De l’Air !

DDe l’Air !

Besoin d’air ? Frais ? Heu… Pur ? Ben… Besoin de reprendre son souffle ? Quand Homo sapiens doit vivre des situations de plus en plus contraintes dans ses lieux de travail, d’habitation, de loisirs, comment cet animal moderne fait-il pour respirer (dans tous les sens du terme) ? La Nième compagnie s’empare de ce territoire de jeu pour construire un théâtre de sensations, d’images, comme une peinture dans laquelle surgissent des histoires. En bref, que vous en manquiez ou pas, venez prendre l’air (du temps) avec nous !

Nième Compagnie
Mise en apnée : Claire Truche
Avec : Juliette Charré-Damez Véronique Ferrachat, Jean-Camille Goimard, Rémi Rauzier, Jaufré Saint Gal de Pons François Salès. Costumes : Anne Dumont Lumières : Stephan Meynet. Son : Olivier Leydier. Vidéo : Jean-Camille Goimard et François Salès. Musique : Véronique Ferrachat et François Salès

Site Internet Théâtre Astrée

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

LE SCANDALE DÉMOCRATIQUE

Le rapport principal de l’individu à la marche démocratique se confond souvent avec celui imposé par les récits médiatico-politiques et le grand manège électoral. Pour sortir de ce prisme réducteur, il faut parfois préférer l’ordinaire au singulier. Partir à l’exploration concrète d’expériences individuelles pour plonger au cœur de la relation intime et subjective que nous entretenons avec la représentativité du citoyen, l’État et la Démocratie.

LE FILM :
N’IMPORTE QUI
de François Bégaudeau, 2016, France, 114′

Un certain François, dont on ne saura rien, semble avoir atterri en Mayenne. Il s’y promène de maison en maison, d’associations en mairies, de cabinet de sénatrice en ferme chevrière, et demande à ceux qu’il rencontre, brebis comprises, s’ils se sentent représentés. Façon d’enclencher des discussions sur la démocratie, et comment la faire advenir enfin.

INVITÉS :
François Bégaudeau et Jonathan Bocquet

ANIMÉ PAR :
Gaëtan Bailly

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

ENTRE CIEL ET TERRE

Voués à une tâche répétitive, tel Sisyphe, des travailleurs syriens, reconstruisent inlassablement ce que les guerres détruisent. Un pied dans la guerre, un autre dans le ciment.

LE FILM :
TASTE OF CEMENT
de Ziad Kalthoum, 2017, Allemagne, Liban, Syrie, Émirats Arabes Unis, Qatar, 85′

À Beyrouth, des ouvriers du bâtiment syriens construisent un gratte-ciel alors que, dans le même temps, leurs propres maisons sont bombardées. La guerre au Liban est fini mais en Syrie, elle fait encore rage. Les ouvriers sont coincés. Ils ne peuvent quitter le site avant 19 heures. La nuit, le gouvernement libanais impose un couvre-feu aux réfugies. Leur seul lien avec l’extérieur est le trou par lequel chaque matin ils sortent pour aller travailler. Coupés de leur pays d’origine, ils se rassemblent le soir devant un petit poste de télévision pour obtenir des informations concernant la Syrie. Rongés par l’angoisse et l’anxiété, privés des droits de l’homme et du travailleur les plus basiques, ils continuent de croire qu’une autre vie est possible.

INVITÉE :
Elisabeth Longuenesse

ANIMÉ PAR :
Nina Kormann et Raphaël Jaudon

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

TARIF EN VIGUEUR

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

CAFÉ DU DOC | LECTURE D’IMAGES

En matinée, le Festival Interférences et le département Cinéma de l’Université Lumière Lyon 2, proposent deux sessions d’analyse de l’image. Accompagnés par Luc Vancheri, et animés par deux doctorants (Raphaël Jaudon, Marylin Marignan et Aurel Rotival), ces ateliers s’appuient sur un corpus de courts et longs métrages documentaires. Une réflexion sur la manipulation des images, leur détournement et l’usage des archives dans la réécriture de l’histoire. Connectées à l’époque, elles sont un instrument privilégié d’une pensée esthétique, anthropologique et politique.

LES FILMS :
GREEN SCREEN GRINGO
de Douwe Dijkstra, 2016, Pays-Bas

Derrière un fond vert, un étranger sillonne le Brésil, pays envoûtant et tourmenté. Dans des rues qui servent de théâtre à la politique, à l’art et à l’amour, un gringo ne peut qu’être spectateur.

LA LUMIÈRE DE L’EST LOINTAIN
de Benjamin Genissel, 2016, France

Un voyage photographique à travers l’Asie qui questionne la pratique de la photographie en voyage.

SIT AND WATCH
de Matthew Barton et Francisco Forbes, 2016, Royaume-Uni

Telle un fresque audiovisuelle de la ville moderne, le film adopte la forme d’un zapping articulé autour de situations emblématiques de la cité londonienne.

PROPOSÉ PAR :
Marylin Marignan

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

NOS VOISINS DU BOUT DU MONDE

Quitter les clichés anthropologiques classiques sur l’exotisme des tribus lointaines, en renonçant à être de simples observateurs. Abandonner sa posture pour se découvrir autre, ensemble.

LE FILM :
BOBOBOAKO, UNE MOTO EN TERRE HADZA
de Marion Longo, 2017, France, 50′

En plein cœur de la brousse, un carnet à la main, j’apprends l’anthropologie auprès d’un groupe de chasseurs-cueilleurs tanzaniens : les Hadzabe. Mais le jour où ils me demandent de leur acheter une moto, le doute s’installe. Quelle est ma place dans ce groupe, mon impact… et ma réponse ?

INVITÉS :
Marion Longo et Julien Bondaz

ANIMÉ PAR :
Julie Borgeot

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes Publiques

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

ASSIGNÉ-E-S À RÉSISTANCE

De quoi l’état d’urgence est-il le nom ? Sous couvert de lutte antiterroriste, l’État français déploie un arsenal répressif qui ressemble à un “chèque en gris” donné aux forces de l’ordre. Son pouvoir discrétionnaire renforcé, la police voit certaines de ses pratiques les plus dures et marginales se légaliser plutôt que d’être rappelée à l’ordre par le droit. De leur côté, les activistes écologistes, altermondialistes et anticapitalistes subissent dans leur chair ce mouvement de dépolitisation de leur contestation.

LE FILM :
317
du COLLECTIF 317, 2017, France, 60′

Le 29 novembre 2015 fut une journée spectaculaire. Des caméras de télévision du monde entier sont braquées sur Paris : aux images-fétiches du  » deuil national  » et de la mascarade diplomatique de la COP21, viennent s’ajouter celles de la ré-pression d’une manifestation interdite.

INVITÉE :
Sophie Béroud

ANIMÉ PAR :
Vartan Ohanian

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

ENTRÉE LIBRE

Organisé par l’association Scènes publiques