Plus vert, plus solidaire, plus durable… Un tourisme responsable est-il possible ?

PPlus vert, plus solidaire, plus durable… Un tourisme responsable est-il possible ?

À l’heure d’une crise du secteur touristique qui bouleverse tous les modèles et toutes les projections, comment voyagerons-nous demain ? Et dans 50 ans ?

Entretien avec un universitaire lyonnais, au cœur de l’exposition Makay, un refuge en terre malgache, pour nous éclairer sur les pratiques réelles et fantasmées du voyage. Esquissons des scénarios pour réinventer nos manières de découvrir le monde et de nous y déplacer, au regard des nouvelles contraintes sanitaires, environnementales, économiques et sécuritaires qui nous incombent.

Notre invité est Étienne Faugier, historien spécialiste du tourisme, Maître de conférence à l’Université Lumière Lyon 2 et rattaché au Laboratoire d’Études Rurales. L’entretien est animé par Samuel Belaud, rédacteur en chef de Pop’Sciences Mag.

Revivez cette rencontre notre page Facebook

Un évènement co-organisé par : Pop’Sciences et le musée des Confluences

Festival science et manga : Tout est virtuellement possible !

FFestival science et manga : Tout est virtuellement possible !

L’édition 2020 n’ayant pu avoir lieu, la 11e édition est reprogrammée et vous propose de plonger dans le monde fascinant du virtuel, de découvrir un festival dans l’air du temps : Tout est virtuellement possible ! 

Au menu  : une exposition, des conférences en ligne, une projection et pour un petit peu de fun en ces temps de distanciel, des concours pour nos personnels et étudiants sur nos réseaux sociaux.

  • Une exposition : Tout est virtuellement possible ! | Du 2 février au 3 avril – Galerie BU, BU Sciences, Campus de la Doua (réservée aux étudiants et personnels du campus)
  • Deux conférences-débat :

> Changer le corps et l’espace pour sonder et changer l’esprit | Mardi 16 mars à 12h30 >> A suivre en ligne  | Dans le cadre de La Semaine du cerveau 2021

> Quelles sont les avancées et les dangers qu’apporte le virtuel ? | Mardi 23 mars à 12h15  >> A suivre en ligne

  • Une projection : Sword Art Online | Jeudi 11 février à 18h45 >> Reportée

En savoir plus sur la programmation :

Festival science et manga

Les territoires au temps de la pandémie du Covid-19

LLes territoires au temps de la pandémie du Covid-19

Limitations de mobilités, confinement et isolement, instauration de distances de sécurité, distanciation sociale, mesures sanitaires, inégalités spatiales et sociales, exode urbain vers les campagnes, rôle de l’alimentation et des systèmes alimentaires, etc. Ces questions seront mises en débat et analysées lors de ce workshop selon le point de vue de différentes disciplines des sciences.

L’idée est de tenter de mesurer les impacts spatiaux et territoriaux de la crise du Covid-19 et d’en tirer les enseignements pour commencer à penser les nouveaux mondes à venir.

Organisé par :

  • Lise Bourdeau-Lepage, Université de Lyon, CNRS, Université Jean Moulin Lyon 3
  • André Torre, Université Paris Saclay, INRAE, Agroparistech

En savoir plus :

Workshop

PPour aller plus loin

>> Consulter les publications sur la Covid-19

Enquête de lectorat Pop’Sciences Mag

EEnquête de lectorat Pop’Sciences Mag

Depuis maintenant 2 ans et demi, Pop’Sciences Mag se saisit de grandes thématiques sociétales, pour les éclairer par le regard de nombreux universitaires, chercheurs, experts et militants.

©Thierry Fournier

Vous êtes les lecteurs de Pop’Sciences Mag et, en ce sens, les garants de notre ligne éditoriale. C’est pourquoi nous vous remercions de répondre à cette courte enquête et de nous aider à améliorer le magazine de culture scientifique de l’Université de Lyon.

Merci !

VOTRE PROFIL

QUEL LECTEUR ÊTES-VOUS ?

"Sciences" est ici entendu au sens large : recherches, innovations et débats en sciences fondamentales, en santé ou en sciences humains et sociales

AVIS SUR LA FORME

AVIS SUR LE FOND

Philosoph’Art

PPhilosoph’Art

©Marta Nijhuis

Un voyage entre art et sciences…

Revisitant l’allégorie de la Caverne de Platon et la pensée philosophique postmoderne, l’artiste et les étudiants philosophes donnent vie à une œuvre – récit kaléidoscopique, faisant du tissu urbain de la ville de Lyon la galerie à ciel ouvert de cette exposition éphémère et nomade.

 

Au cours d’une conférence « performée », Marta Nijhuis raconte l’Allégorie de la Caverne de Platon, en dessinant à l’encre de Chine sur des feuilles de papier, son corps et son pinceau dansant au fil du récit.

Le dessin est ensuite cassé, éparpillé, figurant ainsi le renversement du platonisme au 20e siècle, à l’époque où l’on ne croit plus aux grands Récits. Les étudiants, d’abord simples regardeurs, deviennent ainsi commissaires d’exposition et nouveaux auteurs, leur rôle étant de trouver une nouveau récit pour ce grand dessin, un récit échappant au grand récit du platonisme et partant dans les directions multiples ouvertes théoriquement par la pensée de Nietzsche.

Un voyage entre art et sciences…

En savoir plus :

Université Jean Moulin Lyon 3

Illuminations. A la lumière du noir

IIlluminations. A la lumière du noir

Conversation avec deux artistes performeurs et interprètes de la lumière, à la rencontre de leurs langages, expressions artistiques et productions majeures, en cette période traditionnellement consacrée aux lumières et aux illuminations d’artistes.

Intervenants :

  • Marta Nijhuis, est née à Milan et vit à Lyon depuis 2009. Son œuvre est axée sur la mémoire culturelle, l’ombre et la déformation et se base sur l’observation de la diversité dans la Nature.
  • Marco Nereo Rotelli est né à Venise. Depuis plusieurs années, il poursuit une recherche sur la lumière et sur la dimension poétique. Rotelli a créé au fil des années une interaction entre l’art et les diverses disciplines du savoir mais son travail est surtout basé sur la poésie, référence constante.

Rencontre proposée par : Istituto Italiano di Cultura de Lyon

En savoir plus :

Université Jean Moulin Lyon 3

[Pop’Sciences Forum] Énergie. Une transition à petits pas

[[Pop’Sciences Forum] Énergie. Une transition à petits pas

Du 24 novembre au 1er décembre 2020, Pop’Sciences vous invite à comprendre les conditions de faisabilité de la transition énergétique.

Comment transformer en profondeur nos façons de produire, d’acheminer et de consommer l’énergie ? Quelles innovations sociales et scientifiques permettraient d’accélérer le mouvement ? Pourquoi les moyens de sa mise en œuvre ne font pas consensus ? Décryptez ces problématiques par le regard de différentes disciplines et expertises scientifiques.

Une programmation de culture scientifique, gratuite, ouverte à tous et à vivre à 100% en ligne.


🔀DÉBAT

📅Mardi 24 NOVEMBRE 2020   |   18H00

Sobriété énergétique. Faut-il tout ralentir pour accélérer la transition ?

Comment opérer une transition énergétique sous l’angle de la sobriété sans se heurter trop brutalement à des pratiques quotidiennes, sociales et économiques très ancrées ?

>>> Accédez à la réunion

Facebook

Invités

  • Nathalie Ortar, anthropologue, directrice de recherche au Laboratoire Aménagement Économie des Transports à l’ENTPE.
  • Natacha Gondran, enseignante-chercheuse en sciences et génie de l’environnement au sein de Mines Saint-Étienne et membre du Laboratoire Environnement ville société
  • Marc Jedliczka, fondateur de NégaWatt et directeur général de l’association Hespul

Animation : Raphaël Bourgois , rédacteur en chef d’A.O.C

Inscrivez-vous

 


💬 FOIRE AUX QUESTIONS

📅Mardi 1er DÉCEMBRE 2020   |   18H00

Télétravail, 5G, Netflix … Notre empreinte numérique est-elle soutenable ?

Rendez-vous pour 1h30 d’une conversations sous la forme d’une « foire aux questions scientifiques » autour de l’impact des activités numérique sur la consommation d’énergie et leur empreinte écologique.

Invités

  • Hervé Rivano, Professeur des Universités en informatique / INSA Lyon / Laboratoire CITI / École Urbaine de Lyon
  • Jean-François Trégouët, Maître de conférences en automatique / INSA Lyon / Laboratoire Ampère
  • Nicolas Stouls, Maître de conférences en informatique / INSA Lyon / Laboratoire CITI

Posez vos questions !

Foire aux questions - Numérique et transition énergétique
Pour être alerté de la réponse apportée


CONTACTS


Programmation réalisée en collaboration avec :

 

Ils soutiennent la réalisation de ce programme :

Télétravail, 5G, Netflix … Notre empreinte numérique est-elle soutenable ?

TTélétravail, 5G, Netflix … Notre empreinte numérique est-elle soutenable ?

Sobriété énergétique. Faut-il tout ralentir pour accélérer la transition ?

SSobriété énergétique. Faut-il tout ralentir pour accélérer la transition ?

DÉBAT / La meilleure énergie est celle que nous ne consommons pas. La sobriété énergétique relève de cette « retenue » que nous devrions adopter, en objection à la surconsommation d’énergie – à l’ébriété – dont nous faisons preuve aujourd’hui. Comment y parvenir ?

©Nareeta Martin

Cette sobriété énergétique recouvre plusieurs scénarios, qui ne visent pas tous les mêmes fins ni ne nécessitent les mêmes moyens. Entre d’un côté le ralentissement général de nos activités, et de l’autre l’optimisation de la performance énergétique du système économique en place. Comment opérer une transition énergétique sous l’angle de la sobriété sans se heurter trop brutalement à des pratiques quotidiennes, sociales et économiques très ancrées ?

Invités

  • Marc Jedliczka , fondateur de NégaWatt et directeur général de l’association Hespul

Animation : Raphaël Bourgois , rédacteur en chef d’A.O.C


Suivez l’événement en direct sur votre mobile ou votre PC

En cliquant sur ce lien

Inscrivez-vous pour être alertés du début de l’événement

Pop'Sciences Forum - sobriété énergétique - 24.11.2020
Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par l'Université pour l'envoi de son magazine Pop'Sciences Mag par voie postale et - sous réserve d'acceptation - pour la transmission d'informations non-commerciales par e-mail via l'infolettre bimensuelle Pop'Sciences. Les données collectées ne seront communiquées à aucun autre destinataire que la seule Direction Culture Sciences et Société de l'Université de Lyon. Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données. Vous pouvez également exercer votre droit à la portabilité de vos données. Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits.
Envoi

 

Faut-il laisser l’océan au repos ? [Pop’Sciences Forum]

FFaut-il laisser l’océan au repos ? [Pop’Sciences Forum]

3 conférences scientifiques captivantes – depuis chez vous – pour s’interroger sur le devenir des fonds marins.

RDV le 8 juin à 17h30. Événement retransmis en direct sur cette page, ainsi que sur Facebook et YouTube. Pour dialoguer et poser vos questions directement aux intervenants, inscrivez-vous dès maintenant !

Le confinement généralisé a offert une trêve aux écosystèmes marins. Pendant quelques semaines, le bruit des moteurs, les chantiers offshore, la surpêche ont drastiquement baissé en intensité. Difficile de penser au monde d’après sans réinventer notre rapport aux écosystèmes marins et à l’usage que nous faisons de leurs richesses. L’occasion de sceller un nouveau pacte avec l’Océan. Les conférences sont enregistrées en direct depuis la Maison de l’Environnement de Lyon.

  • 17h30 : Pollutions plastiques des océans. L’état d’urgence est déclaré ! Avec Henri Bourgeois Costa, expert en économie circulaire pour la mission de la Fondation Tara Océan sur les pollutions plastiques.
  • 18h15 : Préserver la machinerie océanique et sa fonction de régulatrice majeure du climat. Avec Sylvain Pichat, Maitre de conférences en géologie et paléo-océanographie, à l’ENS de Lyon (Laboratoire de Géologie de Lyon) et chercheur invité au Max Plank Institute.
  • 19h00 : Sanctuariser 30% des aires marines : un défi géopolitique. Avec Kiara Néri, Maîtresse de conférences en droit international et maritime, à l’Université Jean-Moulin Lyon 3 (Centre de droit international).

 PROGRAMMATION Océan   |   LE MAG


Contacts


Programmation réalisée en collaboration avec la Maison de l’environnement.

Ils soutiennent la réalisation de ce programme