Pop’Sciences répond à tous ceux qui ont soif de savoirs, de rencontres, d’expériences en lien avec les sciences.

EN SAVOIR PLUS

Les Échappées inattendues | Sport : entre réel et imaginaire

LLes Échappées inattendues | Sport : entre réel et imaginaire

Le Festival Les Intergalactiques accueille les Échappées inattendues, la science racontée par le CNRS, le temps d’un débat grand-format « Sport : entre réel et imaginaire » le dimanche 21 avril.

Le sport de haut niveau peut être vu comme un véritable laboratoire de la performance humaine. Cette performance sportive dépend de plusieurs facteurs intrinsèquement liés, qu’ils soient physiques, psychologiques, génétiques ou technologiques.

L’expertise scientifique a pris une place de choix dans l’entraînement des sportifs et la course à la performance, mais nourrit aussi toute la culture Science fiction depuis des décennies.

Ensemble, échangeons sur le sport d’hier et de demain !

Intervenants :

Rencontre animée par : Pierre Henriquet, médiateur scientifique et facilitée par Donatelle Liens, illustratrice.

Pour en savoir plus :

Intergalactiques et monde de la recherche

Ces recherches et cette conférence immersive ont été financées en tout ou partie par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Cosmologie, comment en sommes-nous arrivés là ?

CCosmologie, comment en sommes-nous arrivés là ?

Soirée scientifique de l’Université Ouverte Lyon 1

Pour la prochaine soirée scientifique de l’Université Ouverte, nous retraçons l’histoire tumultueuse de la cosmologie, en quête de réponse sur les origines de notre Univers, avec Dominique Boutigny, directeur de recherche CNRS au Laboratoire d’Annecy de Physique des Particules.

Le XXe siècle a vu naître la cosmologie moderne avec l’émergence de concepts tels que l’expansion de l’Univers, la matière noire, puis l’accélération de cette expansion – depuis environ 6 milliards d’années – associée à l’énergie noire. En parallèle, l’élaboration de la Relativité Générale a fourni un cadre théorique pour la gravitation. Tout cet ensemble a formé un modèle cosmologique qui a décrit avec succès l’évolution de l’univers depuis le big-bang jusqu’à aujourd’hui.

Mais comment s’est construit ce modèle cosmologique ? Son histoire est tout sauf un chemin tout tracé. C’est plutôt le résultat d’un assemblage d’observations, de mesures et d’avancées théoriques qu’il a fallu mettre en cohérence. Et surtout, ce modèle ne donne pas toutes les réponses sur notre Univers. Ainsi, la nature de la matière noire et de l’énergie noire, qui représentent pourtant 95 % du contenu en énergie de l’Univers, reste encore inconnue aujourd’hui.

Lors de la cinquième soirée scientifique de l’Université Ouverte, Dominique Boutigny retracera l’histoire de la cosmologie, avec ses différentes découvertes et les scientifiques qui y sont associés. Avant d’aborder les défis pour la cosmologie du XXIe siècle et les objectifs des futurs grands relevés astronomiques tels que ceux issus de l’Observatoire Vera C. Rubin et du télescope spatial européen Euclid, qui vont tenter de lever un coin du voile sur les mystères qui persistent sur notre Univers.

Intervenant : Dominique Boutigny,  Directeur de Recherche au CNRS.

À lire aussi : Euclid : « on a livré des images extraordinaires à la communauté scientifique »

 

Les Soirées Scientifiques de l’Université Ouverte Lyon 1

Organisées avec le soutien de la ville de Villeurbanne, les Soirées Scientifiques de l’Université Ouverte Lyon 1 ont pour objectif de rendre les sciences accessible au plus large public, à travers des conférences sur des sujets en lien avec les recherches menées, entres autres, à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et en région lyonnaise.

 

Pour en savoir plus :

Université Ouverte Lyon 1

 

Épidémies, prendre soin du vivant

ÉÉpidémies, prendre soin du vivant

Alors que nous venons de traverser collectivement la pandémie de la COVID-19, quelle mémoire conservons-nous des épidémies du passé et comment nous préparer à celles à venir ? Depuis des millénaires, les épidémies touchent les sociétés humaines mais aussi les autres espèces animales, sur tous les continents. En s’appuyant sur des collections de médecine, d’ethnographie, des spécimens d’histoire naturelle ou encore des œuvres contemporaines, l’exposition nous invite à envisager les épidémies comme un phénomène non seulement biologique mais également social, dans un monde où santé humaine, santé animale et santé environnementale sont liées.

Une exposition du musée des Confluences d’après un concept original du National Museum of Natural History, Smithsonian Institution de Washington

Plus d’informations sur le site du :

MUSÉE DES CONFLUENCES

La scientific game jam du musée des Confluences

LLa scientific game jam du musée des Confluences

Les « Scientific Game Jams » sont des rassemblements de scientifiques et de concepteurs de jeux vidéo. Leur défi : créer des jeux vidéo scientifiques en 48h ! De l’ethnologie à l’astrophysique, toutes les sciences sont abordées pour proposer une approche originale, ludique et accessibles à tous…

En 2024, le musée organise sa première « Scientific Game Jam » autour de thématiques liées à ses collections et ses expositions. Rendez-vous au musée le 1er juin pour la phase finale de ce hackathon : la présentation des jeux et la remise des prix !

Une journée en partenariat avec l’association « La science entre en jeu »

>> Au programme :

  • de 14h à 17h : animation « Viens jouer avec la science ! » – Venez découvrir et testez les jeux imaginés lors de cette game jam. Scientifiques, sound designers, illustrateurs et illustratrices, etc. seront présents pour discuter avec le public et commenter les jeux qu’ils ont créé en seulement 48 heures.
  • de 17h à 18h : cérémonie de remise des prix (12 ans et +) – Un jury décernera ses prix aux meilleurs jeux créés pendant la Scientific Game Jam. Cette cérémonie sera également diffusée (en direct et en rediffusion) sur Facebook et Youtube.

Plus d’informations sur le site du :

MUSÉE DES CONFLUENCES

<Les jeux « made in Lyon » à découvrir

Les jeux créés lors de la Scientific Game Jam sont accessibles en ligne gratuitement, et jouables sur ordinateur.

>> Focus sur les productions lyonnaises : cliquez ici

Les laboratoires de recherche lyonnais impliqués : Laboratoire Reproduction et développement des plantes, Laboratoire de recherche historique Rhône-AlpesLaboratoire de biométrie et biologie évolutive, Institut de génomique fonctionnelle de LyonInstitut Lumière MatièreLaboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes, environnement, Centre de recherche en neurosciences de Lyon

Journée des femmes et filles de Science

JJournée des femmes et filles de Science

A l’occasion de la journée internationale des femmes et des filles de science, la mission égalité diversité met à l’honneur des doctorantes de l’Université Claude Bernard Lyon 1 !

Venez découvrir les projets de recherches en cours de doctorantes de Lyon 1 sous un format « ma thèse en 180 secondes », entrecoupés de courts métrages de la série « phénoménales » de l’association femmes et cinéma, qui portent sur les femmes en sciences.

Un temps d’échanges clôturera cet événement, ce sera l’occasion de poser toutes vos questions sur le doctorat et sur les thématiques abordées : biométrie, biologie évolutive, géologie, physique, astrophysique, bioInformatique…

En plus, un sandwich vous sera offert et vous pourrez le manger sur place, comme devant la télé.

>> Les intervenantes (doctorantes et marraine)

  • Line COLIN est en deuxième année de doctorat en planétologie au laboratoire de géologie sur le site de l’ENS. Son travail porte sur la formation de la croûte lunaire. Elle a réalisé un modèle de solidification de l’océan de magma lunaire grâce auquel elle regarde la convection dans le manteau lunaire.
  • Solène CAMBRELING fait de la biologie évolutive. Elle travaille sur les causes écologiques et évolutives des variations de patrons de sénescence (vieillissement) de reproduction chez les mammifères mâles.
  • Mélodie BASTIAN est biologiste et fait de la bio-informatique. Elle étudie pour sa thèse l’ADN d’environ 150 mammifères afin de quantifier l’intensité de la sélection naturelle chez chacun et de trouver des facteurs expliquant la variation de cette intensité entre espèces
  • Lisa CHABRIER est en troisième année de doctorat au laboratoire d’informatique en image et systèmes d’information. Le sujet de sa thèse est l’analyse différentielle de réseaux de régulation à partir de données multi-omiques
  • Anaïs LARUE est biologiste. Elle fait une thèse sur la contribution des éléments transposable à la plasticité phénotypique chez Drosophila.
  • Madeleine GINOLIN, en deuxième année de doctorat, prépare sa thèse sur l’impact des biais astrophysiques associés aux Supernovae de Type Ia sur la mesure de la constante de Hubble-Lemaître, au sein de l’Institut de physique des deux Infinis de Lyon.
  • Assile TOUFAILY est doctorante au laboratoire L-Vis, sa thèse porte sur Le sport féminin : enjeux et opportunités, quelles perspectives ? « Étude comparative entre le Liban et la France.
  • L’événement sera marrainé et introduit par Marianne Métois, enseignante chercheuse en géophysique à Lyon 1.

En partenariat avec la mission Culture, l’association femmes et cinéma et des doctorantes de Lyon 1

>> Pour plus d’information rendez-vous sur le site

Université Lyon 1

Les étranges comportements thermiques du nanomonde

LLes étranges comportements thermiques du nanomonde

Les recherches de Konstantinos Termentzidis et de son équipe dévoilent un monde fascinant où les lois de la thermique classique ne sont plus maîtresses. En levant le voile sur les échanges de chaleur entre un solide et un liquide à l’échelle nanométrique, les physiciens ouvrent la voie à des applications innovantes dans divers domaines industriels et technologiques.

Explication de Konstantinos Termentzidis, chercheur au Centre d’énergétique et de thermique de Lyon.

>> L’intégralité de ce billet est disponible sur le blog :

Les Échappées inattendues : Voyage au cœur de l’arbre du vivant

LLes Échappées inattendues : Voyage au cœur de l’arbre du vivant

Le CNRS et le Planétarium de Vaulx-en-Velin vous proposent une promenade immersive le long des branches de l’arbre du vivant. L’évolution des espèces depuis plus de quatre milliards d’années a conduit à la biodiversité que nous connaissons aujourd’hui. Une longue histoire qui peut être résumée sous la forme d’un arbre représentant les liens de parenté entre toutes les espèces.

Cet événement est organisé dans le cadre de la Fête de la Science.

Suivez et partagez l’événement #ÉchappéesInattendues.

Un projet réalisé en partenariat avec le Planétarium de Vaulx-en-Velin, RSA Cosmos.
Ces recherches et cette conférence immersive ont été financées en tout ou partie par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Festival Pop’Sciences 2023

FFestival Pop’Sciences 2023

Le Festival Pop’Sciences revient pour une 4e édition à Villeurbanne ! Au programme, près d’une centaine d’animations accessibles, gratuites et ouvertes à tous autour de l’archéologie, l’astronomie, la santé, l’histoire, les neurosciences…

Affiche du festival Pop'Sciences 2023

©Pop’Sciences – Université de Lyon

ATELIERS | SPECTACLES | EXPOSITIONS | JEUX | DÉBATS

La terre tourne, et à grande vitesse ! Notre monde de 2023 ne ressemble pas à celui de 2019 et encore moins à celui qu’on imaginait au début du millénaire, sans parler du monde de demain ! Face à ces bouleversements écologiques, sociaux, politiques, technologiques, que font les scientifiques ? Que font les associations ? Quels sujets abordent-t-ils ?

Découvrez comment les sciences, elles aussi, évoluent pour mieux comprendre et répondre aux enjeux de notre époque : climat, genre, alimentation, numérique, arts, populations, sports… Les transitions sont au cœur de nos existences et quoi de mieux qu’un festival pour les découvrir, les comprendre, en débattre ?

>> Pour plus d’informations et consulter toute la programmation :

FESTIVAL POP’SCIENCES

 

>> Découvrez le teaser du Festival Pop’Sciences 2023 :

>> Revoir l’édition 2021 du festival.

 

Participez à la semaine du numérique responsable de l’INSA Lyon

PParticipez à la semaine du numérique responsable de l’INSA Lyon

Du 3 au 7 avril 2023, sur le campus de LyonTech-La Doua, se tient la 1re édition de la semaine du numérique responsable organisée par l’INSA Lyon.
À travers des conférences ouvertes à tous, avec la participation de chercheurs, d’étudiants ou de partenaires économiques et académiques, l’INSA Lyon souhaite pousser à la réflexion autour de la transition numérique lors d’une semaine dédiée. 

picto_citationNous utilisons tous à des degrés divers des équipements et des solutions numériques que ce soit pour des usages professionnels ou personnels. Cette part toujours croissante du numérique dans nos vies doit nous questionner sur ses multiples impacts en termes socio écologiques et nous amener à agir. Comprendre ces impacts, se questionner, découvrir des modes d’actions, monter en compétences, pour s’engager dans une démarche de numérique responsable, ce sont les objectifs de cette 1ère édition de la semaine du numérique responsable de l’INSA Lyon. 

Frédéric Fotiadu, directeur de l’INSA Lyon

Programme ouvert à tous – Entrée libre

▪️ Conférence : « Numérique responsable : enjeux, implications et au-delà de la sobriété numérique »
Lundi 3 avril 2023 – 19h00-20h30
Amphithéâtre
É​milie du Châtelet, Bibliothèque Marie Curie 

Les enjeux du numérique responsable et ses implications au sein d’une grande entreprise, et au-delà de la sobriété numérique quels sont les défis qui sont devant nous ? Ces problématiques seront présentées et discutées par Alexandre Monnin, professeur en redirection écologique et deux représentants de l’entreprise SPIE ICS : Emmanuel Houdaille, Directeur des Opérations Data Center et David Matrat, Consultant Conseil, Numérique Responsable et Innovation.

▪️ Soirée événement : « Numérique responsable : faire savoir ! »
Mardi 4 avril 2023 – 18h30-20h30
Amphithéâtre Jean Capelle

D’IA frugale, adaptée à la langue des signes ou à la chasse aux pucerons … de mesures d’impacts du numérique, en passant par de l’initiation algorithmique dans les quartiers ou des solutions pour se former au numérique responsable … Étudiants, enseignants-chercheurs, personnels et partenaires entreprise de l’INSA vous partageront leurs projets et actions numériquement responsables dans un format court, original et dynamique : mon action en 180 secondes !
La conférence sera suivie d’un cocktail pour prolonger les échanges et partager les retours d’expériences.

▪️ Conférence : « Accessibilité numérique »
Jeudi 6 avril 2023 -13h30-14h30
Amphithéâtre
É​milie du Châtelet, Bibliothèque Marie Curie 

L’accessibilité numérique d’un site web c’est quoi, en fait ? Erwan Le Gall, Blue Hat, libriste & hacker, Chargé de mission accessibilité à la direction interministérielle du numérique nous l’expliquera.

▪️ Conférence : « Numérique, géopolitique et éthique des algorithmes »
Jeudi 6 avril 2023 – 18h30-20h30
Amphithéâtre É​milie du Châtelet, Bibliothèque Marie Curie 

Les algorithmes ont-ils une éthique et comment le numérique modifie les rapports entre les nations et oriente les sociétés dans l’adaptation aux changements écosystémiques ? Ce sont les questions qui seront abordées par Stéphane Grumbach, Directeur de recherche INRIA et par David Wittmann, Professeur agrégé en philosophie des sciences et des techniques.

Plus d’informations

Chimies Situées : quels avenirs aborder avec quelles chimies ? | Cours public 2023

CChimies Situées : quels avenirs aborder avec quelles chimies ? | Cours public 2023

Un cours public ouvert à tous, en 5 séances, par Alessandra Quadrelli, chimiste, directrice de Recherche CNRS IrceLyon, enseignante à CPE Lyon et à l’Université Claude Bernard Lyon1, dans le cadre du Cycle 2023 des cours publics de l’Ecole urbaine de Lyon.

A partir de la chimie, comment appeler à de nouvelles façons de concevoir et réaliser des recherches scientifiques adaptées à la complexité des enjeux de notre époque Anthropocène ?

 

Dates des 4 prochaines séances :

  • Mercredi 10 mai : 11h à 12h / « Chimies Situées : Questions à la frontière planétaire du cycle de l’azote ».
  • Lundi 15 mai : 11h à 12h / « Chimies Situées : Questions à la frontière planétaire du cycle du carbone ».
  • Lundi 22 mai : 11h à 12h / « Chimies Situées : Déconstruire des cadres apparemment neutres pour évaluer autrement des recherches en chimie ».
  • Mercredi 31 mai : 11h à 12h / « Chimies Situées : Élargir aux sciences situées, et élargir les sciences situées aux savoirs situés ».

 

>> Pour plus d’informations :

École urbaine de lyon

 

>> Regarder la vidéo de la 1re séance donnée en janvier dernier, durant le festival « A l’Ecole de l’Anthropocène » 2023.

Photo : Mélania Avanzato.