Suite aux mesures sanitaires prises concernant l'épidémie de Covid-19, les évènements en présentiel sont annulés jusqu'à nouvel ordre. Pop'Sciences reste mobilisé pour vous informer sur l'actualité scientifique et proposer des rendez-vous en distanciel.

Éduquer à l’attention : quand les neurosciences font de la recherche participative

ÉÉduquer à l’attention : quand les neurosciences font de la recherche participative

Programme de découverte et d’éducation à l’attention en milieu scolaire : ATOLE

ATOLE est un programme de découverte et d’éducation à l’attention en milieu scolaire, pour apprendre l’ATtention à l’écOLE (« ATtentif à l’écOLE » ©J.P. Lachaux, INSERM), qui s’inspire des dernières découvertes en neurosciences.

A l’origine de ce projet de recherche collaboratif, réalisé à la demande, avec et pour les enseignants : l’envie de faire bénéficier, au plus grand nombre, les résultats des recherches en neurosciences cognitives sur l’attention (un des thèmes de recherche les plus étudiés au niveau international), et en particulier au bénéfice des jeunes générations, confrontées à la richesse du monde numérique !

L’objectif du programme ATOLE est d’aider l’élève à mieux comprendre son cerveau et les forces qui bousculent son attention au quotidien, puis à apprendre à mieux y réagir, non seulement en classe mais aussi en dehors. Comme un funambule apprenant à se tenir sur un fil, le programme ATOLE explicite une voie pour développer son sens de l’équilibre attentionnel, et pour maintenir son esprit stable de manière autonome.

Concrètement, cette recherche participative met en lumière l’importance d’un transfert sociétal des recherches en neurosciences cognitives, tout en posant de nombreuses questions pratiques, scientifiques, éthiques, mais aussi diverses problématiques de financements de la recherche à visée sociétale, de changements d’échelles de diffusion et de conditions d’engagement des différents acteurs, en vue de tendre vers un changement radical de notre « hygiène attentionnelle », pour « petits et grands ».

La Boutique des Sciences de l’Université de Lyon propose un témoignage croisé entre :

  • Bénédicte Terrier ingénieure de recherche en Neurosciences, Pédagogie et Valorisation sociétale (Inserm)
  • Stéphanie Leautier Massire, enseignante en primaire et directrice d’école à Francheville.

Ce programme a été bâti de façon participative entre enseignant.e.s et neuroscientifiques et c’est l’intérêt de cette démarche que cet échange nous permet de creuser.

Le podcast Eduquer à l’attention : quand les neurosciences font de la recherche participative, se substitue à la séance de mai 2020 de la série de séminaires autour de la Recherche Participative proposé par la Boutique des Sciences de l’Université de Lyon.

Bonne écoute !

PODCAST : Eduquer à l’attention…

L’attention ça s’apprend ! | MOOC

LL’attention ça s’apprend ! | MOOC

L’attention dont la fonction est de sélectionner à chaque instant ce que le cerveau doit traiter en priorité est donc sursollicité, avec des conséquences de plus en plus fréquentes des difficultés de concentration et des manques d’attention.

Comme nous ne sommes pas près de revenir en arrière à un monde plus simple et moins sollicitant, mieux vaut comprendre ce qu’est l’attention et ses mécanismes biologiques, pour en déduire de bonnes pratiques permettant de revenir à plus de légèreté et de stabilité.

Ce MOOC est issu du projet ATOLE, programme de découverte et d’apprentissage de l’attention en milieu scolaire, pour apprendre l’ATention à l’écOLE, qui réunit des instituteurs.trices et chercheurs.euses autour de ces questions de l’attention.

Son objectif est d’aider l’élève à mieux comprendre son cerveau et les forces qui bousculent son attention au quotidien, et à apprendre à mieux réagir, non seulement en classe, mais également en dehors.

Scientifiques co-concepteurs du FunMOOC avec le Réseau Canopé :

  • Jean-Philippe Lachaux, Directeur de Recherche en Neurosciences Cognitives (Inserm – CRNL)
  • Bénédicte Terrier, Ingénieure Neurosciences, Pédagogie et Valorisation sociétale (CRNL)
  • Marion Recollon-Mingat, Psychologue-Neuropsychologue

Rejoindre le MOOC

SSéminaire en ligne

Inscrivez-vous au séminaire gratuit en ligne proposé par la Boutique des Sciences de l’Université de Lyon :

Mercredi 6 mai 2020 à 18h | Éduquer à l’attention : quand les neurosciences font de la recherche participative |

Eduquer à l’attention : quand les neurosciences font de la recherche participative

EEduquer à l’attention : quand les neurosciences font de la recherche participative

Programme de découverte et d’éducation à l’attention en milieu scolaire : ATOLE

ATOLE est un programme de découverte et d’éducation à l’attention en milieu scolaire, pour apprendre l’ATtention à l’écOLE (« ATtentif à l’écOLE » ©J.P. Lachaux, INSERM), qui s’inspire des dernières découvertes en neurosciences.

A l’origine de ce projet de recherche collaboratif, réalisé à la demande, avec et pour les enseignants : l’envie de faire bénéficier, au plus grand nombre, les résultats des recherches en neurosciences cognitives sur l’attention (un des thèmes de recherche les plus étudiés au niveau international), et en particulier au bénéfice des jeunes générations, confrontées à la richesse du monde numérique !

L’objectif du programme ATOLE est d’aider l’élève à mieux comprendre son cerveau et les forces qui bousculent son attention au quotidien, puis à apprendre à mieux y réagir, non seulement en classe mais aussi en dehors. Comme un funambule apprenant à se tenir sur un fil, le programme ATOLE explicite une voie pour développer son sens de l’équilibre attentionnel, et pour maintenir son esprit stable de manière autonome.

Concrètement, cette recherche participative met en lumière l’importance d’un transfert sociétal des recherches en neurosciences cognitives, tout en posant de nombreuses questions pratiques, scientifiques, éthiques, mais aussi diverses problématiques de financements de la recherche à visée sociétale, de changements d’échelles de diffusion et de conditions d’engagement des différents acteurs, en vue de tendre vers un changement radical de notre « hygiène attentionnelle », pour « petits et grands ».

La Boutique des Sciences de l’Université de Lyon propose un témoignage croisé entre :

  • Bénédicte Terrier ingénieure de recherche en Neurosciences, Pédagogie et Valorisation sociétale (Inserm)
  • Stéphanie Leautier Massire, enseignante en primaire et directrice d’école à Oullins.

En savoir plus :

Boutique des sciences

 

Enfants épileptiques : mieux cerner la cause de leurs difficultés scolaires

EEnfants épileptiques : mieux cerner la cause de leurs difficultés scolaires

Des enfants turbulents, il y en a toujours eu. On sait désormais que certains parmi eux souffrent d’un problème neuro-développemental appelé trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA-H). Celui-ci est associé à trois symptômes différents : difficulté à se concentrer, impulsivité marquée et agitation incessante. Le TDA-H concernerait jusqu’à 40% chez les enfants épileptiques et bien plus encore dans le cas particulier des épilepsies-absences. Le TDA-H qui a des répercussions scolaires et sociales souvent importantes constitue un facteur de surhandicap aux épilepsies de l’enfant. Pourtant, la plupart du temps, les enfants épileptiques bénéficient de traitements qui permettent de contrôler efficacement les crises. Alors, comment expliquer la dégradation persistante de leurs performances cognitives ?

Bien que leurs crises soient correctement traitées par les médicaments, de nombreux enfants épileptiques pâtissent de troubles de l’attention qui les mettent en difficulté à l’école. Une équipe de chercheurs du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (CRNL) vient de mettre au point un outil de diagnostic qui permet d’identifier la source de leur déficit attentionnel et de mieux orienter la réponse thérapeutique. A lire en entier sur CORTEX Mag

Les petites bulles de l’attention | #FDS2018