Du carbone noir au carbone vert : comment s’adapter ?

DDu carbone noir au carbone vert : comment s’adapter ?

Soirée Scientifique de l’Université Ouverte Lyon 1

 

Catherine Pinel, Directrice de recherche CNRS, Institut de recherches sur la catalyse et l’environnement de Lyon (IRCELYON), Université Lyon 1

Dans un contexte international où la transition énergétique est l’une des questions sociétales au cœur des préoccupations des citoyens, la production de biens de consommation la plus vertueuse possible nécessite de trouver une alternative à l’utilisation des ressources fossiles. Si pour la  production d’énergie, des options non carbonées existent et sont largement étudiées, le choix est plus restreint concernant la synthèse des produits courants. Les possibilités apportées par l’utilisation de la biomasse ou des déchets seront discutées et des progrès récents seront présentés.

 

 

 

 

 

Consultez le programme des Soirées Scientifiques 2019-2020

Université Ouverte Lyon 1

Campus de la Doua – Bât. Patio – 43 bd du 11 Novembre 1918 – Villeurbanne

La transition énergétique

LLa transition énergétique

La transition énergétique pour la Région Auvergne Rhône-Alpes et la Métropole de Lyon

Conférence proposée dans le cadre des mardis des Ingénieurs et Scientifiques de France Lyon-Rhône-Ain.

©Wikipedia

La France poursuit son engagement dans la transition énergétique. Elle s’est donnée comme objectif la neutralité carbone en 2050 et met en place les mesures qui permettront d’atteindre cet objectif. La Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) assure la déclinaison de cette Stratégie Nationale Bas Carbone pour contribuer à l’atténuation du changement climatique.

Le livre Transition Energie-Climat Auvergne-Rhône-Alpes, édité en juin 2019 par Enviscope, présente le premier tableau régional synthétique et complet destiné au public. Ce livre servira de point d’entrée à la conférence.

Intervenantes :

  • Catherine Azzopardi, Directrice Environnement et Energie à la Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Blandine Melay, Responsable de la Mission Energie pour la Métropole de Lyon.

En partenariat avec : Enviscope et SEE – Groupe Régional Rhône-Bourgogne

En savoir plus :

Ingénieurs et scientifiques de France

Croisement de regards contre le gaspillage alimentaire

CCroisement de regards contre le gaspillage alimentaire

Pour une transition réussie, il faut que nous parvenions à faire converger les regards d’acteurs entre lesquels il y a peu de porosité. Pour cette raison, Imagineo a conçu un projet en lien avec des chercheurs, des entreprises, des experts de la thématique alimentaire, des professeurs et bien sûr, des enfants : “Alimentation durable ? Tous à table !”.

A l’occasion de la Fête de la Science 2019, Imagineo a réuni des partenaires associatifs, un collège, des experts radio, des psychologues sociaux et des professionnels de l’alimentation autour du projet de recherche participative Alimentation durable ? Tous à table !

Au sens d’Imagineo, la transition écologique et sociale se construit avec la nouvelle génération et non pas pour elle. D’ailleurs, les actions qui se construisent actuellement servent la génération actuelle et pas seulement celles à venir. 

Pour une transition réussie, il faut que nous parvenions à faire converger les regards d’acteurs entre lesquels il y a peu de porosité. Pour cette raison, Imagineo a conçu un projet en lien avec des chercheurs, des entreprises, des experts de la thématique alimentaire, des professeurs et bien sûr, des enfants.
Le projet “Alimentation durable ? Tous à table!” s’est articulé en quatre temps forts.

Des enfants ont relevé le défi d’une psychologue sociale…

La première pierre était un atelier de recherche participative au cours duquel des enfants ont relevé le défi d’une psychologue sociale de créer des moyens pour réduire le gaspillage alimentaire à la fin des repas. Un groupe de 5ème du collège Gabriel Rosset a par exemple imaginé un système pour inciter les personnes à mettre leurs biodéchêts au compost après un repas pris en restauration collective “On va mettre des plantes sur les tables dont la terre sera alimentée par le compost des biodéchets de la cantine pour montrer aux gens ce qu’il se passe quand ils compostent au lieu de jeter dans la poubelle normale. ” 

Les propositions ont été retravaillées par psychologues sociaux, experts et citoyens curieux…

Les propositions des enfants ont ensuite été retravaillées au cours d’un second temps de réflexion qui a rassemblé des adultes pour un atelier d’intelligence collective. Gaëtan des Détritivores a repris l’idée des enfants et a décidé d’aller encore plus loin dans l’incitation. Il explique “On veut rendre transparent en type de traitement des déchets et illustrer les étapes de compostage par un système de bocaux dans les lieux de restauration qui montrent les étapes de traitement d’un biodéchet. D’abord les restes bruts, puis la décomposition, puis le compost et enfin une plante pour que les gens prennent conscience du traitement des déchets. On voudrait aussi créer un jardin comparatif avec une partie où on met du compost et une partie où il n’y en a pas ! ”. Psychologues sociaux, experts de la thématique ou citoyens curieux ont relevé ce défi avec brio et ont généré encore d’autres idées originales. 

 

Présentation des propositions lors d’un plateau radio…

Une fois des propositions concrètes en main, elles ont été soumises à des structures de la chaîne alimentaire lors d’un plateau radio à La Commune pour la Journée Mondiale de l’Alimentation. Nicolas Fieulaine, psychologue social spécialisé dans les changements de comportements expliquait alors que “Le manque entraîne de l’inconfort, du stress et de l’inquiétude chez le consommateur aussi bien au supermarché qu’au restaurant lorsqu’il y a une rupture de stock. Il faut que nous apprenions à ne pas assouvir nos désirs maintenant, se montrer plus flexible dans cette société d’abondance. Pour changer nos comportements, il faut se rendre compte que la bonne intention ne suffit pas, qu’il y a des vents contraires comme les publicités ou la pression sociale. Nous devons favoriser l’interdisciplinarité pour inventer des solutions pérennes qui prennent en compte tous les aspects du challenge, faire travailler main dans la main designers, sociologues, ingénieurs, mangeurs, grands et petits citoyens et non pas tour à tour.”

 

Et prototypage !

Ces différents temps de recherche participative, ont pu faire émerger des idées concrètes de solutions contre le gaspillage alimentaire résultant du croisement des regards (enfants, professionnel de santé, psychologues…). La richesse des idées de chacun a amené le projet à un dernier temps fort : un atelier de prototypage, les enfants de l’atelier de recherche participative ont pu designer et fabriquer les prototypes des idées ressorties.

Des fleuves aux océans, une relation Homme Nature à réinventer

DDes fleuves aux océans, une relation Homme Nature à réinventer

Les lecteurs de 62 organisations de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui ont participé cette année au Prix régional du livre environnement ont plébiscité l’ouvrage de Gilbert Cochet et Stéphane Durand, Réensauvageons la France : Plaidoyer pour une nature sauvage et libre, paru chez Actes Sud.

Faisant suite à la remise du prix des auteurs lauréats, le 28 novembre à Gières, une table-ronde est proposée dans le cadre du Festival Quais du Départ pour leur journée spéciale Un monde en transition

« Le XXe siècle a vu la défaite du sauvage. Nous avons fait le vide autour de nous. Pourtant, malgré tout ce que nous lui avons fait subir, la nature résiste. Mieux, elle revient ! Notre pays est le mieux placé pour être en tête de la course pour la plus belle nature européenne, grâce à sa très riche biodiversité. Passant en revue tous les grands milieux naturels. de la montagne à la mer, cet ouvrage propose un éventail de solutions simples afin de ménager une place pour le bien-être et l’épanouissement de tous, hommes, plantes et animaux.
Favoriser le retour de la nature sauvage est un excellent facteur de développement. Cette richesse naturelle est renouvelable et non délocalisable. C’est l’enjeu économique de demain. »

Intervenants :

  • Didier Gascuel, professeur en écologie marine, auteur de Pour une révolution dans la mer (Actes sud)
  • Gilbert Cochet, naturaliste attaché au Muséum National d’histoire naturelle, agrégé de science de la vie et de la Terre et co-auteur de Ré-ensauvageons la France, (Actes Sud)
  • Camille Moirenc, photographe, co-auteur de Rhône, un fleuve, (Actes sud), un ouvrage dirigé par Erik Orsenna.

 Organisé en partenariat avec : Actes sud.

Maison de l’environnement

Les voleurs de feu : qui a peur de l’énergie solaire ?

LLes voleurs de feu : qui a peur de l’énergie solaire ?

En décembre, rendez-vous aux derniers événements de notre programmation 2019 ! Envie de faire un bond en avant vers la transition écologique l’an prochain ? Finissez l’année avec 3 projections dédiées pour vous inspirer des solutions et des bonnes résolutions.
3 associations vous invitent à 3 soirées pour vous projeter vers la transition :
  • Jeudi 5 décembre : Une projection animée par On The Green Road au coeur de la question numérique : engagée pour la prolongation de durée de vie des ordinateurs, la start-up M² nous mènera en vidéo au cœur de ces appareils, partageant avec I-Buycott et l’Atelier Soudé un diagnostic sans concession sur l’obsolescence programmé, et les moyens de l’éviter, par nos actions.
  • Jeudi 12 décembre : Une projection d’un extrait d’enquête sur Cash investigation suivie d’un échange avec l’association Générations Futures Lyon et un agriculteur bio sur les dangers de cet herbicide pour la santé et sur les alternatives proposées par l’INRA.
  • Jeudi 19 décembre : Partout dans le monde, l’énergie solaire se développe de manière spectaculaire… Découvrez et comprenez cette énergie avec l’association Toits en Transition. Projection du film documentaire Les voleurs de feu : qui a peur de l’énergie solaire ? de Brigitte Chevet
La Médiathèque sera ouverte jusqu’à 19h pour vous permettre de découvrir notre sélection thématique sur l’environnement, l’économie et la consommation.
Toute la programmation de la Maison de l’Environnement et les activités de nos associations membres (rubrique Agenda) :

Glyphosate et roundup : effets néfastes et alternatives

GGlyphosate et roundup : effets néfastes et alternatives

En décembre, rendez-vous aux derniers événements de notre programmation 2019 ! Envie de faire un bond en avant vers la transition écologique l’an prochain ? Finissez l’année avec 3 projections dédiées pour vous inspirer des solutions et des bonnes résolutions.
3 associations vous invitent à 3 soirées pour vous projeter vers la transition :
  • Jeudi 5 décembre : Une projection animée par On The Green Road au coeur de la question numérique : engagée pour la prolongation de durée de vie des ordinateurs, la start-up M² nous mènera en vidéo au cœur de ces appareils, partageant avec I-Buycott et l’Atelier Soudé un diagnostic sans concession sur l’obsolescence programmé, et les moyens de l’éviter, par nos actions.
  • Jeudi 12 décembre : Une projection d’un extrait d’enquête sur Cash investigation suivie d’un échange avec l’association Générations Futures Lyon et un agriculteur bio sur les dangers de cet herbicide pour la santé et sur les alternatives proposées par l’INRA.
  • Jeudi 19 décembre : Partout dans le monde, l’énergie solaire se développe de manière spectaculaire… Découvrez et comprenez cette énergie avec l’association Toits en Transition.
La Médiathèque sera ouverte jusqu’à 19h pour vous permettre de découvrir notre sélection thématique sur l’environnement, l’économie et la consommation.
Toute la programmation de la Maison de l’Environnement et les activités de nos associations membres (rubrique Agenda) :
 

Inversons l’impact du numérique sur l’environnement

IInversons l’impact du numérique sur l’environnement

En décembre, rendez-vous aux derniers événements de notre programmation 2019 ! Envie de faire un bond en avant vers la transition écologique l’an prochain ? Finissez l’année avec 3 projections dédiées pour vous inspirer des solutions et des bonnes résolutions.
3 associations vous invitent à 3 soirées pour vous projeter vers la transition :
  • Jeudi 5 décembre : Une projection animée par On The Green Road au coeur de la question numérique : engagée pour la prolongation de durée de vie des ordinateurs, la start-up M² nous mènera en vidéo au cœur de ces appareils, partageant avec I-Buycott et l’Atelier Soudé un diagnostic sans concession sur l’obsolescence programmé, et les moyens de l’éviter, par nos actions.
  • Jeudi 12 décembre : Une projection d’un extrait d’enquête sur Cash investigation suivie d’un échange avec l’association Générations Futures Lyon et un agriculteur bio sur les dangers de cet herbicide pour la santé et sur les alternatives proposées par l’INRA.
  • Jeudi 19 décembre : Partout dans le monde, l’énergie solaire se développe de manière spectaculaire… Découvrez et comprenez cette énergie avec l’association Toits en Transition.
La Médiathèque sera ouverte jusqu’à 19h pour vous permettre de découvrir notre sélection thématique sur l’environnement, l’économie et la consommation.
Toute la programmation de la Maison de l’Environnement et les activités de nos associations membres (rubrique Agenda) :
Maison de l’environnement

Ça me dit de consommer moins et mieux

ÇÇa me dit de consommer moins et mieux

La Maison de l’Environnement et l’association The Greener Good vous attendent le samedi 30 novembre pour un événement dédié à la consommation et son impact sur l’environnement, notre santé et notre économie : ÇA ME DIT de consommer moins et mieux

Au programme :

Une conférence inspirante « Consommer moins et mieux, un grand geste pour soi et pour le climat »
12 ateliers pour repartir avec les clés d’une consommation plus responsable
2 balades hors-les-murs à la rencontre des acteurs locaux
Découvrir les ressources de la Médiathèque et repartir avec des ouvrages, jeux et DVD pour creuser le sujet

Informations pratiques :

Entrée libre tout au long de la journée
Ateliers sur inscription (billetterie à partir du 13 novembre)
Restauration et buvette sur place
Maison de l’Environnement, 14 avenue Tony Garnier (Lyon 7)
Tram T1 « Halle Tony Garnier » ou métro B « Debourg » et « Stade de Gerland »

avec The Greener Good, Les Amis de la Terre – Rhône, I-Buycott, Les écoloHumanistes, Conscience et Impact Écologique, Oïkos, Recup et Gamelles…

Programme et inscriptions sur www.maison-environnement.fr

3 soirées pour découvrir d’autres économies

33 soirées pour découvrir d’autres économies

Est-ce qu’il est possible de consommer autrement ? Les associations de la Maison de l’Environnement vous invitent à réflechir à cette question !
3 associations vous invitent à 3 soirées pour découvrir l’économie autrement :
  • Jeudi 7 novembre : On The Green Road projettera le film « Ensemble », réalisé en Amérique Latine. Ce film questionne les manières de faire communauté et d’envisager autrement l’économie. La projection sera suivie d’un échange avec la co-réalisatrice, Lisa Wartelle, sur ces modèles et les leviers locaux du changement.
  • Jeudi 14 novembre : Connaissez-vous les supermarchés coopératifs ? L’association Les Amis de Demain porte depuis plus de 2 ans le projet d’en ouvrir sur le territoire de la Métropole de Lyon. Découvrez les enjeux d’un tel projet et son impact sur l’environnement comme l’économie locale à partir de leur retour d’expérience et des expériences déjà portées ailleurs dans le monde.
  • Jeudi 21 novembre : Concilier l’environnement et l’économie c’est possible selon la LPO ! Chaque espèce a un rôle bien défini dans notre écosystème, rôle qui tend à être modifié par notre mode de vie et nos habitudes. Pourtant celui-ci nous rend bien des services, et s’en priver, c’est non seulement voir des espèces disparaître mais aussi, se priver d’aide au jardin et au champ pour un moindre coût. Découvrez les secrets de cette économie cachée à l’occasion de cette soirée.
Les soirées sont gratuites mais sur inscription (les places sont limitées).
Horaires : à partir de 19h
Lieu : Maison de l’Environnement, Lyon 7
La Médiathèque sera ouverte jusqu’à 19h pour vous permettre de découvrir notre sélection thématique sur l’environnement, l’économie et la consommation.
Retrouvez toute la programmation de la Maison de l’Environnement et les activités de nos associations membres sur www.maison-environnement.fr à la rubrique « Agenda« 

Chimie verte et polymères biosourcés : réduction de l’impact environnemental

CChimie verte et polymères biosourcés : réduction de l’impact environnemental

Les filières chimie et matériaux biosourcés peuvent contribuer à réduire la dépendance au pétrole de la chimie traditionnelle et à améliorer son bilan environnemental.

Intervenants :

  • Bruno Andrioletti, Professeur à l’Université de Lyon, Institut de Chimie et Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires, UMR CNRS 5246
  • Alexandra Clayer-Montembault et Frédéric Prochazka, Maîtres de Conférences à l’Université de Lyon, Laboratoire Ingénierie des Matériaux Polymères, UMR CNRS 5223
  • Wissam Farhat, Docteur de l’Université de Lyon en cotutelle avec la North Carolina State University (USA).

Organisée par : Université Jean Monnet de Saint-Etienne et Association des Amis de l’Université de Lyon – AAUL

A l’issue de sa conférence, Wissam Farhat se verra remettre le Prix Doctorant étranger 2019 de l’Université de Lyon, doté par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

En savoir plus :

AAUL