Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Vos sens en questions

VVos sens en questions

Pour sa 24e édition, la Semaine du Cerveau à Lyon s’est placée sous le thème : « Vos sens en questions ».

Vision, audition, olfaction, toucher, douleur… Notre cerveau est alimenté chaque jour par les informations transmises par les différents canaux sensoriels. C’est à partir de ces données, et de celles stockées dans notre mémoire, que nous construisons notre représentation du monde.

Mais quels sont les mécanismes qui sous-tendent au final la construction du « soi » ? C’est une question à laquelle les neurobiologistes tentent de répondre depuis plusieurs décennies. Sur le plan expérimental, la perception s’étudie à plusieurs niveaux que l’on peut appeler « bas niveau et haut niveau ».
Depuis le début du XXIe siècle, les recherches sont davantage consacrées à la perception dite de bas niveau : comment nos capteurs (rétine, oreille interne, muqueuse olfactive…) peuvent-ils interpréter les signaux du monde extérieur et transmettre les informations à notre cerveau ?

Plus récemment, les neuroanatomistes se sont intéressés au traitement dit de haut niveau, en tentant de comprendre la manière dont notre cerveau est capable de traiter des processus complexes, comme la compréhension de la parole, la reconnaissance d’un visage familier, ou encore la catégorisation, l’attention sélective et le caractère émotionnel attribué à un stimulus. Autant de mécanismes indispensables, notamment pour l’apprentissage tout au long de la vie et pour nos interactions avec les autres.
La recherche dans ce domaine s’étend maintenant à l’intelligence artificielle et à la robotique, pour la mise au point de machines autonomes et d’humanoïdes performants.

À l’étude de la perception du monde réel, s’ajoute celle des illusions d’optique et des hallucinations. D’où viennent ces déformations de nos perceptions ou de la production endogène d’images ou de parole, telles que celles observées chez le schizophrène ?

Les chercheurs et chercheuses en neurosciences de la Métropole de Lyon qui s’intéressent à ces questions ont partagé leurs découvertes lors de la Semaine du Cerveau 2022.

Rémi Gervais, Professeur Émérite en neurosciences, Université Claude Bernard Lyon 1, conseiller scientifique de la Semaine du Cerveau

Centre de Recherches en Neurosciences de Lyon (Lyon 1 / CNRS / Inserm / Université Jean Monnet)

La 24e édition s’est déroulée en présentiel, 3 conférences ont été enregistrées :

  • Les hallucinations : entre perception normale et pathologies

Comprendre le cerveau – Que connait-on des hallucinations ? Ces manifestations sont associées à de nombreuses pathologies, et leur compréhension contribue à une meilleure prise en charge des concernés. Mais leur étude permet également de mieux appréhender le fonctionnement de l’expérience consciente, perceptuelle et subjective humaine. Alors, pourquoi hallucinons-nous ?

Intervenants :

> Sara Salgues, doctorante en psychologie cognitive au laboratoire Étude des Mécanismes Cognitifs ;
> Marie-Noëlle Babinet, neuropsychologue à GénoPsy – Centre de Référence Maladies Rares (Centre hospitalier Le Vinatier), pôle hospitalo-universitaire ADIS (Autisme et Déficiences IntellectuelleS), Centre iMIND et doctorante au laboratoire Étude des Mécanismes Cognitifs ;
> Priscille Perraud, étudiante en Master 2 Psychologie cognitive des apprentissages, Université Lumière Lyon 2.

  • L’illusion fait son monde : l’illusion de la réalité

Le fonctionnement du cerveau – Le monde est-il vraiment tel que nous le voyons ? Grâce à des illusions d’optique étonnantes, cette conférence vous livrera quelques secrets sur notre cerveau et la manière dont nos capacités de perception se construisent à partir de notre expérience personnelle, et combien cela affecte notre relation à l’autre…

Intervenant :

> Yves Rossetti, enseignant-chercheur à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et membre du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon

  • Les secrets de l’armonica de verre
Cerveau et art – Instrument ancien aussi rare que mystérieux, l’armonica de verre suscite bien des interrogations. Découvrez les secrets de cet objet musical fascinant, de son mode de production des sons jusqu’à leur perception par notre cerveau. Cette conférence sera suivie d’un concert exceptionnel, l’occasion unique d’entendre l’armonica de verre au sein d’œuvres classiques rarement interprétées (concert).
Intervenants :
> Sébastien Ollivier, enseignant-chercheur à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et membre du Laboratoire de Mécanique des Fluides et d’Acoustique (LMFA) ;
> Nicolas Grimault, directeur de recherche CNRS et membre du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (CRNL) ;
> avec la complicité de Thomas Bloch, musicien.
  • L’attention des enfants en 2022 : fragile !

Cerveau et société – Dans un monde hyper connecté et surchargé en informations, rester attentif à une tâche devient presque mission impossible. Les enfants sont en première ligne de cette transformation sociétale avec notamment des conséquences sur leurs apprentissages. Cette conférence vous propose de partir à la reconquête de votre attention avec deux spécialistes des troubles de l’attention chez l’enfant. Il sera notamment évoqué : les principales caractéristiques de cette fonction, indispensable à la régulation de notre comportement et au développement des apprentissages, ainsi que les différents réseaux cérébraux qui la sous-tendent. Ils vous expliqueront comment l’attention, qui repose sur un équilibre fragile, peut être mise à mal par notre mode de vie, en insistant notamment sur l’importance du sommeil. Autant d’éléments pour tenter de répondre à cette grande question : est-il possible d’être attentif en 2022 ?

Intervenantes :

> Marine Thieux, doctorante en neurosciences au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon ;

> Vania Herbillon, psychologue spécialisé en neuropsychologie dans le service Épilepsie, Sommeil et Explorations fonctionnelles Neuropédiatriques de l’Hôpital Femme Mère-Enfant, membre du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon.

> Compte-rendu de la conférence

PPour en savoir plus

Le cri - Edvard MunchSous l’emprise des émotions

En partenariat avec Pop’Sciences, le comité lyonnais de la Semaine du Cerveau a réédité le hors-série de Pop’Sciences Mag Sous l’emprise des émotions ! Une version augmentée de ce numéro exceptionnel qui  s’interroge sur la puissance des émotions dans nos quotidiens : au travail, en écoutant de la musique, face à nos addictions, dans les odeurs qui nous entourent …48 pages pour découvrir le sens de nos émotions.

Pop’Sciences Mag #10

 

Semaine du Cerveau – Édition 2022

SSemaine du Cerveau – Édition 2022

Affiche semaine du cereau 2022 : dessin d'un cerveau blanc avec logos des partenaires

Venez découvrir votre cerveau

Pour sa 24e édition, la Semaine du Cerveau à Lyon se place sous le thème : « Vos sens en questions ».

Vision, audition, olfaction, toucher, douleur… Notre cerveau est alimenté chaque jour par les informations transmises par les différents canaux sensoriels. C’est à partir de ces données, et de celles stockées dans notre mémoire, que nous construisons notre représentation du monde.

Mais quels sont les mécanismes qui sous-tendent au final la construction du « soi » ? C’est une question à laquelle les neurobiologistes tentent de répondre depuis plusieurs décennies. Sur le plan expérimental, la perception s’étudie à plusieurs niveaux que l’on peut appeler « bas niveau et haut niveau ».
Depuis le début du XXIe siècle, les recherches sont davantage consacrées à la perception dite de bas niveau : comment nos capteurs (rétine, oreille interne, muqueuse olfactive…) peuvent-ils interpréter les signaux du monde extérieur et transmettre les informations à notre cerveau ?

Plus récemment, les neuroanatomistes se sont intéressés au traitement dit de haut niveau, en tentant de comprendre la manière dont notre cerveau est capable de traiter des processus complexes, comme la compréhension de la parole, la reconnaissance d’un visage familier, ou encore la catégorisation, l’attention sélective et le caractère émotionnel attribué à un stimulus. Autant de mécanismes indispensables, notamment pour l’apprentissage tout au long de la vie et pour nos interactions avec les autres.
La recherche dans ce domaine s’étend maintenant à l’intelligence artificielle et à la robotique, pour la mise au point de machines autonomes et d’humanoïdes performants.

À l’étude de la perception du monde réel, s’ajoute celle des illusions d’optique et des hallucinations. D’où viennent ces déformations de nos perceptions ou de la production endogène d’images ou de parole, telles que celles observées chez le schizophrène ?

Les chercheurs et chercheuses en neurosciences de la Métropole de Lyon qui s’intéressent à ces questions vous attendent pour partager avec vous leurs découvertes. Au nom du Comité d’organisation et de nos sponsors je les remercie chaleureusement pour leur engagement.

À toutes et tous, bonne Semaine du Cerveau 2022 !

Rémi Gervais, Professeur Émérite en neurosciences, Université Claude Bernard Lyon 1, conseiller scientifique de la Semaine du Cerveau

Centre de Recherches en Neurosciences de Lyon (Lyon 1 / CNRS / Inserm / Université Jean Monnet)

 

Coordonnée par : la Société des neurosciences au niveau national et un comité de pilotage au niveau du territoire lyonnais comprenant le CRNL, l’Université Claude Bernard Lyon 1, la délégation Rhône Auvergne du CNRS, la Fondation Neurodis, l’Inserm, la fondation Apicil, les Laboratoires d’excellence ASLAN et CORTEX, le Centre hospitalier le Vinatier. En partenariat avec : Pop’Sciences. Avec le soutien de : CASDEN et MGEN

>> Retrouvez les conférences de la Semaine du Cerveau en Facebook live ou en rediffusion sur les réseaux Pop’Sciences

LLa programmation sur Lyon

Samedi 12 mars

Lundi 14 mars

Mardi 15 mars

Du mercredi 16 mars au samedi 30 avril

Mercredi 16 mars

Jeudi 17 mars

Vendredi 18 mars

Vendredi 18 et samedi 19 mars

Samedi 19 mars

Mardi 22 mars

Jeudi 24 mars

Vendredi 25 mars

Samedi 26 mars

Pour en savoir plus, consultez le site de la :

Semaine du cerveau 2022 Lyon

ppour aller plus loin

Risque climatique : quel avenir pour nos montagnes ?

RRisque climatique : quel avenir pour nos montagnes ?

Le territoire de montagne est en première ligne face au changement climatique. “Sentinelle” des effets de celui-ci, il est le témoin des changements à venir : la hausse des températures y est deux fois plus importante que la moyenne nationale.

Si les risques climatiques ont des effets sur la vie économique et sociale de ses populations, ils constituent une menace pour ses habitats naturels. Le cas le plus emblématique concerne les activités de tourisme hivernal qui sont menacées par le changement climatique alors qu’elles constituent une source primordiale de revenu pour ses habitants.
Nouveau mal des montagnes, ce phénomène nous oblige donc à repenser notre manière d’habiter la montagne.

Organisée par : Master 2 des risques environnementaux (Universités Lumière Lyon 2 et Jean Moulin Lyon 3, École Centrale de Lyon, ENTPE).

Pour en savoir plus :

Risque climatique

PPour aller plus loin

Le chercheur-militant, un nouveau citoyen ?

LLe chercheur-militant, un nouveau citoyen ?

Aujourd’hui largement relayées par les médias, deux positions s’opposent dans le champ académique : d’un côté, les tenants d’une « autonomie » des sciences et d’une exigence de neutralité, avec une séparation stricte des arènes politiques et scientifiques. De l’autre, en partie au nom de l’urgence climatique, ressurgit fortement la « figure » du chercheur-militant qui engage activement ses savoirs dans l’espace politique.

Au-delà des logiques binaires, ce débat a proposé d’explorer les limites posées traditionnellement entre sciences et militantisme et que semblent franchir de plus en plus chercheurs dans des disciplines variées. Que dit ce phénomène de la place et du rôle des sciences « et des scientifiques » dans notre société contemporaine ? Doit-il nous inviter à renouveler les approches et les cadres de pensée en matière de production de savoirs ainsi qu’à réfléchir à de nouvelles régulations ?

Pierre Cornu, professeur d’histoire contemporaine et d’histoire des sciences à l’Université Lumière Lyon 2, est intervenu lors de ce débat.

Dans le cadre du Cycle de débats BorderLine Quai des savoirs – Toulouse / Enregistrement en public le jeudi 9 déc. 2021 à 18h au Quai des Savoirs.

>> Au programme, deux heures d’échange, trois séquences :

  • En cause (0’00 – 40’00) : Si la question du “chercheur-militant” se pose aujourd’hui de manière aigüe dans la communauté scientifique, elle n’est ni nouvelle, ni cantonnée aux sciences sociales ou aux problèmes environnementaux. Une remise en contexte des mobilisations au sein des mondes académiques et des notions clés du débat telles que la neutralité.

Intervenants : Francis Chateauraynaud, sociologue et directeur d’études à l’EHESS ; Pierre Cornu, Professeur d’histoire contemporaine et d’histoire des sciences à l’Université Lumière Lyon 2, coanime l’axe 1 du laboratoire d’études rurales (LER, Lyon, membre du bureau du Comité d’histoire d’INRAE.

  • En pratique (47’50 – 1’39’00) : Au nom de quoi s’engager ou s’en abstenir ? Qu’est-ce que cela produit ?

Témoignages, arguments et échanges entre :  Julian Carrey, physicien à l’INSA Toulouse et membre de l’Atécopol, Laure Teulières, maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université Toulouse Jean-Jaurès et membre de l’Atécopol et Jean-Paul Krivine, Rédacteur en chef de Science et pseudo-sciences.

  • A la limite … (1’46’00 – 2’15’54) : Éthique et responsabilité du chercheur, nouvelles configurations sciences-société… Où placer le curseur ?

Relecture croisée de :  Emmanuelle Rial-Sebbag, directrice de recherche à l’Inserm et responsable scientifique de la chaire UNESCO « Éthique, Science et Société » et Alain Kaufmann, directeur du Col Laboratoire de l’Université de Lausanne.

>> Écouter :

Campus du libre

CCampus du libre

Le Campus du Libre est un événement autour du « libre » organisé par des personnes issues du milieu universitaire, étudiants et personnels. L’objectif est de partager différents aspects du libre et des communs, allant du logiciel libre (Linux, Firefox, etc.) aux espaces communs gérés collaborativement, en passant par la cybersécurité et les multimédias.

Cette 4e édition est pensée pour les curieux qui auraient envie de venir découvrir cet univers.

> Consultez le programme :

Campus du libre

Journées européennes du patrimoine 2021 | 38e édition

JJournées européennes du patrimoine 2021 | 38e édition

« Pour leur 38e édition, les Journées européennes du patrimoine ont pour thème « Le Patrimoine pour tous », mettant ainsi l’accent sur l’accessibilité […] du patrimoine matériel ou immatériel, traditionnel ou plus inattendu. » (Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Culture)

Les JEP sont aussi l’occasion de découvrir des lieux de science et de rencontrer des chercheurs de tous horizons… En Métropole lyonnaise et dans le Rhône, vous pouvez ainsi aller explorer :

Tout savoir sur les JEP :

JEP 2021

#FDS2021 | Fête de la science – Édition 2021 : du 1er au 11 octobre – 30 ans !

##FDS2021 | Fête de la science – Édition 2021 : du 1er au 11 octobre – 30 ans !

La Fête de la science fête ses 30 ans !

Initiée par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, la Fête de la Science est la plus importante manifestation dédiée à la recherche et à l’innovation. La 30e édition se déroulera partout en France en octobre.

📆  Du 1er au 11 octobre 2021

🚩 Sur la Métropole de Lyon et le département du Rhône

Comme en 2020, la Fête de la science 2021 s’adapte au contexte sanitaire et continue d’innover en proposant pour la première fois des animations 100 % numériques (ateliers, conférences live, visites virtuelles…) ou en présentiel et plus intimistes. La programmation spéciale « anniversaire 30 ans » est en cours…

Toutes les animations sont dédiées à la découverte des sciences et totalement gratuites.

Tentez l’expérience !

Consultez les programmes

 

Dans la métropole lyonnaise et le département du Rhône, cet évènement est coordonné par Pop’Sciences – Université de Lyon avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Métropole de Lyon, de la ville de Villeurbanne, et le soutien de l’État et de l’Académie de Lyon.

Coronavirus, Covid-19… S’informer | Recensement des avancées de la recherche

CCoronavirus, Covid-19… S’informer | Recensement des avancées de la recherche

La recherche sur le coronavirus et la maladie provoquée est en constante évolution. De nombreux organismes dans le monde entier travaillent sur plusieurs axes de recherche, croisant plusieurs disciplines scientifiques, que soit pour mieux connaître le virus et le combattre, proposer des tests de dépistage, mettre au point un vaccin, étudier les effets du confinement, modéliser la propagation, connaître l’impact économique, etc.

Cette page recense, depuis le début de l’épidémie, des sources d’informations fiables afin de montrer les avancées de la recherche, en particulier à Lyon et Saint-Étienne, et vous permettre d’être informé.

Cette page est actualisée régulièrement.

Vaccin contre virus

©Ivan Diaz sur Unsplash

En parallèle, Pop’Sciences prépare un dossier sur les vaccins et vaccination : De la variole à la Covid : les vaccins entre peurs, espoirs et raison

>> A paraître début juin 2021…

 

 

—————————–

COVID-19 :  pour CoronaVIrus Disease, maladie infectieuse respiratoire.

Coronavirus : nouveau virus, agent responsable de cette maladie (du latin « virus à couronne », du fait de son apparence au microscope électronique).

—————————–

Qu’est-ce que le Coronavirus et la COVID-19 ?

Les coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des Coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS-COV ou le SRAS.

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus, nommé SARS-CoV-2. La maladie infectieuse provoquée par ce coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé – OMS. Le 11 mars 2020, l’OMS a qualifié la situation mondiale du COVID-19 de pandémie.

La maladie se transmet par les gouttelettes (sécrétions projetées invisibles lors d’une discussion, d’éternuements ou de toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection. Un des autres vecteurs privilégiés de la transmission du virus est le contact des mains souillées par des gouttelettes.
C’est donc pourquoi les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale sont indispensables pour se protéger de la maladie.

AAVANCÉES DE LA recherche sur la CoVid-19

> Les laboratoires de recherche mobilisés

> A Lyon et Saint-Étienne

>>> Voir les 16 projets | Quelques unes des thématiques : caractérisation de la fatigue chronique chez les patients, perte de l’odorat et du goût, sortie de confinement, Covid-19 et animaux de compagnie, mécanismes immunologiques…

Comment le Covid-19 perturbe-t-il notre odorat ?, podcast CNRS, La parole à la science, 5-02-2021

Covid-19 : odorat et qualité de vie – CRNL, CNRS, Inserm, Université Claude Bernard Lyon 1, Université Jean Monnet, 20-04- 2020

Avec la Covid-19 on met enfin le nez sur la perte de l’odorat, CNRS Le Journal, 30-12-2020

Covid-19 : la perte d’odorat, signal précoce pour éviter l’engorgement des hôpitaux ?, Cortex Mag, LabEx CORTEX – UdL, 9-12-2020

  • Covid et masques :

Quels masques pour quelles applications dans la lutte contre les maladies infectieuses ?, vidéo Musée de sciences biologiques Dr Mérieux, Université Claude Bernard Lyon 1, 30-03-2021

Masques de protection et recyclage : compatibles ?, INSA Lyon, 20-07-2020

Masques de protection : la piste prometteuse du recyclage, CNRS Le Journal, 31-03-2020

Le laboratoire Virpath du CIRI (Centre International de Recherche en Infectiologie de Lyon) dirigé par Bruno Lina, PUPH UCBLI/HCL, et Manuel Rosa Calatrava, DR Inserm, est un laboratoire associé à l’OMS qui héberge le CNR des virus respiratoires (dont la grippe). A ce titre, le versant hospitalier du laboratoire est impliqué dans le diagnostic et le versant recherche a pu très tôt avoir accès à des échantillons cliniques et ainsi être en capacité d’isoler et amplifier des souches du virus SARS-CoV-2.

VirPath a ainsi caractérisé plusieurs modèles pré-cliniques d’infection dans le but de tester plusieurs molécules de leur portefeuille. Leur approche innovante est basée sur le repositionnement de médicaments déjà sur le marché pour de nouvelles indications thérapeutiques antivirales et présente l’avantage majeur de diminuer drastiquement la durée et les coûts de développement de cette nouvelle génération d’antiviraux. Le laboratoire a validé sa stratégie contre la grippe avec notamment la mise en place d’un essai clinique de phase 2b (FLUNEXT TRIAL PHRC #15-0442 – ClinicalTrials.gov identifier NCT03212716).

> Ailleurs en France et dans le monde 

CConfinement, distanciation, crise économique…

La covid-19 par le biais des sciences humaines et sociales

—————————————————————————————–

Qu’est-ce qu’une épidémie ? Comment se développe-t-elle ? Quelles mesures pouvons-nous prendre ?

Explications de Franck Chauvin, Professeur de Santé Publique à l’Université Jean Monnet et Président du Haut Conseil de la Santé Publique – Mars 2020 :

Passeport pour les 2 infinis

PPasseport pour les 2 infinis

©Dunod

L’opération Passeport pour les deux infinis, Ed. Dunod a pour objectif de permettre aux structures dédiées à l’enseignement ou à l’animation scientifique d’aborder les questions touchant à la recherche fondamentale. Elle permettra aux élèves ou aux étudiants des sections scientifiques une approche des domaines de l’astrophysique et de la physique des particules.

Les interactions entre l’infiniment grand et l’infiniment petit renvoient aux préoccupations communes des physiciens des particules et des astrophysiciens : les progrès de nos connaissances sur les origines de l’Univers à grande échelle permettent de mieux comprendre la structure de la matière à petite échelle, et réciproquement. Il s’agit aussi de mettre en évidence les rapports entre la recherche contemporaine et l’enseignement, d’enrichir mutuellement ces deux milieux par des échanges multiples.

Téléchargez le livre (gratuit) :

Passeport pour les 2 infinis

Les journées européennes de l’archéologie

LLes journées européennes de l’archéologie

Les Journées européennes de l’archéologie sont de retour, notamment sous une forme numérique avec l’opération #Archeorama.
Reconstitutions en 3D, reportages, visites virtuelles ou événements, toutes les activités numériques vous sont proposées pour vous faire découvrir l’archéologie.

Et également des activités originales pour découvrir l’archéologie dans les musées, les sites archéologiques, là où c’est possible !

Tous les pays européens sont invités à y participer.

Programme en Auvergne-Rhône-Alpes :

Journées de l’archéologie