Juillet 1969- Juillet 2019 : l'Homme marchait sur la Lune il y 50 ans !

2101, sciences et fiction

22101, sciences et fiction

2101, le contexte climatique dramatique laisse peu d’avenir à l’humanité sur Terre. Fosto, astrophysicien banni de la communauté scientifique, vit avec Pandora, une intelligence artificielle. Elle l’encourage à s’installer en Sicile où il hérite d’une demeure dans le centre de Palerme. De plus, l’université de la ville lui propose de reprendre ses travaux sur une exoplanète qu’il prétend habitable. Piège tendu par Méphisto, qui compte porter l’Enfer sur une nouvelle terre d’accueil et offre à Fosto une seconde jeunesse en contrepartie des ses recherches sur la planète Eden 1024. Pour la belle Margot et par vanité, Fosto accepte le marché.

L’histoire, racontée en bande dessinée, est le cadre d’une enquête documentaire auprès des scientifiques sur le thème sciences et science-fiction.

Avec notamment la participation du Centre de Recherches Astrophysiques de Lyon – CRAL, de l’INSA de Lyon, l’INRIA de Lyon, l’ISARA de Lyon, l’Ecole Centrale de Lyon, l’Institut des Sciences de la Terre de Lyon.

2101, Sciences et fiction

Ma ville, le climat et moi

MMa ville, le climat et moi

De novembre 2014 à juillet 2015, l’Université de Lyon a mis en place une démarche exploratoire de recherche participative sur le climat à l’échelle de son territoire. Associée à une étude de préfiguration d’un observatoire local du climat (EPOC), cette démarche a été menée par le LabEx Intelligences des mondes urbains. Elle a ainsi permis d’additionner à des données techniques des données issues de l’expertise d’usage, du ressenti et du vécu des habitants, ainsi que des questionnements et propositions de recherches et d’actions.  

 

La démarche de consultation

Cette recherche s’est déroulée en trois étapes :

  1. Des micro-trottoirs ciblant les motivations et les freins des habitants à participer à une recherche sur le climat. (travaux réalisés par des étudiants en Master Géographie à l’Université Jean Moulin Lyon 3, sous la direction de Pauline Texier) ;
  2. Des focus-groupes permettant de cerner leurs représentations/perceptions des changements climatiques à une échelle globale et locale ainsi que des capacités d’actions/réactions des habitants en cas de fortes chaleurs ;
  3. Des étals de marchés visant à élargir le champ des personnes impliquées.

 

Voici en images une présentation des étapes de la consultation :

 

Résultats de la consultation citoyenne

La collecte de données s’est effectuée de décembre 2014 à juillet 2015. Afin d’analyser ces paroles citoyennes, les outils et méthodes de la psychologie sociale ont été mis en œuvre. Ci-dessous deux rapports permettent de comprendre les résultats : un rapport de synthèse grand public et un rapport scientifique d’analyse psycho-sociale.

 

Téléchargements :

 

Valorisation et poursuite de la consultation

Du point de vue de la recherche, cette consultation permet aujourd’hui de nourrir un groupe de travail interdisciplinaire en sciences humaines et sociales, pour contribuer à un futur observatoire local du climat. Quelques paroles de chercheurs en vidéo :

 


En amont de la 21e conférence des nations unies sur les changements climatiques, cette consultation a reçu le soutien d’acteurs publics :


Avec le soutien de :

logo-grand-lyon-la-metropole imu-s cop21-label

Elévation des températures et …canicule

EElévation des températures et …canicule

2018-2022, chaud devant

Article paru dans The Conversation – 24/06/2019

Les prochaines années devraient être anormalement chaudes et viendront intensifier le changement climatique en cours. C’est ce qui ressort d’une récente étude que mon collègue Sybren Drijfhout et moi-même avons publiée en août 2018.

Nous avons mis au point un nouveau dispositif de prévision, appelé PROCAST (pour « Probabilistic forecast »), dont nous nous sommes servis pour prévoir la variabilité naturelle du climat. Cette variabilité désigne la façon dont le climat évolue sur plusieurs années entre des phases chaudes et des phases froides ; cette variabilité est dite « naturelle » car elle se distingue de la tendance au réchauffement climatique global sur le long terme induit, par exemple, par les activités humaines.

PROCAST met ainsi en lumière la probabilité d’une phase de chaleur liée à la variabilité naturelle du climat pour la période 2018-2022.

[…]

Auteur : Associate Professor in Ocean Physics, University of Southampton

Lire la suite de l’article :

The Conversation

 

———————————————————————————————–

Pourquoi les températures grimpent-elles en ville ?

Article paru dans The Conversation – 24/06/2019

En ville, les températures de l’air, des surfaces et du sol sont presque toujours plus importantes que dans les zones rurales. Ce phénomène est connu sous le nom d’« îlot de chaleur urbain » – un terme qui a fait son apparition au milieu du XXe siècle.

Jusque dans les années 1980, ce phénomène était considéré comme marginal : la plupart des études sur le sujet ayant été menées dans des villes aux hivers rigoureux, les températures plus clémentes étaient perçues comme bénéfiques ; elles permettaient de moins recourir au chauffage. Au fil du temps cependant, les effets de ce phénomène furent pris davantage au sérieux.

On s’est ainsi rendu compte que l’îlot de chaleur urbain influençait les relevés de températures de l’air, qui permettent d’évaluer les changements climatiques. Il devint alors essentiel de soustraire cette « contamination » des relevés effectués en ville pour assurer leur exactitude.

[…]

Auteur : Senior Lecturer in Geography, University College Dublin

Lire la suite de l’article :

The Conversation

 

———————————————————————————————–

Comment la canicule détraque notre sommeil

Article paru dans The Conversation – 24/06/2019

La canicule s’apprête à s’abattre sur la France, avec des températures approchant les 40 °C. Par une telle chaleur, trouver le sommeil peut se révéler extrêmement difficile.

Car le sommeil et la thermorégulation corporelle sont intimement liés. La température du corps suit en effet un cycle de 24 heures lié au rythme d’alternance entre sommeil et éveil. En théorie, le corps se refroidit pendant la phase où l’on dort et se réchauffe lorsque l’on est éveillé. Le sommeil nous vient plus facilement quand la température du corps décroît, et peine davantage à s’imposer lorsqu’elle augmente.

Nos mains et nos pieds jouent un rôle clé pour aider au sommeil. Ils permettent au sang chauffé du centre du corps de se refroidir par le contact de la peau avec l’environnement extérieur. L’hormone du sommeil, dite mélatonine, participe aussi largement à cette complexe perte de chaleur, à travers les parties périphériques du corps.

En début de nuit, la température corporelle diminue, mais la température périphérique de la peau augmente. Ces variations se complexifient ensuite au cours de la nuit, car notre autorégulation de la température varie selon le stade du sommeil.

[…]

Auteur : Ron Grunstein, Professor of Sleep Medicine and NHMRC Practitioner Fellow, Woolcock Institute of Medical Research, University of Sydney

Lire la suite de l’article :

The Conversation

Le bio : un elixir qui change tout en vert ?

LLe bio : un elixir qui change tout en vert ?

©bm Lyon

La carotte bio vendue sous film plastique est-elle équitable, durable, responsable ? Ce produit est-il garant du respect des sols, de la biodiversité et du travail de l’agriculteur? Est-il solidaire, collaboratif ? Le bio industriel, paroxysme de la consommation verte, peut-il rester fidèle à ses valeurs d’origine ?

 

 

Frédéric Denhez et Boris Tavernier ont apporté des éléments de réponse à ces questions lors d’une conférence qui a eu lieu le 22 mai 2019 à la Bibliothèque municipale de Lyon-Part Dieu.

Conférence donnée dans le cadre du Prix du livre environnement 2019.

Intervenants :

  • Frédéric Denhez, ingénieur écologue de formation, écrivain et journaliste, spécialiste des questions environnementales
  • Boris Tavernier, chargé de projet de l’association Vrac (favorise l’accès du plus grand nombre à des produits de qualité issus de l’agriculture biologique et équitable à des prix accessibles)

Voir ou écouter la conférence

Le climat change… et alors ?

LLe climat change… et alors ?

En compagnie de l’équipe Youtube de la Tronche en Biais et d’experts climatiques, politologues et épistémologues, cette conférence-débat nous permettra d’aborder les questions qui gravitent autour de l’inaction climatique et ses enjeux éducatifs sous-jacents.

Cet événement est l’occasion pour nous tous de participer à l’émergence d’une nouvelle forme de communication du savoir, portée par le numérique et le libre accès à la connaissance, mais également d’encourager l’éveil d’une conscience écologique collective.

Organisée par : l’Institut Français de l’Éducation et l’Association pour la Science et la Transmission de l’Esprit Critique (A.S.T.E.C)

En savoir plus :

ENS de Lyon

Comment se protéger de la pollution urbaine ?

CComment se protéger de la pollution urbaine ?

Un atelier de recherche participative avec les enfants

A l’occasion du festival à l’Ecole de l’Anthropocène de l’École Urbaine de Lyon en Janvier 2019, 10 enfants âgés de 8 à 12 ans ont pu discuter et élaborer autour de la question de la qualité de l’air urbain. Ils ont eu l’opportunité d’inventer, d’imaginer et de proposer un outil pouvant les protéger de la pollution au quotidien.

C’est quoi, la pollution ? Et comment ça se mesure ? – lors de l’atelier de recherche participative d’Imagineo, Hervé Rivano, chercheur à l’INRIA, a invité les enfants à s’exprimer à travers des outils de collaboration créative, ils ont appris à mettre leur imagination au service d’un sujet pointu mais également à libérer et valoriser leurs paroles et à se sentir légitime. Cet espace bienveillant et sécurisant, leur a permis d’imaginer des solutions créatives : une caisse pour récupérer la fumée des pots d’échappement, un capteur-volant pour mesurer la pollution, un bracelet “pollucelet” de secours et un sac à dos qui détecte les zones polluées. Les idées des enfants ont été illustrées sur une grande fresque de facilitation graphique par Lou Hermann.

 

 

 

 

 

Démocratie alimentaire : de l’équité dans notre assiette !

DDémocratie alimentaire : de l’équité dans notre assiette !

Up Conférence

Atelier « L’eau virtuelle »

AAtelier « L’eau virtuelle »

Consommer mieux, économiser l’eau : trucs et astuces avec CIE

En juin, laissez vous porter par le fleuve et découvrez ses trésors !

Couper l’eau lorsqu’on se lave les dents, faire pipi sous la douche, tout autant de gestes que nous connaissons depuis longtemps pour éviter de gaspiller de l’eau. Mais qu’en est-il pour l’eau virtuelle ?

L’eau que l’on utilise pour produire nos biens de consommation ? À travers cet atelier nous aborderons cette notion et apprendrons des gestes simples pour utiliser moins d’eau à travers nos choix de consommation.

Retrouvez toute la programmation de la Maison de l’Environnement et les activités de nos associations membres sur www.maison-environnement.fr à la rubrique « Agenda« 

European Lab Camp

EEuropean Lab Camp

3 jours après des élections européennes qui s’annoncent cruciales, European Lab Camp réunit des artistes, des chercheurs, des journalistes et des activistes du vieux continent à Lyon, pour un débriefing général et « se réarmer pour l’avenir ».

Musique, débats, projections, ateliers, performances : le Camp est le QG de Nuits sonores et European Lab, ouvert à tous.

Rendez-vous du 30 mai au 2 juin 2019 dans deux lieux inédits : H7 & HÔTEL71, INSCRIVEZ-VOUS !

1 grande thématique : LE JOUR D’APRÈS

European Lab Camp ce sont des tables-rondes, des concerts, un radio Lab, des ateliers et des performances … pour dessiner les contours d’un avenir commun à l’Europe.

 

2 tables rondes ont été pensées en partenariat avec Pop’Sciences. Ne les manquez-pas !

14:00 – 15:30 > H7

L’IMPOSSIBLE DÉMOCRATIE URBAINE À L’HEURE DU CAPITALOCÈNE

Avec :

  • Maële Giard (Étudiante en double master 2 : Sciences Po Lyon & Institut d’Urbanisme de Lyon)
  • Mathilde Girault (Université Lyon 2, UMR Triangle)
  • Guillaume Faburel (Université Lyon 2, Sciences-Po Lyon et Rennes, UMR Triangle)

17:00 – 18:30 > H7

NOUVEAUX ACTIVISMES POUR LA JUSTICE CLIMATIQUE

Avec :

  • Mathilde Girault (Université Lyon 2, UMR Triangle)
  • Annie Randall (Extinction Rebellion)
  • Deep Green Resistance
  • Marie Toussaint (End Ecocide on Earth)
  • Guillaume Faburel (Université Lyon 2, Sciences-Po Lyon et Rennes, UMR Triangle)

CINÉ MATHÉMATIQUE « Dans les bois »

CCINÉ MATHÉMATIQUE « Dans les bois »

Le Comoedia et la Maison des mathématiques et de l’informatique – MMI, proposent une matinée projection-débat spéciale famille,  autour du film « Dans les bois »

1h03 | Lituanie| 2019 | Sans dialogues| Documentaire

Au plus près de la vie sauvage…

Dans les bois nous entraîne dans un lieu où les limites du temps ont disparu, dans une nature sauvage et d’une fragile beauté. Cette immersion totale dans ces forêts ancestrales est une expérience forte pour les spectateurs de tous âges. La caméra de Minaudas Survila a su capter et filmer les animaux de ces bois comme rarement. Porté par une bande son uniquement composée de bruits de la forêt presque palpables, ce documentaire est un témoignage atypique, poétique et fascinant quand l’on songe à la rapidité avec laquelle ces lieux encore vierges sont en train d’être effacés de la surface de la terre.

Projection suivie d’une discussion animée par Olga Paris-Romaskevich, cinéphile et mathématicienne à l’Université de Rennes 1 et de William Tachon, photographe amateur et écologue naturaliste de la coopérative Natura Scop.

En partenariat avec Bulles de Gones.

 

Voir sur le site de la MMI