Rencontrez les chercheurs de l’Université de Lyon

RRencontrez les chercheurs de l’Université de Lyon

Venez rencontrer des chercheurs de l’Université de Lyon.

Lors de rendez-vous en tête-à-tête, à l’aide de petites expériences ou d’objets de recherche ou de la vie quotidienne, ils vous expliqueront leur quotidien de laboratoire, leurs travaux de recherche mais également leur parcours personnel, les études qu’ils ont suivies et leur goût pour la science.

Avec :

Valentine FEDERICO, doctorante en biologie évolutive au Laboratoire de Biométrie et biologie Évolutive (CNRS / Université Claude Bernard Lyon 1 / Hospices Civils de Lyon / VetAgro Sup/ Inria). Sujet de thèse : « Evolution de la reproduction coopérative chez les Mammifères : une approche interspécifique ». Il s’agit de reconstituer, à partir de données rassemblées dans la littérature, l’évolution d’un système social où seul un couple dominant se reproduit et où les individus non-reproducteurs fournissent des soins parentaux aux petits des dominants.

Jean-Baptiste BONI, doctorant en Mécanique des Contacts et des Structures au laboratoire de Mécanique des Contacts et des Structures (LaMCoS : CNRS / INSA de Lyon). Le titre de sa thèse est : « Modélisation thermique d’un train épicycloïdal lubrifié par barbotage ». Ma thèse est en partenariat avec 7 entreprises et porte sur l’étude de la lubrification des réductions de vitesse des camions et des trains par bain d’huile. Le but est, à terme, de développer un outil de conception pour une lubrification optimale de ces systèmes.

 Mégane WCISLO, doctorante en biologie au Centre International de Recherche en Infectiologie, le CIRI (lnserm /  CNRS / ENS de Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1). Je travaille en virologie sur la thématique du VIH/SIDA.

Chongyang WANG, doctorante en Sciences de l’éducation dans le laboratoire : Sciences, Société, Historicité, Éducation et Pratiques (S2HEP : Université Claude Bernard Lyon 1) Elle travaille sur l’étude comparative de la manière dont sont enseignées les mathématiques en Chine et en France.

Noémie AURINE et Rodolphe PELISSIER, doctorants en Virologie/immunologie au Centre International de Recherche en Infectiologie, le CIRI (lnserm /  CNRS / ENS de Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1). Ils travaillent sur les mécanismes de haute pathogénicité du virus Nipah et l’étude des interactions moléculaires entre le virus Nipah et son hôte naturel la chauve-souris.

Amin LAAFAR, doctorant en chimie/environnement dans le laboratoire DEEP déchets eaux environnement pollutions (INSA Lyon) Le thème de sa thèse : procédé de dépollution des sols notamment sur la pollution aux hydrocarbures

Corentin DECHAUD, doctorant en bioinformatique dans l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Lyon (CNRS  / École Normale Supérieure de Lyon / ‘Université Claude Bernard Lyon 1 / INRA). Sujet de thèse : Analyse de l’impact des éléments transposables sur l’évolution des réseaux de régulation des gènes : application à des voies biologiques à évolution rapide chez les poissons.

 Tom HOHWEILLER, doctorant en imagerie médicale à CREATIS, Centre de Recherche en Acquisition et Traitement de l’Image pour la Santé (CNRS / INSERM / Université Claude Bernard Lyon 1 / INSA Lyon /Université Jean Monnet Saint-Etienne.). Thème : Reconstruction non-linéaire pour l’imagerie spectrale X. Mon travail porte sur la décomposition des matériaux dans le domaine des projections grâce à l’acquisition de données spectrales en scanner.

Mathilde BIELAWSKI, doctorante en anthropologie LADEC, Laboratoire d’Anthropologie des Enjeux Contemporains (CNRS / ’Université Lumière Lyon 2 / ’Ecole normale supérieure de Lyon), sujet de thèse : « Territoire et patrimonialisation en Tunisie, enjeux de pouvoir ? ». « Je m’intéresse à la place des associations de sauvegarde du patrimoine en Tunisie dans les procédures d’inscription du patrimoine sur la liste nationale du patrimoine tunisien et sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco »

Kévin MARIETTE, doctorant en automatisme au Laboratoire Ampère (CNRS / Ecole Centrale de Lyon / INSA Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1). Sujet de thèse : l’automatique appliquée sur un problème de mécanique des fluides.

Clément DILLENSEGER,  doctorant en géographie à l’Ecole Urbaine de Lyon, laboratoire environnement ville et société (’Ecole normale supérieure de Lyon / CNRS / Université Jena Moulin Lyon 3 / Université Lumière Lyon 2 / Ecole Normale Supérieure de Lyon / Université Jean Monnet Saint-Etienne / Ecole des Mines de Saint-Etienne / INSA Lyon / ENTPE / Ecole d’Architecture de Lyon). L’intitulé de sa thèse est le suivant : Nettoyer la ville, au propre et au figuré. Géographie sociale et culturelle de la propreté à Athènes, Vienne (Autriche) et Lyon.

Cette opération reçoit le soutien de la Ville de Rillieux-la-Pape.

[Pop’Sciences Forum] Citoyens, la ville de demain nous appartient !

[[Pop’Sciences Forum] Citoyens, la ville de demain nous appartient !

Nos collectivités développent massivement des stratégies de “smart-city”, de “e-city” ou encore de “learning-city”, au service de villes dites plus intelligentes, flexibles et optimisées par le numérique. Dans le même temps des initiatives citoyennes fleurissent massivement dans nos quartiers, au sein desquels les habitants participent à la fabrique de leurs cités et mettent en oeuvre de nouveaux usages ou de nouvelles pratiques sociales.

Cette édition du Pop’Sciences Forum s’intéresse à ces nouveaux phénomènes de transformation de la ville et de la citoyenneté, encouragés par le développement du numérique. Nous sollicitons des expertises en urbanisme, en sociologie, en architecture, en informatique ou encore en sciences politiques, pour découvrir, débattre et imaginer la place que les citoyens peuvent avoir dans cette ville de demain. Entre habitants, travailleurs, chercheurs, aménageurs, élus et artistes, nous ouvrons 4 journées de débats. 4 chantiers éphémères de réflexions et de débat à propos de l’avenir des lieux de la cité, des formes d’habitabilité, de la mobilité, du big data, ou encore de la nuit.

La ville intelligente est une ville où le numérique nous invite à réinventer notre rapport à la cité, aux temps, aux espaces, aux connaissances et aux autres … Quelles opportunités pouvons-nous saisir pour mieux optimiser nos déplacements, nos interactions, notre bien-être, le coût de la ville, sa durabilité et sa gouvernance ?

POSONS LES BASES DU MÉTIER DE CITOYEN DE DEMAIN, IMAGINONS UNE VILLE INTELLIGENTE – OU PAS SI BÊTE – QUI ASSOCIE LE NUMÉRIQUE À D’AUTRES FORMES D’INNOVATIONS SOCIALES ET CULTURELLES.

PROGRAMMATION

INTERVENANTS   |   AFFICHE  PROGRAMME PDF

PPOP’CAST : LES ÉMISSIONS RADIOS PARTICIPATIVES DU POP’SCIENCES FORUM






 

[Pop’Sciences Forum] Réinventer nos déplacements

[[Pop’Sciences Forum] Réinventer nos déplacements

Une journée pour petits et grands. Imaginez les scénarios d’évolution du territoire, des infrastructures et des pratiques de la ville.

Nous proposons de penser de nouvelles interactions entre les habitants, leurs déplacements, les modes de transports disponibles et les aménagements urbains à venir. Dans un contexte métropolitain et de numérisation croissante, comment une ville comme Rillieux-la-Pape peut-elle effacer ses frontières et ses aménagements ségrégants qui contraignent les mobilités, cloisonnent les quartiers et leurs habitants ? Quels leviers actionner pour de nouvelles mobilités plus durables et participant d’un meilleur “vivre-ensemble” ? Cet événement veut permettre de changer le regard des habitants et des usagers sur leur propre territoire et ainsi participer à l’appropriation collective de l’avenir de leurs environnements de vie.

PROGRAMME

À PARTIR DE 14H30 | Labs, ateliers  LES ATELIERS SONT ANNULÉS !

———-

16H30 | Balade urbaine. Quels aménagements pour quelle mobilité à Rillieux, demain ?

Départ du cinéma ! Accompagnée des aménageurs du territoire rilliard, de deux comédiens et d’un médiateur scientifique.

Organisée par le Grand Projet Ville de Rillieux.

———-

18H30 | Pop’Cast (émission radio participative)

3 UTOPIES POUR LA MOBILITÉ DE DEMAIN

Les  innovations technologiques et les nouveaux usages des modes de transports explosent (vélo libre service, véhicules autonomes, applications de transports partagés, GPS communautaires…). Ces innovations sont-elles réellement en phase avec les attentes de tous les usagers ? Ceux du centre-ville autant que ceux des périphéries ou des campagnes ? Osons un triple regard sur 3 autres formes d’innovations qui pourraient peut-être bien révolutionner nos mobilités : la dé-mobilité, les transports gratuits et le retour au village urbain.

  • Animation : Matthieu Adam, post-doctorant (Laboratoire Aménagement Économie Transports, LabEx Intelligences des Mondes Urbains)
  • Invités : Nathalie Ortar, anthropologue, directrice de recherche (Laboratoire Aménagement Économie des Transports, ENTPE); Emmanuel Ravalet, docteur en économie des transports et en études urbaines (Université de Lausanne) et chef de projet (Mobil’Homme); Florence Paulhiac, urbaniste et professeure (Université du Québec à Montréal)

———-

20H00 – 20h30 | Théâtre

PORTRAIT DE RILLIEUX LA PAPE

Une balade, le théâtre de la ville… Un comédien, une comédienne, se promènent à Rillieux-la-Pape, sentent le vent, touchent le béton, rencontrent, discutent, voient les habitants, juste le temps de passer, puis d’aller ailleurs, au prochain tournant, au prochain brin d’herbe, arrêt de bus, boutique, entreprise. Et emportent tout sur la scène, et le public ébahi va avec eux !… La balade, quelle comédie.

  • Par le Collectif X

———-

20H30 – 22H00 | Ciné-débat

LES IMAGINAIRES CINÉMATOGRAPHIQUES DES MOBILITÉS DE DEMAIN

Extraits choisi des films Zootopia, Koyanisqatsi, High rise et Waterworld.

La mobilité est le carburant des villes. Elle est ce flux incessant qui fait que nos cités fonctionnent et peuvent “tourner”. Le cinéma a largement participé à symboliser des cités fictives, utopiques ou non, qui dessinent les contours des imaginaires urbains et qui sont autant de pistes de réflexion pour construire cette fameuse ville de demain.

  • Invité : Geoffrey Mollé; doctorant en géographie urbaine à l’Université Lyon 2 (Laboratoire Environnement Ville société),