Sciences, un métier de femmes | BD

SSciences, un métier de femmes | BD

BD sur femmes et sciences

©Leah Touitou

Montrer par l’exemple que tous les métiers scientifiques sont mixtes, décrypter les stéréotypes, dépasser les idées reçues, telle est l’ambition de notre journée Sciences, un métier de femmes qui, chaque année depuis 2017, rassemble près de 500 lycéennes de l’Académie de Lyon pour les convaincre d’avoir confiance en leurs capacités de réussir.

La désaffection des jeunes filles pour les filières scientifiques est préoccupante. Les jeunes filles ont du mal à se projeter dans les métiers techniques et scientifiques et à envisager de faire les études pour y parvenir parce qu’elles manquent de figures féminines de référence et parce que les idées reçues ont la vie dure. Cette journée de mars a pour vocation de faire tomber ces préjugés…

Lors de ces journées, spécifiquement destinées aux lycéennes de l’académie et leurs enseignant(e)s, celles-ci ont pu rencontrer des jeunes femmes travaillant dans des domaines technologiques et scientifiques variés, et discuter librement avec elles. Lorsque ces journées se déroulent en présentiel, des visites de laboratoires sont également organisées.

Depuis 2017, à l’occasion de ces rencontres, une bande dessinée a été réalisée par Leah Touitou, illustratrice et scénariste jeunesse.

Voir la BD 2017

Voir la BD 2018

Voir la BD 2019

Voir la BD 2020

Journées organisées par : association Femmes et Sciences, CRAL, laboratoire ICAR, LabEx ASLAN

8 mars 2018 #2 La Science un métier de femmes !

88 mars 2018 #2 La Science un métier de femmes !

©Leah Touitou

A l’occasion de la journée Science un métier de femmes, organisée par l’association Femmes et Sciences, le CRAL, et le laboratoire ICAR, et qui a eu lieu le 8 mars 2018 à Lyon une bande dessinée a été réalisée par Leah Touitou.

Cette journée était spécifiquement destinée aux lycéennes de 2de, 1re S et TS, 1STL et TSTL, 1STI2D et TSTI2D de l’académie et leurs enseignant(e)s. Les lycéennes ont pu rencontrer à l’Amphi Mérieux de l’ENS Lyon, place de l’École, des jeunes femmes travaillant des domaines technologiques et scientifiques variés, et discuter librement avec elles. des visites étaient également organisées.

La désaffection des jeunes filles pour les filières scientifiques est préoccupante. Les jeunes filles ont du mal à se projeter dans les métiers techniques et scientifiques et à envisager de faire les études pour y parvenir parce qu’elles manquent de figures féminines de référence et parce que les idées reçues ont la vie dure. Cette journée du 8 mars a pour vocation de faire tomber ces préjugés…

Voir la BD