Juillet 1969- Juillet 2019 : l'Homme marchait sur la Lune il y 50 ans !

Sésame, ouvre-toi ! | Collections & Patrimoine #1

SSésame, ouvre-toi ! | Collections & Patrimoine #1

Voilà quatre ans que Françoise Khantine-Langlois, chercheure associée au Laboratoire Sciences, Société, Historicité, Éducation et Pratiques – S2HEP, a porté son dévolu, son intérêt et sa curiosité sur ce mystérieux objet. Au sein des Collections de Physique de l’Université Claude Bernard Lyon 1, il cohabite depuis plus d’un siècle avec près de 200 autres appareils anciens de physique et de physiologie. Le temps d’une séance photo, il leur vole la vedette.

On le découvre soigneusement rangé dans une boîte en bois qui épouse ses dimensions. De tout son long, le cylindre y est parfaitement lové, maintenu par deux petites cales. Est-il fragile ? Sans doute puisqu’on observe qu’il héberge en son sein des petits tubes en verre remplis d’un liquide rosé.

Ce sont vraisemblablement des tubes scellés identiques aux 24 autres alignés à ses côtés dans la boîte.

En main, l’objet est lourd et semble pouvoir s’ouvrir au niveau du piton à œil. Jusqu’ici, il résiste. Durant plusieurs années, l’objet est présenté à des spécialistes sans que personne ne déchiffre ce qu’il est et comment l’ouvrir. Il circule de main en main. Comme pour le pot de confiture, qui aura la dernière main heureuse ?

Clic. Clic. Un dernier tour de force, un peu de dégrippant, et il livre enfin ses premiers secrets. Une inscription gravée indique : Thermomètre à minima de Duclaux. Sans elle, il aurait été difficile de le définir tant il ne ressemble à aucun autre thermomètre.

Un thermomètre à minima permet de connaître la température minimale sur une période, une journée, par exemple. Outil idéal pour percevoir les variations de températures. Sous l’effet du froid maximal, puis du réchauffement progressif, un marqueur garde la trace de la température la plus basse.

Françoise Khantine-Langlois suppose que celui-ci a été réalisé par Emile Duclaux, physicien, biologiste et chimiste français, entre 1873 et 1878, alors qu’il enseigne la physique à la faculté des sciences de Lyon. Il est plausible que la conception de ce thermomètre soit liée à ses recherches de l’époque. En effet, disciple de Pasteur, Emile Duclaux s’est intéressé à la fabrication du fromage et de la bière. Suspendu par son piton à œil, ce thermomètre pourrait avoir vocation à être plongé dans une cuve de brassage ou fromagère pour surveiller la température.

Mais l’enquête continue, car cet objet n’a pas dévoilé… tous ses secrets.

Si vous possédez des éléments qui permettent de la faire avancer, voire de la résoudre, vous pouvez contacter Françoise Khantine-Langlois à francoise.langlois@univ-lyon1.fr

 

Aller plus loin :

Lors d’une séance du Conseil d’Administration, M. Debray présente « un thermomètre d’un nouveau genre imaginé par M. Duclaux » (page initiale 275)

 

Cet article a été réalisé dans le cadre du projet Collections & Patrimoines mené par la Direction Culture, Sciences et Société de l’Université de Lyon. Il est le premier d’une série d’épisodes qui ont pour intention de donner à voir les collections et patrimoines scientifiques et artistiques des établissements d’enseignement supérieur. Plus d’informations auprès de camille.michel@universite-lyon.fr

Crédit photographique : Vincent Noclin

Résidence artistique au Laboratoire de Physique de l’ENS de Lyon

RRésidence artistique au Laboratoire de Physique de l’ENS de Lyon

Les « Variations Physiques » sont un ensemble de créations immersives inspirées des merveilles cachées de la recherche scientifique. Avec une scénarisation inspirée des structures musicales baroques en trois temps, cette première œuvre met en scène trois expériences de magnétohydrodynamique à travers un nuage de particules en mouvement perpétuel régi par des équations qui lui impriment des dynamiques surprenantes et esthétiques.

Le voyage onirique évoque les étapes successives de la démarche scientifique : observation et description, compréhension et conceptualisation puis prévisions et découvertes. Fruit d’une résidence artistique d’un mois au Laboratoire de Physique de l’ENS de Lyon, Alex Andrix partage sa vision d’un monde où l’abstrait est émotion.

Direction, Programmation, Animations, Equations : Alex ANDRIX
Scientifiques : Mickael BOURGOIN, Nicolas PLIHON, Jean LILENSTEN
Musique : Dorian MIGNERAT (Violon), Nicolas CHARTIER (Space music scène 1)
Remerciements : Benoit ARBELOT, Arnaud CHEVALIER, Yves BROZAT, Jean-François ROBIN, Laboratoire de Physique de l’ENS de Lyon, École Normale Supérieure de Lyon, Université de Lyon, CNRS, IDEX Lyon, Theoriz Studio, ENS Media

www.alexandrix.com

Festival Particule.com | #FDS2018

FFestival Particule.com | #FDS2018

 

 

 

 

 

Informatique et physique se mêlent et s’entremêlent au Festival Particule.com, comme la science et le théâtre ! Visitez un supercalculateur, suivez le chemin d’une particule, ou apprenez à programmer…

Le Centre de Calcul de l’Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules en partenariat avec l’Institut de Physique Nucléaire de Lyon, le Laboratoire des Matériaux Avancés et le Laboratoire d’InfoRmatique en Image et Systèmes d’information organisent sur le domaine scientifique LyonTech-la Doua, à Villeurbanne, la 5e édition du Festival Particule.com.

Manifestation dédiée à la médiation scientifique dans les domaines de la physique et de l’informatique, le Festival Particule.com s’attache à faire découvrir au grand public et aux scolaires ces disciplines et les liens qui les unissent sous un format souvent inédit, mêlant art et science.

Dix ans après la 1re édition qui mettait à l’honneur le LHC, le plus grand accélérateur de particules au monde, vous pourrez à nouveau découvrir cette véritable machine à remonter le temps qui a depuis permis de déceler une nouvelle particule élémentaire, le fameux boson de Higgs. Comment CMS, détecteur de plus de 12 500 tonnes, l’a observé, repéré parmi des milliards de particules ? Que reste-t-il encore à découvrir sur les origines de la matière et les particules élémentaires qui nous entourent ? Venez percer quelques-uns des mystères de cette étonnante machine au travers d’une représentation théâtrale ludique, interactive et didactique.

De nombreuses autres animations vous attendent. Vous pourrez également visiter un supercalculateur, découvrir l’évolution de l’informatique au travers d’une exposition, échanger avec nos scientifiques ou encore apprendre à programmer un robot. Un programme riche en perspective, à la croisée entre l’informatique et la physique.

AAnimations proposées

Scolaires : jeudi 11 et vendredi 12 octobre de 9h00 à 12h00 puis de 14h00 à 17h00 | Public visé : collège, lycée, post-bac / selon animations

Tout public : samedi 13 octobre de 10h à 18h | Public visé : 10 ans +

 

  • Nom de code : LHC – La machine à remonter le temps (Spectacle)

©2015-2018 CERN

Ne restez pas spectateurs, devenez acteurs de la science lors d’une représentation théâtrale originale ! Identifiez-vous à une particule en déambulant sur le circuit du plus grand accélérateur de particules du monde et faites connaissance avec le fameux boson de Higgs, tout en perçant quelques-uns des mystères de l’Univers.

Public visé : 13 ans +  (Scolaires :  collège, lycée, post-bac)

 

  • Visite d’un supercalculateur  (visite commentée)
Particule.com FDS 2018

Particule.com 2016 / ©Eric Le Roux

Visitez un lieu unique : le data center du Centre de Calcul de l’IN2P3, où des milliers de processeurs et des robots de stockage sont utilisés par les physiciens, via les réseaux à très haut débit.

Public visé : 13 ans +  (Scolaires :  collège, lycée, post-bac)

 

 

 

  • Attention, collisions de trous noirs !
Festival Particule.com 2018

© Cyril Fresillon/LMA/CNRS Photothèque

Les ondes gravitationnelles émises dans notre univers lointain ont été enregistrées par un nouveau type de détecteur : des interféromètres laser de plusieurs kilomètres de long répartis sur trois continents. Lors d’une rare visite du Laboratoire des Matériaux Avancés – LMA, venez découvrir les miroirs villeurbannais parmi les plus précis jamais réalisés qui sont au cœur de ces instruments.

Public visé : 15 ans +  (Scolaires :  lycée, post-bac)

 

  • L’informatique, des origines à nos jours (Exposition)

Au fil de cette exposition, découvrez l’histoire de l’informatique, des premières machines à calculer aux grilles de calcul, en passant par les premiers ordinateurs individuels.

Public visé : 13 ans +  (Scolaires :  collège, lycée, post-bac)

 

  • Découvertes à l’Institut de Physique Nucléaire de Lyon

©IPNL

Visite de l’accélérateur 4MV (jeudi 11 et samedi 13 octobre)
Saisissez l’occasion de visiter un accélérateur de particules utilisé pour des recherches sur la médecine nucléaire et le stockage des déchets radioactifs. Apprenez-en également plus sur les méthodes de pointes utilisées pour soigner les cancers.

 

 

Radioactivité
Apprenez-en plus sur la radioactivité, découvrez les différents types de radioactivité que l’on retrouve à l’état naturel, à l’aide d’un compteur Geiger assistez à la détection de la radioactivité qui nous entoure, ou encore mesurez des spectres radioactifs et regardez ce qu’ils nous apprennent de l’atome et de son noyau.

Voir l’invisible (jeudi 11 et samedi 13 octobre)
Avez-vous déjà eu l’occasion d’observer l’invisible ? Les rayons cosmiques sont des particules venant de l’espace dont certaines arrivent jusqu’au niveau du sol. Il est alors possible de les détecter grâce à une chambre à étincelles. Dans le cadre de la Fête de la Science, vous êtes invités à en découvrir une à l’Institut de Physique Nucléaire de Lyon.

Visite du CMS Center
Venez visiter un centre de commande à distance de l’expérience CMS du LHC au CERN qui a participé à la découverte du boson de Higgs en 2012. Cette visite vous permettra de découvrir la physique des particules et les moyens expérimentaux mis en œuvre pour son étude.

Public visé : 14 ans +  (Scolaires :  collège, lycée, post-bac)

 

  • A la découverte de l’informatique avec le LIRIS

         Jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 octobre

©LIRIS

Découvrez l’informatique en participant à des ateliers animés par des étudiants en informatique et des chercheurs du Laboratoire d’Informatique en Image et Systèmes d’information – LIRIS. Vous pourrez apprendre à programmer un robot, comprendre comment gérer les interactions hommes-machines, mais aussi découvrir ce qui se cache derrière un ordinateur au travers de petits jeux logiques.

En partenariat avec : Université Claude Bernard Lyon 1, INSA, CNRS, Ecole Centrale de Lyon, Université Lumière Lyon 2

Public visé : 10 ans +  (Scolaires :  primaire, collège, lycée)

 

 

Retrouvez la liste exhaustive des animations et plus d’informations sur le site du festival :

Festival Particule.com

 

Consultez toute la programmation Fête de la Science 2018

en Métropole de Lyon et Rhône

 

Bling Bling ! L’art de scruter la matière

BBling Bling ! L’art de scruter la matière

L’exposition Bling Bling ! propose de scruter la matière cristalline.

Portrait de famille :

– Martha, la tante bourgeoise, s’interroge sur son verre en cristal et son émeraude antique. Serait-ce du toc ?

– Son neveu geek, sa nièce espiègle et leur père carreleur explorent quant à eux les propriétés des minéraux, métaux et protéines de leur quotidien…

 

En savoir  plus :  site de l’AFC

 

Cette exposition s’inscrit dans le cadre du colloque de l’Association Française de Cristallographie 2018.

Une conférence tout public aura lieu à 18h30

Colloque AFC 2018

Colloque AFC 2018

Open Minds 2018.1

OOpen Minds 2018.1

Concoctées par les étudiants de l’association Confer’ENS avec les enseignants-chercheurs et doctorants de l’ENS de Lyon, les soirées Open Minds vous convient à découvrir des sujets très variés sous des formes courtes (15mn) suivies d’une discussion.

Pour son premier Open Minds de l’année 2018, Confér’ENS a le plaisir d’inviter le mathématicien Grégory Miermont, qui vient tout juste de recevoir une médaille d’argent du CNRS, l’épistémologue Sara Franceschelli, et le physicien Guillaume Laibe. Au cours de trois conférences de format court accessibles à tou·te·s, ils vous feront découvrir les surfaces aléatoires, « the wet form of the epigenetic landscame », et la formation des planètes, sujets qui ne vous ont peut-être pas intéressé·e depuis la petite enfance, mais qui pourraient bien vous ouvrir d’intéressantes pistes de réflexion.

Sciences pour Tous, l’émission : Le démantèlement du nucléaire

SSciences pour Tous, l’émission : Le démantèlement du nucléaire

Le nucléaire français est en crise:

  • crise existentielle, aujourd’hui que développement durable et protection de l’environnement gagnent progressivement le cœur de nos préoccupations, conduisant de plus en plus de gens à remettre en cause le modèle même de l’énergie nucléaire.
  • crise du vieillissement alors que plusieurs installations construites dans les années 1960 arrivent en fin de vie.

Qu’on le souhaite ou qu’on s’en inquiète, le démantèlement des installations nucléaires est un de ces sujets où les scientifiques travaillent sur le fil du rasoir, entre science fondamentale, recherche & développement et débat de société.

Un podcast à retrouver sur Sciences pour Tous

 

Illustration CC Jeanne Menjoulet