons notamment démontré que les cheffes d’entreprise se trouvant dans des pays avec à leur tête des leaders politiques féminins tendaient à davantage demander de crédit.

Ces leaders politiques féminins disposent d’une large visibilité et ont ainsi le pouvoir de modifier la perception de la compétence des femmes dans l’ensemble de la société, tout particulièrement en réussissant dans un milieu très compétitif et habituellement très masculin. Cela rejaillit sur le comportement des femmes cheffes d’entreprise. Celles-ci demandent davantage de crédit, s’autocensurant moins financièrement. Nous montrons que c’est bien le découragement « émotionnel » qui s’en trouve réduit, c’est-à-dire les sources de découragement liées à un manque de confiance en soi et à une croyance dans le rejet non lié à des causes économiques sous-jacentes.

L’effet est d’autant plus efficace que le leader politique dispose d’un statut social élevé (mesuré à travers son niveau d’éducation) et provient du même pays (homophilie). Enfin, nous démontrons que ce résultat est vrai principalement dans les pays avec un revenu relativement faible, où les normes sociales envers les femmes sont aussi les moins avancées. Le modèle permet de contrebalancer l’absence de ces normes sociales et de promouvoir une meilleure équité homme-femme dans l’accès au crédit.

Ce résultat suggère que l’exposition à des modèles de réussite féminins modifie la perception que les femmes ont d’elles-mêmes, avec des conséquences économiques notables. L’effet de rôle-modèle devient ainsi un levier puissant pour parvenir à l’équité homme-femme, en changeant globalement les (auto-) représentations mentales des compétences attribuées à chaque sexe.The Conversation

Auteurs : Jérémie Bertrand, Professeur de finance, IÉSEG School of Management ; Caroline Perrin, Postdoctorante, Université de Strasbourg et Paul-Olivier Klein, Maître de Conférences en Finance, iaelyon School of Management – Université Jean Moulin Lyon 3

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

>> Lire l’article original.

Théâtre de femmes du XVIe au XVIIIe siècle : archive, édition, dramaturgie

TThéâtre de femmes du XVIe au XVIIIe siècle : archive, édition, dramaturgie

Il y a trente ans paraissait la première anthologie du théâtre de femmes à l’initiative de Perry Gethner : Femmes dramaturges en France (1650-1750), 1993. Depuis, l’entreprise éditoriale n’a cessé de s’étendre autour de cette anthologie fondatrice et la recherche sur la littérature française d’Ancien Régime s’est orientée, dans une proportion significative, vers la découverte ou la relecture d’œuvres dramatiques écrites et publiées par des femmes.

Celles-ci sont également remises à l’honneur sur la scène théâtrale depuis le début des années 2000 avec plusieurs types de performances : lectures, mises en scène, scènes filmées, etc.

Le festival international Théâtre de femmes du du XVIe au XVIIIe siècle : archive, édition, dramaturgie s’inscrit dans cette dynamique, et entend mettre en lumière des aspects de ce théâtre qui excèdent, tout en le fondant, son contenu textuel.

En cohérence avec cette attention portée aux conditions de vie et de survie des œuvres dramatiques écrites par des femmes du XVIe au XVIIIe siècle, le colloque accueille trois représentations théâtrales > sur inscription :

  • Le Mallade (v. 1535) de Marguerite de Navarre
    Par la compagnie Oghma sous la direction de Charles di Meglio
    Mercredi 15 novembre 2023 à 19h
    Université Jean Moulin Lyon 3, Amphithéâtre de l’IUT
  • La Folle Enchère (1691) de Madame Ulrich
    Dans la mise en scène d’Aurore Evain avec la compagnie « La Subversive »
    Jeudi 16 novembre 2023 à 20h
    ENS de Lyon, Théâtre Kantor
  • L’Amoureux extravagant (1657) de Françoise Pascal
    Mise en scène par le collectif Les Herbes Folles
    Vendredi 17 novembre 2023 à 12h
    Université Lumière Lyon 2, Grand amphithéâtre.

Pour en savoir plus et consulter le rogramme :

Théâtre de femmes

La Recherche de demain : enjeux des données sportives dans le football par Cédric Maiore | Visages de la science

LLa Recherche de demain : enjeux des données sportives dans le football par Cédric Maiore | Visages de la science

Cédric Maiore, docteur en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Jean Moulin Lyon 3, a réalisé une thèse sur les représentations audiovisuelles du football à l’ère numérique.

Il y analyse les formes et les enjeux de la (re)médiatisation du spectacle sportif footballistique, entre média télévisuel et dispositifs vidéoludiques avec l’apport notamment des données massives et des images de synthèse.

>> Regarder la vidéo :

La représentation audiovisuelle du football à l’ère numérique : Formes et enjeux de la remédiatisation du spectacle sportif footballistique, entre média télévisuel et dispositifs vidéoludiques.

Thèse en Sciences de l’information et de la Communication soutenue le 12 décembre 2022.

Les représentations vidéoludiques s’invitent de plus en plus dans la médiatisation du football. Cela interroge la porosité entre les différents niveaux de représentation de ce jeu-sport : du réel physique du match (spectacle sportif vivant) au réel médiatisé de la captation / retransmission télévisuelle jusqu’à l’hyperréalisme des dispositifs vidéoludiques récents.

Notre recherche retrace l’histoire de la représentation audiovisuelle du football à la télévision et dans les jeux vidéo pour montrer la façon dont les grandes séries FIFA (EA Sports), Pro Evolution Soccer (Konami) et Football Manager (Sega) s’affranchissent progressivement de l’imagerie télévisuelle, tout en soulignant le rôle des données statistiques dans ce processus. En effet, ces titres intègrent chaque année des milliers d’avatars de joueurs existants distinguables graphiquement et dont les attributs in-game sont en lien avec leurs performances réelles.

Cette thèse s’attache à mettre en lumière des formes de télescopages et d’interdépendances inédites qui sont en train de se produire entre les différents régimes de représentation du football, là où captation et retransmission télévisuelle, données statistiques et imagerie bidimensionnelle puis tridimensionnelle forment un amalgame dont les limites sont difficilement discernables et où les « niveaux » de réalité fusionnent.

Pour en savoir plus :

Thèse en ligne