CERTAINS EVENEMENTS NE PEUVANT ÊTRE MAINTENUS EN PRESENTIEL SONT PROPOSES EN DISTANCIEL : MERCI DE CONSULTER LES SITES DES ORGANISATEURS

Sport vs éducation physique : deux modèles de valeur

SSport vs éducation physique : deux modèles de valeur

Le sport moderne affiche dès l’origine des visées éducatives. Il s’agit de donner à chaque jeune anglais bien né le goût de l’effort, du dépassement de soi et de l’esprit d’équipe.

Pierre de Coubertin, qui souhaite importer ce modèle en France, se heurte pourtant à une forte résistance ! Il faut dire que le modèle pédagogique hexagonal est fondé sur d’autres valeurs. Ici, c’est à la gymnastique que l’on confie le soin d’éduquer les corps.

Ce modèle « d’encadrement non coercitif des masses », comme le nomme l’historien du sport Thierry Terret est aussi une « façon de réguler le corps social » (Riordan, Krüger, & Terret, 2004). Il répond à deux enjeux principaux : hygiéniste et militaire. Ainsi explique Pascal Charroin, historien du sport à l’Université Jean Monnet Saint-Étienne, « jusqu’en 1960, il n’y a pas d’idée de performance dans l’éducation physique et donc pas de mesure des progrès des élèves. La gymnastique scolaire n’a pas pour but de faire que les élèves s’améliorent mais vise à les canaliser avec un SMIC gestuel. D’ailleurs, les médecins comme les militaires s’opposent farouchement au modèle sportif. Les premiers lui reprochent ses excès qui entraînent des dangers pour la santé. Les seconds préfèrent des soldats nombreux et disciplinés plutôt que des athlètes« .

Le modèle pédagogique du sport s’est donc imposé tardivement en France et non sans une certaine ambiguïté. Isabelle Queval souligne combien « l’appellation toujours actuelle « d’éducation physique et sportive » (EPS) est le reliquat des oppositions qui existaient entre les différentes finalités du sport« . Deux pédagogies se font concurrence. L’une, qui recherche le « bien » (santé, maîtrise de soi, mesure, harmonie, etc.), l’autre, qui vise le « mieux » (dépassement de soi, performance, etc.).

« Le sport se définit avant tout, dans cette version moderne, comme une compétition, la recherche de performances. » Isabelle Queval, 2001.


Cet article est extrait de l’enquête

La performance au fondement du sport moderne

issue du Pop’Sciences Mag n°5.

Ce qui dope le sport | Pop’Sciences Mag #5

CCe qui dope le sport | Pop’Sciences Mag #5

Depuis l’Antiquité, toutes les civilisations sont traversées par un appétit féroce pour le jeu. Une appétence qui s’est intensifiée à partir de la fin du XIXe siècle, dès lors que ce « jeu » s’est mué en « sport ».

La pratique sportive n’a depuis jamais cessé de se démocratiser et la performance de s’institutionnaliser. Le sport est devenu une expérience populaire qui suscite un engouement social et économique si intense, qu’il est difficile d’y échapper.

Citius, altius, fortius

La devise olympique « plus vite, plus haut, plus fort » sonne à elle seule comme une invitation à la performance, ainsi qu’à l’essor de grands événements sportifs. Ces spectacles déchainent les passions. Ils exaltent aussi « l’esprit de corps » des sportifs et de leurs supporters autour d’un blason ou d’un drapeau. Cet esprit d’équipe, conjugué aux sentiments de conquête et de dépassement de soi, constituent les piliers d’une culture sportive désormais largement partagée dans le monde.

Assurément, la pratique sportive s’est aussi développée au fur et à mesure de la prise de conscience de ses effets bénéfiques sur la santé. Cet argument sanitaire, largement démontré par la science, est d’ailleurs volontiers employé depuis plus d’un siècle pour développer l’exercice physique à l’école, sur les temps libres, voire au travail.

L’ensemble de ces phénomènes attestent de l’importance du sport dans nos vies et font de la performance un leitmotiv de société. Battre un record ou dépasser ses limites, sont des ambitions partagées par tous les sportifs, qu’ils soient amateurs ou professionnels.

L’étude du sport par les scientifiques tombe sous le sens.

Les chercheurs s’intéressent aux dimensions physiologiques, biologiques ou technologiques de l’effort. Ils se penchent également sur les enjeux économiques, géopolitiques ou sociologiques que comporte le sport. D’un côté, ces recherches représentent une solide source d’innovations techniques et la promesse de nouveaux exploits pour les athlètes. De l’autre, la littérature scientifique offre des clés de compréhension du phénomène sportif en analysant les effets que cela produit sur les comportements des sportifs et la société en général.

Pop’Sciences Mag se saisit d’une approche scientifique du sport

Histoire du sport, spécificités de la performance en montagne, enjeux et avenir de l’olympisme, innovations technologiques et scientifiques, défis du dopage… La lecture de ce nouveau numéro de Pop’Sciences Mag est idéale pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de la culture de l’effort, pour innover dans la pratique sportive et pour éclairer les sportifs sur celle-ci.

Découvrez ce qui dope le sport !

Pop’Sciences Mag #5

Pop’Sciences Forum | Ce qui dope le sport

PPop’Sciences Forum | Ce qui dope le sport

Les records tombent, la pratique d’une activité physique se démocratise et la performance devient un leitmotiv de société.

Rôle du cerveau, avenir des jeux olympiques, innovations techniques, enjeux du sport au féminin, performances extrêmes … Participez aux événements gratuits et ouverts à tous, que l’Université de Lyon organise à Saint-Étienne, Rillieux-la-Pape, Villeurbanne et Lyon !

PLUS D’INFOS

 

©Univ.Jean-Monnet

©Visée.A

©maarten-van-den-heuvel

Tribunal pour les générations futures le 21 novembre à 19h. à l'Hôtel 71 de Lyon. Faut-il en finir avec les jeux olympiqiues ?

LE 26 novembre au cinéma de rillieux la pape.. Rencontre et débat. Thème : les femmes et l'avenir du sport

Le 28 novembre de 9h à 18h. Conférences et ateliers ; thématique : le sport et les enjeux contemporains en santé

@joyce-mccown

Pop’Sciences au salon de l’escalade

PPop’Sciences au salon de l’escalade

L’escalade est une des activités physiques les plus en vogue de ces dernières années. Sa pratique se démocratise, les salles dédiées se multiplient et le sport fait même son entrée aux prochains Jeux olympiques. Tour d’horizon avec le salon de l’Escalade !

Le premier Salon de l’Escalade en France est un événement dédié à 100% à l’escalade organisé à la fois pour les professionnels et le grand-public. Loin d’une simple collection de stands d’exposants privés, le salon se veut un événement chaleureux, divertissant et instructif grâce à une programmation exceptionnelle pour ses visiteurs : conférences et projections, ateliers pratiques, rencontres avec des athlètes et autres personnalités inspirantes du milieu, séances de dédicaces, jeux-concours…

Rencontres – Stand Pop’Sciences

Sur le stand Pop’Sciences, les visiteurs du salon de l’escalade découvriront les dernières nouvelles des sciences du sport avec la découverte et la lecture du dernier Pop’Sciences Mag intitulé Ce qui dope le sport. Vous pourrez également découvrir une partie de l’exposition Vers des lendemains sportifs, dédiée à la recherche scientifique sur les sports de montagne et aux dernières innovations technologiques à destination des sportifs.

Conférences Pop’sciences/Salon de l’escalade

Quand des femmes prennent la tête des cordées : conditions d’accès et enjeux

16 novembre | 10h-11h30

Intervenants :

  • Catherine Destivelle – Première Femme à avoir gravi en Solitaire les 3 grandes faces Nord des Alpes, Directrice des Editions du Mont-Blanc, Marraine du salon de l’Escalade
  • Marion Poitevin – Guide de Haute Montagne, Présidente de Lead the Climb, FFCAM (Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne)
  • Lise Billon – Femme Guide de Haute Montagne à la Compagnie des Guides de Chamonix

Animé par : Cécile Ottogalli. Historienne du sport et du genre (Université Claude Bernard Lyon 1 – Laboratoire L-ViS).

———–

Handi-Escalades, quelle place pour la diversité de nos grimpes ?

17 novembre | 11h

Intervenants :

  • Yves Le Bissonnais – Grimpeur, moniteur BE escalade, ex. Conseiller technique escalade à la FFH (Fédération Française Handisport) et ex-membre de l’Equipe de France Handi-grimpe. Docteur en Sciences de la terre,
  • Philippe Liotard – Sociologue de l’Université Claude Bernard Lyon 1, membre du L-VIS (Laboratoire sur les Vulnérabilités et l’Innovation dans le Sport) et chargé de mission égalité-diversité au sein de cet établissement
  • Hugues Lhopital – Enseignant en Activité Physique adaptée à l’UFR STAPS Lyon 1, Doctorant en Sociologie du Sport, Grimpeur et Responsable d’un club FFME,

Animé par : Rémy Bernard – Vidéaste et Speaker Evénementiel.

De nombreuses autres tables-rondes et conférences sont programmées. Plus d’informations sur le site du salon de l’escalade.



Toutes les infos du Pop’Sciences Forum Ce qui dope le sport

Affiche pop'Science Forum sur Sports et Sciences

 

Sport et enjeux contemporains en santé

SSport et enjeux contemporains en santé

Regards croisés sur les enjeux contemporains en santé. Une journée de réflexion et de partage entre chercheurs, étudiants, patients, professionnels et amateurs de sport.

Journée organisée dans le cadre d’IN-SITU, la semaine de l’innovation de l’Université de Lyon. En collaboration avec Mérieux Université et le Centre Léon Bérard.

Matinée : 4 mini conférences 

  • Activité physique, énergie, santé et performance. Christophe Hautier, chercheur et Maitre de conférences (Université Claude Bernard Lyon 1 / Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité).
  • Education Physique et Sportive (EPS), un enjeu de santé publique. Thierry Tribalat, Inspecteur d’Académie – Inspecteur pédagogique régional. Membre de l’Association des Enseignants d’Éducation Physique et Sportive.
  • L’activité physique comme thérapeutique non médicamenteuse. Rodolf Mongondry, enseignant en activité physique adaptée au Centre Léon Bérard.
  • L’activité physique dans les parcours de soin. Claire Perrin, sociologue, Professeure des Universités (Université Claude Bernard Lyon 1 / Laboratoire L-ViS).

Après-midi : deux ateliers en parallèle de 14h à 17h

Chaque atelier visera à mobiliser les participants de manière collaborative, autour d’un besoin exprimé par un acteur socio-économique. L’atelier sera animé en partenariat avec le master IGAPAS (Intervention et Gestion en Activité Physique Adaptée et Santé).

  • Atelier 1. « L’activité physique au bénéfice des aidants ». Comment soutenir les personnes aidantes à conserver une activité physique dans un objectif de bien-être et de soutien social
  • Atelier 2. « Lutter contre la sédentarité liée au travail ». Comment reprendre une activité physique au travail ? Quelles évolutions (management, flexibilité, ergonomie du poste de travail, horaires …) appliquer à la sphère professionnelle pour favoriser la pratique sportive ?

Une session de restitution des ateliers se tiendra dans le grand amphithéâtre de 17h à 18h


  • Gratuit et ouvert à tous. Dans la limite des places disponibles
  • Inscription obligatoire, via le formulaire ci-contre

  


Toutes les infos du Pop’Sciences Forum Ce qui dope le sport

Affiche pop'Science Forum sur Sports et Sciences

 

Ce qui dope le sport

CCe qui dope le sport

©greg-rakozy

POP’SCIENCES FORUM  |  Du 13 au 28 novembre

Observer des athlètes se plonger dans des casques de réalité virtuelle pour compléter leurs entraînements et devenir plus compétitifs, ne relève plus de l’insolite. Même les sportifs du dimanche s’arment des toutes dernières technologies pour mesurer leurs prouesses et les optimiser. Parfois, certains s’offrent une tournée de cocktails chimiques pour pousser leur corps plus loin dans l’effort … ou pour battre un record. Pendant que d’autres repoussent toujours plus loin les limites de la performance physique et mentale. Comme cet “ultraterrestre” qui a bouclé l’aller-retour entre l’église de Chamonix et le sommet du Mont-Blanc en moins de 5h.

 

Depuis l’Antiquité, les civilisations sont traversées par un appétit féroce pour le jeu.

 

À présent la pratique sportive se développe intensément, au fur et à mesure de la prise de conscience des effets bénéfiques de l’exercice physique sur notre santé. Parallèlement, les (hyper)spectacles sportifs déchaînent les passions des pratiquants et celles du public. Ils génèrent des milliards d’euros de chiffre d’affaire pour une industrie claironnante et un phénomène de société mondial. Le sport suscite un engouement auquel il est difficile d’échapper.

Citius, altius, fortius, « Plus vite, plus haut, plus fort ». La devise olympique sonne à elle seule comme une invitation à la performance des athlètes et à l’essor du spectacle sportif. Les records, à force de tomber, se veulent des démonstrations du progrès et de la réussite de notre modèle socio-économique. Le fait que le sport soit étudié de près par les scientifiques tombe sous le sens.

Les chercheurs s’intéressent aux dimensions physiologiques, biologiques ou technologiques de l’effort. Ils se penchent également sur les enjeux économiques, géopolitiques ou sociologiques que le sport soulève. D’un côté, ces recherches représentent une solide source d’innovation technique et la promesse de nouveaux exploits pour les athlètes. De l’autre, la littérature scientifique offre des clés de compréhension du phénomène sportif en analysant les effets que cela produit sur les comportements et la société en général.

La 3e édition du Pop’Sciences Forum se saisit de cette approche scientifique du sport et de l’effort pour mieux comprendre les corps et les esprits qui s’y adonnent.

 

PERFORMANCES EXTRÊMES  |  RÔLE DU CERVEAU  |  AVENIR DES JEUX OLYMPIQUES  |  INNOVATIONS TECHNIQUES  |  ENJEUX DU SPORT AU FÉMININ …

 

Participez aux événements gratuits et ouverts à tous que l’Université de Lyon organise à Saint-Étienne, Rillieux-la-Pape, Villeurbanne et Lyon !

PROGRAMMATION   |   AFFICHE  PROGRAMME PDF

 


Un programme proposé par l’Université de Lyon

 

Ils soutiennent la réalisation de ce programme

  • Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Métropole de Lyon
  • Rillieux la Pape
  • Villeurbanne
  • Saint-Étienne

 

Partenaires académiques et institutionnels

  • Université Jean Monnet Saint-Étienne
  • Institut Régional de Médecine et d’Ingénierie du Sport (IRMIS)
  • Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité (LIBM)
  • Laboratoire sur les Vulnérabilités et l’Innovation dans le Sport (L-Vis)
  • Centre Léon Bérard

 

Partenaires privés, associatifs, médiatiques et culturels

  • Lyon Capitale
  • Radio Campus Saint-Étienne
  • Salon de l’escalade
  • Hôtel 71
  • Association Sport dans la ville
  • Association Sport Connect Lyon
  • Usbek & Rica
  • Mérieux Université