Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Ampère et l’électricité aujourd’hui et demain

AAmpère et l’électricité aujourd’hui et demain

Journée Ampère 200 ans

Dans le cadre de la commémoration du bicentenaire des lois de l’électrodynamique d’André-Marie Ampère, l’Académie des Sciences, Belles Lettres & Arts de Lyon, la Société Française de Physique (section locale Rhône) et le Comité national Ampère 200 ans  – ampere200ans.fr organisent une journée à Lyon le 5 octobre 2022.

Pascal Mailhos, Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Préfet du Rhône et François Gerin, Président du Comité national Ampère 200 ans ont ainsi le plaisir de vous convier à une série de conférences qui évoquent des découvertes et ouvrent sur des techniques d’avenir.

En présence de Gérard Mourou, Prix Nobel de Physique 2018 et parrain d’Ampère 200 ans.

>> Consulter le programme :  Journée Ampère

 

La vie lyonnaise d’Ampère, une évocation à travers les rues de Lyon 

Dans le cadre de la commémoration du bicentenaire des lois de l’électrodynamique d’André-Marie Ampère, la Société des Amis d’André Marie Ampère (SAAMA) organise une promenade découverte pédestre dans les rues de Lyon le mercredi 5 octobre de 10h à 11h30. Cette promenade pédestre sera guidée et commentée par un membre de la SAAMA.

Le rendez-vous est à 10 h place des Terreaux. Le retour est prévu vers 11h30 place Louis Pradel.

Ce circuit fait environ 2.5 km. Le lieu précis du rendez-vous vous sera communiqué quelques jours à l’avance.

Nombre de participants limité à 12 / Inscription obligatoire avant le 26 septembre >>>  S’INSCRIRE

Festival Ampère

FFestival Ampère

Un week-end festif pour terminer les manifestations du bicentenaire des découvertes d’Ampère. Les Amis d’André-Marie Ampère et les associations de Poleymieux vous proposent de nombreuses activités ludiques et culturelles pour petits et grands.

Au programme :

  • Animations théâtrales gratuites avec Armageddon, et ateliers de présentation du combat à l’arme blanche, le samedi après midi dès 14h.
  • Œuvre interactive Disfluxion de Zakahamida, une vision romantique du détachement entre l’homme et le monde qui l’a créé.
  • Bar, petite restauration, assiette du terroir (sur réservation) pour le dîner du samedi.
  • Séances de dédicaces par l’auteur de l’ouvrage « Je suis… André-Marie Ampère ».
  • Pièce de théâtre sur la vie d’Ampère le samedi à 19h45 et le dimanche à 15h (sur réservation).
  • Observations du ciel le samedi soir avec le CALA.
  • Promenade Sur les traces d’Ampère entre Poleymieux et St Germain, avec l’association la PIE Verte, le dimanche à 10h (sur réservation).
  • Et bien sûr visite du musée.

Venez en famille…!

Pour en savoir plus :

Musée Ampère

André-Marie Ampère : mieux connaître ce grand Lyonnais de génie

AAndré-Marie Ampère : mieux connaître ce grand Lyonnais de génie

Soirée scientifique de l’Université Ouverte Lyon 1

 

Le nom « Ampère » vit et existe aujourd’hui à travers le monde. Ses expériences et découvertes sont si importantes qu’en 1881, le Congrès international des électriciens donna son nom à l’unité d’intensité du courant électrique, une des sept unités fondamentales du Système International d’unités. La célébration nationale du 200ème anniversaire de la naissance de l’Électrodynamique est l’occasion de mettre à l’honneur Ampère, son œuvre multiforme de mathématicien, chimiste, philosophe et physicien…  Le but est de montrer qu’Ampère fut un des derniers savants au rayonnement universel et de redonner à l’électricité une image d’avenir auprès des jeunes et de toutes les populations.

 

Intervenants :

Xavier Dufour

Ingénieur, Agrégé de mathématiques, Professeur de mathématiques et de philosophie, Lycée Sainte-Marie, Lyon
Administrateur de la Maison d’Ampère

Patrick Leclerc

Vice-président de la Société de l’Électricité, de l’Électronique et des technologies de l’information et de la communication (SEE),
Administrateur de la Maison d’Ampère.

 

Conférence organisée par l’Université Ouverte Lyon 1 en partenariat avec la ville de Villeurbanne

                      

 

 

En savoir plus

UNIVERSITE OUVERTE LYON 1

Stockage de l’électricité : où en est-on ?

SStockage de l’électricité : où en est-on ?

L’amélioration des performances des batteries, la réduction de leur coût (qui a été divisé par 5 entre 2013 et 2018), et leur grande polyvalence permettent de réaliser, sur une même technologie, des systèmes de quelques kW/kWh à des dizaines voire centaines de MW/MWh. Ces innovations ne laissent pas de doute sur l’importance que joueront de plus en plus ces systèmes de stockage dans les réseaux électriques de demain, et surtout, dans nos véhicules pour contribuer fortement à la décarbonation de l’énergie que nous utilisons pour la mobilité.

Cette conviction très partagée a conduit la Société de l’électricité, de l’électronique et des technologies de l’information et de la communication – SEE – à créer un nouveau club technique sur la thématique « stockage et nouveaux moyens de production (SMP) » en 2016. Ce club propose depuis 2017 des conférences en soirée pour présenter et échanger sur les différentes facettes du stockage : panorama général, stockage et réseaux (en relation avec le club Système Électrique), complémentarité EnR et stockage, stockage d’énergie et numérique, électromobilité au-delà du véhicule électrique.

Après Toulouse en 2019, et à l’issue d’une grande période de web-conférences pour cause de crise sanitaire, le Club SMP a le plaisir de venir en Auvergne-Rhône-Alpes présenter ses activités, un état de l’art de la technologie, ainsi que deux exemples de réalisations régionales remarquables. Cette venue sur Lyon crée l’opportunité pour le Club, au-delà des rencontres avec RTE et SGI, d’une visite du Musée Ampère.

> Programme :

18h Accueil – Introduction par Patrick Leclerc, Président du Groupe Régional SEE Rhône Alpes Auvergne Lyon
Présentation du Club Stockage et Nouveaux Moyens de Production et ses activités – Claire Lajoie-Mazenc – Présidente du Club Technique SMP.
Technologies de stockage par batterie : état de lieux et perspectives – Jean Vergnet CRE
Comment tirer le meilleur du stockage par un pilotage intelligent – Stéphane Lascaud – EDF Store and Forecast
Des batteries pour nos véhicules de demain : VERKOR s’installe en Auvergne Rhône-Alpes – Gilles Moreau – VERKOR
19h30 – Table Ronde et échanges avec la salle

Organisé par : SEE – Groupe Régional Auvergne Rhône Alpes– Lyon et Club technique « Stockage et nouveaux Moyens de Production » ; CIGRE Comité National Français ; IEEE – France Section ; INSA Lyon département GE.

En savoir plus :

SEE

Promesses et limites de la mobilité hydrogène | Vidéo Pop’Sciences

PPromesses et limites de la mobilité hydrogène | Vidéo Pop’Sciences

Sauver l’emploi en même temps que la planète, c’est la mission officielle de l’hydrogène, un gaz présenté comme la solution idéale pour verdir l’industrie et le transport tout en relançant l’activité industrielle. Mais l’hydrogène ne fera pas à lui seul la transition énergétique avertissent les experts : il n’est pertinent que pour un nombre limité d’usages.

4 janvier 2021

Entretien avec Bruno Faivre d’Arcier, professeur émérite au Laboratoire Aménagement Économie Transport (Université Lumière-Lyon 2 / ENTPE), enregistré dans le cadre du 7e numéro de Pop’Sciences Mag : ÉNERGIES. UNE TRANSITION A PETITS PAS

Pour aller plus loin, découvrez l’article de Cléo Schweyer  :

 

[Pop’Sciences Forum] Énergie. Une transition à petits pas

[[Pop’Sciences Forum] Énergie. Une transition à petits pas

Du 24 novembre au 1er décembre 2020, Pop’Sciences vous invite à comprendre les conditions de faisabilité de la transition énergétique.

Comment transformer en profondeur nos façons de produire, d’acheminer et de consommer l’énergie ? Quelles innovations sociales et scientifiques permettraient d’accélérer le mouvement ? Pourquoi les moyens de sa mise en œuvre ne font pas consensus ? Décryptez ces problématiques par le regard de différentes disciplines et expertises scientifiques.

Une programmation de culture scientifique, gratuite, ouverte à tous et à vivre à 100% en ligne.


🔀DÉBAT

📅Mardi 24 NOVEMBRE 2020   |   18H00

Sobriété énergétique. Faut-il tout ralentir pour accélérer la transition ?

Comment opérer une transition énergétique sous l’angle de la sobriété sans se heurter trop brutalement à des pratiques quotidiennes, sociales et économiques très ancrées ?

>>> Accédez à la réunion

Facebook

Invités

  • Nathalie Ortar, anthropologue, directrice de recherche au Laboratoire Aménagement Économie des Transports à l’ENTPE.
  • Natacha Gondran, enseignante-chercheuse en sciences et génie de l’environnement au sein de Mines Saint-Étienne et membre du Laboratoire Environnement ville société
  • Marc Jedliczka, fondateur de NégaWatt et directeur général de l’association Hespul

Animation : Raphaël Bourgois , rédacteur en chef d’A.O.C

Inscrivez-vous

 


💬 FOIRE AUX QUESTIONS

📅Mardi 1er DÉCEMBRE 2020   |   18H00

Télétravail, 5G, Netflix … Notre empreinte numérique est-elle soutenable ?

Rendez-vous pour 1h30 d’une conversations sous la forme d’une « foire aux questions scientifiques » autour de l’impact des activités numérique sur la consommation d’énergie et leur empreinte écologique.

Invités

  • Hervé Rivano, Professeur des Universités en informatique / INSA Lyon / Laboratoire CITI / École Urbaine de Lyon
  • Jean-François Trégouët, Maître de conférences en automatique / INSA Lyon / Laboratoire Ampère
  • Nicolas Stouls, Maître de conférences en informatique / INSA Lyon / Laboratoire CITI

Posez vos questions !

Foire aux questions - Numérique et transition énergétique
Pour être alerté de la réponse apportée


CONTACTS


Programmation réalisée en collaboration avec :

 

Ils soutiennent la réalisation de ce programme :

Quel est le devenir de l’humain face au numérique

QQuel est le devenir de l’humain face au numérique

A l’heure de l’intégration massive des technologies numériques, il devient vital de savoir si c’est l’homme qui gère le(s) système(s) ou si l’homme est devenu dépendant pour ne pas dire esclave d’un monde qui le domine.

En effet, les procédés industriels ont développé des outils informatique, puis numériques qui ont envahit nos activités et modes de communication.

Pour tenter de répondre à cette question, deux experts nous donneront leur point de vue et nous éclaireront sur les perspectives que nous pouvons entrevoir autour des sujets suivants :

> Comment le numérique transforme notre relation à la matière et à autrui ?

Les nouveaux matériaux ont des propriétés souvent modulables et portent en eux-mêmes la logique de leur structure (calcul numérique). Ainsi, avec la connectique, ils deviennent interactifs. Leur action se déploie au-delà de leurs propres limites physiques . Peut-on concilier complexité des matériaux et soutenabilité des matières ?

Les outils numériques mettent tout « à portée de nos doigts » (tactilité digitale). Ils transforment le rapport de l’individu à son propre corps, sa représentation, sa relation aux autres (coprésence digitale). Quels nouveaux modèles imaginer pour représenter ce monde hybridé par les technologies ?

La crise sanitaire a accéléré la nécessité de la transformation numérique : télé-travail, télé-enseignement, télé-médecine… Il a fallu identifier de nouvelles façons de communiquer. N’y a-t-il pas un risque que le « tout digital » s’impose comme une nouvelle norme après la crise ?

> Les relations entre corps et espace au fil du temps : technique et formes de représentation

Le développement des technologies numériques modifie la relation humaine au monde : tant à l’espace physique – les objets, l’architecture, la ville – qu’à l’espace social – son propre corps et celui des autres.

On se propose alors de questionner l’histoire de l’espace architectural à partir du corps humain : ses proportions, ses dimensions et sa représentation.

Ainsi, au fil du temps, l’art et l’architecture ont rôle attribué un rôle au corps humain. On soulignera donc, les étapes signifiantes de ce parcours marqué par l’évolution technique. De là, se façonnent réciproquement l’humain et l’espac.

Intervenants :

  • Christine Browaeys, ingénieur et sociologue
  • Alessandro Vicari, architecte

Organisée par :  IESF Lyon RA

En savoir plus :

IESF – Ingénieurs et scientifiques de France

Plongée dans le réseau électrique du futur

PPlongée dans le réseau électrique du futur

Entrez dans les coulisses d’un institut de transition énergétique et découvrez comment les scientifiques travaillent aujourd’hui pour le réseau électrique de demain.

Avez-vous déjà entendu parler de la guerre des courants entre l’AC et le DC ? Saviez-vous que 99% du stockage d’électricité se fait avec de l’eau ?

Dans cette vidéo réalisée par SuperGrid Institute, découvrez comment les ingénieurs et chercheurs développent le réseau électrique de demain ! Participez à une visite virtuelle du centre de recherche et d’innovation pour comprendre comment ils travaillent à l’intégration des énergies renouvelables dans notre réseau électrique. Les ingénieurs de l’institut expliqueront comment ils recréent des chocs de foudre, des conditions sous-marines ou encore génèrent de l’énergie grâce à l’eau sur leurs plateformes de tests impressionnantes !

Embarquez pour une visite virtuelle de SuperGrid Institute !

(cliquez sur l’image ci-dessous)

Cette visite virtuelle avait été proposée dans le cadre de la Fête de la science 2020.

SUPERGRID INSTITUTE

 

Concours Ampère

CConcours Ampère

Participez au concours !

André-Marie Ampère était mathématicien (professeur de mathématique à l’école Polytechnique), chimiste (il a participé à la découverte du chlore et du fluor), philosophe et physicien. Sa théorie de l’électrodynamique a fortement contribué à la naissance de la théorie de l’électromagnétisme de Maxwell.

Les deux associations qui gèrent le musée Ampère, la  SAAMA et la SEE, lancent une commémoration  nommée Ampère2020 qui a pour but de rendre hommage à Ampère pour sa découverte du courant électrique en 1820. Pour cette commémoration  la Maison Ampère un concours destiné aux scolaires de toute origine et tout niveau . Ce concours demande une réalisation dans le cadre d’un travail collectif (établissement, classe, ateliers…) ou individuelle, encadrée par un enseignant.

Réalisez un dessin, une histoire, une vidéo, une petite pièce de théâtre, une affiche, ou bien une expérience qui montre combien Ampère était un grand savant et participez au concours qui commémore le 200e anniversaire de la découverte d’Ampère.
Les meilleurs réalisations seront récompensées !

La production ne portera pas forcément sur l’électricité elle-même, mais peut aussi illustrer l’aspect humain et historique.
Pour les enseignants c’est l’occasion d’organiser un travail d’équipe autour d’un projet original sans a priori pédagogique.
Par exemple, un groupe d’élève réalise une petite scénette autour de la découverte d’Ampère lorsqu’il observe l’expérience d’Oersted en 1820, ou bien des élèves illustrent par un dessin la vie sous l’Empire et montre les difficultés qu’Ampère rencontrait pour ces déplacements, la mise au point de ses découvertes, etc. Toutes les idées seront les bienvenues.

Pour vous aider, de nombreux documents très clairs sur Ampère et les découvertes en électricité sont accessibles aux élèves : cliquez ici.

Maison Ampère

Affiche concours Ampère

Les merveilles électriques

LLes merveilles électriques

Electromania propose de redécouvrir la fascination exercée par les merveilles électriques, de la fin du XVIIIe siècle jusqu’à la première moitié du XXe siècle, en passant par la Belle époque : les pavillons des expositions universelles, les romans de Jules Verne…

eelectromania

Le projet de cette exposition est de replonger deux siècles en arrière, à une époque où l’électricité était perçue, aussi bien par les scientifiques que par la société française, comme une nouvelle frontière à explorer, avec des applications infinies à conquérir.

En savoir plus…

AAteliers electriques

L’électricité ne fait pas que des étincelles ! Elle sait aussi faire de jolis dépôts ou des bulles ! Ce qui permet d’argenter ou de cuivrer des objets décoratifs, des plaques d’imprimerie, de purifier les métaux, de fabriquer des produits industriels comme l’aluminium ou le chlore. Des expériences d’électrolyse diverses permettront d’illustrer ces différentes possibilités.

Du 22 au 24 novembre 2016 à 12h30 dans le hall de la BU sciences à la Doua. Animés par Françoise Langlois et Jean Marie Biau dans le Hall de la BU Sciences.

 

Au programme

  • qsjydhlkdj
  • jkdhgskd
  • jdrhvtkjr
  • hrkudyhvkr