Suite aux mesures sanitaires prises concernant l'épidémie de Covid-19, les évènements en présentiel sont annulés jusqu'à nouvel ordre. Pop'Sciences reste mobilisé pour vous informer sur l'actualité scientifique et proposer des rendez-vous en distanciel.

La Sublime Porte. Un itinéraire entre Orient et Occident

LLa Sublime Porte. Un itinéraire entre Orient et Occident

Une nouvelle mini-série en Histoire de l’art intitulée La Sublime Porte. Un itinéraire entre Orient et Occident en compagnie de Laura Foulquier et Vincent Hérail.

Ces pastilles sont l’occasion d’une collaboration avec Vincent HERAIL, historien et enseignant en classes préparatoires à Annecy.

<Pastille n° 1 : « Du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent. Première étape : l’Égypte »

C’est une incursion sensible dans l’Empire ottoman au XIXe siècle, et le titre l’indique, c’est un itinéraire : nous aurons donc l’occasion de caboter à travers cet immense territoire entre Europe, Afrique et Asie. Où il sera question dans ce premier épisode de Bonaparte, de Méhémet Ali et du froufrou des crinolines dans les rues cairotes.

Découvrez la première pastille

<Pastille n° 2 : « Je veux de la poudre et des balles. Deuxième étape : la Grèce »

Nous fendons les flots vers la Grèce.
Où il sera question dans ce deuxième épisode de Lord Byron, des émois de François-René de Chateaubriand devant Sparte, de Méhémet Ali et d’une jeune grecque au tombeau de Marco Botzaris.

Découvrez la deuxième pastille

<Pastille n° 3 : Smyrne

Poursuivons notre croisière en passant par Smyrne, l’ancienne vile d’Izmir

En route pour la troisième pastille

<Pastille n° 4 : Les os des cités dont le nom a péri. Quatrième étape : la Syrie

Nous fendons les flots vers la Syrie.
Où il sera question, dans ce quatrième épisode de Palmyre, de Méhémet Ali, du duc de Luynes, de paysans kurdes et de “souvenirs daguerriens”.

Voici la quatrième pastille

<Pastille n° 5 : Cinquième étape : Istanbul

Nous accostons à Istanbul, toujours en compagnie de Laura Foulquier et Vincent Hérail
Où il sera question de Galata, de turban et de stambouline, d’Abdulamid et de palais sur le Bosphore.

Voici la cinquième pastille

<La série complète

Découvrez l’ensemble des podcasts

L’impressionnisme : mini-série en Histoire de l’art, offerte par Laura Foulquier

LL’impressionnisme : mini-série en Histoire de l’art, offerte par Laura Foulquier

Une nouvelle mini-série en Histoire de l’art, spéciale “confinement” offerte par Laura Foulquier : L’impressionnisme

<épisode n° 1/6 : Femme à sa toilette, Impression, soleil levant, …

Claude MONET et Berthe MORISOT à l’honneur dans ce premier chapitre de notre série

Découvrez le premier épisode

<épisode n° 2/6 : Les coquelicots, Les Nymphéas, …

A la découverte des œuvres de Claude MONET et William TURNER

Découvrez l’épisode 2

<épisode n° 3/6 : Baigneuse dans les bois, Boulevard Montmartre, …

Camille PISSARRO, Edgar DEGAS, … à découvrir dans ce 3ème épisode

Découvrez l’épisode 3

<épisode n° 4/6 : Les raboteurs de parquet, Le Matador, …

Poursuivons notre voyage avec Gustave CAILLEBOTTE, Édouard MANET, Auguste RENOIR et Mary CASSATT

Découvrez l’épisode 4

<épisode n° 5/6 : Néo-impressionnisme, Les Poseuses, L’entrée du port de Marseille, …

5ème étape avec Paul SIGNAC et Georges SEURAT

Découvrez l’épisode 5

<épisode n° 6/6 : Néo-impressionnisme,Bateaux à vapeur dans le port de Rouen, La ferme, soir, …

6ème épisode pour découvrir ou redécouvrir Camille PISSARRO et Henri-Edmond CROSS

Découvrez l’épisode 6

<La série complète

Découvrez l’ensemble des podcasts

Que faire ? Une double révolution, philosophique et politique…

QQue faire ? Une double révolution, philosophique et politique…

Dans le cadre du cycle Écologie scientifique – Séance 4

Intervenant : 

  • Daniel BRET, Ethologue et Psychologue clinicien

En savoir plus :

UniPop Lyon

ANNULÉ | Les eaux du Jourdain et les nappes de Cisjordanie : origines des tensions…

AANNULÉ | Les eaux du Jourdain et les nappes de Cisjordanie : origines des tensions…

————————————–

ÉVÉNEMENT ANNULÉ

————————————–

Utilisation des eaux du Jourdain et des nappes de Cisjordanie : les origines des tensions entre le Liban, la Syrie, les territoires palestiniens et Israël

Série Réchauffement climatique et géopolitique de l’eau des pays du Sud et de l’Est méditerranéen

Dans les pays du Sud et de l’Est méditerranéen, le changement climatique va  inévitablement accentuer les désordres liés à la rareté de l’eau dont les réalités climatiques anciennes sont la cause. De ce fait, des tensions nouvelles entre les états de la région sont à prévoir avec, nous prévient Pierre Blanc, le risque d’un effondrement des régions les plus arides. Pour éviter le pire, des innovations techniques et économiques sont indispensables. Mais celles-ci ne pourront être mises en œuvre que dans la mesure où une véritable hydro-diplomatie favorisant la coopération entre les états puisse être pensée. Est-ce possible ?

Séance 2 (inversion avec la séance 3 annoncée sur le flyer)  (Association RAJA-TIKVA) : Mardi 24/03/2020 – salle Vilar : avec Jacques Fontaine, agrégé de Géographie et Maitre de conférences émérite de l’Université de Franche-Comté : L’utilisation des eaux du Jourdain et des nappes de Cisjordanie : les origines des tensions entre le Liban, la Syrie, les territoires palestiniens et Israël

L’eau : introduction

Le problème fondamental concernant l’eau – ressource ô combien vitale – dans cette région du monde est celui de sa répartition entre un Etat puissant et une population aujourd’hui sous domination de ce même Etat. La question est simple : comment répartir les ressources en eau entre 9 millions d’Israéliens et 5 millions de Palestiniens ?
Mais la réponse est d’une complexité extrême car, au-delà de la question géopolitique de la création d’un État palestinien et de sa coexistence avec l’État israélien, il ne s’agit pas de répartir l’abondance, mais la pénurie. D’autre part, les précipitations, le tracé des fleuves et rivières ainsi que les limites des aquifères souterrains n’ont que faire des frontières politiques. En effet, de par son climat – méditerranéen au nord et à l’ouest, semi-aride à l’est et aride au sud – la région palestino-israélienne souffre d’un déficit chronique en eau : Israël et Palestine (ainsi que la Jordanie voisine) font partie des 15 pays du monde les moins bien pourvus en eau et souffrent d’une pénurie permanente et grave.

 

En savoir Plus

Analyse « psycho-cinématographique » : STALKER (1979) d’Andreï Tarkovski

AAnalyse « psycho-cinématographique » : STALKER (1979) d’Andreï Tarkovski

Réalisés à l’aube des années 1980, The Thing et Stalker sont deux œuvres cinématographiques stylistiquement et philosophiquement très différentes, l’une originaire de l’Amérique de Reagan et l’autre de l’Union soviétique de Brejnev. Toutes deux pourtant, en racontant les aventures d’un petit groupe d’hommes perdus dans une nature sauvage, traitent en creux de l’idée d’une catastrophe susceptible de remettre en cause la survie de l’humanité. Nous proposons de revenir sur ces deux films au moment où, dans le réel, la menace d’une fin du monde tel que nous le connaissons se fait plus concrète.

Lors de chaque séance et en lien avec ces préoccupations, une heure sera consacrée à une analyse « psycho-cinématographique » du film abordé, appuyée d’extraits de celui-ci, suivie d’une heure de débat avec le public.

Seconde séance le jeudi 30 janvier : Stalker (1979) d’Andreï Tarkovski (https://fr.wikipedia.org/wiki/Stalker_(film,_1979)

Comme dans The Thing, étudié lors de notre précédente intervention, un bouleversement extra-terrestre ou peut-être cosmique aurait eu lieu, à l’origine de la situation dans laquelle le film se déroule. Il existe désormais une « Zone » aux pouvoirs et aux dangers méconnus, que les autorités interdisent d’accès. Des guides clandestins, les « stalkers », conduisent des personnes dans la Zone, au cœur de laquelle se trouverait la « Chambre », un endroit censé exaucer le vœu le plus cher de ceux qui y parviennent. Un stalker emmène deux hommes, le Professeur et l’Écrivain. Il leur impose des règles imprévisibles et mystérieuses afin de progresser dans cet espace revenu à l’état sauvage…

  • Série : Fins du monde ? Analyses psycho-cinématographiques de films
  • Intervenants : Frédéric Jars, J.-F. Buiré
  • Lieu : TNP (salle Laurent Terzieff)
  • Horaires : 19h à 21h

En savoir Plus

Et dans l’indifférence générale, le monde s’est éteint …

EEt dans l’indifférence générale, le monde s’est éteint …

Mardi 10 mars  2020 au Périscope de 19h à 21h avec Matthieu Garot (psycho-clinicien) en équipe avec Claire Durozard et Antoine Ziller

 

Et dans l’indifférence générale, le monde s’est éteint : pourquoi sommes nous si apathiques face aux crises sociales et environnementales ? 

 

Il faut se rendre à l’évidence : nous y sommes.

Nous sommes arrivés dans une nouvelle ère que Pierre-Henri Castel appelle les « temps de la fin » dans Le Mal qui vient. Partout elle est annoncée, ses premiers signes scientifiquement démontrés, son inéluctabilité dénoncée, mais rien n’y fait : ce n’est manifestement pas l’angoisse qui nous gagne mais l’apathie.

Pourquoi sommes-nous si indifférents  face à la plus grande menace à laquelle l’humanité se soit jamais confrontée ? Quels ressorts proprement inconscients y a-t-il en jeu dans cette crise ? Comment, d’un point de vue psychanalytique, peut-on envisager ces questions ?

Tout un programme pour cette conférence d’avant la fin du monde ! …

En savoir Plus

Le collapsus est-il évitable ? Le doute est permis !

LLe collapsus est-il évitable ? Le doute est permis !

Cycle Écologie scientifique avec  Daniel BRET, Ethologue et Psychologue clinicien

Séance 3

  • Lieu : Les Archives
  • Horaires : 19h00 – 21h00

En savoir Plus

Femmes de pouvoir, pouvoir des femmes ?

FFemmes de pouvoir, pouvoir des femmes ?

Résonances avec le TNP

Table ronde autour du spectacle Dunsinane de David Greig, traduction Pascale Drouet, mise en scène Baptiste Guiton.

Chez Shakespeare aussi bien que chez David Greig, Lady Macbeth est une figure de pouvoir. Retour sur une guerrière loin des héroïnes traditionnelles…
Avec Michèle Vignaux, professeure en études anglophones / Lyon 2, et les comédiens Gabriel Dufay et Clara Simpson.
Animée par Christine Kiehl, Maître de conférences en Études théâtrales / Lyon 2.

Entrée libre sans réservation – Ouvert à tous (étudiant ou non) !

  • Lieu : Université Lumière Lyon 2, Campus Berges du Rhône, Grand Amphithéâtre
  • Horaires : Lundi 3 février 2020 de 18h30 à 20h

En savoir Plus

Terre et Liberté | Avec Maya Collombon

TTerre et Liberté | Avec Maya Collombon

Le Chiapas a fait son irruption sur la carte du monde le jour où une armée d’indigènes, cagoulés et armés de machettes,(EZLN), a défié le gouvernement mexicain !
En cause, l’entrée en vigueur, ce même jour, du traité de libre-échange de l’Amérique du Nord (ALENA).

Le soulèvement zapatiste rappelait alors au monde que les populations locales, aussi isolées soient-elles, à l’instar des populations indigènes des montagnes du sud mexicain, étaient fortement impactées par les transformations économiques de leur pays. C’est que, cent ans après le cri d’Emiliano Zapata, « Terre et Liberté ! », la question de l’appartenance et de la gestion de la terre  et de ses ressources reste entière pour la grande majorité des paysans mexicains.

Intervenante :

  • Maya Collombon , enseignante-chercheure à Sciences-Po Lyon où elle dirige le Diplôme d’établissement sur l’Amérique latine et les Caraïbes (DEALC), elle est membre du laboratoire Triangle (UMR 5206).

En savoir Plus

La rencontre amoureuse 2.0. #tindermatué

LLa rencontre amoureuse 2.0. #tindermatué

Le paradoxe de la modernité est au cœur des applications de rencontres car aussi fluides, faciles à manier et ludiques soient-elles, elles mettent en contact et rapprochent aussi illusoirement les individus qu’elles les éloignent assurément, laissant l’individu seul face à lui-même, face au miroir de son écran de smartphone.

Ce monde semble à première vue très éloigné de celui que dépeint Choderlos de Laclos dans Les liaisons dangereuses, et pourtant, l’univers digital dans lequel évoluent nos égos hyper connectés, n’a rien à envier à celui des libertins des Liaisons dangereuses. Car les applis, en sécurisant illusoirement le narcissisme, plongent les individus dans une profonde solitude, semblable à celle des deux libertins de Choderlos de Laclos.

Nous interrogerons (donc) la rencontre amoureuse à l’ère du digital, ses spécificités et ses enjeux au regard des processus qui sous-tendent les mécanismes psychiques de l’amour afin de savoir si la post-modernité et ses « nouvelles technologies » ont tué la rencontre amoureuse.

Claire Durozard (psycho clinicienne) avec Matthieu Garot et Vincent Mabillot

  • Lieu : TNP (salle Terzieff)
  • Horaires : 19h-21h

En savoir Plus