La faune sauvage & One Health

LLa faune sauvage & One Health

Connaissez vous l’étymologie de « sauvage »  ?  Sauvage du latin selva « la forêt » 

La faune sauvage et ses interactions avec la santé humaine sont encore aujourd’hui trop méconnues. Les décisions d’éradiquer une espèce qui présente un danger potentiel pour la santé humaine sont courants en cette période de pandémie. Les experts en faune sauvage veulent nous alerter sur le danger d’une pensée non globale du sujet et l’oubli de l’équilibre complexe de l’écosystème dans lequel nous vivons.

C’est dans ce contexte qu’Emmanuelle Gilot-Fromont, professeur à Vetagro Sup, éco-épidémiologie et éco-immunologie, a présenté lors  de la conférence Une santé, en pratique, les recommandations de l’atelier « Faune Sauvage » avant d’accorder cette interview pour notre podcast.

Pour approfondir vos connaissances sur le sujet, le replay recommandations de l’atelier One Health & Faune Sauvage et le site du pôle Faune Sauvage à Vetagro Sup, pôle EVAAS :

>> Pour partager, saison après saison, la vie des étudiants, professeurs, personnels qui à VetAgro Sup préparent l’agronomie, la médecine vétérinaire et la santé publique de demain, abonnez-vous à notre chaîne :

VetAgroLIVE

Les galaxies naines pour étudier la jeunesse de l’Univers

LLes galaxies naines pour étudier la jeunesse de l’Univers

Le modèle cosmologique standard prédit que les galaxies naissent au sein de filaments de gaz et de matière noire. Pour la première fois, ces filaments ont pu être observés directement grâce à l’instrument MUSE installé sur le Très Grand Télescope (VLT) de l’ESO de l’Observatoire Paranal au nord du Chili.

Invité de l’émission La Terre au carré sur France Inter, Roland Bacon, Professeur à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et chercheur à l’Observatoire de Lyon, nous en dit plus sur ce nouveau dispositif qui permet de remonter toujours plus loin dans l’histoire de notre Univers.

(Ré)écouter le podcast  

Le botaniste & One Health

LLe botaniste & One Health

Avez-vous entendu parlé de la « junk food du néolithique », d’apprivoiser votre microbiote ou de l’humus à l’origine du monde ?

Bienvenue à ce podcast VetAgroLIVE, la chaine podcast de VetAgro Sup. Un podcast hors les murs et hors normes avec Marc-André Selosse, botaniste, professeur du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, des universités de Gdansk (Pologne) et Kunming (Chine), membre de l’Académie d’agriculture de France, chroniqueur sur France Inter et auteur de 2 ouvrages : Jamais seul, Les goûts et les couleurs du Monde.

Dans cet interview passionnante, Marc-André Selosse, présent à la conférence Une seule santé en pratique à VetAgro Sup, nous invite à considérer les microbiotes non plus comme un problème de santé, mais comme une solution et bien plus encore. Il fait le pari qu’une génération ayant apprivoisé ses microbiotes, pris soin du sol, appris à penser le monde en écosystème grâce à une approche « One Health/ Eco Health » enseignée à tous, pourra en tant que vétérinaire, médecin, agriculteur, décideur, changer notre vision des enjeux et agir pour un avenir heureux.

>> Pour partager, saison après saison, la vie des étudiants, professeurs, personnels qui à VetAgro Sup préparent l’agronomie, la médecine vétérinaire et la santé publique de demain, abonnez-vous à notre chaîne :

VetAgroLIVE

 

Comment le Covid-19 perturbe-t-il notre odorat ?

CComment le Covid-19 perturbe-t-il notre odorat ?

Alors qu’une large part des personnes atteintes du Covid-19 présentent des troubles de l’odorat, la neuroscientifique Camille Ferdenzi, membre du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, analyse les diverses façons dont le virus peut altérer ce sens, mais aussi comment le retrouver grâce à la rééducation olfactive.

Un podcast de la série La parole à la science  #PodcastCNRS

Jusqu’au bout de nos rêves

JJusqu’au bout de nos rêves

Le rêve peut-il être appréhendé par les sciences sociales ?

« Objet devenu indissociable de la psychanalyse, étudié par la psychologie et les neurosciences, il était jusqu’à ce jour largement ignoré des sociologues. Certes, quelques chercheurs ont pu s’interroger sur la manière dont le rêve a été perçu selon les époques et les milieux. Ce que propose Bernard Lahire, c’est d’entrer dans la logique même de sa fabrication et de relier les rêves aux expériences que les individus ont vécues dans le monde social. »

A l’occasion de la sortie de son ouvrage La part rêvée. L’interprétation sociologique des rêves, volume 2 (La découverte, janvier 2021), Bertrand Lahire était l’invité de « La suite dans les idées » sur France Culture le 2 janvier 2021.

Intervenant : Bernard Lahire, chercheur enseignant, Professeur de sociologie à l’ENS de Lyon et membre senior de l’Institut Universitaire de France.

>> Ecouter :

Rêve général

En savoir plus :

ENS de Lyon – Culture, Sciences et société

 

Révolution comptable, pour une entreprise écologique et sociale

RRévolution comptable, pour une entreprise écologique et sociale

Dans le cadre des Mercredis de l’Anthropocène, créés et mis en œuvre par l’École urbaine de Lyon

Le monde actuel fait face à des problèmes récurrents : des crises économiques et financières répétées, mais également des menaces écologiques qui mettent en question la survie même de l’humanité. Des solutions existent mais elles ne pourront s’opérer sans « une refonte drastique du système de comptes capitaliste », autrement dit sans opérer une révolution comptable.

Intervenant : Jacques Richard, docteur en sciences de gestion, expert-comptable, professeur émérite à l’Université Paris-Dauphine et ancien membre de l’Autorité des Normes Comptables. Il est l’un des auteurs de Comptabilité financière (11e édition, Dunod, 2018), et de Révolution comptable. Pour une entreprise écologique et sociale (Éditions de l’Atelier, 2020) avec Alexandre Rambaud.

Animé par : Fabrice Bardet, ENTPE, directeur du RIVES (laboratoire EVS).

Écouter le podcast

Ville et architecture pour les humains et les non humains

VVille et architecture pour les humains et les non humains

Dans le cadre des Mercredis de l’Anthropocène (saison 4) créés et mis en œuvre par l’Ecole urbaine de Lyon

Devons-nous questionner le modèle de la concentration urbaine et reconsidérer celui des périphéries multipolaires ou des cités jardins ?
Avons-nous à repenser les espaces habités pour qu’ils constituent des milieux de vie équilibrés sains et protecteurs pour tous ceux qu’ils abritent ?

Intervenants :

  • Bernard Kaufmann, maître de conférences en écologie et zoologie à l’Université Claude Bernard Lyon 1. Ses recherches conduites au Laboratoire Écologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés se focalisent sur l’écologie urbaine et l’écologie des invasions biologiques.
  • Pascal Rollet, architecte (agence Lipsky+Rollet), Professeur à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, et responsable scientifique de la Chaire Habitat du Futur aux Grands Ateliers.

Animation : Valérie Disdier, École urbaine de Lyon

Écouter le podcast

Architecture biomimétique : le nouveau souffle du bâtiment

AArchitecture biomimétique : le nouveau souffle du bâtiment

Pour ce nouvel épisode : biomimétisme & architecture. Ou quand nos constructions s’inspirent du vivant pour mieux s’intégrer à leur environnement.  

26 novembre 2020

Deux frères, architecte et biologiste, unissent leurs efforts de recherche pour développer des solutions de construction et de rénovation des bâtiments moins énergivores et directement inspirés de la nature. Un entretien pour deviner en quoi le biomimétisme peut faire entrer l’architecture dans l’ère de la transition écologique et énergétique.

Qu’est ce que  le biomimétisme en architecture ? Dans quelles ressources naturelles nos invités puisent-ils leur inspiration ? En quoi la démarche biomimétique peut-elle révolutionner le secteur du bâtiment qui représente encore 30% des émissions nationales de gaz à effet de serre.

Léonard de Vinci conseillait à ses élèves d’aller « prendre leurs leçons dans la nature » ; pourquoi s’en priver ?

Abonnez-vous !


Cet épisode est coproduit avec Bioinspi

Le premier podcast en France qui vous raconte les histoires fascinantes sur la nature en vous éveillant au biomimétisme et à la bio-inspiration !

 

Sobriété énergétique. Tout ralentir pour accélérer la transition ? | Pop’Sciences Forum

SSobriété énergétique. Tout ralentir pour accélérer la transition ? | Pop’Sciences Forum

La meilleure énergie est celle que nous ne consommons pas. La sobriété énergétique relève de cette « retenue » que nous devrions adopter, en objection à la surconsommation d’énergie – à l’ébriété – dont nous faisons preuve aujourd’hui. Comment y parvenir ?

Enregistrement audio du webinaire du 24-11-2020, organisé dans le cadre du Pop’Sciences Forum

Cette sobriété énergétique recouvre plusieurs scénarios, qui ne visent pas tous les mêmes fins ni ne nécessitent les mêmes moyens. Entre d’un côté le ralentissement général de nos activités, et de l’autre l’optimisation de la performance énergétique du système économique en place. Comment opérer une transition énergétique sous l’angle de la sobriété sans se heurter trop brutalement à des pratiques quotidiennes, sociales et économiques très ancrées ?

Invités

Animation : Raphaël Bourgois , rédacteur en chef d’A.O.C

Les mesures sanitaires changent-elles notre rapport à l’autre ?

LLes mesures sanitaires changent-elles notre rapport à l’autre ?

Le confinement et la distanciation sociale nous ont-ils rendus plus méfiants, voire plus égoïstes ? Selon l’économiste Marie Claire Villeval, ces mesures ont surtout transformé de façon « immédiate et absolue » notre perception des normes et des comportements, pas notre nature profonde. Pour CNRS Le Journal, elle développe son analyse dans un podcast de la série « La parole à la science ».

Marie Claire Villeval est spécialiste d’économie expérimentale et comportementale, directrice de recherche au CNRS, au sein du Groupe d’analyse et de théorie économique Lyon-Saint-Étienne. Elle a reçu la médaille d’argent du CNRS en 2017.