Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Le pouvoir d’achat, et si l’on se focalisait sur autre chose ? | The Conversation

LLe pouvoir d’achat, et si l’on se focalisait sur autre chose ? | The Conversation

Depuis des décennies, c’est lui qui alimente la majeure partie des contenus des journaux télévisés, fait les titres de la presse écrite et vampirise les sujets des campagnes électorales. Sa baisse aurait provoqué le mouvement des « gilets jaunes » et il affole les gouvernants qui adoptent des « primes » successives et ciblées afin de le maintenir.

Lui, c’est le pouvoir d’achat bien sûr… Est-il cette notion indépassable et incontournable pour identifier les besoins des individus dans nos sociétés occidentales ? Qu’est-ce que la centralité de ce terme signifie ? Notre pouvoir d’achat étant notre pouvoir d’acheter, sommes-nous réductibles à notre statut de consommateurs ? Serait-il possible d’utiliser d’autres notions équivalentes pour mesure les niveaux de vie des individus ?

Article publié par The Conversation le 21 novembre 2022

>>  L’article complet à lire sur :

The conversation

 

Reconstituer l’alimentation des populations du passé grâce à l’archéologie | Jeudi Alimentation – Santé – Société

RReconstituer l’alimentation des populations du passé grâce à l’archéologie | Jeudi Alimentation – Santé – Société

Les jeudis Alimentation – Santé – Société, des séances de discussion et de débat entre chercheur.es et acteurs.rices des transitions alimentaires, permettent de réinterroger la place de l’alimentation dans nos sociétés.

Après une introduction générale, il y aura 3 interventions : une sur la céramologie (Yona Waksman), une sur l’anthropologie biologique (Françoise Le Mort et Bérénice Chamel) et une sur l’archéozoologie (Jwana Chahoud).

Intervenantes :

  • Jwana Chahoud, Professeure Université Lyon 2, UMR 5133 Archéorient, MOM
  • Bérénice Chamel, chercheuse associée, UMR 5133 Archéorient, MOM
  • Françoise Le Mort, DR CNRS, UMR 5133 Archéorient, MOM
  • Yona Waksman, DR CNRS, UMR 5138 ArAr, MOM

Pour en savoir plus :

Jeudi Alimentation – Santé – Société

>> Les prochaines dates des séances du cycle :

Quelles coopérations pour les transitions en milieu rural?

QQuelles coopérations pour les transitions en milieu rural?

Retour d’expériences de recherches participatives autour
de l’agriculture, de l’alimentation et des sociabilités sur le
territoire roannais

Avec l’encadrement de la Boutique des Sciences, quatre étudiantes ont eu six mois pour aborder des enjeux majeurs de société. L’occasion de revenir sur leur travaux et d’interroger l’alliance entre associations, universitaires et collectivités en milieu rural.

18h45-19h : Accueil
19h : Ouverture par Julia Bonaccorsi, Vice Présidente Sciences et société
19h15-20h : Retour sur 4 recherches participatives en Roannais.
Présentation d’associations et d’étudiantes autour de leurs projets
▪ Pertinence d’un Tiers-lieu nourricier pour la transition écologique et alimentaire en
Roannais –avec la Ferme Tiers Lieu de la Martinière
▪ Intelligence collective collaborative territoriale en milieu rural face aux défis de la
transition – avec la MJC de Charlieu et Fleuve Loire Fertile
▪ Rôle des lieux de sociabilité rurale dans un contexte de crise sanitaire et sociale avec le bar associatif le Cheval Blanc
▪ Enquête exploratoire sur le « bien être » des agriculteur.ices – avec Solidarité Paysan
20h : Quelles coopérations pour les transitions en milieu rural, quelles
synergies entre associations, universitaires et collectivités ?
Table ronde avec les chercheurs, étudiantes, associations et partenaires présents

20h30 : Pot convivial

Contact : directionsciencesetsociete@univ-lyon2.fr
Page web : https://www.univ-lyon2.fr/sciences-et-societe/boutique-des-sciences
Sur Twitter : @ Bds_ULL2

Réouverture du Musée des Moulages !

RRéouverture du Musée des Moulages !

Ateliers pédagogiques et visites d’un musée en chantier

Après quelques mois de fermeture pour travaux, le MuMo rouvre ses portes à l’occasion des vacances de la Toussaint.

Pour l’occasion, nous proposons 3 ateliers pédagogiques aux familles :

  • Archéologue en herbe (25/10 à 14h30)
    Après une présentation de l’histoire de l’écriture, les enfants sont invités à reproduire l’inscription d’une stèle avec la technique de l’estampage (reporter sur une feuille les caractères en relief de la stèle en mouillant et tapotant celle-ci avec un papier) puis vient l’étape du déchiffrement avec l’aide de l’alphabet grec.

Durée  : environ 45 minutes | A partir de 8 ans.

  • Fabrique ta Myrina (26 /10 et 2/11 à 14h30)
    L’objectif est de faire connaître une forme d’art de l’Antiquité : les statuettes en terre cuite produites dans un contexte funéraire, dont le Musée des Moulages conserve une collection importante provenant de la nécropole de Myrina (cité grecque d’Asie mineure). Après une présentation des statuettes antiques, c’est un atelier de création qui est proposé. Chaque élève fabrique sa statuette par le moulage et la peinture.

Durée : environ 45 minutes | A partir de 6 ans.

  • NOUVEAU ! Les Dieux s’amusent (27/10 et 3/11 à 14h30)
    Les collections du musée des moulages regorgent de scènes mythologiques. Cette animation, sur un mode ludique et participatif, permettra de connaître ou revivre certains mythes grecs et d’exercer son œil pour repérer les divinités de l’Olympe.

Quiz + jeu sur les dieux grecs autour des figurines de Playmobils® + confection d’un marque page.

Durée : environ 45 minutes | A partir de 6 ans.
Ouverture élargie pendant les vacances scolaires de la Toussaint : de 14h à 18h les mardi 25, mercredi 26, jeudi 27, samedi 29 octobre, mercredi 2, jeudi 3 et samedi 5 novembre.

  • Des visites guidées sont proposées chaque jour à 14h30 et 16h | Durée de la visite  : 1 heure
    Le musée commencera le 25 octobre un nouveau chantier des collections qui sera visible jusqu’au 7 janvier 2023.
    Le MuMo conserve dans ses réserves près de 700 bas-reliefs, emballés depuis 25 ans, faute d’espaces disponibles pour être accrochés. Dans le cadre de ses missions de conservation et de récolement, l’équipe a programmé un chantier des collections à partir d’octobre 2022 : une partie des caisses sortira des réserves pour permettre aux bas-reliefs d’être contrôlés, étudiés, dépoussiérés, photographiés et reconditionnés. En parallèle, un important chantier de restauration sera mené : le remontage du monumental fronton d’Olympie, dont le MuMo est le seul à conserver la copie intégrale.
    Ces travaux normalement invisibles aux yeux du public seront exceptionnellement réalisés dans la grande halle d’exposition du musée, qui restera ouvert aux horaires habituels. Ce sera donc l’occasion de voir des œuvres peu connues et d’échanger sur les pratiques professionnelles de gestion du patrimoine.

>>> Dates à retenir :
Vacances de Toussaint : ouverture le 25, 26, 27, 29 octobre, 2, 3, 5 novembre de 14h à 18h.
Opération « Musée en chantier » : programmée du 25 octobre 2022 au 7 janvier 2023
A partir du 7 novembre : le musée sera de nouveau ouvert aux horaires habituels, les mercredis et samedis de 14h à 18h. Pour les groupes : visites et ateliers sur réservation les mardis et jeudi.
Attention : le musée sera fermé le 1er novembre et du 17 décembre au 31 décembre 2022 inclus.

Pour en savoir plus :

Musée des moulages

>>> Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
https://www.facebook.com/museedesmoulages
https://twitter.com/MuMoLyon2
https://www.instagram.com/mumolyon2/
https://www.univ-lyon2.fr/mumo

Les autosolistes sont-ils prêts à se mettre au covoiturage pour les trajets du quotidien ? | The Conversation

LLes autosolistes sont-ils prêts à se mettre au covoiturage pour les trajets du quotidien ? | The Conversation

Les embouteillages restent un problème majeur dans les grandes villes françaises : selon les données INRIX, les automobilistes à Paris, Lyon, Marseille, Grenoble et Strasbourg ont respectivement perdu en moyenne 140, 102, 78, 71 et 64 heures dans les embouteillages routiers en 2021, et ce malgré l’essor du télétravail.

Selon les dernières données Insee disponibles, 88 % des déplacements en voiture pour motif professionnel se font sans passager. On parle, dans ce cas, d’« autosolisme ». 9 % n’en transportent qu’un seul. En Île-de-France, à peine plus de 7 000 trajets quotidiens entre son domicile et son travail ont été répertoriés via les plates-formes dédiées par l’Institut Paris région. Les statistiques montrent une lente progression depuis mars 2021, mais les chiffres restent bien loin du pic de 20 000 atteint lors des grèves de 2019. […]

Article publié par The Conversation le 25 septembre 2022

Auteurs : 

  • Guillaume Monchambert Maître de conférences en économie, Université Lumière Lyon 2
  • Alix le Goff Doctorant en économie des transports, Université Lumière Lyon 2

>> Lire la suite de l’article sur :

The Conversation

Liz Truss au 10 Downing Street : un nouveau cap à droite

LLiz Truss au 10 Downing Street : un nouveau cap à droite

Liz Truss / ©Simon Dawson – Flickr

Elle est arrivée au pouvoir quelques jours avant la disparition de la reine Elizabeth II, qu’elle aura été la dernière personnalité publique à rencontrer, le 6 septembre dernier.

Le mandat de Mary Elizabeth, dite Liz, Truss, 47 ans, démarre donc à un moment où son pays s’apprête à décréter un deuil national.[…]

Article publié par The Conversation le 8 septembre 2022

Auteure : Fiona Simpkins Maître de conférences en études anglophones, Université Lumière Lyon 2

> Lire la suite de l’article sur :

The Conversation

La dame de Saint-Paul

LLa dame de Saint-Paul

Roman historique : une intrigue basée sur des faits réels décrits dans les archives d’époque et replacés dans le contexte politique de la seconde moitié du XIIe siècle et de la première moitié du XIIIe siècle, sur le territoire savoyard.

Lugrin, avril 1242. Isabelle de Bex, dame de Saint-Paul, Maxilly et Bernex, va mourir. Durant ses quatre-vingts années d’existence, elle a tout connu : l’insouciance d’une enfance confortable, le mariage, la richesse et le pouvoir, mais aussi la guerre, la maladie et la mort. Arrivée au bout de son existence terrestre, et alors que les fantômes de ceux qu’elle a aimés se préparent à l’accueillir, elle se livre sans détour à sa jeune voisine Alésie de Lugrin.
De sa vallée du Rhône natale aux villes épiscopales de Genève et de Lausanne, du château de Faucigny à ceux de Lugrin et de Blonay, Isabelle raconte son histoire, celle de sa famille et de sa parenté, mais aussi celle des petits et des grands qui ont vécu au bord du Léman.

Auteure : Sidonie Bochaton, Docteure en histoire et archéologie de l’Université Lumière Lyon 2.

Éditions Cabédita – Collection Espace et Horizon – septembre 2022 (disponible le 15 sept. 2022)

Hyperloop : les rêves de vitesse à l’épreuve | The Conversation

HHyperloop : les rêves de vitesse à l’épreuve | The Conversation

Au début de son premier mandat en 2009, le président des États-Unis Barack Obama soutient le projet d’une ligne ferroviaire à grande vitesse entre Los Angeles et San Francisco. Face à des coûts de réalisation jugés exorbitants (estimés de l’ordre de 50 à 60 milliards de dollars à l’époque), le célèbre homme d’affaires Elon Musk se montre sceptique. En 2013, il propose de substituer au projet un nouveau système qu’il nomme « Hyperloop alpha ». Des petites capsules de 2,20 mètres de diamètre qui circuleraient sur coussin d’air dans deux tubes aériens, sous vide, à plus de 1 200 km/h pour un investissement initial estimé à 10 milliards de dollars.

Séduites par ce scénario futuriste, de nombreuses start-up ont tenté de concrétiser l’idée. Près d’une décennie plus tard, les avancées restent cependant limitées. Virgin Hyperloop, alimentée par les deniers de l’entrepreneur britannique Richard Branson, a, certes, fait des essais dans le désert du Nevada, atteignant 387 km/h. En novembre 2020, elle a même transporté des passagers pour la première fois, à 172 km/h, mais c’était avant d’annoncer sa reconversion dans le fret. Le tronçon qui devait voir le jour en 2020 pour l’exposition universelle de Dubaï n’est, lui, toujours pas sorti de terre. […]

Article publié par The Conversation le 31 août 2022

Auteur : Yves Crozet, économiste des transports, professeur émérite à Sciences Po Lyon, Université Lumière Lyon 2

>> Lire la suite de l’article sur :

The Conversation

 

Voyages d’affaires, low cost… Le Covid a bousculé le secteur du transport longue distance | The Conversation

VVoyages d’affaires, low cost… Le Covid a bousculé le secteur du transport longue distance | The Conversation

La SNCF s’attend à un été de tous les records. Dans un communiqué publié le 30 juin dernier, elle avançait le chiffre de 9,5 millions de billets longue distance déjà réservés, soit 10 % de plus qu’en 2019. Les mois de mai et juin avaient eux aussi déjà affiché des scores supérieurs à l’avant-crise.

Certes, les craintes liées à la pandémie, si elles n’ont pas disparu, se sont estompées et la promiscuité dans les transports effraie moins. Mais ce chiffre estival traduit-il un simple retour à la normale ou bien nous dit-il autre chose ? […]

Article publié par The Conversation le 20 juillet 2022

Auteur : Florent Laroche, Maître de conférence en économie, Université Lumière Lyon 2.

>> Lire la suite de l’article sur :

The Conversation

La recherche en sciences humaines et sociales | Le magazine RchRch

LLa recherche en sciences humaines et sociales | Le magazine RchRch

Le magazine de la recherche en sciences humaines et sociales de l’Université Lumière Lyon 2

RchRch a pour ambition de partager les savoirs et les connaissances en train de s’élaborer dans les 32 laboratoires de recherche de l’Université Lumière Lyon 2, de décrypter le monde qui nous entoure et de rendre la recherche et ses résultats accessibles à toutes et tous. Il rappelle ainsi, au fil des pages, à quel point les sciences humaines et sociales, dans leur très grande diversité, sont indispensables à la pensée humaine et à l’intelligence des sociétés.

Au sommaire de chaque numéro : un dossier thématique, des regards croisés de chercheur.e.s sur un thème d’actualité, des explorations de projets et partenariats de recherche, un grand entretien avec un chercheur, un tête-à-tête avec un doctorant, un focus sur une structure de recherche, et pleins d’autres choses encore… !

Chaque numéro sera également l’occasion d’une collaboration avec un.e illustrateur différent.

> Consulter les numéros de RchRch :

RchRch n°4 – été 2022

RCHRCH n°3 – Février 2022

RCHRCH n°2 – été 2021

RchRch n°1 – Janvier 2021