UN AN DÉJÀ : POP'SCIENCES SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE !

Voir l'événement

LIENS INTERGÉNÉRATIONNELS : APPRENDRE ET JOUER AVEC DES ÉCRANS DANS DES LIEUX PUBLICS

LLIENS INTERGÉNÉRATIONNELS : APPRENDRE ET JOUER AVEC DES ÉCRANS DANS DES LIEUX PUBLICS

Le projet ITAC  (Interactions inTergénérationnelles Avec éCrans) est une collaboration scientifique entre le laboratoire ICAR, la Bibliothèque Municipale de Lyon, l’Université Lyon 3 et l’équipe ELICO. Il a pour objectif d’étudier les utilisations numériques intergénérationnelles proposées par la BML en se centrant sur les aspects relationnels, linguistiques et éducatifs associés à ces interactions et à leur médiation par les professionnels. Les analyses pluridisciplinaires relèveront de l’analyse interactionnelle, de l’information-communication et des sciences de l’éducation.

Cette journée d’étude sur le thème « liens intergénérationnels : apprendre et jouer avec des écrans dans les lieux publics » clôturera 2 ans de travaux de recherche menés par un groupe d’universitaires chercheurs de l’ENS Lyon et de Lyon 3.

Elle se tiendra :

vendredi 15 décembre de 8h à 18h à la salle de conférences du bâtiment Buisson de l’ENS de Lyon (Institut Français de l’éducation)

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FILMER SA FAMILLE, SI PRÈS SI LOIN

Quand le cinéaste engage sa subjectivité dans sa propre histoire familiale, il prend le risque de la mettre à l’épreuve. En libérant une parole, il reconstitue les liens manquants et réhabilite ceux restés trop longtemps absents.

LES FILMS :
MON PÈRE ÉTAIT BOXER
de Barbara Pellerin, 2016, France, 33′

Cadet d’une famille de quatorze enfants, mon père avait l’habitude de se faire respecter avec les poings. À 18 ans, il interpella ma mère dans la cour de l’usine et la demanda en mariage. De leur histoire je ne me souviens que des disputes, de mon père fou de rage, fou d’amour et de jalousie. Mais au milieu d’un gouffre creusé depuis l’enfance, la boxe deviendra un trait d’union entre nous deux.

ANTONIO, LINDO ANTONIO
de ANA MARIA GOMES, 2015, France, 42′

Le film tisse le portrait de l’oncle de la réalisatrice parti depuis 50 ans au Brésil. Au fil des ans, il a répété à sa mère qu’il reviendrait… mais un demi-siècle plus tard, elle l’attend toujours. Pourquoi Antonio n’est-il plus jamais retourné au Portugal ?

 

INVITÉS :
Marie-Clémence Lepape, Barbara Pellerin, Ana Maria Gomes et Justine Vincent

ANIMÉ PAR :
Pascale Dufraisse et Béatrice Charreton

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques

 

La fille qui parle à la mer

LLa fille qui parle à la mer

Oyana a grandi de l’autre côté de la mer. Là où elle vivait, elle avait dressé un cheval. Alors, maintenant qu’elle est partie se réfugier dans un port inconnu, Oyana apprivoise la mer jusqu’au jour du grand départ. Mais où son voyage va-t-il l’emmener ?
Après une expérience marquante auprès d’enfants dans les camps de Calais et La Grande Synthe, Marine Béhar et Romain Blanchard, ont ressenti l’urgence de faire entendre ce texte.
Un conte musical d’une grande force pour cette toute première mise en scène.

De Claudine Galéa
(éditions du Rouergue)Collectif Hybris
Mise en scène : Romain Christopher Blanchard Avec : Marine Behar (jeu), Quentin Thirionet (musique)
Technique : Alexandre Bazan

Ce spectacle a bénéficié de l’aide à l’écriture « Mise en scène » de l’association Beaumarchais – SACD.

Site Théâtre Astrée – Université Lyon 1