Killing robots

KKilling robots

Killing Robots est un thriller des temps modernes, une enquête inédite dans laquelle Linda Blanchet revient sur la destinée tragique de HitchBot, sympathique petit robot auto-stoppeur créé pour étudier les interactions entre les hommes et les machines, retrouvé démembré un an plus tard. Qui a tué HitchBot ? Et surtout, pourquoi ?

À travers cette fascinante recherche sur les traces d’un roboticide, Linda Blanchet brouille les frontières entre réel et fiction et nous amène sur les sentiers étranges et tortueux des liens qui nous unissent désormais aux machines.

Conception et écriture : Linda Blanchet
Compagnie Hanna R

Plus d’informations sur :

tng

Sciences en Bulles

SSciences en Bulles

12 sujets de recherche pour mettre les sciences en bulles

Il n’y a pas une seule et unique science, mais bel et bien plusieurs sciences. Ce livre, spécialement édité pour la Fête de la Science 2019, propose à ce titre de mettre en lumière 12 sujets de recherches universitaires conduites par des doctorants au cours de leurs thèses. Ainsi, ce nouvel opus a choisi de représenter la démarche scientifique à travers une diversité de disciplines scientifiques sous une forme originale, accessible et distrayante : la bande dessinée.

Ces sciences en bulles offrent une aventure inédite de vulgarisation scientifique pour (re)découvrir la recherche et se familiariser avec des sujets aussi divers que la biodiversité, la biomécanique chez les insectes, ou encore les propriétés de fragmentation du plastique.

  • Des grains de sable en Patagonie par Marie Genge ou l’évolution structurale de la Patagonie centrale par une approche « du bassin à la source » –
    LOG – Laboratoire d’océanologie et de géosciences, Université de Lille
  • Des autoroutes pour les électrons par Maël Pontoreau ou l’élaboration de matériaux composites à matrice argent et à renforts nanotubes de carbone – ICMC – Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux, Université de Bordeaux
  • Disparition des plastiques en mer par Julienne Fanon ou les micro et nanoparticules de polymères en mer : vieillissement, fragmentation et modélisation – IMMM – Institut des molécules et des matériaux du Mans, Le Mans Université
  • La fabrique des molécules par Dorian Dupommier ou l’étude de la fonctionnalisation d’hétérocycles et application à la synthèse de nouveaux composés à visée anticancéreuse – L2CM – Laboratoire Lorraine de Chimie Moléculaire, Université de Lorraine
  • Une biodiversité retrouvée par Julie Braschi ou la restauration écologique de l’île de Bagaud (réserve intégrale du Parc national de Port-Cros) par éradications simultanées d’espèces invasives – IMBE – Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie, Aix-Marseille Université
  • Mot de passe : « réputation » par Margot Déage ou « Avoir une réputation » : étude (n)ethnographique du harcèlement en milieu scolaire connecté – GEMASS – Groupe d’étude des méthodes de l’analyse sociologique de la Sorbonne, Sorbonne Université
  • À la recherche des exoplanètes par Eszter Dudás ou les propriétés radiatives de gaz à très haute température, application à la caractérisation d’exoplanètes dans l’infrarouge – IPR – Institut de Physique de Rennes, Université de Rennes 1
  • Comment évoluent les populations ? par Mario Veruete ou l’étude d’équations de réplication-mutation non locales en dynamique évolutive – IMAG – Institut montpelliérain Alexander Grothendieck – Université de Montpellier
  • Elles portent dix fois leur masse ! par Hugo Merienne ou l’étude biomécanique du transport de charge chez la fourmi Messor barbarus – CRCA – Centre de recherches sur la cognition animale, Université Fédérale de Toulouse Midi Pyrénées
  • HBV, un virus bien caché par Fleur Chapus ou le rôle des hélicases DDX5 et DDX17 et du complexe protéique associé dans la régulation transcriptionnelle du minichromosome du virus de l’hépatite B – CRCL – Centre de recherche en cancérologie de Lyon, Université de Lyon
  • L’eau dévale sous les glaciers par Ugo Nanni ou l’étude de la physique du glissement basal glaciaire et sa modulation par l’hydrologie à travers l’observation sismologique et la modélisation dédiée-  IGE – Institut des géosciences de l’environnement, Université Grenoble-Alpes
  • Des robots qui apprennent à lire par Arnaud Ferré ou les représentations vectorielles et apprentissage automatique pour l’alignement d’entités textuelles et de concepts d’ontologie : application à la biologie – MaiAGE – Mathématiques et informatique appliquées du génome à l’environnement, Inra / LIMSI – Laboratoire d’informatique pour la mécanique et les sciences de l’ingénieur, CNRS / Université Paris-Saclay

En partenariat avec :

Ce livre permet la compréhension et l’appropriation de sujets scientifiques grâce au duo de bédéistes, Peb et Fox, qui ont scénarisé et mis en images les différents thèmes de recherche de ces ambassadeurs de la Fête de la science 2019.

Sciences en bulles

En savoir plus : 

Site de la coordination nationale de la Fête de la Science

Sciences en Bulles / FDS 2019 – Sciences pour tous – Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation – Ministère de la Culture

 

Pop’Sciences Forum #1

PPop’Sciences Forum #1

À QUOI RÊVENT LES INTELLIGENCES ARTIFICIELLES ?

PROGRAMMATION     |    INTERVENANTS

S’il est un domaine de recherche contemporain qui participe d’une révolution globale (cognitive, sociale, économique, démocratique et éthique), c’est bien celui de l’Intelligence Artificielle (I.A).

Cette I.A qui rime communément avec des promesses d’avenir peu radieux pour nos libertés individuelles, tant nos sociétés sont encore relativement pessimistes quant à nos capacité de contrôle de ces-dites intelligences. Des scénarios redoutablement angoissants qui ne sont pas infondés, tant les risques de malveillances sont bien existants. Pourtant …

L’I.A C’EST L’AFFAIRE DE TOUTES ET TOUS !

Le Forum Pop’Sciences propose d’ouvrir le débat, de découvrir, anticiper et réfléchir aux conséquences bénéfiques que le développement des intelligences ex-humano pourraient avoir sur notre santé, le traitement des données, nos démocraties, ou encore nos modèles socio-économiques. Bref sur notre quotidien, notre rapport au monde et aux autres.

Le Forum propose des rencontres thématiques pour tous, autour de grands enjeux de société, entre chercheurs, citoyens, artistes, associations, entreprises, etc. Dans une logique d’ouverture et de dialogue, il s’agit pour l’Université de Lyon de se faire rencontrer tous ces acteurs pour partager et échanger, construire les savoirs de demain, enrichir et diffuser les connaissances.
Deux semaines pour prendre de la hauteur, sortir des frénésies médiatiques pour s’informer et réfléchir, ensemble, aux réalités de l’I.A dans nos sociétés, aux découvertes et aux innovations disponibles et aux choix que nous voulons faire !

  • Quelles sont les réelles menaces et opportunités du développement des Intelligences Artificielles ?
  • Quelle éthique de l’I.A bâtir ?
  • À quoi nos laboratoires et nos chercheurs travaillent-ils ?
  • Nos modèles de vie et notre quotidien peuvent-il se réinventer avec l’I.A ? …

 

Mon robot m’aime (ça se voit)

MMon robot m’aime (ça se voit)

Le boulot d’un robot, c’est de nous rendre la vie plus facile (enfin en principe).

Pour qu’il puisse faire correctement son boulot, il faut que nous soyons capables d’interagir avec lui. Et pour que nous interagissions correctement avec lui, il faut que le robot nous soit sympathique.

C’est comme ça : nous sommes des animaux sociaux. Le robot, lui, est programmé pour avoir l’air sociable.

Vous ne pensez pas que dans les années à venir, notre vie affective avec les robots va devenir un peu compliquée ?

Venez en discuter avec une spécialiste des robots, en chair et en os !

Un rendez-vous libre et gratuit proposé par Sciences pour Tous

 

Dans le cadre des rencontres Expresso organisées par Sciences pour Tous

Big data, robots et intelligences artificielles : Quelle dynamique éthique ?

BBig data, robots et intelligences artificielles : Quelle dynamique éthique ?

Dans le cadre de la Chaire du numérique en partenariat avec Sopra Steria, l’Ecole CPE vous propose une conférence puis un temps de discussion autour d’un thème qui nous l’espérons vous enthousiasmera : « Big data, robots et intelligences artificielles : Quelle dynamique éthique pour nos nouvelles technologies numériques ? ».

Cette conférence sera donnée par Mathieu Guillermin et sera suivie d’une table ronde avec des spécialistes du sujet, notamment de l’école CPE et de Sopra Steria.

La rencontre est ouverte à tous, il suffit de s’inscrire par mail à l’adresse suivante : marlene.metral@soprasteria.com

Éthique de l’IA et de la robotique à Lyon

ÉÉthique de l’IA et de la robotique à Lyon

La technique a toujours soulevé de lourdes réflexions quant à son impact sur la société. Déjà la diffusion de l’imprimerie fut une sujet de débat intense : allait-elle tuer la mémoire humaine ou au contraire faciliter la diffusion de la connaissance ?
Parfois surréalistes avec le recul, ces débats sont d’une importance cruciale pour la diffusion intelligente des techniques dans la société. Dans un même temps, ils utilisent et fondent une certaine éthique.

Au moment où les acteurs français de l’IA se coordonnent (Hub France IA, France is AI, etc) la question de l’éthique des technologies cognitives est mise en question. On se demande par exemple si les véhicules autonomes sauront faire les bons choix dans l’urgence, si les emplois des avocats ou des médecins sont menacés, etc.

Pour ne pas ajouter à la confusion, mais tâcher de présenter leur contribution aux véritables enjeux, deux Meetups lyonnais se mobilisent: IA – formes, enjeux et usages ainsi que IBM Lyon Bluemix ont le plaisir de vous inviter à une conférence-débat sur ce sujet dans les superbes nouveaux locaux de l’Université Catholique de Lyon (UCLy), avec trois intervenants lyonnais:

  • Amélie Cordier, Directrice scientifique, et programmeuse robotique chez Hoomano
  • Mathieu Guillermin, physicien et philosophe, chercheur en éthique à l’UCLy
  • Arnaud Billion, responsable « éthique de l’IA » chez IBM France Lab

Flavien Chervet animera le débat qui s’en suivra.

Peter Ford Dominey : “Les robots ne sont plus des individus sans histoire”

PPeter Ford Dominey : “Les robots ne sont plus des individus sans histoire”

Pour évoluer dans le monde réel et interagir avec les humains, les robots doivent pouvoir s’adapter. Une faculté qui passe notamment par la mémoire.

 

Lire la suite sur Sciences pour Tous