POP'SCIENCES FORUM : du 27 novembre au 5 décembre | CONSULTEZ LE PROGRAMME !

FESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

FFESTIVAL INTERFÉRENCES CINÉMA DOCUMENTAIRE DÉBAT PUBLIC

En matinée, le Festival Interférences propose des ateliers d’analyse de l’image. Le premier s’appuie sur deux courts-métrages documentaires qui explorent les possibilités infinies du « geste documentaire ». En brouillant la frontière entre le naturel et l’artificiel, croisant le réel à l’imaginaire, deux jeunes cinéastes convoquent la puissance de l’image et du montage pour nous plonger à l’orée d’un nouveau jour, à l’aube d’un nouveau monde.

LES FILMS :

BODYCAM.
STÉPHANE MYCZKOWSKI
FRANCE | 2017 | 17 MINUTES | VOST
Depuis le début des années 2010, de nombreuses
villes américaines équipent leurs officiers de police
de caméras corporelles, petits appareils
d’enregistrement qui se fixent sur la poitrine. Les
agents portant une caméra ont le devoir de l’allumer
au début de chacune de leurs interventions.
Rêvent-elles de robots
astronautes ?

SARAH DEL PINO
FRANCE | 2017 | 25 MINUTES
Sous l’esthétique d’une science fiction la caméra
abandonne peu à peu le monde des humains pour
pénétrer dans un monde parallèle. Nous découvrons
un microcosme fabriqué par l’Homme et
pourtant déserté par ce dernier.

ACCOMPAGNÉ PAR L’ASSOCIATION
KINOKS, COLLECTIF D’ÉTUDIANTS
EN CINÉMA DE L’UNIVERSITÉ
LUMIÈRE LYON 2

 

INFOS PRATIQUES

Le site du festival

Réservez votre place

Organisé par l’association Scènes Publiques

De l’Air !

DDe l’Air !

Besoin d’air ? Frais ? Heu… Pur ? Ben… Besoin de reprendre son souffle ? Quand Homo sapiens doit vivre des situations de plus en plus contraintes dans ses lieux de travail, d’habitation, de loisirs, comment cet animal moderne fait-il pour respirer (dans tous les sens du terme) ?

La Nième compagnie s’empare de ce territoire de jeu pour construire un théâtre de sensations, d’images, comme une peinture dans laquelle surgissent des histoires. En bref, que vous en manquiez ou pas, venez prendre l’air (du temps) avec nous !

Nième Compagnie
Mise en apnée : Claire Truche
Avec : Juliette Charré-Damez Véronique Ferrachat, Jean-Camille Goimard, Rémi Rauzier, Jaufré Saint Gal de Pons François Salès. Costumes : Anne Dumont. Lumières : Stephan Meynet. Son : Olivier Leydier. Vidéo : Jean-Camille Goimard et François Salès. Musique : Véronique Ferrachat et François Salès.

Théâtre Astrée

Dépolluer avec… des tissus lumineux

DDépolluer avec… des tissus lumineux

Platonium, une œuvre à la croisée des sciences et de l’art.

Du 8 au 10 décembre 2016, les visiteurs de la Fête des lumières, à Lyon, ont pu admirer Platonium, une œuvre inédite dressée à l’initiative du CNRS. (Re)découvrez, dans cette vidéo publiée en partenariat avec Le Monde, une technologie utilisée dans cette installation et développée par des chercheurs lyonnais : un textile « intelligent » comprenant des fibres optiques et capable d’absorber certains polluants présents dans l’environnement.

Pour visionner le film, rendez-vous sur le site de :

CNRS Le journal

 

PPlatonium

Platonium- ©Vanessa Cusimano-Com CNRS-DR07

Trois voyages en un vous attendent avec Platonium : le premier est une plongée vertigineuse dans l’infiniment petit et l’infiniment grand ; c’est aussi une œuvre qui vous transporte d’un espace sombre, foisonnant d’images mystérieuses, vers un autre, très grand, où un puits de lumière monumental joue avec façades et fontaine ; enfin, derrière cette production se cache une dimension scientifique prodigieuse que chacun peut explorer avant ou après sa visite sur ce site.

Cette œuvre immersive a été conçue dans le cadre de l’Année internationale de la lumière à partir de recherches scientifiques lyonnaises de pointe et réinterprétées par des yeux d’artistes. Certaines font écho à la COP21, conférence internationale sur le climat (Paris, nov-dec. 2015).

Initialement prévue pour la Fête des lumières 2015, annulée, elle a été présentée pour la première fois lors de l’édition 2016 de cette manifestation.

En partenariat avec : Université Claude Bernard Lyon 1, Université de Lyon.

Avec la participation de : ILM, IRCELYON – Institut de recherches sur la catalyse et l’environnement de Lyon, CRAL.

 

Platonium